Institut de Mathématiques de Toulouse

Accueil > Événements Scientifiques > Séminaires & Groupes de Travail > Séminaires > Systèmes Dynamiques

Systèmes Dynamiques

publié le , mis à jour le

Organisateurs : Y. Genzmer, M. Klughertz Horaires et lieu habituels : Vendredi, 10h30. Salle 207 Bâtiment 1R2



  • Vendredi 27 septembre 2013 09:15-10:15 - Loïc Teyssier - IRMA Strasbourg

    Germes de feuilletages présentables du plan complexe

    Résumé : Soit F un germe de feuilletage singulier du plan complexe. Sous l’hypothèse que F est une courbe généralisée, D. Marin et J.–F. Mattei ont établi l’incompressibilité de F dans un voisinage épointé d’un ensemble fini de courbes analytiques. On montre ici que cette hypothèse ne peut être ignorée, en exhibant divers exemples de feuilletages réduits après un éclatement qui ne satisfont pas cette propriété. Même si nous montrons que les nœuds–cols sont incompressibles individuellement, le fait que leurs feuilles ne se rétractent pas tangentiellement sur toutes les composantes du bord de leur domaine de définition empêche la généralisation complète de la construction de Marin—Mattei. Finalement nous obtenons une caractérisation quasi-complète des feuilletages pour lesquels la construction de la monodromie de Marin—Mattei est possible.

    Lieu : salle 207, bat 1R2


  • Vendredi 18 octobre 2013 09:15-10:15 - François Berteloot - IMT

    Exposants de Lyapounov et bifurcations pour les endomorphismes de P^k

    Résumé : Lorsque $k=1$, les bifurcations sont bien comprises par le théorème classique de
    Mané-Sad et Sullivan. Leur approche ne peut absolument pas être généralisée en dimension supérieure.
    Nous utilisons des outils de théorie ergodique et de théorie du potentiel
    pour en obtenir une généralisation. Il s’agit d’un travail en commun avec
    C. Dupont.

    Lieu : salle 207, bat 1R2


  • Vendredi 25 octobre 2013 09:15-10:15 - Taro Asuke - université de Tokyo

    Autour de la décomposition de Fatou-Julia.

    Résumé : La décomposition de Fatou-Julia, ainsi que celle de CP^1 en
    domaine de discontinuité et ensemble limite des groupes kleiniens, sont
    des idées fondamentales. Il existe aussi une décomposition similaire
    pour les feuilletages transversalement holomorphes (d’abord proposée par Ghys, Gomez-Mont et Saludes,
    reprise plus tard par Haefliger puis par l’auteur). On peut intégrer ces trois
    décompositions a l’aide d’une notion de "pseudosemigroupes" que je voudrais
    expliquer.

    Lieu : salle 207, bat 1R2


  • Vendredi 15 novembre 2013 09:15-10:15 - Miguel Fernandes Duque - université de Valladolid

    Elimination of resonances of codimension one foliations.

    Résumé : The problem of reduction of singularities for germs of codimension one foliations in dimension three has been solved by F. Cano. The author divides the proof in two steps. The first one consists in getting pre-simple points and the second one is the passage from pre-simple to simple points. In arbitrary dimension of the ambient space the problem is open. In this talk we will present a proof of the second part of the problem.

    Lieu : salle 207, bat 1R2


  • Vendredi 29 novembre 2013 10:45-11:45 - Tien Cuong Dinh - Paris 6

    Equidistribution des points périodiques et théorie de densité de courants

    Résumé : Je vais d’abord introduire une nouvelle méthode pour montrer l’équidistribution des points périodiques en dynamique complexe à plusieurs variables. Cette approche très générale nécessite une nouvelle théorie d’intersection de courants (par exemple, la théorie d’intersection classique ne donne pas d’information sur l’intersection géométrique de deux courbes dans une variété de dimension 3). C’est un travail en commun avec Nessim Sibony. L’exposé sera adapté aux non-spécialistes (en particulier, je ferai une brève introduction sur les courants positifs fermés).

    Lieu : Bât 1R2 - Salle 207

    Notes de dernières minutes : (séminaire en commun avec le séminaire d’Analyse et Géométrie Complexe)


  • Vendredi 6 décembre 2013 09:15-10:15 - Taro Asuke

    Quelques exemples de décomposition de Fatou-Julia pour les champs de vecteurs.

    Résumé : Je voudrais présenter quelque exemples (élémentaires) de décomposition
    de Fatou-Julia pour des feuilletages obtenus par un champ de vecteurs holomorphe
    linéaire. Quelques uns sont "classiques et établis", les autres sont des tentatives.

    Lieu : salle 207, bat 1R2


  • Vendredi 13 décembre 2013 09:15-10:15 - Yacine Halim

    La stabilité globale d’une équation aux différences non linéaire d’ordre 2.

    Lieu : salle 207, bat 1R2


  • Vendredi 10 janvier 2014 09:15-10:15 - Xavier Buff - IMT

    Fractions rationnelles de degré 2 ayant un point fixe parabolique.

    Lieu : salle 207, bat 1R2


  • Vendredi 17 janvier 2014 09:15-10:15 - Thomas Gauthier - Université de Picardie Jules Verne

    Equidistribution des polynômes postcritiquement finis (en utilisant de la géométrie arithmétique)

    Résumé : Je vais expliquer comment, en utilisant des résultats de géométrie arithmétique sur l’équidistribution des points de petite hauteur, on peut établir un résultat d’équidistribution des polynômes postcritiquement finis en tous degrés. Il s’agit d’un travail en commun avec Charles Favre.

    Lieu : Bât 1R2 - Salle 207


  • 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 13

  • Vendredi 27 septembre 2013 10:45-11:15 -

    réunion d’organisation

    Lieu : salle 207, bat 1R2


  • Vendredi 19 septembre 2014 10:30-11:00 - M. Klughertz

    réunion d’organisation

  • Vendredi 10 avril 2015 10:30-11:30 - Yohann Genzmer - IMT

    Problème de Poincaré et courbes polaires

    Lieu : salle 207, bat 1R2


  • Jeudi 18 juin 2015 09:00-10:00 - Ameni Gargouri - Université de Sfax, Tunisie

    La théorie de perturbation de l’oscillateur de Duffing.

    Lieu : salle Cavailles (132) , bat 1R2


  • Vendredi 19 juin 2015 10:30-11:30 - Damien Bouloc - IMT

    Fibres singulières d’un système de pliage de polygones 3D

    Résumé : Dans cet exposé, on s’intéresse à un système introduit par Kapovich et Millson sur l’ensemble des configurations de polygones 3D dont les longueurs des côtés sont fixées. Géométriquement, il s’interprète comme le pliage des polygones le long de certaines diagonales. Pour des longueurs de côtés génériques, l’ensemble des configurations de polygones est une variété, que l’on peut munir d’une structure symplectique, et on se retrouve dans le cadre classique d’un système Hamiltonien intégrable. Ce système admet alors une propriété remarquable : ses fibres singulières sont des sous-variétés homogènes isotropes. On évoquera aussi le cas de longueurs non-génériques où, en se plaçant dans le cadre des orbispaces symplectiques, on peut donner une formulation équivalente de ce résultat.

    Lieu : salle 207, bat 1R2


  • Vendredi 25 septembre 2015 09:30-10:00 -

    Réunion d’organisation

    Lieu : salle 207, bat 1R2


  • Vendredi 23 septembre 2016 10:30-11:30 -

    Reunion d’organisation

    Lieu : salle 207, bat 1R2


  • Vendredi 4 octobre 2013 10:00-11:00 - Truong Hong Minh - IMT

    Formes normales de singularités de feuilletages et invariants de glissement

    Notes de dernières minutes : soutenance de thése


iCal