Institut de Mathématiques de Toulouse

Les événements de la journée


3 événements


  • GdT Géométrie, Topologie et Statistique

    Jeudi 18 avril 09:00-10:00 - Tat Dat Tô - ENAC-IMT

    Introduction à la géométrie de l’information et début du groupe de lecture

    [En savoir plus]


  • Géométrie complexe

    Jeudi 18 avril 10:30-11:30 - Enrica Floris - Université de Poitiers

    Sur la conjecture de b-semiamplitude

    Résumé : Une fibration lc-triviale f : (X,B)->Y est une fibration telle que le diviseur log-canonique de la paire (X,B) est triviale le long des fibres de f. Comme dans le cas de la formule du fibré canonique pour des fibrations elliptiques, le diviseur log-canonique peut être écrit comme la somme du tiré en arrière de trois diviseurs : le diviseur canonique de Y ; un diviseur, appelé discriminant, qui contient des informations sur les fibres singulières ; un diviseur appelé partie modulaire qui contient des informations sur la variation birationnelle des fibres. Il est conjecturé que la partie modulaire est semiample. Ambro a demontré la conjecture quand la base Y est une courbe. Dans cet exposé on expliquera comment démontrer que la restriction de la partie modulaire à une hypersurface est semiample en supposant que la conjecture est vraie en dimension dimY-1. Il s’agit d’un travail en cours en collaboration avec Vladimir Lazić.

    [En savoir plus]


  • Séminaire Mathématiques pour la biologie

    Jeudi 18 avril 13:30-14:30 - Raphaël Forien - INRA Avignon

    Evolution de la diversité génétique en présence de dispersion hétérogène - modélisation et inférence

    Résumé : Je présenterai un modèle probabiliste décrivant l’évolution de la composition génétique d’une population répartie sur un espace géographique continu (par exemple R^2). On s’intéressera au cas particulier où la dispersion des individus est plus forte dans une région de l’espace que dans l’autre. Nous verrons comment décrire les limites d’échelles de ce processus à travers la généalogie d’un échantillon d’individus dans la population, et comment utiliser ces résultats pour estimer les principaux paramètres démographiques du modèle à partir d’un échantillon de séquences génétiques. Je présenterai une méthode d’inférence utilisant les blocs d’identité par descendance, développée en collaboration avec Harald Ringbauer et Graham Coop.

    Lieu : salle 106 1er étage bat 1R1

    [En savoir plus]