Institut de Mathématiques de Toulouse

Les événements de la journée


8 events


  • Mathématiques de l’apprentissage

    Tuesday 29 January 09:00-10:00 - Fabrice Gamboa

    Lancement groupe de travail géométrie et statistiques

    Résumé : Un trimestre thématique CIMI intitulé Statistics with Geometry and Topology démarrera la dernière semaine d’août 2019. En amont, nous souhaiterions mettre en place un groupe de travail Géométrie et Statistique qui commencerait par quelques séances de mise à niveau en géométrie et en statistique.

    Lieu : UPS, 1R3, room MIP

    [En savoir plus]


  • Séminaire de Géométrie et Topologie

    Tuesday 29 January 09:30-10:30 - Sergey Finashin

    Welschinger weights and Serge indices for real lines on hypersurfaces

    Résumé : In a joint work with V.Kharlamov, we introduced how one may count real lines on real hypersurfaces (when their number is generically finite) with signs, so that the sum is independent of the choice of a hypersurfaces. These signs were assumed conjecturally to be equal to some multidimensional version of Welschinger weights. After elaborating this version of the weights, we proved this conjecture. We developed also a more geometric way of calculation: using the idea of Segre, who introduced two species of real lines on a cubic surface: hyperbolic and elliptic.

    [En savoir plus]


  • Séminaire de Probabilités

    Tuesday 29 January 09:45-10:45 - William Oçafrain - IMT

    Q-processus et propriétés asymptotiques de processus de Markov conditionnés à ne pas toucher de frontières mobiles

    Résumé : Cet exposé est basé sur le pre-print "Q-process and asymptotic properties for Markov processes conditioned not to hit the moving boundaries".
    La théorie de la quasi-stationnarité s’intéresse aux comportements asymptotiques de processus de Markov conditionnés à ne pas atteindre un certain sous-ensemble de l’espace d’état. L’objet principal de cette théorie est la distribution quasi-stationnaire, qui est une notion analogue à celle de mesure stationnaire pour les semi-groupes conditionnés.
    Cependant, lorsque le sous-ensemble bouge au cours du temps, cette notion de quasi-stationnaire est mal définie. En revanche, il existe d’autres concepts d’intérêt que l’on peut encore étudier dans le cadre de frontières mobiles, tels que le Q-processus ou la distribution quasi-ergodique.
    Dans une première partie, nous définirons ces objets dans le cadre "frontière immobile" et nous parlerons des conditions de Champagnat-Villemonais, analogue des conditions de Doeblin pour les lois conditionnelles. Ensuite, nous adapterons ces conditions dans le cas "frontière mobile" et nous donnerons des résultats d’existence pour le Q-processus et la quasi-ergodique sous ces conditions. Dans une dernière partie, nous nous intéresserons plus particulièrement à deux types de frontières mobiles : les frontières périodiques et les frontières se stabilisant à l’infini.

    [En savoir plus]


  • Séminaire Modélisation, Analyse et Calcul

    Tuesday 29 January 11:00-12:00 - Emmanuel Russ - Institut Fourier - Université Grenoble Alpes

    TBA

    Lieu : Amphi L. Schwartz

    [En savoir plus]


  • Séminaire de Géométrie et Topologie

    Tuesday 29 January 11:00-12:00 - Reda Chhaibi - IMT

    Théorème de Pitman, $SL_2$ quantique et courbure

    Résumé : Le théorème de Pitman (1975) est un joli résultat en calcul des probabilités, derrière lequel se cache de la théorie des représentations. Pour être plus précis, il s’agit de la théorie des représentations du groupe quantique $U_q(sl_2)$, dans le régime cristallin c’est à dire à $q=0$.
    Beaucoup de preuves existent, et je m’intéresserai à une preuve de Bougerol et Jeulin - vraie pour tout groupe semi-simple. Ces derniers considèrent le mouvement brownien sur l’espace symétrique avec courbure $r$, et font tendre cette courbure vers l’infini.
    Pourquoi donc le régime cristallin $q=0$ est-il relié à un régime de courbure infinie $r=\infty$? Le but de cet exposé sera donc de vous convaincre que le paramètre $q$, du point de vue de la quantification et la méthode de l’orbite de Kirillov, n’est pas un paramètre quantique mais bel et bien un paramètre de courbure. La relation étant $q=e^{-r}$. Collaboration avec F. Chapon.

    [En savoir plus]


  • Séminaire de Statistique

    Tuesday 29 January 11:15-12:15 - Stéphane Chrétien - National Physical Laboratory

    Multi-kernel unmixing and super-resolution using the Modified Matrix Pencil method

    Résumé : In this talk, we consider a generalization of the usual super-resolution problem that we call the multi-kernel unmixing super-resolution problem. Assuming access to Fourier samples, we derive an algorithm for this problem which is able to estimate the source parameters of each group, along with precise non-asymptotic guarantees.
    Our approach involves estimating the group parameters sequentially in the order of increasing scale parameters. Each step involves Moitra’s modified matrix pencil method, and a fine study of perturbation bounds for generalised eigenvectors.

    Lieu : Salle 106, Bat 1R1

    [En savoir plus]


  • Homotopie en Géométrie Algébrique

    Tuesday 29 January 14:00-15:00 - Roberto Svaldi - University of Cambridge

    On the boundedness of elliptic Calabi-Yau varieties

    Résumé : One of the main goals in Algebraic Geometry is to classify varieties.
    The minimal model program (MMP) is an ambitious program that aims to realize this goal, from the point of view of birational geometry, that is, we are free to modify the structure of a given variety along closed subsets to improve its geometric features.
    According to the MMP, there are 3 building blocks in the birational classification of algebraic varieties: Fano varieties, Calabi-Yau varieties, and varieties of general type.
    One important question, that is needed to further investigate the classification process, is whether or not varieties in these 3 classes have finitely many deformation types (a property called boundedness).
    Our understanding of the boundedness of Fano varieties and varieties of general type is quite solid but Calabi-Yau varieties are still quite elusive. In this talk, I will discuss recent results on the boundedness of elliptic Calabi-Yau varieties, which are the most relevant in physics.
    As a consequence, we obtain that there are finitely many possibilities for the Hodge diamond of such manifolds. This is joint work with C. Birkar and G. Di Cerbo.

    [En savoir plus]


  • Homotopie en Géométrie Algébrique

    Tuesday 29 January 15:30-16:30 - Joseph Tapia - IMT

    Groupes formels II

    [En savoir plus]