Institut de Mathématiques de Toulouse

Les événements de la journée


7 événements


  • Séminaire de Probabilités

    Mardi 7 mars 09:45-10:45 - Claire Delplancke - IMT

    Entrelacements pour les processus de naissance-mort et application à la méthode de Stein.

    Résumé : In this talk, I will present second order intertwinings between semigroups of birth-death processes and gradients on the discrete line. As the main application, new quantitative bounds on the Stein factors of discrete distributions are provided.

    Lieu : Amphi Schwartz

    [En savoir plus]


  • Séminaire de Géométrie et Topologie

    Mardi 7 mars 11:00-12:00 - Greg Kuperberg

    Geometric Topology Meets Computational Complexity

    Résumé : Now that the geometrization conjecture has been proven, and the virtual Haken conjecture has been proven, what is left in 3-manifold topology ? One remaining topic is the computational complexity of geometric topology problems. How difficult is it to distinguish the unknot ? Or 3-manifolds from each other ? The right approach to these questions is not just to consider quantitative complexity, i.e., how much work they take for a computer ; but also qualitative complexity, whether there are efficient algorithms with one or another kind of help. I will discuss various results on this theme, such as that knottedness and unknottedness are both in NP ; and I will discuss high-dimensional questions for context.

    Lieu : Salle Pellos

    [En savoir plus]


  • Séminaire de Statistique

    Mardi 7 mars 11:00-12:00 - Olivier Collier - Paris 10

    Estimation minimax de fonctionnelles sparses et applications en robustesse.

    Résumé : Je présenterai des résultats obtenus dans le cadre de collaborations avec Laëtitia Comminges, Arnak Dalalyan, Alexandre Tsybakov et Nicolas Verzélen. Nous nous sommes intéressés à l’estimation de fonctionnelles de la moyenne d’une gaussienne en grande dimension. On peut améliorer la vitesse minimax grâce à des hypothèses de sparsité, comme c’est le cas pour l’estimation de la moyenne elle-même avec lasso. Je donnerai les vitesses optimales pour certaines fonctionnelles et les difficultés que posent certaines autres, et je parlerai des problèmes d’adaptation par rapport à la variance du bruit et au paramètre de sparsité. Enfin, je montrerai comment des problèmes d’estimation de fonctionnelles sparses apparaissent lorsque l’on cherche un estimateur robuste de la moyenne.

    Lieu : Amphi Schwartz

    [En savoir plus]


  • Séminaire MIP

    Mardi 7 mars 11:00-12:00 - Rémi Carles - Université de Montpellier

    Dynamique universelle pour l’équation de Schrödinger logarithmique.

    Résumé : Nous considérons l’équation de Schrödinger avec une non-linéarité logarithmique, dont le signe est tel qu’il n’existe pas de solution stationnaire (non triviale). Des calculs explicites dans le cas de données gaussiennes font apparaître trois phénomènes nouveaux, dans le régime en temps grand, qui persistent pour des données initiales générales (non nécessairement gaussiennes), en un sens plus faible. Parmi les étapes de la preuve, nous présenterons des calculs sur des équations différentielles, une transformée de Madelung permettant de réduire l’équation à une variante de l’équation d’Euler compressible isotherme, dont le comportement en temps long fait intervenir une équation parabolique liée à un opérateur de Fokker-Planck. Il s’agit d’un travail en commun avec Isabelle Gallagher.

    Lieu : Salle MIP

    [En savoir plus]


  • Homotopie en Géométrie Algébrique

    Mardi 7 mars 14:00-15:30 - Fabio Tanturri - Université Aix-Marseille

    Techniques géométriques pour lieux de dégénérescence de Calabi-Yau

    Résumé : Le lieu de dégénérescence généralisé d’une section s d’un fibré vectoriel E sur une variété est le lieu des points x où s dégénère, c’est-à-dire s(x) appartient à une sous-variété fixée de l’espace total de E ; cette notion généralise, par exemple, les lieux de dégénérescence habituels d’un morphisme entre deux fibrés vectoriels. Dans cet exposé, je vais présenter des techniques géométriques pour l’étude de ces lieux de dégénérescence ; avec ces techniques, on peut produire de nombreux exemples de variétés de Calabi-Yau de dimension quelconque, en généralisant de cette façon certaines constructions connues (variétés déterminantales, lieux des zéros). Il s’agit d’un travail en commun avec Vladimiro Benedetti, Sara Angela Filippini et Laurent Manivel.

    [En savoir plus]


  • Espaces de modules et théorie des invariants

    Mardi 7 mars 15:30-16:30 - Arnaud Chéritat - IMT

    Espaces de modules et théorie des invariants

    Résumé : Espace des modules des courbes elliptiques complexes 1

    Lieu : Salle Picard - IMT, bâtiment 1R2

    Notes de dernières minutes : Courbes elliptiques 1

    [En savoir plus]


  • Homotopie en Géométrie Algébrique

    Mardi 7 mars 16:00-17:00 - Benjamin Hennion - MPI-Bonn

    TBA

    [En savoir plus]