Institut de Mathématiques de Toulouse

Agenda



Séminaires


  • Algèbre, Dynamique et Topologie


    • Mardi 7 avril 2015 11:00-12:00 - Boris Kolev

      Équation d’Euler-Arnold et géométrie riemannienne sur les groupes de difféomorphismes

      Résumé : L’intérêt pour les flots géodésiques sur le groupe des difféomorphismes remonte à un article d’Arnold de 1966 qui montre que l’équation du mouvement des fluides parfaits peut être reformulée comme un flot géodésique sur le groupe des difféomorphismes. Ce formalisme est à l’origine de nombreux développements à la fois en hydrodynamique et en traitement d’image. Après une introduction élémentaire du sujet, je présenterai quelques résultats récents concernant l’existence locale et globale de ces flots et je montrerai que la géométrie riemannienne sur le groupe des difféomorphismes possède certaines différences notables avec la dimension finie.

      Lieu : Salle 207, Bât. 1R2

      [Séminaire]


    • Mardi 14 avril 2015 11:00-12:00 -

      Pas de Séminaire de Géométrie et Topologie

      Résumé : Vacances de printemps

      [Séminaire]


    • Mardi 21 avril 2015 09:30-10:30 - Stepan Orevkov

      Problèmes algorithmiques autour des tresses quasipositives

      Notes de dernières minutes : Une tresse est dite quasipositive si elle est égale au produit de tresses conjuguées aux générateurs standards du groupe de tresses. Depuis longtemps je cherche un algorithme pour décider si une tresse donnée, est-elle quasipositve ou pas. Soit n le nombre de brins et k la longuer algébrique d’une tresse. Pour l’instant, j’ai résolu le problème de quasipositivité dans les cas suivant : 1). n < 4 (il y a 15 ans) 2). k < 3 (il y a 2 ans) 3). n=4 et k=3 (tout récent) La solution est basée sur la théorie de Garside. S’il me reste le temps, je vais parler un peu sur l’action de Hurwitz sur les décompositions quasipositives des tresses.

      [Séminaire]


    • Mardi 21 avril 2015 11:00-12:00 - Yohann Brunebarbe

      Influence du groupe fondamental sur la géométrie des variétés kählériennes compactes.

      Résumé : Dans mon exposé, j’expliquerai plusieurs résultats qui relient des propriétés du groupe fondamental d’une variété kählérienne compacte à certaines de ses propriétés géométriques (dimension algébrique, présence de courbes rationnelles, positivité du fibré canonique et plus généralement du fibré cotangent).

      Lieu : Salle 207, bât. 1R2

      [Séminaire]


    • Mardi 28 avril 2015 11:00-12:00 - Vincent Emery

      Volumes des variétés hyperboliques et actions de Galois

      Résumé : La nature des volumes de variétés hyperboliques en dimension n=3 est
      partiellement comprise à l’aide de deux invariants fondamentaux : le corps des
      traces et l’invariant de Bloch. Dans un travail en cours, je propose une
      variante de cette approche, qui présente l’avantage de pouvoir se généraliser
      au cas des dimensions n>3.

      Lieu : Salle 207, bât. 1R2

      [Séminaire]


    • Mardi 5 mai 2015 11:00-12:00 - Bruno Martelli - Université de Pisa

      Quelques constructions de variétés hyperboliques en dimension 4

      Résumé : Nous montrons comment certains polytopes de Coxeter en dimension 4
      peuvent etre utilisés pour construire beaucoup de 4-variétés
      hyperboliques complètes et de volume fini, compactes ou avec cusps,
      éventuellement avec bord totalement géodesique.
      Les techniques utilisées sont assez simples : des "colorations" sur les
      faces des polytopes, et la construction de "blocs" avec bord
      géodesique non-compact.

      Lieu : SALLE PICARD

      [Séminaire]


    • Mardi 12 mai 2015 11:00-12:00 - Penka Georgieva

      Real Gromov-Witten theory in all genera

      Résumé : We construct positive-genus analogues of Welschinger’s invariants for many real symplectic manifolds, including the odd-dimensional projective spaces and the quintic threefold. Our approach to the orientability problem is based entirely on the topology of real bundle pairs over symmetric surfaces. This allows us to endow the uncompactified moduli spaces of real maps from symmetric surfaces of all topological types with natural orientations and to verify that they extend across the codimension-one boundaries of these spaces, thus implementing a far-reaching proposal from C.-C. Liu’s thesis. Joint work with A. Zinger.

      Lieu : Salle 207, Bât. 1R2

      [Séminaire]


    • Mardi 19 mai 2015 11:00-12:00 - Juliette Bavard

      Autour d’un gros groupe modulaire

      Résumé : Le groupe modulaire du plan privé d’un ensemble de Cantor apparaît naturellement en dynamique. Pour tenter d’obtenir des informations sur ce groupe, on peut le faire agir par isométries sur un espace hyperbolique : le "graphe des rayons". Dans cet exposé, j’expliquerai pourquoi ce graphe est de diamètre infini et hyperbolique. Nous verrons ensuite comment le graphe des rayons permet de construire des quasi-morphismes non triviaux sur le groupe modulaire considéré.

      Lieu : Salle 207, Bât. 1R2

      [Séminaire]


    • Mardi 2 juin 2015 09:30-10:30 - Klaus Niederkrueger

      Variétés de contact dont le groupe d’automorphismes est non-connexe

      Résumé : Je montrerai sur certaines variétés de contact (de dimension arbitraire) l’existence d’automorphismes qui ne sont pas homotopes à l’identité. La méthode pour montrer la non-connexité est une adaptation d’un argument de Gromov dans son papier fondateur de 1985. La plupart de mon exposé sera dédié à expliquer l’idée originale de Gromov pour un public de non-contacticiens.
      (Travail en collaboration avec Patrick Massot.)

      Lieu : Salle 207, Bât. 1R2

      [Séminaire]


    • Mardi 2 juin 2015 11:00-12:00 - Martin Deraux

      Groupes de réflexions complexes et réseaux non-arithmétiques

      Résumé : On s’intéressera aux groupes engendrés par trois réflexions complexes
      dans le plan hyperbolique complexe. Le diagramme de Coxeter pour ces
      groupes est simplement un triangle, mais ce diagramme ne donne en
      général que très peu d’informations sur le groupe. J’expliquerai une
      procédure pour étoffer le diagramme, qui permet dans de nombreux cas
      d’obtenir un domaine fondamental pour l’action du groupe. Ceci permet
      de produire quelques exemples de réseaux non-arithmétiques agissant
      sur le plan hyperbolique complexe.

      Lieu : Salle 207, Bât. 1R2

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 150

  • Analyse réelle


    • Lundi 21 septembre 2015 11:00-15:00 - Karim Kellay et Komla Domelevo - Bordeaux et Toulouse

      Séminaire d’Analyse Réelle

      Résumé : Karim Kellay (Estimation du noyau reproduisant, capacité et cyclicité
      dans les espaces de Dirichlet)
      Komla Domelevo (Représentations stochastiques des transformées de
      Riesz du second ordre sur des groupes de Lie non-connexes)

      Lieu : Salle MIP

      [Séminaire]


    • Lundi 5 octobre 2015 12:00-13:00 - Li Chen - ICMAT-the Instituto de Ciencias Matemáticas

      Séminaire d’Analyse Réelle

      Résumé : Title : Riesz transform for $1\leq p<2$ without Gaussian heat kernel bound
      Abstract :
      We study the $L^p$ boundedness of Riesz transform as well as the reverse inequality on Riemannian manifolds and graphs under the volume doubling property and a sub-Gaussian heat kernel upper bound.
      We will introduce a new method to obtain the integrated estimate for the gradient of the heat kernel, which leads to the $L^p$ boundedness of the Riesz transform for $1<p<2$. We will also talk about the sharpness of our result on Vicsek manifolds and graphs. (joint work with T. Coulhon, J. Feneuil and E. Russ)

      Lieu : 1R1 106

      [Séminaire]


    • Lundi 12 octobre 2015 12:00-13:00 - Dalet Aude - Laboratoire de Mathématiques de Besançon

      Séminaire d’Analyse Réelle

      Résumé : titre : Espaces Lipschitz-libres
      abstract : Soit M un espace métrique avec une origine 0 et Lip_0(M) l’ensemble des fonctions Lipschitziennes, à valeurs réelles, s’annulant en 0. Muni de la norme définie par la constante de Lipschitz, cet espace est un espace de Banach.
      Considérons F(M) le sous-espace vectoriel fermé de Lip_0(M)* engendré par les évaluations en un point donné, appelons cet espace espace Lipschitz-libre sur M.
      Après une introduction détaillée de ces espaces, nous nous intéresserons au cas particulier des espaces ultramétriques compacts. Nous verrons en particulier que leur espace Lipschitz-libre est un espace dual isomorphe à l_1, mais non isométrique.

      Lieu : 1R1 106

      [Séminaire]


    • Lundi 9 novembre 2015 12:00-13:00 - KIM Young-Heon - Department of Mathematics University of British Columbia Canada

      Séminaire d’Analyse Réelle

      Résumé : title : Optimal martingale transport in general dimensions
      abstract :
      We discuss the optimal solutions to a transport problem where mass has to move under martingale constraint ; this constraint forces the transport to split the mass. There have been intensive studies on the one-dimensional case, but, rarely in higher dimensions. We present structural results in general dimensions. This is a joint work with Nassif Ghoussoub and Tongseok Lim.

      Lieu : 1R1 106

      Notes de dernières minutes : title : Optimal martingale transport in general dimensions

      [Séminaire]


    • Lundi 16 novembre 2015 12:00-13:00 - Maria Reguera - Birmingham

      Séminaire d’Analyse Réelle

      Résumé : The Bergman space $A_2(\mathbb D)$ is the closed subspace of $L^2(\mathbb D)$ consisting of analytic functions, where $\mathbb D$ denotes the unit
      disk. One considers the projection from $L^2(\mathbb D)$ into $A_2(\mathbb D)$, such a projection can be written as a convolution operator
      with a singular kernel. In this talk, we will present the recent advances on the one weight theory for the
      Bergman projection, more precisely, we will discuss the description of a $B_\infty$ class that has been until now absent. This is joint work with A. Aleman and S. Pott.

      Lieu : 1R1 106

      Notes de dernières minutes : A B_\infty theory for the Bergman projection

      [Séminaire]


    • Lundi 23 novembre 2015 12:00-13:00 - Nicola Arcozzi - Bologna

      Séminaire d’Analyse Réelle

      Résumé : Set capacity : trees vs. metric spaces.
      We show that the set (Bessel) capacity of a set in a Ahlfors regular metric space can be estimated from above and below by the capacity of a corresponding set on the boundary of a tree associated with the space. Some applications to capacity estimation of special classes of sets will be discussed. Work in collaboration with R. Rochberg, E. Sawyer, B. Wick.

      Lieu : 1R1 106

      Notes de dernières minutes : Set capacity : trees vs. metric spaces.

      [Séminaire]


    • Lundi 7 décembre 2015 12:00-13:00 - Ilaria MONDELLO - Nantes

      Séminaire d’Analyse Réelle

      Résumé : Le problème de Yamabe sur les espaces stratifiés.
      Dans cette exposé on donne une introduction au problème de Yamabe, qui est
      un problème géométrique résolu avec des outils analytiques, au cours de
      plusieurs années et à travers les efforts de plusieurs mathématiciens. Il
      consiste à chercher sur une variété riemannienne compacte une métrique,
      conforme à celle de départ, qui ait courbure scalaire constante. Cela
      revient à résoudre une équation elliptique sur la variété, et l’existence
      des solutions dépend d’un invariant conforme, la constante de Yamabe. On
      s’intéresse ensuite à la même question dans le cas de certains espaces
      métriques singuliers, les espaces stratifiés. On montre qu’il est
      nécessaire d’introduire un nouvel invariant pour tenir en compte les
      singularités, et comment il est possible de calculer ce dernier, en
      utilisant des inégalités de Sobolev et une borne inférieure pour le
      spectre du Laplacien.

      Lieu : Salle MIP

      [Séminaire]


    • Lundi 14 décembre 2015 12:00-13:00 - Irina Holmes - Georgia Tech

      Séminaire d’Analyse Réelle

      Résumé : Two weight problem for commutators. (joint work with M. Lacey and B. Wick)

      Lieu : 1R1 106

      [Séminaire]


    • Lundi 11 janvier 2016 12:00-13:00 - Christoph KRIEGLER - Blaise Pascal Clairmont-Ferrand

      Séminaire d’Analyse Réelle

      Résumé : Titre :
      Decomposition de Paley-Littlewood pour des operateurs sectoriels
      et espaces d’interpolation
      (travail en commun avec Lutz Weis (Karlsruhe))
      Resume :
      Nous etablissons des descriptions des espaces d’interpolation
      complexes et reels qui sont associes a des operateurs
      abstraits A (generateurs de semigroupes analytiques).
      Nous donnons aussi une large gamme d’exemples
      d’operateurs differentiels auxquels ces
      descriptions s’appliquent.
      L’outil crucial est un calcul fonctionnel de A qui
      s’obtient par des estimations de la resolvante ou
      alternativement du semigroupe,
      et une decomposition spectrale de type Paley-Littlewood.

      Lieu : 1R1 106

      [Séminaire]


    • Lundi 18 janvier 2016 12:00-13:00 - Shilei FAN

      Séminaire d’Analyse Réelle

      Résumé : Title: Fuglede’s conjecture in $\mathbbQ_p$
      Abstract : I will report on our recent progress in studying Fuglede’s conjecture in the filed $\mathbbQ_p$ of p-adic numbers. We proved that Fuglede’s conjecture concerning spectral sets and tilings holds in the field of p-adic numbers, i.e. a Borel set of positive and finite Haar measure is a spectral set if and only if it tiles the space by translation, although the conjecture remains open in the field of real numbers. Our study is based on the investigation of a convolution equation of the form $f * \mu =1$, where $\mu$ is a measure supported by a discrete set and f is a non-negative integrable function. I. J. Schoenberg’s result concerning the $p^n$-th roots of unity plays a crucial role. The links of our papers are
      These are joint works with Ai-Hua FAN, Lingmin Liao and Ruxi Shi

      Lieu : 1R1 106

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30 | 40

  • Les Cafés de l IMT


    • Jeudi 9 novembre 2017 13:15-14:00 - Jean-Claude Yakoubsohn - Institut de Mathématiques de Toulouse

      Le prodigieux parcours de la méthode de Newton. Une suite sans fin.

      Résumé : De Babylone à Yakoubsohn, je raconterai les développements historiques, mathématiques et algorithmiques de cette méthode numérique utilisée pour approcher les solutions d’équations. On ira de Héron à Villani en passant par Newton, Cauchy, Runge, Kantorovich et Smale sans oublier les "petites mains" qui ont produit des résultats originaux.

      Lieu : Bibliothèque de Mathématiques, 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 21 décembre 2017 13:15-14:00 - Arnaud Chéritat - Institut de Mathématiques de Toulouse

      Des impressions 3D pour comprendre la 4D

      Lieu : Amphithéâtre L. Schwartz, 1R3

      [Séminaire]


    • Jeudi 15 février 13:15-14:00 - Raphaël Loubère - Institut de Mathématiques de Toulouse

      Quand les girafes, tortues, libellules, carottes, feuilles d’érable… fabriquent des maillages de Voronoi

      Résumé : Les tesselations de Voronoi, malgré leur nom barbare et repoussant, sont une création de mère Nature avant d’être d’horribles objets mathématiques. Elles sont observables sur le pelage des girafes, la carapace des tortues, les nervure des feuilles d’érables et des nénuphars, les ailes des libellules, les nids d’abeilles, etc. On les retrouve dans les comportements territoriaux de petits poissons d’Amazonie, les formes caractéristiques des lacs salés, des concrétions de lave, des cristaux, etc.
      En toute décontraction nous essaierons de caractériser ces objets mathématiques, de les construire et d’en déduire certaines de leurs propriétés. En toute fin nous verrons même que ces tesselations de Voronoi peuvent se révéler utiles dans certaines situations pratiques.
      Quelle horreur pour les mathématiciens !

      [Séminaire]


    • Jeudi 24 mai 13:15-14:00 - Valentin Bahier - Institut de Mathématiques de Toulouse

      Musique de Pi

      Résumé : Le nombre Pi est partout, il fascine depuis des milliers d’années et n’a pas fini de nous surprendre. Ses mystérieuses propriétés issues d’une définition géométrique très simple l’ont fait entrer dans la culture populaire, et de nombreux travaux artistiques ont été produits dans le but d’en améliorer notre perception et compréhension. Dans cet exposé, nous présenterons diverses façons imaginées pour percevoir Pi. Notamment, nous tenterons de comprendre comment on peut écouter Pi, en se basant sur le travail de composition de quelques artistes. Cette analyse amènera à nous poser quelques questions à propos des chiffres et des notes de musique.

      Lieu : Amphithéâtre L. Schwartz, 1R3

      [Séminaire]


    • Jeudi 28 juin 13:15-14:00 - Pascal Noble - Institut de Mathématiques de Toulouse

      Tic tac : une histoire de résonance et de synchronisation

      Résumé : Le mouvement de balancier est sans doute le mouvement périodique qui nous est le plus familier. Dans cet exposé, nous parlerons donc du balancement d’un pendule : quelle est sa période d’oscillations, comment la calcule-t-on ? Comment amplifier son mouvement ? Les enfants sur leur balancoire ou les moines de Saint Jacques de Compostelle avec le "Botafumeiro" ont trouvé depuis bien longtemps une réponse intuitive..
      La situation devient intéressante et…complexe quand on considère deux oscillateurs : prenez l’exemple de deux pendules comtoises accrochées à un même mur, au bout d’un certain temps, elles finissent par se synchroniser. Dans cet exposé, il sera question de ce mécanisme découvert par Huygens mais aussi de ce qui se passe quand on couple BEAUCOUP d’oscillateurs ensemble. Si le temps le permet, on dira comment un tel système mécanique peut modéliser une chaine d’ADN (en idéalisant un peu…).

      Lieu : Amphithéâtre L. Schwartz, 1R3

      [Séminaire]

0 | 10 | 20

  • Séminaire Analyse-EDP de l UT1


    • Vendredi 21 septembre 10:48-12:30 - Peter TAKAC - Univ. Rostock, Allemagne

      Séminaire Analyse-EDP de l UT1

      Résumé : TBA

      Lieu : Manufacture des Tabacs, bat C, salle MC101 - 21 allée de Brienne
      A partir de Compans, prendre le 1 ou le boulevard Marechal Leclerc, traverser le canal ; la Manufacture est devant vous

      [Séminaire]

0 | 10 | 20

  • Géométrie algébrique, champs et homotopie


    • Mardi 4 février 2014 14:00-16:00 - Marcello Bernardara

      Quasi-catégories VII

      Lieu : 1R2 - Salle 207

      [Séminaire]


    • Mardi 18 février 2014 14:00-15:00 - Eric Hoffbeck

      Une interprétation de l’homologie de Leibniz comme de l’homologie de foncteurs

      Résumé : Pour les algèbres de Lie, l’homologie de Leibniz est une version non-commutative de l’homologie de Chevalley-Eilenberg. Dans cet exposé, nous montrons comment écrire cette théorie homologique comme de l’homologie de foncteurs, c’est-à-dire un Tor sur une catégorie de foncteurs. Ce résultat est dans la continuité de travaux de Pirashvili et Richter, Robinson et Whitehouse pour les algèbres associatives ou commutatives.
      Travail en commun avec Christine Vespa.

      Lieu : 1R2 - Salle 207

      [Séminaire]


    • Mardi 18 février 2014 15:30-17:30 - Marcello Bernardara

      Quasi-catégories VIII

      Lieu : 1R2 - Salle 207

      [Séminaire]


    • Mardi 25 février 2014 14:00-15:00 - Pierre Guillot - Strasbourg

      Une approche élémentaire de la théorie des dessins d’enfants et du groupe de Grothendieck-Teichmüller

      Résumé : Les "dessins d’enfants" sont des objets géométriques très
      simples, sur lesquels le groupe de Galois absolu du corps des nombres rationnels agit fidèlement. Je vais décrire cette théorie d’une façon qui est plus élémentaire et aussi un peu plus complète qu’à l’ordinaire. En particulier, je vais montrer que le groupe de
      Grothendieck-Teichmüller a des approximations explicites par des groupes finis très accessibles, ce qui donne une première approximation du groupe de Galois en question.

      Lieu : 1R2 - Salle 207

      [Séminaire]


    • Mardi 25 février 2014 15:30-17:30 - Denis-Charles Cisinski

      Quasi-catégories IX

      Lieu : 1R2 - Salle 207

      [Séminaire]


    • Mardi 11 mars 2014 14:00-15:00 - Jérome Poineau

      titre à venir

      Lieu : 1R2 - Salle 207

      [Séminaire]


    • Mardi 11 mars 2014 15:30-17:30 - Joan Milles

      Quasi-catégories X

      Lieu : 1R2 - Salle 207

      [Séminaire]


    • Mardi 18 mars 2014 14:00-18:00 -

      Philo et Math

      Lieu : 1R2 - Salle 207

      [Séminaire]


    • Mardi 25 mars 2014 14:00-16:00 - Baptiste Morin

      Quasi-catégories XI

      Lieu : 1R2 - Salle 207

      [Séminaire]


    • Mardi 1er avril 2014 14:00-15:00 - Bruno Vallette - Université Nice Sophia Antipolis

      Algèbre homotopique en topologie et géométrie

      Résumé : L’algèbre homotopique est l’étude des structures algébriques à équivalence d’homotopie près. Elle fait naturellement apparaître une infinité d’opérations supérieures qui sont des homotopies pour les relations algébriques classiques. Le but de cet exposé sera d’expliquer, sur des exemples, comment l’algèbre homotopique est utilisée en topologie et en géométrie. Nous nous intéresserons particulièrement à l’action du cercle, au complexe de de Rham des variétés de Poisson et aux espaces de module de courbes.

      Lieu : 1R2 - Salle 207

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 180

  • Séminaire de l équipe MIP


    • Mardi 10 décembre 2013 11:00-12:00 - Filippo Santambrogio - Université Paris Sud

      Estimations L^\infty en transport optimal et application à l’équation de Keller-Segel

      Résumé : Plusieurs EDP d’évolution peuvent être interprétées comme le flot-gradient d’une fonctionnelle F définie sur l’espace de probabilités par rapport à la distance de Wasserstein W_2. La discrétisation en temps du flot-gradient demande à résoudre des problèmes de minimisation faisant apparaître la fonctionnelle F ainsi que la distance W_2 à la densité précédente. Dans certains de ces problèmes il est possible, en utilisant les conditions d’optimalité et l’équation de Monge-Ampère, de donner une estimation sur la norme L^\infty du minimiseur par rapport à la norme L^\infty à l’étape précédente, et parfois il est possible d’itérer cette estimation et obtenir à la limite des informations sur la solution de l’EDP en temps continu.
      On verra des exemples de cette procédure et en particulier le cas de Keller-Segel, où la méthode se fait plus compliquée.
      L’estimation L^\infty qu’on obtient a le défaut d’exploser toujours en temps fini, mais l’avantage d’être indépendante du type de diffusion choisie dans le modèle et du fait que la masse soit sous-critique ou pas.
      Il s’agit d’un travail en cours avec J.-A. Carrillo.

      Lieu : Salle 106 - 1R1

      [Séminaire]


    • Mardi 17 décembre 2013 11:00-12:00 - Loïc Bourdin - ENS Lyon

      Principe du Maximum de Pontryagin pour des problèmes de contrôle optimal sur time scale

      Résumé :
      Un time scale $\mathbbT$ est un sous-ensemble non vide et fermé de $\mathbbR$. Un point right-scattered de $\mathbbT$ est un point qui est isolé à droite dans $\mathbbT$. Au contraire, un point right-dense ne l’est pas. Par exemple, $\mathbbR$ est un time scale dont tous les points sont right-dense tandis que $\mathbbZ$ est un time scale dont tous les points sont right-scattered.
      Dans cet exposé, je présenterai une version forte du Principe du Maximum de Pontryagin (PMP en abrégé) pour des problèmes de contrôle optimal définis sur un time scale général. Ce résultat est issu de [1]. Le temps final peut être fixé ou non et les conditions de transversalité relatives aux conditions de bord considérées sont établies. La preuve est basée sur le principe variationnel d’Ekeland.
      Ce résultat, accompagné de commentaires et de contre-exemples, montre clairement la distinction qui existe entre les points right-dense et les points right-scattered. En effet, en un point right-dense, une condition de maximisation du Hamiltonien est obtenue comme dans le cas classique continu. Par contre, en un point right-scattered, une condition plus faible est obtenue en termes de gradient négatif du Hamiltonien dans les directions $\Omega$-denses stables. Notre résultat, valable sur tout time scale, englobe en particulier les versions classiques continue et discrète du PMP.

      [1] L. Bourdin et E. Trélat, Pontryagin Maximum Principle for finite dimensional nonlinear optimal control problems on time scales, SIAM Journal on Control and Optimization, 51(5):3781—3813, 2013.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 7 janvier 2014 11:00-12:00 - Vivien Desveaux - CNRS - Maison de la Simulation

      Robustesse et stabilité des schémas d’ordre élevé pour les systèmes de lois de conservation

      Résumé : La première partie est consacrée à l’étude de la convergence au sens du théorème de Lax-Wendroff des schémas d’ordre élevé vers les solutions entropiques des équations d’Euler. On remarque que les inégalités d’entropie discrètes usuelles vérifiées par les schémas d’ordre élevé ne sont pas pertinentes pour assurer le bon comportement dans le régime de convergence. On propose alors une extension des techniques de limitation a posteriori MOOD pour forcer la vérification des inégalités d’entropie discrètes requises.
      Dans la deuxième partie, on s’intéresse à la construction de schémas d’ordre élevé sur des maillages 2D non structurés. On développe une nouvelle technique de reconstruction de gradients basée sur l’écriture de deux schémas MUSCL sur deux maillages imbriqués. Cette procédure augmente le nombre d’inconnues numériques, mais permet d’approcher la solution avec une grande précision. Une attention particulière sera portée à la robustesse du schéma et à la condition CFL associée.

      Lieu : Salle de séminaire MIP

      [Séminaire]


    • Mardi 14 janvier 2014 11:00-12:00 - Anatoli Iouditski - Université J. Fourier Grenoble

      Tests d’ hypothèses et optimisation convexe

      Résumé : We discuss a general approach to handling "multiple hypotheses’’ testing in the case where a particular hypothesis states that the vector of parameters identifying the distribution of observations belongs to a given convex compact set. With our approach, this problem reduces to testing the hypotheses pairwise. Our central result is a test for a pair of hypotheses of the outlined type which, under appropriate assumptions, is provably nearly optimal. The test is yielded by a solution to a convex programming problem, so that our construction admits computationally efficient implementation. We further demonstrate that our assumptions are satisfied in several important and interesting applications. Finally, we show how this approach can be applied to a rather general detection problem encompassing several classical statistical settings such as detection of abrupt signal changes, cusp detection and multi-sensor detection.

      Lieu : Amphi Schwartz

      Notes de dernières minutes : Séminaire commun avec l’équipe de statistiques

      [Séminaire]


    • Mardi 21 janvier 2014 11:00-12:00 - Vincent Perrier - INRIA Bordeaux - Université de Pau

      Modélisation et simulation d’ordre élevé d’écoulements compressibles multiphasiques

      Résumé : Dans cet exposé, nous proposons dans un premier temps une méthode de dérivation de systèmes multiphasiques de type Baer et Nunziato [1]. La dérivation du système est obtenue à l’aide de la méthode de Drew et Passman [2], pour laquelle nous avons choisi de modéliser la topologie à l’aide d’un processus stochastique gaussien. Cette méthode permet de trouver une fermeture complète au système à un paramètre de modélisation près.
      Dans un deuxième temps, nous proposons une discrétisation de ce modèle à l’aide de la méthode de Galerkine discontinu. L’une des difficultés réside dans le fait que les systèmes de type Baer et Nunziato sont non conservatifs. Nous présenterons un certain nombre de tests numériques montrant les avantages et les limites de cette méthode pour ce système dans plusieurs cas : écoulements mélangés, écoulements à interface, et écoulements avec changement de phase. Le schéma numérique obtenu est une extension d’ordre élevé du schéma volumes finis obtenu par Abgrall et Saurel [3]. Les résultats ont été obtenus avec Erwin Franquet (LaTEP-ENSGTI, Université de Pau et des Pays de l’Adour) et publiés dans [4,5,6].
      [1] M.R. Baer and J.W. Nunziato. A two-phase mixture theory for the deflagration-to-detonation transition (ddt) in reactive granular materials. International Journal on Multiphase Flows, 12(12):861–889, 1986.
      [2] D.A. Drew and S.L. Passman. Theory of multicomponent fluids, volume 135 of Applied Mathematical Sciences. Springer-Verlag, New York, 1999.
      [3] R. Abgrall and R. Saurel. Discrete equations for physical and numerical compressible multiphase mixtures. Journal of Computational Physics, 186(361-396), 2003.
      [4] E. Franquet, V. Perrier, Runge-Kutta Discontinuous Galerkin method for the approximation of Baer and Nunziato type multiphase models. Journal of Computational Physics 231 (2012), 4096-4141.
      [5] E. Franquet, V. Perrier, Runge-Kutta discontinuous Galerkin method for interface flows with a maximum preserving limiter. Computers & Fluids 65 (2012), 2-7.
      [6] E. Franquet, V. Perrier, Runge-Kutta discontinuous Galerkin method for reactive multiphase flows. Computers & Fluids 83 (2013), 157-163.

      Lieu : Salle 106 - 1R1

      [Séminaire]


    • Mercredi 21 mai 2014 14:00-15:00 - Charles Dapogny - Rutgers University, NJ, USA

      Optimisation de formes par le méthode des lignes de niveaux : optimisation robuste et déformation de maillages

      Résumé : TBA

      Lieu : Salle Cavailles - 1R2 salle 132

      [Séminaire]


    • Mardi 10 juin 2014 11:00-12:00 - Mathew Johnson - University of Kansas

      Modulational Instability in Whitham’s Equation for Water Waves

      Résumé : In Whitham’s famous 1974 book, he introduced a model equation for the unidirectional propagation of finite-depth surface water waves with small amplitude. This model is completely fake, in the sense that it is not derived from any known water wave model. Rather, it is constructed by combining the full unidirectional linear dispersion relation coming from the Euler equations with a canonical shallow water nonlinearity. Whitham formally demonstrated that the resulting pseudo-differential equation, which has affectionately been termed "Whitham’s equation", describes many short-wave phenomena present in the full Euler system which are outside the scope of the commonly studied "long-wave" theories (like KdV and Boussinesq theories), such as breaking. In this talk, I will discuss recent joint work with Vera Mikyoung Hur (University of Illinois at Urbana-Champaign, USA) in which we demonstrate that the Whitham equation contains enough information from the full Euler equations to bear out the famous Benjamin-Feir instability of Stokes waves. That is, we rigorously demonstrate that small -amplitude periodic traveling wave solutions of Whitham’s equation are modulationally unstable provided their wavelength is sufficiently large (for a given finite fluid depth), and are spectrally unstable otherwise. Time permitting, I will also discuss a recent extension of these results incorporating capillary and (constant) vorticity effects..

      [Séminaire]


    • Mardi 17 juin 2014 11:00-12:00 - Conférence Zuazua

      Titre à préciser

      [Séminaire]


    • Lundi 23 juin 2014 11:00-12:00 - Mahadevan Ganesh - Colorado School of Mines

      Fast high-order algorithms for uncertainty quantification in a class of stochastic configurations.

      Résumé : In this talk we discuss an efficient iterative high-order high performance computing (HPC) algorithm for simulating wave propagation exterior to stochastic configurations containing very large numbers of particles.
      Such simulations are crucial in important medical applications such as in vivo and in vitro blood measurements using light scattering of blood cells, and topical climate science applications such as light scattering and absorption by atmospheric aerosols. Even simulation for a single deterministic configuration with a large number of particles is a massive computational challenge.
      The stochastic nature of the configuration leads to a larger dimensional model involving three spatial and several stochastic variables.
      Our approach provides a practically feasible HPC framework to compute highly accurate statistical moments to quantify uncertainties in stochastic configurations. The framework is based on an offline/online cloud computing type algorithm with a fast and memory Krylov subspace based iterative efficient approach to evaluate particle interactions and an efficient stochastic realization technique.

      Lieu : INSA - salle Génie Mécanique : 116

      [Séminaire]


    • Mardi 24 juin 2014 11:00-12:00 - Heinz Bauschke - University of British Columbia - Okanagan

      The Douglas-Rachford Algorithm : Recent Progress

      Résumé : The Douglas-Rachford algorithm is one of the most successful methods for feasibility and optimization. A notable feature is its ability to accommodate nonsmooth objective functions and it also has been applied as a heuristic method on nonconvex problems with great success.
      In this talk, I will report on recent progress on the understanding of this algorithm. I will focus on the range of the operator and new qualitative and quantitative convergence results.

      Lieu : Salle 106 - bât 1R1

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 180

  • Séminaire de Probabilités


    • Mardi 7 janvier 2014 09:45-12:00 - Jamal Najim - CNRS, Univ. Marne-la-Vallée

      Séance double Probabilités/Statistique.

      Résumé : 1er exposé : Fluctuations pour les statistiques linéaires de grandes matrices aléatoires.
      Dans cet exposé nous décrirons les fluctuations de fonctionnelles du spectre de grandes matrices de covariance aléatoires. Nous nous intéresserons à deux modèles matriciels particuliers, importants dans les applications : les matrices de covariance empirique et le modèle information plus bruit. Ces deux modèles sont caractérisés par la présence d’une grande matrice déterministe, multiplicative ou additive, dont les paramètres (valeurs propres/singulières ; vecteurs propres) interviendront dans l’analyse. Nous montrerons que la nature des fluctuations est intimement liée aux quatre premiers moments des entrées des matrices (absence d’universalité), ainsi qu’à la composante déterministe de celles-ci. Travail en collaboration avec J-F. Yao.
      2ème exposé : Estimation de fonctionnelles du spectre de grandes matrices de covariance.
      On s’intéresse au contexte statistique dans lequel la dimension des données est du même ordre que la taille de l’échantillon considéré ; un tel contexte est fréquent en traitement statistique du signal par exemple. Est-il possible, dans ce cadre, d’estimer la matrice de covariance des données ? Nous montrerons comment on peut, grâce à la théorie des grandes matrices aléatoires, construire des estimateurs consistants de fonctionnelles du spectre de la matrice de covariance. Cette construction est fondée sur des idées et techniques développées par X. Mestre (2008).

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Mercredi 8 janvier 2014 10:30-11:30 - Quentin Berger - University of Southern California (Los Angeles)

      Séminaire exceptionnel. Le modèle de Copolymère (et sa limite de faible couplage).

      Résumé : Je présenterai le modèle de copolymère, qui est utilisé pour décrire une chaîne polymère hétérogène à l’interface entre deux solvants, comme par exemple un polymère composé de monomères hydrophiles ou lipophiles à l’interface entre eau et huile. Lorsque la température évolue, on observe une transition de phase : à basse température, le polymère est localisé vers l’interface, afin de placer de nombreux monomères dans leur solvant préféré, alors qu’à haute température, le polymère fluctue dans l’un des solvants.
      On s’intéressera alors à la courbe critique, qui sépare les régimes localisés et délocalisés. On étudiera plus particulièrement sa limite dite de faible couplage, qui se révèle possèder un comportement universel. Cette limite a été l’objet de nombreux travaux récemment, mais n’a toujours pas pu être identifiée précisément, des conjectures contradictoires ayant même été formulées. Le résultat que je présenterai est issu d’un travail en collaboration avec F. Caravenna, J. Poisat, R. Sun et N. Zygouras, où nous avons pu calculer cette limite, sous l’hypothèse que la loi inter-arrivée sous-jacente possède une distribution à queue lourde, d’espérance finie.

      Lieu : Salle 106 (Bât. 1R1)

      [Séminaire]


    • Mardi 14 janvier 2014 09:45-10:45 - Elizabeth Meckes - Case Western Reserve University (Cleveland)

      The spectra of powers of random unitary matrices.

      Résumé : It has long been recognized that the eigenvalues of random unitary matrices look very different from i.i.d. points on the circle : they are very evenly spaced. As you start raising a random unitary matrix to powers, the eigenvalues start to clump together, and by the time you raise a random matrix in U(N) to the Nth power, the
      eigenvalues look exactly like i.i.d. points on the circle. There is a good reason for this : Rains showed that the distributions are exactly
      the same, and that there is a kind of smooth interpolation between the two extremes. In joint work with M. Meckes, we quantify this
      phenomenon by proving sharp non-asymptotic estimates on the means and tails of the L_p Wasserstein distances between spectral measures of powers of random unitary matrices and the uniform measure on the circle. The bounds also allow us to obtain sharp almost-sure
      convergence rates as the size of the matrix tends to infinity. Along the way, we needed the long-suspected fact that the full unitary group
      satisfies the same type of log-Sobolev inequality as the special unitary group ; I will sketch the proof of this result, which should be of independent usefulness.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 21 janvier 2014 09:45-10:45 - Nizar Demni - Univ. Rennes 1

      Mesure spectrale du processus de Jacobi libre.

      Résumé : Le processus de Jacobi libre est la partie radiale de la compression du mouvement Brownien unitaire libre par deux projecteurs libres dans une algèbre de von Neumann. Dans cet exposé, je décrirai d’abord la mesure spectrale de cet opérateur dans le cas d’un seul projecteur de rang 1/2. Ensuite, je montrerai comment ces résultats s’étendent au cas d’un seul projecteur de rang arbitraire. En particulier, je parlerai de la position générale du projecteur et de son image par le MB unitaire libre et du cas de deux projecteurs.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 11 février 2014 09:45-10:45 - Sergio Bacallado - Department of Statistics, Stanford University

      Random walks with reinforcement and Bayesian analysis of reversible Markov chains.

      Résumé : Our goal is to learn the transition kernel $K$ of a reversible Markov chain from a finite observation of the process. In Bayesian analysis, $K$ is assigned a prior distribution and, conditional on $K$, the observation $X_1,\dots,X_n$ is assumed a Markov chain with kernel $K$. The main objects of interest are the conditional distributions $p(X_{n+1},\dots,X_{n+m}\mid X_1,\dots,X_n)$ and $p(K\mid X_1,\dots,X_n)$, which represent a posteriori beliefs.
      We will discuss a family of prior distributions $p(K)$ on reversible kernels, which make the marginal distribution of $X_1,X_2,...$ that of a random walk with reinforcement. This facilitates computations of the posterior distribution as it yields closed-form conditional probabilities. We discuss variants of the prior for k-dependent Markov chains, variable-order Markov chains, and random walks on infinite graphs.

      Lieu : Amphithéâtre L. Schwartz

      [Séminaire]


    • Mercredi 12 mars 2014 11:00-12:00 - Ararat Harutyunyan - Mathematical Institute, University of Oxford

      Independent dominating sets in graphs via the semi-random method.

      Résumé : One of the most powerful tools in probabilistic combinatorics
      is the semi-random method where one uses a randomized algorithm and
      heavy probabilistic machinery to incrementally construct an object with
      aparticular desirable property.
      Used by V. Rodl (1985) to prove the Erdos-Hanani conjecture, the
      technique has been used to obtain many fundamental results in discrete
      mathematics in the last three decades. We will first introduce the
      basic method and discuss some of these results. The second part of
      the talk will be devoted to the presentation of a recent application
      of the method, which proves the existence of independent dominating sets
      of size at most O(n log d / d) in n-vertex d-regular sparse graphs
      (a subset S of the vertices of a graph G is called \emphindependent dominating
      if no two vertices in S are adjacent and every vertex of G is adjacent to
      a vertex in S). We show that the bound is asymptotically optimal, and that
      the regularity and sparsity conditions essentially cannot be relaxed.
      Joint work with Paul Horn(Harvard) and Jacques Verstraete(UCSD).

      Lieu : Bâtiment 1R1, salle 106

      [Séminaire]


    • Jeudi 13 mars 2014 14:00-15:00 - Anthony Réveillac - Univ. Paris-Dauphine

      Analyse de densités pour les Equations Différentielles Stochastiques Rétrogrades (EDSR).

      Résumé : Les EDSR ont été très étudiées ces dernières années, en partie parce qu’elles constituent un outil ad hoc pour résoudre certains problèmes en finance. Un enjeu aussi bien théorique qu’applicatif est alors d’établir des schémas numériques d’approximation de la solution de ces équations. Cela nécessite de connaitre la régularité de ces solutions dans un sens à donner. Dans cet exposé, nous rappellerons tout d’abord le lien entre EDSR et finance à travers un exemple simple, puis nous étudierons la régularité de la solution d’une EDSR au sens de l’existence de densités pour les lois marginales de la solution d’une EDSR à croissance quadratique. Enfin, nous obtiendrons des estimations pour ces densités à l’aide de la formule de Nourdin-Viens. Ce exposé est basé sur un travail en collaboration avec Thibaut Mastrolia et Dylan Possamaï.

      Lieu : Amphi. Schwartz

      [Séminaire]


    • Lundi 17 mars 2014 14:00-15:00 - Benoîte de Saporta - INRIA - Institut de Mathématiques de Bordeaux

      Méthodes numériques pour le contrôle des Processus Markoviens Déterministes par Morceaux.

      Résumé : Les processus markoviens déterministes par morceaux forment une large classe de processus de Markov de type non diffusion. Bien qu’ils apparaissent dans de nombreuses applications (gestion de stocks, fiabilité dynamique, neurosciences, biologie, traffic internet, files d’attente, actuariat…), il existe remarquablement peu de méthodes numériques dédiées à ces processus et permettant de faire des calculs concrets.
      Je présenterai un panorama des méthodes développées dans l’équipe Inria CQFD depuis quelques années, autour de l’estimation de performance et du contrôle de ces processus. J’illustrerai les résultats sur un exemple de fiabilité dynamique que nous avons traité en partenariat avec Astrium.

      Lieu : Bât. 1R2, Salle 207

      [Séminaire]


    • Mardi 6 mai 2014 09:45-10:45 - Hugo Duminil-Copin - Univ. Genève

      Continuité de la transition de phase du modèle d’Ising tridimensionnel.

      Résumé : Nous prouverons que la magnétisation spontanée du modèle d’Ising (ferromagnétique et à plus proche voisins) sur Z^3 s’annule au point critique. Afin de démontrer ce résultat, nous étendons la représentation par courants aléatoires du modèle d’Ising au volume infini et nous invoquons des arguments de type percolation afin d’étudier l’objet obtenu. Le résultat s’étend à des modèles à portée infinie. Mentionnons également que ce théorème peut être vu comme l’équivalent, pour le modèle d’Ising, de la fameuse conjecture sur la non-existence d’une composante connexe infinie pour la percolation tridimensionnelle critique. Cependant, les techniques développées pour le modèle d’Ising ne sont pas a priori transférables à la percolation. Travail en collaboration avec Michael Aizenman et Vladas Sidoravicius.

      Lieu : Amphithéâtre L. Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 3 juin 2014 09:45-10:45 - Jason Fulman - University of Southern California

      Analysis of casino shelf-shuffling machines.

      Résumé : Many casinos routinely use mechanical card shuffling machines.
      We were asked to evaluate a new product, a shelf shuffler. This leads to
      new probability, new combinatorics, and to some practical advice which was
      adopted by the manufacturer. The interplay between theory, computing, and
      real-world application is developed. This is joint work with Persi Diaconis
      and Susan Holmes.

      Lieu : Bâtiment 1R1, salle 106

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 160

  • Séminaire de Statistique


    • Mardi 19 novembre 2013 09:45-12:00 - Gabor Lugosi - Université Pompeu Fabra (Barcelone)

      Séminaire commun Probabilités - Statistique

      Résumé : Cette séance est commune avec le séminaire de Probabilités.
      ** First part : Detection of correlations in high dimension
      We study hypothesis problems in which a high-dimensional sparse—and perhaps structured—observation is hidden in Gaussian noise. We derive a general lower bounds and study the performance of some near-optimal tests. We pay special attention to computational feasibility and construct near-optimal tests that can be computed efficiently. The talk is mostly based on joint work with Ery Arias-Castro and Sébastien Bubeck.
      ** Second part : The clique number of high-dimensional random geometric graphs
      Motivated by certain hypothesis testing problems, we study the clique number of random geometric graphs. Such a graph is constructed by drawing n independent uniformly distributed points on the surface of the d-dimensional sphere and connecting pairs of points by an edge if their distance is
      less than a certain threshold. We are mostly interested in the case when d is allowed to grow with n. It is shown that the clique number goes through several phase transitions. (Based on joint work with Luc Devroye, András György, Frederic Udina, Ery Arias-Castro, and Sébastien Bubeck.)

      Lieu : Amphithéatre Schwartz (RDC - Bâtiment 1R3)

      [Séminaire]


    • Mardi 26 novembre 2013 11:00-12:00 - Rajesh Sundaresan - Indian Institute of Science (Bangalore)

      Guessing a random pass-key.

      Résumé : We will discuss some results on the effort needed to guess a random pass-key. They have applications in the analysis of the strength of secret-key crypto-systems against guessing attacks. The expected number of guesses needed before success grows exponentially with the length of the key-string. The goal is to characterize the growth rate exponent. The problem of guessing is closely related to compression. After a brief discussion on this connection, we will use some elementary results from large deviations theory to identify the growth rate exponent. We will then discuss an asymptotically optimal randomized attack to identify the pass-key.

      Lieu : Salle de séminaire du 1er étage, bât.1R3

      [Séminaire]


    • Mardi 10 décembre 2013 11:00-12:00 - Jean-Michel Marin - Montpellier 2

      Consistency of the Adaptive Multiple Importance Sampling

      Résumé : Among Monte Carlo techniques, the importance sampling requires fine tuning of a proposal
      distribution, which is now fluently resolved through iterative schemes. The Adaptive Multiple
      Importance Sampling (AMIS) of Cornuet et al. (2012) provides a significant improvement in
      stability and Effective Sample Size due to the introduction of a recycling procedure. However,
      the consistency of the AMIS estimator remains largely open. In this work, we prove the convergence
      of the AMIS, at a cost of a slight modification in the learning process. First numerical experiments
      exhibit that this modification might even improve the original scheme.
      Travail en collaboration avec Pierre Pudlo et Mohammed Sedki

      Lieu : Salle de séminaire du 1er étage, bât.1R3

      [Séminaire]


    • Mardi 17 décembre 2013 11:00-12:00 - Fanny Villers - LPMA, Paris 6

      Homogeneity Tests for High-dimensional Linear Regression

      Résumé : This work is motivated by the comparison of genetic networks based on microarray samples. The aim is to test whether the differences observed between two inferred Gaussian graphical models come from real differences or arise from estimation uncertainties.
      Adopting a neighborhood approach, we consider a two-sample linear regression model with random design and propose a procedure to test whether these two regressions are the same. We develop a testing procedure that applies to high-dimensional settings where the number of covariates $p$ is larger than the number of observations $n_1$ and $n_2$ of the two samples.
      Travail en collaboration avec Nicolas Verzelen et Camille Charbonnier.

      Lieu : Salle de séminaire du 1er étage, bât.1R3

      [Séminaire]


    • Mardi 7 janvier 2014 09:45-12:00 - Jamal Najim - CNRS, Université de Marne La Vallée

      Séance double Probabilités/Statistique

      Résumé : 1er exposé : Fluctuations pour les statistiques linéaires de grandes matrices aléatoires.
      Dans cet exposé nous décrirons les fluctuations de fonctionnelles du spectre de grandes matrices de covariance aléatoires. Nous nous intéresserons à deux modèles matriciels particuliers, importants dans les applications : les matrices de covariance empirique et le modèle information plus bruit. Ces deux modèles sont caractérisés par la présence d’une grande matrice déterministe, multiplicative ou additive, dont les paramètres (valeurs propres/singulières ; vecteurs propres) interviendront dans l’analyse. Nous montrerons que la nature des fluctuations est intimement liée aux quatre premiers moments des entrées des matrices (absence d’universalité), ainsi qu’à la composante déterministe de celles-ci. Travail en collaboration avec J-F. Yao.
      2ème exposé : Estimation de fonctionnelles du spectre de grandes matrices de covariance.
      On s’intéresse au contexte statistique dans lequel la dimension des données est du même ordre que la taille de l’échantillon considéré ; un tel contexte est fréquent en traitement statistique du signal par exemple. Est-il possible, dans ce cadre, d’estimer la matrice de covariance des données ? Nous montrerons comment on peut, grâce à la théorie des grandes matrices aléatoires, construire des estimateurs consistants de fonctionnelles du spectre de la matrice de covariance. Cette construction est fondée sur des idées et techniques développées par X. Mestre (2008).
      Web : http://www-syscom.univ-mlv.fr/ najim/

      Lieu : Amphithéâtre Schwartz (RDC - Bâtiment 1R3)

      [Séminaire]


    • Mardi 14 janvier 2014 11:00-12:00 - Anatoli Juditsky - Université J. Fourier Grenoble

      Tests d’ hypothèses et optimisation convexe

      Résumé : Cette séance est commune avec le séminaire MIP.
      We discuss a general approach to handling "multiple hypotheses’’ testing in the case where a particular hypothesis states that the vector of parameters identifying the distribution of observations belongs to a given convex compact set. With our approach, this problem reduces to testing the hypotheses pairwise. Our central result is a test for a pair of hypotheses of the outlined type which, under appropriate assumptions, is provably nearly optimal. The test is yielded by a solution to a convex programming problem, so that our construction admits computationally efficient implementation. We further demonstrate that our assumptions are satisfied in several important and interesting applications. Finally, we show how this approach can be applied to a rather general detection problem encompassing several classical statistical settings such as detection of abrupt signal changes, cusp detection and multi-sensor detection.
      Web : http://ljk.imag.fr/membres/Anatoli….

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 21 janvier 2014 11:00-12:00 - Susan Holmes - Stanford University

      Combining heterogeneous Data through Metrics using Trees and Graphs

      Résumé : The Human Microbiome Project has generated many challenges for
      statisticians. I will address the problem of combining heterogeneous sources
      of information including phylogenetic trees, metabolic networks and bacterial abundance tables.
      The solutions we propose are different from those popular under the current fad
      of big data, as the data we are dealing with are heterogeneous both in type and levels of dependency.
      We propose extensions of standard multi table approaches to solve some of the challenges
      in a nonparametric geometric way. We also show how to deal with heteroscedasticity due to the
      heterogeneity due to count numbers in the sequencing data.
      This is joint work with Joey McMurdie and with members of David Relman’s
      group from the medical school at Stanford.
      Web : http://www-stat.stanford.edu/ susan/

      Lieu : Salle de séminaire du 1er étage, bât.1R3

      [Séminaire]


    • Mardi 28 janvier 2014 11:00-12:00 - Frédéric Chazal - INRIA Saclay

      Inférence géométrique pour des mesures de probabilités

      Résumé : Lorsqu’on dispose de données représentées sous forme d’ensembles de
      points dans un espace euclidien (ou plus généralement un espace métrique) il
      arrive souvent que celles-ci se concentrent au voisinage de structures
      géométriques particulières. Le but de l’inférence géométrique et de
      l’analyse topologique des données est de retrouver ou d’approximer des
      caractéristiques topologiques et géométriques de ces compacts à partir des
      données. De nombreux outils d’inférence développés ces dernières années
      reposent sur l’étude des propriétés des fonctions distance aux
      sous-ensembles compact de l’espace euclidien. Cependant ils se révèlent
      totalement inefficaces lorsque les données contiennent des observations
      éloignées (observations aberrantes, bruit ambiant,…) de l’objet
      géométrique à inférer. Le but de cet exposé est de montrer comment
      l’approche précédente peut être généralisée pour surmonter ce problème. En
      considérant les mesures empiriques associées aux données, nous introduirons
      une notion de fonction "distance" à une mesure de probabilité possédant des
      propriétés très semblables à celles des fonctions distances aux compacts
      usuelles. En particulier, nous verrons qu’il est possible grâce à ces
      fonctions d’associer de façon robuste (par rapport à une distance de
      transport) des propriétés topologiques et géométriques aux mesures de
      probabilité sur R^d ou des espaces métriques plus généraux. Nous
      mentionnerons également quelques applications de ces résultats et quelques
      problèmes ouverts.

      Lieu : Salle de séminaire du 1er étage, bât.1R3

      [Séminaire]


    • Mardi 4 février 2014 11:00-12:00 - Maud Delattre - AgroParisTech

      Maximum likelihood estimation for stochastic differential equations with random effects

      Résumé : Fichier PDF

      Lieu : Amphithéâtre Schwartz (RDC - Bâtiment 1R3)

      [Séminaire]


    • Mardi 11 février 2014 11:00-12:00 - Odalric-Ambrym Maillard - Technion, Israel

      Topics about Markov Decision Processes : state-model selection, and irreversible dynamics.

      Résumé : In this talk, I will talk about sequential decision making in the framework of Markov decision processes (MDP).
      After briefly presenting some specificities of the MDP setting, I will present some practical limitations of MDPs that
      motivate two lines of work that my colleagues and I have been developing recently.
      First, we consider an agent interacting with an environment in a single stream of actions, observations, and rewards, with no reset.
      This process is not assumed to be a Markov Decision Process (MDP). Rather, the agent has several representations (mapping histories of past interactions to a discrete state space) of the environment with unknown dynamics, only some of which result in an MDP. The goal is to minimize the average regret criterion against an agent who knows an MDP representation giving the highest optimal reward, and acts optimally in it.
      This is a form of model selection. We propose a strategy whose regret after T time steps is O(\sqrtT). This is the scaling of the optimal regret in the setting of learning in a (single discrete) MDP.
      Second, depending on the time we have, we will consider the problem of devising algorithms with low regret in finite-state Markov decision
      processes that are not assumed to be unichain. This includes situations when choosing a sin-
      gle bad action may permanently trap a learner in a suboptimal region of the state-space.
      In this setting, it is provably impossible to get strong regret guarantee without external information.
      We propose a way to actively ask for external information, and introduce an RL algorithm that provably
      achieves a small (active) regret in a large class of multichain Markov Decision Processes (MDPs).

      Lieu : Amphithéâtre Schwartz (RDC - Bâtiment 1R3)

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 170

  • Séminaire Plate-forme Biostatistique


    • Lundi 30 septembre 2013 14:00-15:00 - Kim-Anh Lê Cao - Queensland Facility for Advanced Bioinformatics University of Queensland

      It is all about mixOmics !

      Résumé : Recent advances in high throughput ’omics’ technologies enable quantitative measurements of expression or abundance of biological molecules of a whole biological system. The transcriptome, proteome and metabolome are dynamic entities, with the presence, abundance and function of each transcript, protein and metabolite being critically dependent on its temporal and spatial location.
      Whilst single omics analyses are commonly performed to detect between-groups difference from either static or dynamic experiments, the integration or combination of multi-layer information is required to fully unravel the complexities of a biological system. Data integration relies on the currently accepted biological assumption that each functional level is related to each other. Therefore, considering all the biological entities (transcripts, proteins, metabolites) as part of a whole biological system is crucial to unravel the complexity of living organisms.
      With many contributors and collaborators, we are currently establishing a global analytical framework to extract relevant information from high throughput `omics’ platforms such as genomics, proteomics, metabolomics and other types of biological data. Specifically, the statistical methodologies that we developed and implemented in our R package mixOmics focus on the so-called multivariate projection-based approaches, which can handle such large data sets, deal with multi collinearity and missing values. These methodologies enable dimension reduction by projecting these large data sets into a smaller subspace, to capture the largest sources of variation in the biological studies.
      In this presentation, I will illustrate how various techniques enable exploration, data integration and visualisation of the data, with a particular focus on time course experiments analysis and cross-platform comparison.

      Lieu : Salle séminaire, 1er étage 1R3

      [Séminaire]


    • Mardi 5 novembre 2013 14:00-15:30 - Sophie Lamarre - INRA, plateforme GeT-Biopuces

      Influence du nombre de réplicats dans une analyse différentielle de données RNA-seq

      Lieu : Salle 1er étage 1R3

      [Séminaire]


  • Systèmes dynamiques


    • Vendredi 14 novembre 2014 10:30-11:30 - Yusuke Okuyama

      Rescaling principle for an isolated essential singularity of a holomorphic curve and its application to complex dynamics .

      Résumé : We will talk about a rescaling principle for an isolated essential singularity of a holomorphic curve in a complex analytic space, which is established by using a Lehto—Virtanen-type theorem and a Zalcman-type theorem, and also talk about its application to the repelling density in the Julia set in complex dynamics allowing isolated essential singularities.

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 5 décembre 2014 10:30-11:30 - Yang Fei - Nanjing University, China and IMT

      Rational maps whose Julia sets are Cantor circles.

      Résumé : We give a family of rational maps whose Julia sets are Cantor circles and show that every rational map whose Julia set is a Cantor set of circles must be topologically conjugate to one element of this family on their corresponding Julia sets. In particular, we give the formulas of some rational maps whose Julia sets are Cantor circles, but they are not topologically conjugate to any McMullen maps on their Julia sets. Moreover, a series of non-hyperbolic rational maps whose Julia sets are Cantor circles are constructed. This is a joint work with Qiu Weiyuan and Yin Yongcheng.

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 12 décembre 2014 10:30-11:30 - Jasmin Raissy - IMT

      Composantes de Fatou errantes en dimension deux

      Résumé : L’ensemble de Fatou d’un endomorphisme holomorphe $f$ d’une variété complexe est le plus grand ensemble ouvert où la famille des itérées de $f$ forme une famille normale. Les composantes connexes de l’ensemble de Fatou sont appelées composantes de Fatou. En dimension 1, le Théorème du Domaine Non-Errant de Sullivan affirme que toute composante de Fatou d’une application rationnelle est (pre)périodique. Plusieurs contrexemples ont été trouvés et étudiés pour les fonctions entières transcendantes, mais la question de l’existence de composantes de Fatou errantes pour les endomorphismes polynomiaux en dimension supérieure à deux restait ouverte.
      Je vais montrer, avec des techniques d’implosion parabolique, qu’il existe des endomorphismes polynomiaux de $C^2$ ayant une composante de Fatou errante. Ces applications sont des produits fibrés, qui peuvent s’étendre à des endomorphismes holomorphes de $P^2 ©$.
      (Travail en collaboration avec M. Astorg, X. Buff, R. Dujardin et H. Peters)

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 19 décembre 2014 10:30-11:30 - Thomas Dreyfus - IMT

      Classification locale analytique des systèmes aux q-différences et confluence.

      Résumé : Jean-Pierre Ramis, Jacques Sauloy et Changgui Zhang ont résolu le problème de la classification locale analytique des systèmes aux q-différences à pentes entières. Cette classification fait intervenir une base de solutions méromorphes sur un domaine convenable. Nous verrons dans cet exposé que sous certaines hypothèses, cette base de solutions méromorphes converge, lorsque q tends vers 1, vers une base de solutions d’ un système différentiel.

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 9 janvier 2015 10:30-11:30 - Yohann Genzmer - IMT

      Feuilletage de Schlesinger des déformations de feuilletages généraux.

      Résumé : Soit $\Pi :(M,F)\to B$ une déformation de feuilletage régulier d’espace de paramètres $B$. Alors il existe sur $B$ un feuilletage maximal $H$ ayant la propriété suivante : pour toute feuille $L$ de $H$, la déformation restreinte à $L$ est intégrable.

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 16 janvier 2015 10:30-11:30 - Lorena Lopez

      Courbes paraboliques asymptotiques à des courbes invariantes formelles.

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 23 janvier 2015 10:30-11:30 - Charlotte Hulek - Université de Strasbourg

      Factorisation lente rapide de développements asymptotiques combinés

      Résumé : Le but de cet exposé est de présenter un outil utile à la réduction d’équations différentielles singulièrement perturbées à point tournant. Il s’agit d’un résultat de factorisation "lente-rapide" de nouveaux développements asymptotiques combinés dits Gevrey, récemment introduits par A. Fruchard et R. Schäfke.

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Du 29 au 30 janvier 2015 - Rencontre ANR LAMBDA - Pseudogroupes de difféomorphismes holomorphes

      Systèmes Dynamiques

      Résumé : Programme :
      Jeudi 29 janvier, salle J. Cavaillès 132 1er étage bât. 1R2

      • 10h00-10h45 F. LORAY “Pseudogroupes de difféomorphismes holomorphes en dimension 1, I”
      • 10h45-11h00 Pause
      • 11h00-11h45 F. LORAY “Pseudogroupes en dimension 1, II”
      • 12h00-14h00 Déjeuner à l’ ESPE
      • 14h00-14h45 B. DEROIN “Différentiable rigidity of self-similar sets on Riemann surfaces”
      • 14h45-15h30 H. REIS “Pseudogroupes de difféomorphismes holomorphes en dimension 2, I”
      • 15h30-16h00 Pause
      • 16h00-16h45 H. REIS “Pseudogroupes en dimension 2, II”
      • 16h45-17h30 F. LORAY “Pseudogroupes en dimension 1, III”

      Vendredi 30 janvier, salle F. Pellos 207 2ème étage bât. 1R2
      • 09h00-09h45 H. REIS “Pseudogroupes en dimension 2, III”
      • 09h45-10h30 H. REIS “Pseudogroupes en dimension 2, IV”
      • 10h30-11h00 Pause
      • 11h00-12h00 A. PICHON “Une singularité isolée de surface complexe, à quoi ça ressemble vraiment ?” (Séminaire commun systèmes dynamiques et géométrie complexe)
      • 12h00-13h30 Déjeuner à l’ Esplanade.
      • 13h30-14h15 J. RIBON “The solvable length of groups of local diffeomorphisms”
      • 14h15-15h00 F. LORAY “Pseudogroupes en dimension 1, IV”

      Notes de dernières minutes : Plus d’infos à la page http://www.math.univ-toulouse.fr/ jraissy/styled-2/index.html

      [Séminaire]


    • Vendredi 30 janvier 2015 11:00-12:00 - Anne Pichon - Université de Mathématiques de Luminy

      Une singularité isolée de surface complexe, à quoi ça ressemble vraiment ?

      Résumé : Nous regardons un germe de surface complexe normale $(X,0) \subset (C^n,0)$ au voisinage d’un point singulier $0$. Il est bien connu que dans un voisinage de $0$, l’intersection de $X$ avec toute sphère $S$ de petit rayon centrée en $0$ est transverse, et donc que $X$ est localement topologiquement conique, i.e. homéomorphe au cone sur son link $X \cap S$.
      Cependant, des exemples récents de Fernandes et Birbrair montrent que $(X,0)$, muni de la métrique riemannienne induite par la métrique hermitienne ambiante, n’est pas nécessairement métriquement conique, c’est-à-dire bilipschitz équivalent à un cône standard sur son link.
      Je vais présenter une classification complète de la géométrie bilipschitz de $(X,0)$. Elle repose sur l’existence d’une décomposition canonique du germe de surface $(X,0)$ en une zone ``grasse" et une zone ``mince", qui présente une certaine analogie avec la décomposition ``Thick-Thin" de Margulis des espaces à courbure négative. La zone grasse est essentiellement conique, tandis que la zone mince s’écrase plus vite que linéairement par rapport à la distance à l’origine. La partie mince est vide si et seulement si la singularité est métriquement conique. La classification complète consiste en un rafinement de cette décomposition en pièces géométriques.
      Il s’agit d’un travail en commun avec Lev Birbrair et Walter Neumann : \it The thick-thin decomposition and the bilipschitz classification
      of normal surface singularities
      , Acta Math. \bf 212} (2014), 199—256.

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      Notes de dernières minutes : séminaire commun

      [Séminaire]


    • Vendredi 13 février 2015 10:30-11:30 - Marianna Ravara-Vago - université de Rennes

      Séparatrices partielles et alternative locale de Brunella .

      Résumé : On travaille sur une version locale de l’alternative de Marco Brunella : tout feuilletage de codimension 1 dans $(C^3,0)$ sans germe de surface analytique invariante possède un voisinage de l’origine où chaque feuille contient un germe de courbe analytique à l’origine. On montre cette conjecture pour une classe de feuilletages de codimension 1 qui possède une réduction de singularités spéciale. On voit que la seule obstruction pour construire un tel voisinage est la présence de ``composantes nodales’’. Le concept de ``séparatrice partielle’’ est fondamental dans la preuve ; on les utilise pour pousser les feuilles proches des composantes nodales vers les diviseurs compacts dicritiques. De cette manière on trouve la courbe analytique dans chaque feuille.

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 130

  • Théorie des noeuds et topologie en petite dimension


    • Mercredi 10 avril 2013 10:00 - Florian Deloup - IMT

      Le genre des langages réguliers

      Résumé : Résumé : si l’on oublie une partie de sa structure, un automate peut être regardé comme un graphe pour lequel la notion de genre est bien définie. Intuitivement, un graphe est de genre \leq g s’il existe un plongement du graphe dans une sphère à "g anses". Bien entendu, du point de vue informatique, les automates sont plus riches que des graphes : ils calculent des langages et un langage régulier donné admet une infinité d’automates le reconnaissant. Il est alors naturel de définir le genre d’un langage régulier L comme le genre minimal des automates reconnaissant L. On exposera quelques résultats et quelques questions ouvertes sur ce nouvel invariant des langages.

      Lieu : Salle 11 RDC — Bât. 1R3

      Notes de dernières minutes : Début de l’exposé à 10h15.

      [Séminaire]


    • Mardi 21 mai 2013 16:00-17:30 - Ryan Budney

      The homotopy type of spaces of knots

      Résumé : I will describe some basic properties of the homotopy-type of the space of smooth embeddings of the circle in the 3-sphere. There are two primary approaches to this, the Vassiliev approach, which now fits roughly into the machinery of "functor calculus" and the Hatcher approach, which uses many major structural theorems in 3-manifold theory. Hatcher’s approach studies the homotopy-type of the components of the knot space one component at a time, and sees them as essentially classifying spaces of the mapping class group of the knot, while the functor calculus approach in essence views the knot space as the non-singular part of a giant contractible mapping space. It turns out that the language of operads allows one to assemble Hatcher’s perspective into a simple global description of the embedding space’s homotopy-type, and from this perspective there are new avenues to compare the result with the functor calculus approach.

      Lieu : 1R2 - salle Cavaillès (salle 132)

      Notes de dernières minutes : Attention : jour et horaire inhabituels. Le séminaire débute à 16h15.

      [Séminaire]


    • Mercredi 22 mai 2013 - Stepan Orevkov - IMT

      Trace faible de Markov sur les algèbres de Hecke cubiques et invariants des entrelacs transverses

      Résumé : On construit des invariants des entrelacs transverse (dans le sens
      de la géométrie de contacte) en utilisant la trace faible de Markov
      sur les algébres de Hecke cubiques. La construction de tels invariants
      se réduit au calcul de la limite d’une suite croissante de certains
      modules noeteriens.

      Lieu : Salle Cavaillès (132) bât. 1R2

      Notes de dernières minutes : L’exposé commence à 10h15.

      [Séminaire]


    • Jeudi 14 novembre 2013 10:30-11:30 - Paul Bakouche - IMT

      Le théorème d’Eggan

      Résumé : La hauteur étoile (star height) est un invariant de complexité d’un langage régulier : c’est essentiellement le minimum du nombre d’opérations étoile (opération de Kleene qui est la concaténation d’un nombre arbitraire fini de copies d’expression régulière) nécessaires à la production d’expressions régulières du langage L.
      La complexité-boucle est un invariant de langage qui se lit lui géométriquement sur les automates finis (vus comme graphes) représentant le langage.
      L’objet de l’exposé est de montrer l’équivalence de ces deux invariants sur les langages réguliers.

      Lieu : 1R2 - 132 (salle Cavaillès) - Institut de Mathématiques, bât. 1R2

      Notes de dernières minutes : Noter le jour inhabituel : le séminaire aura lieu le jeudi (au lieu du mercredi).

      [Séminaire]


    • Lundi 16 décembre 2013 10:00-11:30 - Jean-Baptiste Meihlan - Institut Fourier, Grenoble

      Invariants de Milnor et polynôme de HOMFLYPT

      Résumé : L’objet de cet exposé est une formule reliant deux invariants d’entrelacs de nature différente, à savoir les invariants de Milnor, qui sont extraits du groupe fondamental du complémentaire, et le polynôme de HOMFLYPT, un invariant quantique. Après avoir rappelé les définitions nécessaires, nous verrons ainsi que les invariants de Milnor d’un entrelacs de la 3-sphère s’expriment comme une combinaison linéaire de polynôme de HOMFLYPT de noeuds obtenus par certaines opérations de somme en bande. Il s’agit d’un travail en commun avec A. Yasuhara.

      Lieu : Salle Picard (salle 129, bât. 1R2, 1er étage)

      Notes de dernières minutes : Veuillez noter le jour et le lieu inhabituels (pour le séminaire de topologie).

      [Séminaire]


    • Mercredi 29 janvier 2014 10:30-11:30 - F. Charette - ETH, Zürich

      How to generate non-trivial Lagrangian cobordisms via Lagrangian suspension

      Résumé : I will show that Hamiltonian isotopies act by suspension on the Lagrangian cobordism category recently introduced by Biran and Cornea. By using the relative Seidel representation, I will prove that this action is non-trivial on real Lagrangians in toric manifolds. This is joint work with Octav Cornea.

      [Séminaire]


    • Mercredi 16 avril 2014 10:30-12:00 - Renaud Detcherry - Ecole Polytechnique

      Formules asymptotiques pour les opérateurs courbes en TQFT

      Résumé : Résumé : A la suite des travaux de Jones et Witten, Reshetikhin et Turaev puis BHMV ont construit des théories quantiques topologiques des champs (TQFT), qui associe aux surfaces, cobordismes et 3-variétés divers invariants dit "quantiques".
      En particulier, à toute courbe sur une surface, on associe une suite d’endomorphismes appelés opérateurs courbes.
      On donnera une formule asymptotique liant les coefficients de matrices de ces opérateurs courbes aux fonctions traces sur l’espace des modules de la surface.

      Lieu : Salle 11 RDC 1R3

      [Séminaire]


    • Mercredi 18 juin 2014 10:00-12:00 - Benjamin Audoux - Marseille

      Une action des "tubes ribbons" sur le groupe libre réduit

      Résumé : Dans cet exposé, nous considérerons des tubes plongés dans B^4 possédant un remplissage par des boules dont toutes les intersections sont ribbons. Nous montrerons que ces objets induisent une action sur le groupe libre réduit qui les classifie à link-homotopie près. Cela peut-être vu comme une extension "welded" du résultat de Habegger et Lin sur les string-links classiques.

      Notes de dernières minutes : annulé pour cause de grève des trains (SNCF) et reporté au mardi 16 septembre.

      [Séminaire]


    • Mardi 16 septembre 2014 09:30-10:30 - Benjamin Audoux - CMI, Université Aix-Marseille

      Une action des "tubes ribbons" sur le groupe libre réduit

      Résumé : Dans cet exposé, nous considérerons des tubes plongés dans B^4 possédant un remplissage par des boules dont toutes les intersections sont ribbons. Nous montrerons que ces objets induisent une action sur le groupe libre réduit qui les classifie à link-homotopie près. Cela peut-être vu comme une extension "welded" du résultat de Habegger et Lin sur les string-links classiques.

      Lieu : Salle 132 bât. 1R2

      [Séminaire]


  • Philosophie des Mathématiques


    • Jeudi 5 mars 2015 15:00-16:00 - Benedikt Ahrens - CIMI, Acadie

      Univalent Foundations and the equivalence principle

      Résumé : The "equivalence principle" says that meaningful statements in mathematics should be invariant under the appropriate notion of equivalence - "sameness" - of the objects under consideration.
      In set theoretic foundations, the equivalence principle is not enforced ; e.g., the statement "1 ϵ Nat" is not invariant under isomorphism of sets.
      However, in the Univalent Foundations (UF) recently conceived by Fields Medalist Vladimir Voevodsky, the equivalence principle has been proved valid for some mathematical structures, in work both by others and myself.
      In this talk, I give a short introduction to the UF and review the aforementioned results on the equivalence principle in UF.
      Groupe de travail du Trimestre thématique CIPPMI "Current Issues in the Philosophy of Practice of Mathematics & Informatics"

      Lieu : Salle 132 Cavaillès, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 26 mai 2016 14:30-16:30 - Pierre Lochak - (CNRS, IMJ)

      Philosophie des mathématiques ou bien philosophie et mathématiques.

      Résumé : J’explorerai quelques fils historiques qui laissent penser que les mathématiques peuvent effectivement prendre ou reprendre une place importante dans l’histoire ou le concert des idées. Toutefois ces `mathématiques’ ne sont pas nécessairement de celles qui occupent les journées - et parfois les nuits - des mathématicien(ne)s au travail, ce pourquoi il est parfois prudent de les orner de guillemets. Je détaillerai en particulier l’exemple princeps de l’opposition continu/discret vue à travers le prisme anthropologico-théologico-politique que nous présentent ce qu’il est convenu d’appeler les grandes `idéologies’ du vingtième siècle. Alexandre Grothendieck et plus généralement ce qu’il paraît naturel de nommer `matière fonctorielle’ feront alors une courte apparition. Je tâcherai de préserver au fil de l’exposé un équilibre entre une nécessaire précision et ce qui peut sonner extrêmement programmatique et général.​
      Cet exposé est donné dans le cadre du trimestre thématique CIPPMI.

      Lieu : Bât 1R2, salle Picard 129

      [Séminaire]


    • Lundi 30 mai 2016 14:30-16:30 - John T. Baldwin - Department of Mathematics, Statistics and Computer Science, University of Illinois at Chicago

      The unreasonable effectiveness of model theory in Number theory

      Résumé : Emulating Wigner’s famous essay we attempt to delineate the characteristics of model theory that account for its impact across mathematics. The formalization of specific areas of mathematics is the basic theme ; this allows axiomatizations that respect the methodologies of each area. Secondly, classification theory allows the recognition of common methodologies in widely distinct areas. Thus two large groups of tame areas are identified : stable (and refinements) and o-minimal. Bourbaki’s `great mother structures’ : groups, order, topology’ are put in perspective and a 4th mother structure, geometry, takes its place in establishing dimension as the key to tameness. This organizational survey will be fleshed out by more specific considerations of interactions with number theory, identifying specific unifying model theoretic techniques. Examples include the Wilkie-Pila results on the André-Oort conjectures and work generated by Hrushovski on the Mordell-Lang conjectures.
      Cet exposé est donné dans le cadre du trimestre thématique CIPPMI.

      Lieu : Bât 1R3, Salle de séminaire MIP

      [Séminaire]


    • Mardi 30 mai 2017 14:00-15:30 - Brice Halimi - Univ. Paris-Nanterre, IREPH

      Changement de contexte et changement de base

      Résumé : La logique assure historiquement une médiation entre la philosophie du langage et la philosophie des mathématiques. C’est dans cette perspective que je m’intéresserai à la notion de contexte, notion essentielle en philosophie du langage, mais aussi en logique, à travers les notions d’univers de discours et de monde possible.
      La contextualité de la signification est un phénomène essentiel du langage ordinaire. Pour ne prendre qu’un exemple, il va de soi que le voyageur s’apprêtant à partir et annonçant "Tout est rentré dans ma valise" veut parler de ses effets personnels et non de la totalité des choses qui peuplent l’univers. La restriction contextuelle du mot "tout" est ici un exemple parmi d’innombrables autres de la contextualité de la signification. Une question importante est celle de savoir si et comment le sens contextuel de nos mots dérive par modulation de leur signification abstraite (c’est-à-dire linguistique). Face à cette question, je voudrais tout d’abord défendre l’idée que tout contexte est le résultat d’un changement de contexte, et toute signification en contexte le résultat d’une transposition.
      Je voudrais ensuite m’intéresser à la formalisation de la contextualité. En effet, un certain nombre de concepts mathématiques sont naturellement propres à représenter les notions de contexte et de changement de contexte, mais n’ont pas encore été appliqués en ce sens : en particulier le concept de catégorie fibrée. Car le cadre formel d’une catégorie fibrée permet de représenter à la fois la localité d’un contexte (au sens où un contexte est toujours une situation à l’intérieur de laquelle je me place) et sa variabilité (au sens où un contexte correspond toujours à une perspective que je peux quitter pour en adopter une autre). La question pendante que j’aborderai sera celle de savoir si la théorie de la descente peut être appliquée à l’analyse de la contextualité, autrement dit s’il est envisageable de vouloir recoller les différents sens contextuels d’une expression ou d’un énoncé comme formant autant d’aspects locaux d’une même signification globale (générale) putative.
      Séance conjointe avec le séminaire "Géométrie algébrique, champs, homotopie".

      Lieu : Salle Pellos 207 , Bât. 1R2

      Notes de dernières minutes : Séance conjointe avec le séminaire "Géométrie algébrique, champs, homotopie".

      [Séminaire]


  • Mathématiques et Philosophie Contemporaines


    • Jeudi 5 mars 2015 15:00-16:00 - Benedikt Ahrens - CIMI, Acadie

      Univalent Foundations and the equivalence principle

      Résumé : The "equivalence principle" says that meaningful statements in mathematics should be invariant under the appropriate notion of equivalence - "sameness" - of the objects under consideration.
      In set theoretic foundations, the equivalence principle is not enforced ; e.g., the statement "1 ϵ Nat" is not invariant under isomorphism of sets.
      However, in the Univalent Foundations (UF) recently conceived by Fields Medalist Vladimir Voevodsky, the equivalence principle has been proved valid for some mathematical structures, in work both by others and myself.
      In this talk, I give a short introduction to the UF and review the aforementioned results on the equivalence principle in UF.
      Groupe de travail du Trimestre thématique CIPPMI "Current Issues in the Philosophy of Practice of Mathematics & Informatics"

      Lieu : Salle 132 Cavaillès, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 26 mai 2016 14:30-16:30 - Pierre Lochak - (CNRS, IMJ)

      Philosophie des mathématiques ou bien philosophie et mathématiques.

      Résumé : J’explorerai quelques fils historiques qui laissent penser que les mathématiques peuvent effectivement prendre ou reprendre une place importante dans l’histoire ou le concert des idées. Toutefois ces `mathématiques’ ne sont pas nécessairement de celles qui occupent les journées - et parfois les nuits - des mathématicien(ne)s au travail, ce pourquoi il est parfois prudent de les orner de guillemets. Je détaillerai en particulier l’exemple princeps de l’opposition continu/discret vue à travers le prisme anthropologico-théologico-politique que nous présentent ce qu’il est convenu d’appeler les grandes `idéologies’ du vingtième siècle. Alexandre Grothendieck et plus généralement ce qu’il paraît naturel de nommer `matière fonctorielle’ feront alors une courte apparition. Je tâcherai de préserver au fil de l’exposé un équilibre entre une nécessaire précision et ce qui peut sonner extrêmement programmatique et général.​
      Cet exposé est donné dans le cadre du trimestre thématique CIPPMI.

      Lieu : Bât 1R2, salle Picard 129

      [Séminaire]


    • Lundi 30 mai 2016 14:30-16:30 - John T. Baldwin - Department of Mathematics, Statistics and Computer Science, University of Illinois at Chicago

      The unreasonable effectiveness of model theory in Number theory

      Résumé : Emulating Wigner’s famous essay we attempt to delineate the characteristics of model theory that account for its impact across mathematics. The formalization of specific areas of mathematics is the basic theme ; this allows axiomatizations that respect the methodologies of each area. Secondly, classification theory allows the recognition of common methodologies in widely distinct areas. Thus two large groups of tame areas are identified : stable (and refinements) and o-minimal. Bourbaki’s `great mother structures’ : groups, order, topology’ are put in perspective and a 4th mother structure, geometry, takes its place in establishing dimension as the key to tameness. This organizational survey will be fleshed out by more specific considerations of interactions with number theory, identifying specific unifying model theoretic techniques. Examples include the Wilkie-Pila results on the André-Oort conjectures and work generated by Hrushovski on the Mordell-Lang conjectures.
      Cet exposé est donné dans le cadre du trimestre thématique CIPPMI.

      Lieu : Bât 1R3, Salle de séminaire MIP

      [Séminaire]


    • Mardi 30 mai 2017 14:00-15:30 - Brice Halimi - Univ. Paris-Nanterre, IREPH

      Changement de contexte et changement de base

      Résumé : La logique assure historiquement une médiation entre la philosophie du langage et la philosophie des mathématiques. C’est dans cette perspective que je m’intéresserai à la notion de contexte, notion essentielle en philosophie du langage, mais aussi en logique, à travers les notions d’univers de discours et de monde possible.
      La contextualité de la signification est un phénomène essentiel du langage ordinaire. Pour ne prendre qu’un exemple, il va de soi que le voyageur s’apprêtant à partir et annonçant "Tout est rentré dans ma valise" veut parler de ses effets personnels et non de la totalité des choses qui peuplent l’univers. La restriction contextuelle du mot "tout" est ici un exemple parmi d’innombrables autres de la contextualité de la signification. Une question importante est celle de savoir si et comment le sens contextuel de nos mots dérive par modulation de leur signification abstraite (c’est-à-dire linguistique). Face à cette question, je voudrais tout d’abord défendre l’idée que tout contexte est le résultat d’un changement de contexte, et toute signification en contexte le résultat d’une transposition.
      Je voudrais ensuite m’intéresser à la formalisation de la contextualité. En effet, un certain nombre de concepts mathématiques sont naturellement propres à représenter les notions de contexte et de changement de contexte, mais n’ont pas encore été appliqués en ce sens : en particulier le concept de catégorie fibrée. Car le cadre formel d’une catégorie fibrée permet de représenter à la fois la localité d’un contexte (au sens où un contexte est toujours une situation à l’intérieur de laquelle je me place) et sa variabilité (au sens où un contexte correspond toujours à une perspective que je peux quitter pour en adopter une autre). La question pendante que j’aborderai sera celle de savoir si la théorie de la descente peut être appliquée à l’analyse de la contextualité, autrement dit s’il est envisageable de vouloir recoller les différents sens contextuels d’une expression ou d’un énoncé comme formant autant d’aspects locaux d’une même signification globale (générale) putative.
      Séance conjointe avec le séminaire "Géométrie algébrique, champs, homotopie".

      Lieu : Salle Pellos 207 , Bât. 1R2

      Notes de dernières minutes : Séance conjointe avec le séminaire "Géométrie algébrique, champs, homotopie".

      [Séminaire]


  • Séminaire CIMI


    • Lundi 8 juillet 2013 14:00-15:00 - Ami Wiesel

      Covariance estimation in graphical models (Part II)

      Résumé : In this short tutorial, we will discuss recent advances in covariance estimation in graphical models and their applications. We will begin with the classical results on covariance selection, and continue to modern contributions on high dimensional structure learning. We will discuss the analogy to traditional spectral estimation theory including moving average (MA), autoregressive (AR) and moving average autoregressive (ARMA) processes. Most of the tutorial will emphasize the Gaussian setting but we will also address robust methods for non-Gaussian settings which have recently attracted considerable attention. Time permitting, we will also consider distributed solutions based on message passing algorithms.
      http://www.cs.huji.ac.il/ amiw/

      Lieu : ENSEEIHT, Salle B105

      [Séminaire]


    • Lundi 8 juillet 2013 15:30-16:30 - Jose Bioucas-Dias

      Hyperspectral unmixing via sparse regression. Optimization problems and algorithms

      Résumé : Hyperspectral unmixing is the decomposition of the pixel spectra from a hyperspectral image into a collection of constituent spectra, or spectral signatures, called endmembers, and the fractional abundances, one set per pixel. Hyperspectral unmixing has recently been approached in a semi-supervised fashion, by assuming that the observed image signatures can be expressed in the form of linear combinations of a number of pure spectral signatures known in advance (e.g., spectra collected on the ground by a field spectro-radiometer). Unmixing then amounts to finding the optimal subset of signatures in a (potentially very large) spectral library that can best model each mixed pixel in the scene. In practice, this is a combinatorial problem which calls for efficient linear sparse regression techniques based on sparsity-inducing regularizers. In this talk, I will address a set of recently introduced hyperspectral unmixing techniques based on sparse regression. In this approach, the unmixing is obtained by solving a convex optimization problem, where the objective function is a sum of convex terms with possibly convex constraints. Usually, one of terms in the objective function measures the data fidelity while the others, jointly with the constraints, enforce some type of sparsity on the solution.
      Several particular features of these problems (e.g., huge dimensionality and nonsmoothness) preclude the use of off-the-shelf optimization tools and have stimulated a considerable amount of research. In this talk, I will present a new class of algorithms to handle these convex optimization problems. The proposed class of algorithms is an instance of the so-called alternating direction method of multipliers (ADMM), for which convergence sufficient conditions are known. We show that these conditions are satisfied by the proposed algorithms. The effectiveness of the proposed approach is illustrated in a series of hyperspectral unmixing problems.

      Lieu : ENSEEIHT, Salle B105

      [Séminaire]


    • Lundi 15 juillet 2013 14:00-15:00 - Jose Bioucas-Dias

      Interferometric Phase Image Estimation via Sparse Coding in the Complex Domain

      Résumé : In this seminar I will address interferometric phase image estimation — that is, the estimation of phase modulo-$2pi$ images from sinusoidal $2pi$-periodic and noisy observations. These degradation mechanisms make interferometric phase image estimation a quite challenging problem. We tackle this challenge by reformulating the original estimation problem as a sparse regression in the complex domain. Following the standard procedure in patch-based image restoration, the image is partitioned into small overlapped square patches and the vector corresponding to each patch is modeled as a sparse linear combination of vectors, termed atoms, taken from a set called dictionary. Aiming at optimal sparse representations, and thus at optimal noise removing capabilities, the dictionary is learned from the data it represents via matrix factorization with sparsity constraints on the code, (i.e., the regression coefficients) enforced by the $ell_1$ norm. The effectiveness of the new sparse coding based approach to interferometric phase estimation, termed SpInPHASE, is illustrated in a series of experiments with simulated and real data.

      Lieu : ENSEEIHT, Salle B105

      [Séminaire]

0 | 10

  • Actions acylindriques


    • Lundi 8 décembre 2014 16:00-17:00 - Dylan Thurston

      Seminaire geometrie : A computable criterion for rational maps

      Résumé : Exceptionnellement le seminaire de geometrie et topologie se tiendra a la place du groupe de travail.
      Résumé : In 1982, W. Thurston gave a criterion for a topological branched self-cover of the sphere to be equivalent to a rational map, in terms of a certain obstruction, that exists exactly when the map is not rational. Recently, we gave a dual positive criterion in terms of certain graphical spines and elastic networks.
      In this talk, we will focus on programs for finding this positive criterion and examples of what they look like

      [Séminaire]


  • Mathématiques pour la biologie


    • Jeudi 8 novembre 13:30-14:30 - Jimmy Garnier - CNRS (Chambéry)

      Evolutionary dynamics of populations : nonlocal PDEs and Free boundary approaches

      Résumé : In this talk I will present some result about evolutionary dynamics of populations using nonlocal PDEs and free boundary model. I will first focus on the evolution of sexual or asexual population facing environmental change. Starting with a Individual based model, we obtain an analytical description of this microscopic model using nonlocal partial differential equations. In a special regime of "small mutation", we are able to approximate analytically the behavior of the microscopic model and we deduce qualitative as well as quantitative effect of the environmental change on the evolutionary dynamics of the population. In a second part, I discuss the problem of speed of adaptation of a population when beneficial mutation always occurs. We use a free boundary problem to describe the adaptation of a population to a new environment and we compare our results with the Wright-Fisher microscopic model.

      Lieu : salle MIP, 1er étage bat 1R3

      [Séminaire]


    • Jeudi 22 novembre 13:30-14:30 - TBA

      TBA

      Lieu : salle MIP, 1er étage bat 1R3

      [Séminaire]


    • Jeudi 6 décembre 13:30-14:30 - Luis-Miguel Chevin - Centre d'Ecologie Fonctionnelle et Evolutive (Montpellier)

      TBA

      Lieu : salle MIP, 1er étage bat 1R3

      [Séminaire]


    • Jeudi 20 décembre 13:30-14:30 - TBA

      TBA

      Lieu : salle MIP, 1er étage bat 1R3

      [Séminaire]

0 | 10

  • Monge-Ampère


    • Vendredi 22 mai 2015 09:00-10:00 - Hoang Chinh LU - Chalmers Techniska Högskola

      Un cousin du flot de Calabi.

      Résumé : On introduit et étudie le flot de gradient d’une fonctionnelle d’energie libre sur l’espace de Wasserstein W_2(X) sur une variété Kählerienne compacte. Dans le cas où la première classe de Chern est negative, on montre que le flot existe et qu’il converge vers la métrique de Kaher-Einstein. Travail en commun avec Robert Berman (CTH).

      [Séminaire]


  • dynamique complexe (doctorants)


    • Mardi 11 mars 2014 11:00-12:00 - Fabrizio Bianchi

      GdT des doctorants de dynamique complexe

      Résumé : Courants et dynamique complexe à plusieurs variables

      [Séminaire]


    • Mardi 13 mai 2014 11:00-12:00 - Bastien Rossetti

      GdT des doctorants de dynamique complexe

      [Séminaire]


  • Géométrie Complexe


    • Vendredi 30 janvier 2015 10:30-11:30 - Anne Pichon (Séminaire Commun)

      TBA

      [Séminaire]


    • Vendredi 22 mai 2015 09:00-10:00 - Hoang Chinh LU - Chalmers Techniska Högskola

      Un cousin du flot de Calabi.

      Résumé : On introduit et étudie le flot de gradient d’une fonctionnelle d’energie libre sur l’espace de Wasserstein W_2(X) sur une variété Kählerienne compacte. Dans le cas où la première classe de Chern est negative, on montre que le flot existe et qu’il converge vers la métrique de Kaher-Einstein. Travail en commun avec Robert Berman (CTH).

      Lieu : IMT

      [Séminaire]


    • Vendredi 29 mai 2015 10:30-11:30 - Hoang Chinh LU - Chalmers Techniska Högskola

      Sousharmonicité de la fonctionnelle de Calabi.

      Résumé : On raconte un résultat récent de Chen-Li-Paun arXiv:1409.7896
      Il s’agit d’une autre méthode pour démontrer la convexité de la fonctionnelle de Calabi sur l’espace des métriques de Kähler dont la preuve originale utilisant le noyau de Bergman local est due à Berman-Berndtsson.

      Lieu : IMT

      [Séminaire]


    • Vendredi 12 juin 2015 09:00-10:00 - Mohamad Charabati - IMT

      Continuité hölderienne des solutions d’équations de Monge-Ampère complexes.

      Résumé : On expliquera la regularité des solutions du problème de Dirichlet pour les équations de Monge-Ampère complexes dans un domaine strictement hyperconvexe lipschitzien de $ C^n$.

      Lieu : IMT

      [Séminaire]


    • Vendredi 12 juin 2015 10:30-11:30 - Hoang Son Do - IMT

      L’équation de Monge-Ampère parabolique avec condition initiale dégénéré.e

      Résumé : Nous étudions les flots de Monge-Ampère complexes dans des domaines pseudoconvexes de $C^n$. Dans cet exposé, nous considérons le cas où les conditions au bord du domaine sont lisses et les conditions initiales bornées.

      Lieu : IMT

      [Séminaire]


    • Vendredi 2 octobre 2015 09:00-12:00 - Slawomir Dinew - Jagiellonian University

      Mukai threefolds with symmetries

      Résumé : In the talk I shall focus on the Kaehler-Einstein problem in the setting of Fano manifolds. After a brief introduction in the first part I will recall how existence of Kaehler-Einstein metrics behaves under small deformations and how holomorphic vector fields enter into the picture. Then we shall discuss a special class of Fano threefolds and explain their geometry. This class of manifolds provides an excellent test polygon for studying the existence problem.

      [Séminaire]


    • Vendredi 9 octobre 2015 09:00-15:00 - Vincent Guedj - IMT

      Théorèmes de Calabi-Yau

      Résumé : Le but des ces exposés est de présenter la preuve, due à Yau, de la conjecture de Calabi, ainsi que certaines généralisations récentes via une approche variationnelle.

      [Séminaire]


    • Vendredi 23 octobre 2015 09:00-12:00 - Eveline Legendre - IMT

      Delzant correspondence and basics of Kahler toric geometry

      Résumé : In a first part of the lecture, I will recall what is a symplectic toric manifold and a moment map. Then I will state and explain briefly the classical convexity Theorem due to Atiyah and Guillemin—Sternberg in the compact case. I intend to give the details of the so-called Delzant construction from which follows one side of the correspondence.
      In a second talk, I will introduce the appropriated action-angle coordinates on Kähler toric manifold needed to understand the symplectic potentials behavior along the boundary of the polytope. Finally, we will discuss the complex side of the picture.

      [Séminaire]


    • Vendredi 13 novembre 2015 09:00-15:00 - Sébastien Boucksom - Ecole Polytechnique

      Une preuve variationnelle de la conjecture de Yau-Tian-Donaldson

      Résumé : Je vais présenter les grandes étapes d’un travail en commun avec Robert Berman et Mattias Jonsson, dans lequel nous démontrons une version uniforme de la conjecture de Yau-Tian-Donaldson dans le cas Fano. Plus précisément, nous montrons sans théorie de Cheeger-Colding qu’une variété de Fano sans champ de vecteurs holomorphe admet une métrique de Kähler-Einstein ssi elle est uniformément K-stable.

      [Séminaire]


    • Vendredi 20 novembre 2015 09:00-12:00 - Junyan Cao - IMJ

      Fibrations sur les variétés abéliennes

      Résumé : Soit $X$ un espace sur une variété abélienne $T$ et de fibre générique $F$. Soit $E$ un diviseur klt sur $X$. On montre que $\kappa (K_X +E) \geq \kappa (K_F+E_F)$, où $\kappa$ est la dimension de Iitaka, $K_X$ est le fibré canonique, et $E_F$ est la restriction de $E$ sur $F$. C’est un travail en commun avec M. Păun.

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 110

  • processus déterminantaux


    • Jeudi 18 juin 2015 15:00-16:00 - Elizabeth et Mark Meckes - Case Western Reserve University

      Self-similarity in the eigenvalues of random unitary matrices

      Résumé : Self-similarity in the eigenvalues of random unitary matrices

      Lieu : salle réunion MIP 1R3

      [Séminaire]



Groupes de Travail


  • Probabilités et statistique


    • Jeudi 14 avril 2016 10:00-11:30 - Tim Van de Cruys - Institut de Recherche en Informatique de Toulouse

      Modeling Meaning with Latent Factorization Models

      Résumé : In the course of the last two decades, significant progress has been made with regard to the automatic extraction of meaning from large-scale text corpora. The most successful models are based on distributional data, calculating the meaning of words according to the contexts in which those words appear. In this presentation, we’ll look at a number of factorization models that are able to induce latent semantics from distributional data. First, we’ll look at matrix factorization. Matrix factorization models are useful for the induction of topical dimensions, which is useful for a number of applications. Next, we’ll look at a number of tensor factorization models. Where matrices are restricted to two-way data, tensors are able to handle multi-way co-occurrences. Using tensors - combined with appropriate factorization models - we are able to build semantically richer language models, that are useful in applications such as selectional preference induction and the modeling of semantic compositionality.

      Lieu : Building 1R2, room 132 (J. Cavaillès)

      [Séminaire]


    • Mercredi 4 mai 2016 16:00-17:30 - Sébastien Gerchinovitz and Edouard Pauwels - IMT / IRIT

      Introduction to differential privacy, and some open questions

      Résumé : In this talk we will introduce the notion of differential privacy, which can be seen as a formalization of the problem of data anonymity within a statistical framework. Our presentation will be based on a mini-course given by Guy Rothblum during a winter school in late January 2016. The goal is to identify some open questions that we could address in the future.
      Notes of the talk

      Lieu : bât 1R2 - salle 207 (F. Pellos)

      [Séminaire]


    • Jeudi 30 juin 2016 10:30-11:30 - Thierry Klein - Institut de Mathématiques de Toulouse

      Analyse de sensibilité et indices de Sobol

      Résumé : pdf

      Lieu : Bâtiment 1R3, salle de conférence du 1er étage

      [Séminaire]


    • Jeudi 6 octobre 2016 12:30-13:30 - Edouard Pauwels - IRIT

      Lecture du tutoriel de Bottou et al. (2016) - séance 1

      Résumé : Lecture du tutoriel "Optimization Methods for Large-Scale Machine Learning" de Bottou, Curtis et Nocedal (2016), disponible à l’adresse :
      https://arxiv.org/abs/1606.04838

      Lieu : 1R2 - 207

      [Séminaire]


    • Jeudi 20 octobre 2016 12:30-13:30 - Sophie Jan - IMT

      Lecture du tutoriel de Bottou et al. (2016) - séance 2

      Résumé : Lecture du tutoriel "Optimization Methods for Large-Scale Machine Learning" de Bottou, Curtis et Nocedal (2016), disponible à l’adresse :
      https://arxiv.org/abs/1606.04838

      Lieu : 1R2 - 207

      [Séminaire]


    • Jeudi 3 novembre 2016 12:30-13:30 - Pierre Gaillard - Telecom ParisTech

      Lecture du tutoriel de Bottou et al. (2016) - séance 3

      Résumé : Lecture du tutoriel "Optimization Methods for Large-Scale Machine Learning" de Bottou, Curtis et Nocedal (2016), disponible à l’adresse :
      https://arxiv.org/abs/1606.04838

      Lieu : 1R3 - salle MIP

      [Séminaire]


    • Jeudi 10 novembre 2016 12:30-13:30 - Gilles Richard - IRIT

      Inductive logic programming : a logic view of ML

      Résumé : Logic is everywhere and it is amazing to see that it can be used as a framework for effective machine learning algorithms.
      Instead of having a statistical approach, the viewpoint is coming from first order logic. While there are several types of logic, only a fragment of first order logic is amenable to an efficient automatic deduction process. Reversing this deduction process can be done via diverse techniques leading to inductive logic programming machineries : Progol is one of them and is formally based on inverse entailment. We will (try to) understand how it works and I hope we will have time for a demo. The guru in the field is Stephen Muggleton, currently Head of Computational Bioinformatics Laboratory at Imperial College and designer of Progol.
      After all, "There is Nothing More Practical Than A Good Theory" (Kurt Lewin, 1890-1947).
      Slides de l"exposé.

      Lieu : 1R3 - salle MIP

      [Séminaire]


    • Jeudi 17 novembre 2016 12:30-13:30 -

      Lecture du tutoriel de Bottou et al. (2016) - séance 4

      Résumé : Lecture du tutoriel "Optimization Methods for Large-Scale Machine Learning" de Bottou, Curtis et Nocedal (2016), disponible à l’adresse :
      https://arxiv.org/abs/1606.04838

      Lieu : 1R2 - 207

      [Séminaire]


    • Jeudi 24 novembre 2016 12:30-14:00 - Henrik Bengtsson - University of California at San Francisco

      A future for R

      Résumé : A future is an abstraction for a value that may be available at some point in the future and which state is either unresolved or resolved. When a future is resolved the value is readily available. How and when futures are resolved is given by their evaluation strategies, e.g. synchronously in the current R session or asynchronously on a compute cluster or in background processes. Multiple asynchronous futures can be created without blocking the main process providing a simple yet powerful construct for parallel processing. It is only when the value of an unresolved future is needed it blocks. We present the future package which defines a unified API for using futures in R, either via explicit constructs f <- future( expr ) and v <- value(f) or via implicit assignments (promises) v %<-% expr . From these it is straightforward to construct classical *apply() mechanism. The package implements synchronous eager and lazy futures as well as multiprocess (single-machine multicore and multisession) and cluster (multi-machine) futures. Additional future types can be implemented by extending the future package, e.g. BatchJobs and BiocParallel futures. We show that, because of the unified API and because global variables are automatically identified and exported, an R script that runs sequentially on the local machine can with a single change of settings run in, for instance, a distributed fashion on a remote cluster with values still being collected on the local machine. The future package is cross-platform and available on CRAN with source code on GitHub (https://github.com/HenrikBengtsson/future).

      Lieu : 207 1R2

      [Séminaire]


    • Mardi 29 novembre 2016 15:30-16:30 - Cédric Févotte, Aurélien Garivier, Sébastien Gerchinovitz, Edouard Pauwels et Victor Picheny - IRIT / IMT / INRA

      Before NIPS

      Résumé : Courte présentation de 5 papiers toulousains acceptés à la conférence NIPS 2016.

      Lieu : bât 1R2, salle 132 (J. Cavaillès)

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80

  • GT de probabilités


    • Vendredi 18 octobre 2013 15:30-17:30 - Bertand CLOEZ - IMT

      Introduction aux PDMP et au processus TCP

      Résumé : Dans cet exposé, nous introduirons, brièvement, les "Processus Markoviens Déterministes par Morceaux" (PDMP, en anglais) et donnerons, en particulier, quelques exemples et problématiques. Un de ces exemples est le processus TCP. Celui-ci croit linéairement et se fragmente à des taux exponentielles. Nous expliciterons sa mesure invariante de deux manières différentes : via la méthode des moments ou via des suites auto-régressives. Nous décrirons aussi sa convergence vers l’équilibre en distance de Wasserstein par trois méthodes différentes : via l’edp associée, via un couplage ou via des relations de commutations.

      Lieu : Salle 106 1R1

      [Séminaire]


    • Vendredi 8 novembre 2013 15:00-17:00 - Bertand CLOEZ - IMT

      Introduction aux PDMP et au processus TCP suite

      Résumé : Résumé : "Dans cet exposé, nous introduirons, brièvement, les
      "Processus Markoviens Déterministes par Morceaux" (PDMP, en anglais)
      et donnerons, en particulier, quelques exemples et problématiques. Un
      de ces exemples est le processus TCP. Celui-ci croit linéairement et
      se fragmente à des taux exponentielles. Nous expliciterons sa mesure
      invariante de deux manières différentes : via la méthode des moments ou
      via des suites auto-régressives. Nous décrirons aussi sa convergence
      vers l’équilibre en distance de Wasserstein par trois méthodes
      différentes : via l’edp associée, via un couplage ou via des relations
      de commutations."

      Lieu : salle MIP 1R3

      [Séminaire]


    • Vendredi 15 novembre 2013 15:00-17:00 - Bertand CLOEZ - IMT

      Introduction aux PDMP et au processus TCP suite

      Lieu : 132 IR2

      [Séminaire]


    • Vendredi 22 novembre 2013 15:00-17:00 - P. Monmarché - IMT

      TBA

      Lieu : Salle 106 1R1

      [Séminaire]



    • Mardi 19 décembre 2017 14:00-16:00 - Marcello Bernardara - IMT

      Dualité Comm/Lie

      [Séminaire]


    • Mardi 16 janvier 15:30-16:30 - B. Toën - IMT

      GT-déformations : dualité Comm/Lie

      [Séminaire]


    • Mardi 23 janvier 15:30-16:30 - J. Milles - IMT

      GdT - déformations : dualité En/En.

      [Séminaire]


    • Mardi 30 janvier 15:30-16:30 - Joan Milles - IMT

      GdT - déformations : dualité En/En - fin

      [Séminaire]


    • Mardi 13 février 16:00-17:00 - B. Toën

      Homologie de Hochschild topologique : une vague idée

      Résumé : Exposé d’introduction au sujet pour démarrer le GdT - THH

      [Séminaire]


    • Mardi 6 mars 14:00-15:00 - Elena Dimitriadis - IMT

      Rapples sur les dg-catégories

      [Séminaire]


    • Mardi 6 mars 15:30-16:30 - Leyth Akrout - IMT

      Homologie de Hochschild 1

      [Séminaire]


    • Mardi 10 avril 14:00-15:00 - Leyth Akrout - IMT

      Homologie de Hochschild

      [Séminaire]


    • Mardi 10 avril 15:30-16:30 - Massimo Pippi - IMT

      Théorème HKR 1

      [Séminaire]


    • Mardi 24 avril 15:30-16:00 - Massimo Pippi - IMT

      Théorèmes HKR 2

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30 | 40

  • Groupe de travail Image


    • Lundi 30 septembre 2013 14:00-16:00 - Hervé Carfantan - Institut de recherche en Astrophysique et Planétologie (IRAP)

      La parcimonie sous toutes (?) ses formes pour un problème inverse d’analyse spectrale en échantillonnage irrégulier

      Résumé : La représentation et l’approximation parcimonieuses des signaux et images ont été largement exploitées dans un grand nombre d’applications en parallèle de leur développement théorique depuis une vingtaine d’années. Je mettrai l’accent ici sur l’utilisation d’une information a priori de parcimonie dans la résolution d’un problème inverse, plus particulièrement pour la déconvolution de spectres de raies à partir de données irrégulièrement échantillonnées. Je présenterai les différentes formes sous lesquelles cette information a priori de parcimonie peut-être prise en compte, via une approche d’optimisation déterministe au travers des algorithmes gloutons et des critères relaxés, ou une approche d’échantillonnage stochastique grâce au modèle Bernoulli-Gaussien. Je tenterai de présenter à la fois les propriétés théoriques et l’utilisation pratique des différentes formes que peut prendre la parcimonie dans ce contexte applicatif très délicat.

      Lieu : ENSEEIHT, salle à préciser

      [Séminaire]


    • Lundi 25 novembre 2013 14:00-16:00 - Nicolas Papadakis - CNRS, Institut de Mathématiques de Bordeaux

      Optimal transport with proximal splitting

      Résumé : In this talk, we present the use of first order convex optimization schemes to solve the discretized dynamic optimal transport problem, initially proposed by Benamou and Brenier in 2000.
      We develop a staggered grid discretization that is well adapted to the computation of the L2 optimal transport geodesic between distributions defined on a uniform spatial grid.
      We show how proximal splitting schemes can be used to solve the resulting large scale convex optimization problem.
      A specific instantiation of this method on a centered grid corresponds to the initial algorithm developed by Benamou and Brenier.
      We also show how more general cost functions can be taken into account and how to extend the method to perform optimal transport on a Riemannian manifold.

      Lieu : IMT - Salle de conférence MIP Bâtiment 1R3, 1er étage

      [Séminaire]


    • Lundi 13 janvier 2014 14:00-16:00 - Nicolas Papadakis - CNRS, Institut de Mathématiques de Bordeaux

      Optimal transport with proximal splitting

      Résumé : In this talk, we present the use of first order convex optimization schemes to solve the discretized dynamic optimal transport problem, initially proposed by Benamou and Brenier in 2000. We develop a staggered grid discretization that is well adapted to the computation of the L2 optimal transport geodesic between distributions defined on a uniform spatial grid. We show how proximal splitting schemes can be used to solve the resulting large scale convex optimization problem. A specific instantiation of this method on a centered grid corresponds to the initial algorithm developed by Benamou and Brenier. We also show how more general cost functions can be taken into account and how to extend the method to perform optimal transport on a Riemannian manifold.

      Lieu : IMT - Salle de conférence MIP Bâtiment 1R3, 1er étage

      [Séminaire]

0 | 10 | 20


    • Mardi 18 juin 2013 14:00-15:30 - Andréa RAU - INRA Jouy-en-Josas

      Joint estimation of causal effects from observational and intervention gene expression data

      Lieu : Salle GMM13, INSA de Toulouse

      [Séminaire]


    • Mardi 4 février 2014 14:00-15:00 - Léa Laporte - IRIT

      Sélection de variables via des SVM parcimonieux – Application à l’apprentissage d’ordonnancement en Recherche d’Information

      Lieu : INRA, salle de conférences

      [Séminaire]


    • Vendredi 11 juillet 2014 10:30-12:00 - Hélène Sarter - CHRU Lille

      Groupe de travail Bio-Stat-Math

      Résumé : Il sera question de problèmes statistiques liés à l’exploitation du registre Epimad. Il s’agit d’un registre mis en place en 1988 sur les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) qui couvre le Nord-pas-de-Calais, la Somme et la Seine-Maritime soit près de 10% du territoire national en population. Ce registre a pour objectif d’évaluer l’incidence de la maladie et son évolution mais il est également le support de nombreuses études analytiques permettant de mieux connaître les MICI et leurs déterminants. Parmi les questions statistiques liées à ce registre, l’intégration de données hétérogènes est un des éléments qui pourrait susciter des interactions avec Toulouse.

      Lieu : Salle Huron, 106, bât. 1R1

      [Séminaire]



    • Vendredi 27 septembre 2013 10:45-11:15 -

      réunion d’organisation

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 19 septembre 2014 10:30-11:00 - M. Klughertz

      réunion d’organisation

      [Séminaire]


    • Vendredi 10 avril 2015 10:30-11:30 - Yohann Genzmer - IMT

      Problème de Poincaré et courbes polaires

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 18 juin 2015 09:00-10:00 - Ameni Gargouri - Université de Sfax, Tunisie

      La théorie de perturbation de l’oscillateur de Duffing.

      Lieu : salle Cavailles (132) , bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 19 juin 2015 10:30-11:30 - Damien Bouloc - IMT

      Fibres singulières d’un système de pliage de polygones 3D

      Résumé : Dans cet exposé, on s’intéresse à un système introduit par Kapovich et Millson sur l’ensemble des configurations de polygones 3D dont les longueurs des côtés sont fixées. Géométriquement, il s’interprète comme le pliage des polygones le long de certaines diagonales. Pour des longueurs de côtés génériques, l’ensemble des configurations de polygones est une variété, que l’on peut munir d’une structure symplectique, et on se retrouve dans le cadre classique d’un système Hamiltonien intégrable. Ce système admet alors une propriété remarquable : ses fibres singulières sont des sous-variétés homogènes isotropes. On évoquera aussi le cas de longueurs non-génériques où, en se plaçant dans le cadre des orbispaces symplectiques, on peut donner une formulation équivalente de ce résultat.

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 25 septembre 2015 09:30-10:00 -

      Réunion d’organisation

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 23 septembre 2016 10:30-11:30 -

      Reunion d’organisation

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]



    • Mercredi 11 décembre 2013 10:30-12:00 - Patrick Massot - Ecole Polytechnique

      Topologie du groupe de transformations de contact au-dessus d’une surface

      Lieu : salle Cavailles - bat. 1R2

      [Séminaire]


    • Lundi 31 mars 2014 10:30-12:00 - Francesco Costantino - Université de Strasbourg

      Titre : "Un introduction à la conjecture du volume pour les polyèdres"

      Résumé : Titre : "Un introduction à la conjecture du volume pour les polyèdres"
      Résumé : La conjecture du volume, due à Rinat Kashaev, crée un lien surprenant entre la géométrie hyperbolique des variétés de dimension trois et les théorie quantiques des champs topologiques. Le premier but de cet exposé est de donner une introduction à cette conjecture fascinante en définissant les objets qu’elle relie et en rappelant les résultats les plus importants connus.
      Dans la deuxième partie de cet exposé je formulerai une nouvelle version de la conjecture qui s’applique aux polyèdres hyperboliques.
      Je la motiverai en discutant une famille infinie de cas pour laquelle j’ai pu la prouver ainsi qu’un résultat récent (joint avec François Guéritaud et Roland van der Veen) qui relie les invariants sous-jacents à la conjecture (les réseaux de spin) à des équations différentielles satisfaites par le volume hyperbolique des polyèdres.

      Lieu : bat. 1R2 salle Caveilles (132)

      [Séminaire]


    • Mercredi 9 avril 2014 10:30-12:00 - Stepan Orevkov - IMT

      Genre slice et forme de Seifert

      Lieu : Salle Picard

      [Séminaire]


    • Mercredi 23 avril 2014 10:30-12:00 - Victor Turchin - Kansas State University et IHES

      Les espaces de configurations et les espaces d’immersions non-k-égales

      Résumé : Les espaces de configurations non-k-égales dans un espace euclidien ont
      attiré beaucoup d’attention dans les vingt dernières années. Leur
      homologie est bien connue mais a une description combinatoire compliquée.
      Dans mon exposé je vais donner une approche opéradique d’expliciter cette
      homologie en question. La structure algébrique qu’on obtient se manifeste
      naturellement en application avec l’étude des espaces d’immersions sans
      auto-intersections de degré k.

      Lieu : Salle 11 RDC 1R3

      [Séminaire]


  • Groupe de Travail doctorant théorie de Sturm-Lott-Villani


    • Jeudi 14 février 2013 10:30-12:00 - Thibaut Le Gouic

      Transport optimal

      Résumé : Le but de cet exposé est de définir brièvement les notions de transport optimal qui seront utilisées par la suite.

      Lieu : Salle 207 - 2ème étage - Bâtiment 1R2

      [Séminaire]


    • Mercredi 27 février 2013 10:00-12:00 - Benoit Huou

      Inégalités fonctionnelles

      Résumé : Les inégalités fonctionnelles vérifiées par les espaces à courbure minorée.

      Lieu : Salle Picard (Bat 1R2 Salle 129)

      [Séminaire]


    • Mercredi 13 mars 2013 10:00-12:00 - Benoit Huou

      Inégalités fonctionnelles 2

      Résumé : Les inégalités fonctionnelles vérifiées par les espaces à courbure minorée. (suite de l’exposé précédent)

      Lieu : Salle de conférence MIP (Bâtiment 1R3, 1er étage)

      [Séminaire]


    • Mercredi 20 mars 2013 10:00-12:00 - Benoit Huou

      Inégalités fonctionnelles 3

      Résumé : Les inégalités fonctionnelles vérifiées par les espaces à courbure minorée. (suite de l’exposé précédent)

      Lieu : Salle de conférence MIP (Bâtiment 1R3, 1er étage)

      [Séminaire]


    • Mercredi 3 avril 2013 10:00-12:00 - Raphaël Bouyrie

      Théorème de Lott-Villani

      Résumé : 1) Quelques définitions préliminaires, notamment sur la convergence de Gromov Hausdorff d’espaces de longueurs, la notion de déplacement convexe.
      2) La définition de minoration de la courbure de Ricci au sens de Lott-Villani (et Sturm).
      3) Rappeler (ou énoncer) des résultats dus à McCain notamment sur le transport optimal qui servent pour la preuve.
      3) Présenter la preuve (au moins les grandes lignes) de deux théorèmes fondamentaux de l’article : l’équivalence entre N-tenseur de Ricci positif au sens a) et au sens de Lott-Villani.

      Lieu : Salle de conférence MIP (Bâtiment 1R3, 1er étage)

      [Séminaire]


    • Mercredi 10 avril 2013 10:00-12:00 - Raphaël Bouyrie

      Théorème de Lott-Villani (suite)

      Résumé : Présenter la preuve (au moins les grandes lignes) de deux théorèmes fondamentaux de l’article : l’équivalence entre N-tenseur de Ricci positif au sens a) et au sens de Lott-Villani.

      Lieu : Salle de conférence MIP (Bâtiment 1R3, 1er étage)

      [Séminaire]



    • Jeudi 10 décembre 2015 14:30-16:00 - Andrew Arana - Univ. Paris 1, IHPST

      Théorèmes de Gödel

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 14 janvier 2016 14:30-16:00 - Etienne Fieux - IMT, Picard

      Combinatoire topologique et théorie des graphes

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 21 janvier 2016 14:30-16:00 - Etienne Fieux - IMT, Picard

      Combinatoire topologique et théorie des graphes

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 28 janvier 2016 14:30-16:00 - Damiano Mazza - CNRS, LIPN

      Lambda calcul et correspondance de Curry-Howard

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 11 février 2016 14:30-16:00 - Sergei Soloviev - IRIT

      Logique, catégories, lambda calcul

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 24 mars 2016 14:00-15:30 - Assia Mahboubi - INRIA

      Preuves mécaniques de théorèmes

      Résumé : Les assistants de preuve sont des logiciels qui permettent de formaliser, manipuler, vérifier des énoncés mathématiques et leurs preuves dans un langage logique parfaitement codifié. L’un des bénéfices ---mais pas le seul--- de ce travail de formalisation est qu’il rend complètement mécanique le processus de vérification des démonstrations. S’il est clair que la description explicite des mathématiques dans le langage formel de la logique est possible en principe, c’est l’informatique qui la rend réalisable et intéressante en pratique. Un tel travail de formalisation relève d’une façon (encore) inhabituelle de faire des mathématiques avec l’aide d’une machine.
      Dans cette leçon, nous essaierons d’illustrer en quoi il consiste et quels sont les ingrédients variés qu’il met en oeuvre : les propriétés (méta-)mathématiques de la logique sous-jacente, les facilités offertes par l’assistant de preuve, la réflexion sur les définitions formelles des objets mathématiques, les choix de conception et d’architecture des bibliothèques formelles,…

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 31 mars 2016 14:30-16:00 - Vadim Schechtman - IMT, Picard

      Géométrie arithmétique

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Mardi 21 mars 2017 14:00-15:30 - Andrew Arana - Université Paris 1, IHPST

      Pourquoi nos géométries ? Des réflexions issues de la perspective de la théorie des modèles.

      Lieu : Salle Pellos 207 Bât 1R2

      Notes de dernières minutes : Séance conjointe avec le séminaire "Géométrie algébrique, champs, homotopie".

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30


    • Jeudi 10 décembre 2015 14:30-16:00 - Andrew Arana - Univ. Paris 1, IHPST

      Théorèmes de Gödel

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 14 janvier 2016 14:30-16:00 - Etienne Fieux - IMT, Picard

      Combinatoire topologique et théorie des graphes

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 21 janvier 2016 14:30-16:00 - Etienne Fieux - IMT, Picard

      Combinatoire topologique et théorie des graphes

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 28 janvier 2016 14:30-16:00 - Damiano Mazza - CNRS, LIPN

      Lambda calcul et correspondance de Curry-Howard

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 11 février 2016 14:30-16:00 - Sergei Soloviev - IRIT

      Logique, catégories, lambda calcul

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 24 mars 2016 14:00-15:30 - Assia Mahboubi - INRIA

      Preuves mécaniques de théorèmes

      Résumé : Les assistants de preuve sont des logiciels qui permettent de formaliser, manipuler, vérifier des énoncés mathématiques et leurs preuves dans un langage logique parfaitement codifié. L’un des bénéfices ---mais pas le seul--- de ce travail de formalisation est qu’il rend complètement mécanique le processus de vérification des démonstrations. S’il est clair que la description explicite des mathématiques dans le langage formel de la logique est possible en principe, c’est l’informatique qui la rend réalisable et intéressante en pratique. Un tel travail de formalisation relève d’une façon (encore) inhabituelle de faire des mathématiques avec l’aide d’une machine.
      Dans cette leçon, nous essaierons d’illustrer en quoi il consiste et quels sont les ingrédients variés qu’il met en oeuvre : les propriétés (méta-)mathématiques de la logique sous-jacente, les facilités offertes par l’assistant de preuve, la réflexion sur les définitions formelles des objets mathématiques, les choix de conception et d’architecture des bibliothèques formelles,…

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 31 mars 2016 14:30-16:00 - Vadim Schechtman - IMT, Picard

      Géométrie arithmétique

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Mardi 21 mars 2017 14:00-15:30 - Andrew Arana - Université Paris 1, IHPST

      Pourquoi nos géométries ? Des réflexions issues de la perspective de la théorie des modèles.

      Lieu : Salle Pellos 207 Bât 1R2

      Notes de dernières minutes : Séance conjointe avec le séminaire "Géométrie algébrique, champs, homotopie".

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30

  • Groupe de travail sur les groupes quantiques


    • Mercredi 13 mars 2013 14:00-16:00 - Toulisse Jérémy

      Ensembles amassés II

      Lieu : 1R2 salle 132

      [Séminaire]


    • Mercredi 20 mars 2013 14:00-16:00 - Jean-Marc Schlenker

      (X,A)-structure sur l’espace de Teichmüller

      Lieu : Salle 132

      [Séminaire]


    • Mercredi 10 avril 2013 14:00-16:00 - Jean-Marc Schlenker

      Structure amassée de l’espace de Teichmüller

      Lieu : Salle 132

      [Séminaire]


    • Jeudi 11 avril 2013 14:00-16:00 - Jérémy Toulisse

      L’espace de PSL_3-Teichmüller

      Lieu : Salle 132

      [Séminaire]


    • Mercredi 24 avril 2013 14:00-16:00 - Van Binh Bui

      Relations entre espace de Teichmüller quantique et double modulaire

      Lieu : Salle 132

      [Séminaire]


    • Mercredi 29 mai 2013 14:00-16:00 - - Van Binh Bui

      Relations entre espace de Teichmüller quantique et double modulaire II

      Lieu : Salle 132

      [Séminaire]



    • Lundi 9 février 2015 15:45-17:00 - Anthony Genevois - IMT

      Généralités sur les groupes SQ-universels.

      Résumé : En prélude d’un prochain exposé sur la SQ-universalité des groupes acylindriquement hyperboliques, nous verrons comment cette propriété nous renseigne sur la "largeur" du groupe ; en particulier, cela nous permettra de voir une application de la petite simplification. La présentation se conclura en exhibant de nombreux exemples de groupes SQ-universels, comprenant des groupes libres, des groupes de surfaces, des groupes d’Artin à angles droits, etc.

      [Séminaire]


    • Lundi 23 février 2015 15:45-17:00 - Francois Costantino - IMT

      Sur le théorème de remplissage hyperbolique de Thurston et Jorgensen

      Résumé : Nous commencerons par rappeler quelques faits de base sur les variétés hyperboliques de dimension 3. Puis nous donnerons l’énoncé du théorème de remplissage hyperbolique de Thurston et Jorgensen et nous discuterons les lignes de sa démonstration en suivant l’approche de Neumann et Zagier.

      Lieu : Bat 1R3, Salle 11

      [Séminaire]


    • Lundi 2 mars 2015 15:45-17:00 - Francois Costantino - IMT

      Sur le théorème de remplissage hyperbolique de Thurston et Jorgensen II

      Résumé : Fin de preuve.

      Lieu : bat 1R2, salle 207

      [Séminaire]


    • Lundi 9 mars 2015 15:45-17:00 - Anne Lonjou - IMT

      Un théorème de petite simplification.

      Résumé : L’objet de l’exposé sera de comprendre, dans un cas particulier,
      la preuve d’un théorème de petite simplification de Lamy et Cantat.
      Nous nous placerons dans le cas où le groupe agit sur un arbre.

      Lieu : Bat 1R2, salle 132

      [Séminaire]


    • Lundi 16 mars 2015 15:45-17:00 - Anthony Genevois - IMT

      Quelques critères de non hyperbolicité acylindrique.

      Résumé : Nous montrerons quelques petites propriétés sur les groupes acylindriquement hyperboliques, à partir desquelles nous serons en mesure d’exhiber plusieurs familles classiques de groupes qui ne sont pas acylindriquement hyperboliques.

      [Séminaire]


    • Lundi 23 mars 2015 15:45-17:00 - Anne Lonjou - IMT

      Un théorème de petite simplification, II.

      Résumé : Apres les preliminaires, le plat de resistance.

      [Séminaire]


    • Lundi 30 mars 2015 15:45-17:00 - Anthony Genevois - IMT

      SQ-universalité des groupes acylindriquement hyperboliques.

      Résumé : Notre objectif sera de donner les grandes idées d’une preuve, due à Dahmani et Guirardel, de la SQ-universalité des groupes acylindriquement hyperboliques.

      Lieu : Salle 11 - RDC 1R3

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30


    • Jeudi 23 mars 2017 15:30-16:30 - Magali Tournus - Institut de mathématiques de Marseille

      Estimating the division rate and kernel for a model describing the amyloid fragmentation

      Résumé : The question is to determine what is the effect of agitation on the fragmentation rate (what is the probability that a fibril of given length breaks apart ?) and fragmentation kernel (where a fibril is more likely to break apart ?) of proteins of amyloid types.
      The talk will be composed with two parts.
      In the first part, I will focus on the new experiments which were performed at Kent university, and on how the data they provide can be used.
      On the second part, I will focus on the well-posedness of the inverse problem.
      In particular, I aim to detail the theoretical recontruction formula we obtain for
      the fragmentation kernel. One of the delicate points is to prove that the Mellin transform of the asymptotic profile never vanishes, which is done using the Wiener-Hopf representation.

      [Séminaire]


    • Jeudi 20 avril 2017 15:30-16:30 - Charline Smadi - Institut des systèmes complexes, Paris

      Beyond clonal interference : scrutinizing the complexity of the dynamics of three competing clones

      Résumé : In large adapting clonal species, several beneficial mutations can co-occur, affecting the process of adaptation. Several experimental and theoretical works showed that clonal interference can be an important factor limiting the rate of adaptation. However, models done so far do not embrace the diversity of observed dynamics in experiments, especially non-linear dynamics. We develop here a stochastic model with explicit competitive interactions between clones and describe the complexity of the emerging dynamics of the population, supposing that two mutants enter a resident population in a single copy at different times. These clones can either get fixed, be lost or be maintained in polymorphism, depending on their competitive abilities. We show that frequency-dependent selection can give rise to unexpected dynamics : competitive interactions between clones can foster adaptation by increasing or decreasing both the fixation probability and time of beneficial mutations. We finally estimate the likeliness of frequency-dependent selection and of the different potential final states of the population by assuming prior distributions of the ecological parameters. We show that under our assumptions, non-transitive fitness and non-linear dynamics are likely to play an important role into the adaptation of large clonal populations

      [Séminaire]


    • Jeudi 4 mai 2017 15:30-16:30 - Mélisande ALBERT - Institut de mathématiques de Toulouse

      Tests multiples d’indépendance pour des processus ponctuels : une approche Unitary Events par permutation basée sur le nombre de coïncidences

      Résumé : Les dépendances éventuelles entre zones du cerveau ou entre neurones, et en particulier le phénomène de synchronisation, sont communément admises comme faisant partie intégrante du code neuronal. Il est aujourd’hui possible d’enregistrer simultanément les temps de potentiels d’action (trains de spikes) de différents neurones. Une première étape consiste donc à comprendre si deux trains de spikes, modélisés par des processus ponctuels, correspondant à deux neurones, sont indépendants ou non.
      Après avoir présenté le contexte et les méthodes les plus utilisées en neurosciences, ainsi que leurs limites, je présenterai un test d’indépendance non-paramétrique entre deux processus ponctuels, basé sur le principe de permutation. Théoriquement, il est prouvé qu’il est de bon niveau (non asymptotique), et ce même lorsque les valeurs critiques sont approchées par des méthodes de Monte Carlo. Des garanties en termes de puissance asymptotique ont également été démontrées. Les performances pratiques ainsi qu’une comparaison avec les méthodes usuelles seront illustrées sur des données simulées.
      Ensuite, je présenterai la procédure de tests multiples permettant de détecter les synchronisations entre les trains de spikes. Cette méthode sera comparée également aux méthodes usuelles sur des données simulées avant d’être appliquées à de vraies données.
      Ce travail est en collaboration avec Yann Bouret, Magalie Fromont et Patricia Reynaud-Bouret.

      [Séminaire]


    • Jeudi 18 mai 2017 15:30-16:30 - Sébastien Lion - Centre d'Écologie Fonctionnelle et Évolutive, Montpellier

      Spatial evolutionary ecology : short- and long-term theory

      Résumé : A fundamental question in evolutionary ecology is to understand how dispersal shapes the genetic and epidemiological structure of populations, and how, in turn, population structure may affect the evolution of life-history traits. Using a model of host-parasite interactions, I contrast two approaches for studying this feedback in spatially structured populations.
      First, I present a novel approach to jointly model epidemiological and evolutionary dynamics, using a combination of spatial moment equations and quantitative genetics. A key insight of this approach is that, even in the absence of long-term evolutionary consequences, spatial structure can affect the short-term evolution of pathogens because of the build-up of spatial differentiation in mean virulence. This analysis can be used to understand and predict the transient evolutionary dynamics of pathogens and the emergence of spatial patterns of phenotypic variation.
      Second, assuming that ecological and evolutionary time scales are decoupled, I recover previous results based on adaptive dynamics theory. The selective pressures on parasite virulence can then be summed up by a simple balance between genetic and epidemiological effects.
      Finally, I discuss the connections with kin selection theory, particularly highlighting that the relevant genetic structure can be captured by relatedness coefficients in both the short- and long-term theories.

      [Séminaire]


    • Jeudi 15 juin 2017 15:30-16:30 - Robin Aguilée - Laboratoire Evolution et diversité biologique, UPS

      Some predictions on the responses of plants to climate change

      Résumé : Facing climate changes, species can survive through migration allowing
      them to track the spatial redistribution of their favorables
      environmental conditions (spatial range shift) or/and through species
      adaptation to the new local environmental conditions (ecological niche
      shift). Using quantitative genetics models, we showed that because of
      pollen dispersal, plant populations may escape from extinction thanks to
      both a spatial range shift and an ecological niche shift. This may allow
      plants to survive under a faster climate change than expected when
      species only migrate. We then included our prediction of the magnitude
      of the ecological niche shift into simRShift, a process-based model
      allowing to predict the spatial distribution of species under climate
      change in an explicit landscape. We simulated the spatial distribution
      of 8 tree species in France over the 21st century. We showed that unless
      the adaptive potential is very high, the demographic processes and the
      structure of the landscape affect much more the spatial distribution
      changes than adaptation induced by climate change.

      [Séminaire]


    • Jeudi 5 octobre 2017 15:30-16:30 - Marina Amado Ferreira - Imperial college London

      The dynamics of a packed cell tissue

      Résumé : In a packed tissue neighboring cells exert high pressure on each other at all times. Such mechanical interactions are believed to play an important role on the dynamics of the tissue. However, their contribution to the tissue shape is not yet fully understood. In this talk I will first present a framework to model this type of systems based on a geometric representation of individual cells. The cells interact with each other aiming at minimizing a local potential energy, subjected to non-overlapping constraints. Mathematically, the problem is formulated as a non-convex minimization problem, which will be tackled with the recently proposed damped Arrow-Hurwicz algorithm. I then apply this framework to the study of a pseudo-stratified epithelial tissue. Some preliminary numerical results will be presented to show how the tissue may be deformed when simple defects on individual cells are introduced.

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30


    • Mardi 1er avril 2014 09:00-10:30 - Nguyen Ngoc Cuong - Jagiellonian University (Krakow, Poland)

      The Kaehler rank of compact complex manifolds

      Résumé : We will expose a recent preprint of Ionut Chiose, http://arxiv.org/abs/1308.2043

      [Séminaire]


    • Mardi 15 avril 2014 09:00-10:30 - Dan Popovici - IMT

      Déformations des variétés complexes compactes 2

      [Séminaire]


    • Vendredi 18 avril 2014 09:00-10:00 - Dan Popovici - IMT

      Déformations des variétés complexes compactes 3

      [Séminaire]

0 | 10


    • Mardi 4 mars 2014 11:00-12:00 - Matthieu Astorg

      GdT des doctorants de dynamique complexe

      Résumé : Espace de Teichmüller dynamique II

      Lieu : Salle Picard

      [Séminaire]


    • Mardi 18 mars 2014 11:00-12:00 - Fabrizio Bianchi

      Courants et dynamique complexe à plusieurs variables II

      [Séminaire]



    • Vendredi 20 mars 2015 09:00-11:00 - Vincent Guedj - IMT

      Méthodes de viscosité 2

      [Séminaire]


    • Vendredi 3 avril 2015 09:00-10:00 - Stéphane Druel (séminaire commun) - Grenoble

      Sur le fibré anticanonique d’un feuilletage régulier

      Notes de dernières minutes : séminaire commun avec "systèmes dynamiques"

      [Séminaire]


    • Vendredi 19 février 2016 10:30-11:30 - Hugues Auvray - Orsay

      Noyaux de Bergman sur les surfaces de Riemann épointées

      Résumé : On se donne une surface de Riemann compacte, et un nombre fini de points
      sur cette surface, vues comme "singularités". On considère également, sur le complémentaire de ces points, une métrique kählérienne $\omega$, égale à la métrique hyperbolique cusp de Poincaré au voisinage des singularités, et on interprète globalement $\omega$ comme courbure d’une métrique hermitienne singulière $h$ d’un certain fibré en droites $L$ sur la surface de départ.
      Le but de cet exposé est de présenter des résultats concernant les noyaux
      de Bergman associés à la donnée $(\omega, L^p, h^p)$, $p\gg 1$, obtenus avec X. Ma et G. Marinescu. On donnera plus précisément une asymptotique, valide jusqu’aux singularités, de ces noyaux lorsque la puissance $p$ du fibré tend vers
      l’infini.

      Notes de dernières minutes : Rencontre ANR EMARKS

      [Séminaire]

0 | 10


    • Jeudi 22 janvier 2015 15:30-16:30 - Charles Bordenave - IMT

      Processus déterminantaux

      Lieu : salle 106 1R1

      [Séminaire]


    • Jeudi 5 février 2015 15:30-16:30 - Joseph Najnudel

      Processus déterminantaux

      Lieu : salle 106 1R1

      [Séminaire]


    • Jeudi 5 mars 2015 15:30-16:30 - Thierry Delmotte

      Processus déterminantaux

      [Séminaire]


    • Jeudi 12 mars 2015 15:30-16:30 - Jonas Kahn

      Processus déterminantaux

      [Séminaire]


    • Jeudi 19 mars 2015 15:30-16:30 - Yanqi Qiu

      Equivalence de mesures de Radon pour les processus déterminantaux associés aux espaces de Hilbert de fonctions holomorphes

      Résumé : Dans cet exposé, je vais présenter un travail récent avec Alexander Bufetov. On obtient des formules explicites, sous forme des fonctionnels multiplicatifs régularisés liés aux certains produits de Blaschke, des dérivées de Radon-Nikodym entre toutes les measures de Palm pour les processus déterminantaux associés aux espaces de Bergman pondérés sur le disque, ce dernier processus dans le cas uniforme décrit la distribution des zéros de la fonction analytique Gaussienne sur le disque de Poincaré. Notre méthode s’applique également aux processus déterminantaux associés aux espaces de Fock pondérés, incluant en particulier le processus de Ginibre.

      Lieu : salle 106 1R1

      [Séminaire]


    • Jeudi 26 mars 2015 15:30-16:30 - Fanny Augeri - IMT

      Processus déterminantaux

      [Séminaire]


    • Jeudi 2 avril 2015 15:30-16:30 - Joseph Najnudel

      Processus déterminantaux

      Résumé : théorie analytique des nombres et processus déterminantaux

      Lieu : salle 106 1R1

      [Séminaire]



Evénement Important



    • Jeudi 1er octobre 2015 -

      40 ans du laboratoire MIAT

      Notes de dernières minutes : Site web de l’évènement : http://mia.toulouse.inra.fr/40ans

      [Séminaire]



    • Vendredi 6 mai 2016 09:00-18:00 - https://www.msri.org/workshops/705

      Geometric Flows in Riemannian and Complex Geometry

      [Séminaire]


    • Vendredi 10 juin 2016 09:00-18:00 - http://bcc.impan.pl/16Symposium/

      Symposium on complex analysis and geometry

      [Séminaire]


    • Vendredi 17 juin 2016 09:00-18:00 - http://www.cimi.univ-toulouse.fr/complex-geometry-and-beyond/en/recent-advances-complex-differential-geometry

      Recent Advances in Complex Differential Geometry

      [Séminaire]


    • Vendredi 24 juin 2016 09:00-18:00 - http://www.cimi.univ-toulouse.fr/complex-geometry-and-beyond/en/new-methods-birational-geometry

      New methods in birational geometry

      [Séminaire]




  • Colloquium de l IMT


    • Vendredi 20 octobre 2017 14:00-15:00 - Patrick Gérard - Orsay

      Matrices de Hankel, problèmes spectraux inverses et systèmes hamiltoniens intégrables turbulents

      Résumé : Les matrices de Hankel sont des opérateurs intervenant dans différents domaines de l’analyse, et qui se définissent très simplement : si c(n) est le terme général d’une suite de nombres complexes, la matrice de Hankel associée est la matrice semi-infinie de coefficients c(j+k). J’essaierai d’expliquer comment résoudre certains problèmes spectraux inverses associés à de tels opérateurs --- c’est-à-dire : comment retrouver les c(n) à partir de la donnée des valeurs propres d’opérateurs construits à partir de la matrice de Hankel associée.
      Puis je montrerai comment ce résultat permet d’explorer les propriétés de certains
      systèmes hamiltoniens en dimension infinie, présentant la double particularité d’être intégrables et d’admettre des trajectoires génériques turbulentes…en un sens à préciser !

      [Séminaire]


    • Vendredi 8 décembre 2017 14:00-15:00 - Dan-Virgil Voiculescu - University of California, Berkeley

      A glimpse at bi-free probability

      Résumé : https://www.math.univ-toulouse.fr/spip.php?article502

      Lieu : Amphi Schwartz, IMT

      Notes de dernières minutes : https://www.math.univ-toulouse.fr/spip.php?article502

      [Séminaire]





    • Lundi 14 mai 11:00-12:00 - Simon Brendle - Columbia University

      Singularity formation in geometric flows

      Résumé : Geometric flows such as the Ricci flow and the mean curvature flow play a central role
      in differential geometry. The main goal is to analyze the behavior of the flow shortly
      before a singularity forms, when the curvature is very large. I will discuss recent results
      that give precise information on the nature of singularities for suitable classes of initial
      data.

      Lieu : UPS, bâtiment 1R3, amphithéâtre Schwartz

      [Séminaire]


    • Lundi 14 mai 14:00-15:00 - Nader Masmoudi - New-York University at Abu Dhabi & Courant Institute

      The Orr mechanism : stability/instability of the Couette flow

      Résumé : The theory of hydrodynamic stability at high Reynolds number started already in the 19th century, with the likes of Stokes, Reynolds, Kelvin, Orr and others. Some of the first early theoretical works were done by Rayleigh, including for example, the inflection point theorem of the spectral instability on inviscid planar shear flows, and the exact solutions for Couette flow in the absence of boundaries constructed by Kelvin which showed linear stability independent of Reynolds number.
      The Orr mechanism was introduced in 1907 to give an explanation to the so-called Sommerfeld paradox. The relevance of the Orr mechanism to hydrodynamic stability has been debated over the years. We will discuss the crucial importance of the Orr mechanism for nonlinear stability problems at high Reynolds numbers in 2D fluid mechanics, or at least for the Couette flow.
      We will review works in collaboration with Jacob Bedrossian and Yu Deng on the nonlinear asymptotic stability and instability of the Couette flow for the 2D incompressible Euler dynamic. On one hand, we prove that perturbations to the Couette flow which are small in Gevrey spaces G^s of class 1/s with s > 1/2 converge strongly in L^2 to a shear flow which is close to the Couette flow. Moreover in a well chosen coordinate system, the solution converges in the same Gevrey space to some limit profile. On the other hand, we prove the existence of small perturbations in G^s with s < 1/2 such that the solution becomes large in Sobolev regularity and hence yields instability.
      We will also review few results in the viscous case obtained in collaboration with Jacob Bedrossian and Pierre Germain. Indeed, when the viscosity is small, the notion of stability threshold relates the allowed size of the perturbation to the viscosity.

      Lieu : UPS, bâtiment 1R3, amphithéâtre Schwartz

      [Séminaire]


    • Vendredi 15 juin 14:00-15:00 - Frédéric Barbaresco - THALES Land & Air systems

      De la Géométrie de l’Information à la physique statistique des systèmes dynamiques

      Résumé : https://www.math.univ-toulouse.fr/spip.php?article502

      Lieu : Amphi Schwartz, IMT, bat. 1R3 - Amphi Schwartz, IMT, bat. 1R3

      Notes de dernières minutes : https://www.math.univ-toulouse.fr/spip.php?article502

      [Séminaire]







    • Du 9 novembre 2015 09:00 au 10 novembre 2015 17:00 -

      Workshop CIMI "Sequential learning and applications"

      Résumé : The Institut de Mathématiques de Toulouse and the Institut de Recherche en Informatique de Toulouse are currently organizing a thematic trimester on machine learning at Université Paul Sabatier. This event is part of the LabEx CIMI.
      In this framework, a workshop on "Sequential learning and applications" will take place on November 9 and 10, 2015. Topics include online convex optimization and convex analysis, prediction with expert advice, multi-armed bandits, online combinatorial problems, recurrent neural networks, as well as recent applications for, e.g., recommender systems, information retrieval, and social media analysis.
      The registration to the workshop is free of charge but compulsory ; please visit our website.

      Lieu : Amphithéâtre Schwartz, bâtiment 1R3, Université Paul Sabatier.

      [Séminaire]


    • Du 16 novembre 2015 09:30 au 17 novembre 2015 18:00 -

      Journées big data

      Résumé : Pour la troisième année consécutive, l’Université Paul Sabatier de Toulouse organise cet automne des rencontres sur les défis posés par les Big Data à la recherche en mathématique et en informatique, mais aussi à l’industrie.
      L’édition 2015 s’inscrit dans le cadre du trimestre thématique du Labex CIMI consacré au machine learning, et comportera deux volets :

      • le 16 novembre, une journée co-organisée par les GDR MADICS et MascotNUM du CNRS sur le calcul haute performance et les Big Data
      • le mardi 17 novembre, une journée de rencontre industrie-recherche présentant quelques grands défis et projets.

      Plus d’informations sur le site web.

      Lieu : 1R3-amphithéâtre Schwartz et U4-amphithéâtre Concorde, Université Paul Sabatier

      [Séminaire]



    • Du 11 au 12 décembre 2015 - Conférence en l'honneur de Ian SCHINDLER

      Séminaire Analyse-EDP de l UT1

      Résumé : Avec comme intervenants
      Vendredi matin
      K.Tintarev (Uppsala, Suede), Adimurthi (Bangalore, Inde), J.Giacomoni (Pau)
      Vendredi apres-midi
      P. Drabek (Tchéquie), J. Hernandez (Madrid), M.Maris (Toulouse)
      Samedi matin
      P.Takac (Allemagne), Y.Egorov (Toulouse), L.Cardoulis (Marseille),


      Lieu : Université Toulouse 1, Manufacture des Tabacs, Ceremath, MC101 - 21 Allées de Brienne, 31000 TOULOUSE

      Notes de dernières minutes :

      [Séminaire]



    • Mardi 8 novembre 2016 11:00-12:00 - Jose Leon - Université Caracas

      Séminaire de Statistique

      [Séminaire]



    • Jeudi 5 juin 2014 09:30-15:30 -

      journée sur la première partie du seizième problème de Hilbert

      Résumé : Il s’agit de présenter quelques résultats récentes sur la topologie des courbes projectives réelles algébriques.
      Les exposés seront accessibles à un publique non spécialiste.
      9h30 : Victor Zvonilov "On the fundamental group of a space of nonsingular trigonal curves "
      10h30 : Stepan Orevkov "Une généralisation de la méthode des tresses pour deux pinceaux de droites "
      11h30 : Séverine Fiedler "Classification des pinceaux cubiques réelles avec huit points de base en position convexe "
      13h30 : Benoit Chevallier "Une présentation du problème du nombre maximal d’ovales de hauteur donnée "
      14h30 : Thomas Fiedler "Une restriction topologique pour les M-courbes Z/3Z-symétriques "

      Lieu : salle Cavaillés bat. 1R2

      [Séminaire]



    • Vendredi 26 avril 2013 14:30-18:00 - Steve Awodey and Ulrich Kohlenbach

      Worskhop CSPM Computer Science, Philosophy, Mathematics

      Résumé : The workshop aims to stimulate discussions between computer scientists, philosophers and mathematicians and is a satellite event of the 19th Conference TYPES 2013 "Types for Proofs and Programs", Toulouse, 22-26 April 2013 organized by IRIT.
      Friday 26 April, 14h30-17h45, Mathematical Institute, Amphi Schwartz
      14h30-15h45 : Steve Awodey, School of Mathematics, Institute for Advanced Study, Princeton, U.S.A. & Department of Philosophy, Carnegie Mellon University, Pittsburgh, U.S.A
      TBA
      16h15-17h45 : Ulrich Kohlenbach, Department of Mathematics, Technische Universität Darmstadt, Germany,
      TBA
      The workshop is organized by Sébastien Maronne, Mathematical Institute of Toulouse (IMT) and Sergei Soloviev, Computer Science Institute of Toulouse (IRIT), hosted by the Mathematical Institute, and with financial support by FREMIT.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Vendredi 18 mars 2016 14:00-15:30 - Jean-Michel Salanskis - Université Paris Ouest, IREPH

      Une dispersion nouvelle ? Conférence inaugurale du trimestre thématique CIPPMI

      Résumé : Logique, mathématiques et philosophie ont toujours été reconnues comme des disciplines « reines », comme des disciplines qui chapeautent, gouvernent, couronnent le savoir humain. Elles l’ont été, notamment, parce qu’on les voyait comme apportant à ce dernier une unité profonde (au niveau de son langage, de ses thèmes ou de ses fondements). Aujourd’hui, un nouveau partenaire – une sorte de trublion – s’ajoute à ces trois vénérables : l’informatique. La question que je voudrais me poser est si son intervention ajoute une couche à l’unité, ou entraîne une dispersion inattendue.

      Lieu : Auditorium Herbrand - IRIT, Rez de chaussée

      [Séminaire]



    • Vendredi 26 avril 2013 14:30-18:00 - Steve Awodey and Ulrich Kohlenbach

      Worskhop CSPM Computer Science, Philosophy, Mathematics

      Résumé : The workshop aims to stimulate discussions between computer scientists, philosophers and mathematicians and is a satellite event of the 19th Conference TYPES 2013 "Types for Proofs and Programs", Toulouse, 22-26 April 2013 organized by IRIT.
      Friday 26 April, 14h30-17h45, Mathematical Institute, Amphi Schwartz
      14h30-15h45 : Steve Awodey, School of Mathematics, Institute for Advanced Study, Princeton, U.S.A. & Department of Philosophy, Carnegie Mellon University, Pittsburgh, U.S.A
      TBA
      16h15-17h45 : Ulrich Kohlenbach, Department of Mathematics, Technische Universität Darmstadt, Germany,
      TBA
      The workshop is organized by Sébastien Maronne, Mathematical Institute of Toulouse (IMT) and Sergei Soloviev, Computer Science Institute of Toulouse (IRIT), hosted by the Mathematical Institute, and with financial support by FREMIT.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Vendredi 18 mars 2016 14:00-15:30 - Jean-Michel Salanskis - Université Paris Ouest, IREPH

      Une dispersion nouvelle ? Conférence inaugurale du trimestre thématique CIPPMI

      Résumé : Logique, mathématiques et philosophie ont toujours été reconnues comme des disciplines « reines », comme des disciplines qui chapeautent, gouvernent, couronnent le savoir humain. Elles l’ont été, notamment, parce qu’on les voyait comme apportant à ce dernier une unité profonde (au niveau de son langage, de ses thèmes ou de ses fondements). Aujourd’hui, un nouveau partenaire – une sorte de trublion – s’ajoute à ces trois vénérables : l’informatique. La question que je voudrais me poser est si son intervention ajoute une couche à l’unité, ou entraîne une dispersion inattendue.

      Lieu : Auditorium Herbrand - IRIT, Rez de chaussée

      [Séminaire]



    • Vendredi 27 mars 2015 09:00-11:00 - http://www.ub.edu/kawa6/

      Relâche (KAWA)

      [Séminaire]


    • Vendredi 29 janvier 2016 09:00-16:00 - GRACK

      Rencontre ANR GRACK à Paris

      [Séminaire]


    • Vendredi 19 février 2016 10:30-11:30 - Hugues Auvray - Orsay

      Noyaux de Bergman sur les surfaces de Riemann épointées

      Résumé : On se donne une surface de Riemann compacte, et un nombre fini de points
      sur cette surface, vues comme "singularités". On considère également, sur le complémentaire de ces points, une métrique kählérienne $\omega$, égale à la métrique hyperbolique cusp de Poincaré au voisinage des singularités, et on interprète globalement $\omega$ comme courbure d’une métrique hermitienne singulière $h$ d’un certain fibré en droites $L$ sur la surface de départ.
      Le but de cet exposé est de présenter des résultats concernant les noyaux
      de Bergman associés à la donnée $(\omega, L^p, h^p)$, $p\gg 1$, obtenus avec X. Ma et G. Marinescu. On donnera plus précisément une asymptotique, valide jusqu’aux singularités, de ces noyaux lorsque la puissance $p$ du fibré tend vers
      l’infini.

      Notes de dernières minutes : Rencontre ANR EMARKS

      [Séminaire]


    • Vendredi 11 mars 2016 09:00-16:00 - KAWA 7

      http://www.ub.edu/kawa7/

      [Séminaire]


    • Vendredi 25 mars 2016 09:00-16:00 - - https://www.msri.org/workshops/704

      Kähler Geometry, Einstein Metrics, and Generalizations

      [Séminaire]





    • Mardi 2 décembre 2014 10:30-12:00 - Claire Christophe - IMT

      Soutenance de thèse.

      Lieu : Amphithéâtre L. Schwartz

      [Séminaire]



    • Vendredi 4 octobre 2013 10:00-11:00 - Truong Hong Minh - IMT

      Formes normales de singularités de feuilletages et invariants de glissement

      Notes de dernières minutes : soutenance de thése

      [Séminaire]



    • Lundi 8 juillet 2013 10:00-11:00 - Duong Quang Hai - Université Paul Sabatier

      Limites d’idéaux de fonctions holomorphes et de fonctions de Green pluricomplexes

      Lieu : Amphithéâtre Laurent Schwartz

      Notes de dernières minutes : Soutenance de thèse

      [Séminaire]