Institut de Mathématiques de Toulouse

Agenda



Séminaires


  • Algèbre, Dynamique et Topologie


    • Mardi 10 février 2015 11:00-12:00 - Hoel Queffelec - Australian National University

      Catégories de mousses et groupes quantiques catégorifiés

      Résumé : Il y a une quinzaine d’années, Khovanov a introduit un invariant homologique qui catégorie le polynôme de Jones. Bien que ce polynôme s’interprète à la fois en termes de théorie des représentations et en termes diagrammatiques, pendant longtemps seule la seconde version a été catégorifiée.
      J’expliquerai comment, en utilisant le concept d’antidualité de Howe développé par Cautis, Kamnitzer, Morrison et Licata, on peut décrire les catégories de cobordismes utilisées dans l’homologie de Khovanov à partir des groupes quantiques catégorifiés. En retour, cette méthode nous permet de redéfinir précisément les généralisations sln des catégories de cobordismes, amenant ainsi une description combinatoire et entière des homologies de Khovanov-Rozansky.

      [Séminaire]


    • Mardi 17 février 2015 11:00-12:00 -

      Pas de Séminaire de Géométrie et Topologie

      Résumé : Vacances d’hiver

      [Séminaire]


    • Mardi 24 février 2015 11:00-12:00 - Rinat Kasheev - Université de Geneve

      On a combinatorial TQFT in 4 dimensions

      Résumé : By realising algebraically
      Pachner moves in triangulated 4-manifolds, a particularly simple model of a combinatorial TQFT in 4 dimensions can be constructed. To each closed compact oriented 4-manifolds, the
      model associates a complex valued function on the set of all
      complex roots of unit
      invariant under all (oriented) Pachner moves. The invariant is multiplicative with respect to the connected sum and is unitary in the sense that it is complex conjugated under the change of orientation. The talk is based on the paper
      arXiv:1405.5763.

      [Séminaire]


    • Mardi 3 mars 2015 09:30-10:30 - Alba Malaga

      Ergodicité et minimalité générique dans le modèle de wind-tree non-périodique

      Résumé : Imaginons sur une large plaine une forêt, et le vent qui souffle dans une certaine direction. Le système dynamique correspondant, appelé "wind-tree" est un billard sur le plan R^2 avec des obstacles. Classiquement, ces obstacles sont placés de façon périodique, et on aime bien les prendre en forme de carré. Dans cet exposé, j’expliquerai pourquoi le "wind-tree" avec des obstacles carrées pas nécessairement périodiques est typiquement un système ergodique et minimal.

      Lieu : Salle 207, Bât. 1R2

      [Séminaire]


    • Mardi 3 mars 2015 11:00-12:00 - Baptiste Chantraine

      Sur la topologie des endocobordismes lagrangiens

      Résumé : Dans cet exposé nous utiliserons une suite exacte (dont nous rappellerons la construction) reliant l’homologie de contact linéarisée des extrémités d’un cobordisme lagrangien exact et l’homologie singulière de celui-ci pour déduire des phénomènes rigides sur la topologie d’un tel cobordisme. En considérant une version à coefficients dans la complétion d’un anneau de groupe nous verrons notamment que les cobordismes d’une sphère d’homotopie legendrienne vers elle même sont des cylindres si celle-ci admet une augmentation. Travail en collaboration avec Georgios Dimitroglou Rizell, Paolo Ghiggini et Roman Golovko.

      Lieu : Salle 207, Bât. 1R2

      [Séminaire]


    • Mardi 10 mars 2015 11:00-12:00 - Bertrand Patureau

      Invariants topologiques provenant de fonctions partiellement définies

      Résumé : La topologie quantique définit des invariants d’objets topologiques
      qui admettent une représentation combinatoire finie. Ces invariants
      sont calculés par contraction de tenseurs aux propriétés remarquables
      provenant notamment de la théorie des groupes quantiques. J’expliquerai
      ces idées de manière générale et comment ces constructions s’adaptent
      pour des familles partiellement définis de tels tenseurs qui
      apparaissent naturellement dans le cas de représentations non
      semi-simple des groupes quantiques. Ces nouveaux invariants
      quantiques non semi-simples donnent une nouvelle approche sur la
      torsion de Reidemeister-Turaev et sur les invariants de
      Kashaev-Murakami-Murakami. Ils fournissent aussi des représentations
      intrigantes des groupes de difféotopies des surfaces.

      [Séminaire]


    • Mardi 17 mars 2015 09:30-10:30 - Gilberto Spano

      Une catégorification du polynôme d’Alexander en homologie de contact plongée.

      Résumé : Dans leur travail, Colin, Ghiggini, Honda et Hutchings ont défini une
      version de l’homologie de contact plongée ECK(K,Y) pour noeuds dans
      une variété Y de dimension trois. Nous décrirons cette homologie et
      aussi sa généralisation aux entrelacs et prouverons que pour chaque
      noeud ou entrelacs L dans une sphère d’homologie Y la caractéristique
      d’Euler graduée de ECK(L,Y) coïncide avec le polynôme d’Alexander à
      multivariables de L.

      Lieu : Salle 207, Bât. 1R2

      [Séminaire]


    • Mardi 17 mars 2015 11:00-12:00 - Jean Gutt

      Invariant de contact et multiplicité d’orbites de Reeb.

      Résumé : Nous verrons comment l’homologie symplectique $S^1$-équivariante positive permet de répondre à des questions sur le nombre de structure de contact non difféomorphes sur la sphère ainsi que sur le nombre minimal d’orbites de Reeb périodiques sur certaines variétés de contact. Ceci se fera en établissant des propriétés de l’homologie symplectique $S^1$-équivariante positive (une propriété calculatrice, une propriété de fonctorialité et l’invariance).

      Lieu : Salle 207, Bât. 1R2

      [Séminaire]


    • Mardi 24 mars 2015 11:00-12:00 - Camille Horbez

      L’alternative de Tits pour le groupe des automorphismes d’un produit libre.

      Résumé : L’exposé sera consacré à une version de l’alternative de Tits pour le groupe des automorphismes d’un produit libre. Un théorème de Grushko affirme que tout groupe G de type fini est isomorphe à un produit libre de la forme G=G_1*…*G_k*F_N, où chaque facteur G_i est non trivial, non isomorphe à Z, et librement indécomposable, et où F_N est un groupe libre de type fini. Je montre que si chacun des groupes G_i et Out(G_i) satisfait l’alternative de Tits, alors Out(G) la satisfait aussi. Je donnerai quelques applications de ce théorème, et j’en présenterai une démonstration, en parallèle avec une nouvelle preuve de l’alternative de Tits pour le groupe modulaire d’une surface compacte connexe orientable. La démonstration repose sur l’étude de l’action de sous-groupes de Out(G) sur divers espaces géométriques, en particulier sur un complexe simplicial hyperbolique.

      [Séminaire]


    • Mardi 31 mars 2015 11:00-12:00 - Maylis Limouzineau - IMJ

      Constructions autour des sous-variétés legendriennes et des fonctions génératrices

      Résumé : Après de brefs rappels de topologie de contact dans les espaces de
      1-jet de fonctions, nous adopterons le point de vue suivant ; les sous-variétés
      legendriennes peuvent être vues comme des fonctions multivaluées.
      Nous verrons que cela nous permet d’étendre naturellement certaines propriétés des
      fonctions, et d’établir des ponts avec la
      théorie des noeuds et la géométrie des convexes.

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 150

  • Analyse réelle


    • Lundi 1er décembre 2014 11:20-12:00 - Bernhard Haak - Bordeaux

      Séminaire d’Analyse Réelle

      Résumé : "Fonctions carrées et calcul fonctionnel"
      Abstrait :
      On étudie des (estimations de) fonctions carrées et leur lien avec le
      calcul fonctionnel H^\infty. Cette théorie a été développé par "l’école
      australienne" dans le cadre d’espaces de Hilbert, puis étendu au cadre
      Banachique par Le Merdy, Kalton et Weis.
      On propose une approche à ces résultats assez simple qui se réduit à
      seulement trois idées principales. Au passage, on obtient une légère
      généralisation. L’exposé repose sur une collaboration avec M. Haase (Delft).

      Lieu : Salle de conférence MIP 1R3 1ère étage

      [Séminaire]


    • Lundi 1er décembre 2014 13:30-14:10 - Pascal Thomas - Toulouse

      Séminaire d’Analyse Réelle

      Résumé : "Diviseurs des fonctions intérieures de Carleson Newman généralisées"
      Abstrait : En suivant Gorkin, Mortini, Nikolskii, Vasyunin, nous dirons qu’une fonction
      intérieure $f$ est de Carleson Newman généralisée (ou WEP : Weak Extension Property)
      si il existe une fonction positive si $|f(z)|$ est bornée inférieurement
      par une fonction dépendant seulement de la distance invariante de $z$ à
      l’ensemble des zéros de $f$ (le cas Carleson-Neumann est celui la borne est polynomiale).
      Etant donnée une fonction intérieure $\theta$, on se demande si elle est un
      diviseur d’une fonction WEP, c’est-à-dire s’il existe un produit
      de Blaschke $B$ tel que $\theta B$ devienne WEP. Borichev a donné une obstruction
      naturelle dans le cas des fonctions intérieures singulières. On en déduit en particulier
      qu’il existe une fonction intérieure singulière, satisfaisant l’obstruction de Borichev,
      dont le support de la mesure au bord
      est contenu dans un ensemble fermé donné $E$ du cercle, de mesure nulle,
      si et seulement si $E$ est d’entropie infinie. Se pose le problème de caractériser
      les mesures singulières telles que la fonction intérieure singulière associée est
      un diviseur de WEP. Une condition suffisante est que $E$ soit d’entropie finie
      (c’est-à-dire soit un ensemble de Carleson).

      Lieu : Salle de conférences MIP 1R3 1ère étage

      [Séminaire]


    • Lundi 1er décembre 2014 14:20-15:00 - Clément Dubuisson - Bordeaux

      Séminaire d’Analyse Réelle

      Résumé : "Valeurs propres d’opérateurs perturbés."
      Abstrait : Je propose dans cet exposé de présenter différentes approches
      permettant d’obtenir des informations sur le spectre discret de
      perturbations d’opérateurs auto-adjoints.
      La première approche utilise le principe de Birman-Schwinger et donne
      une majoration du module des valeurs propres, tandis que la seconde
      utilise une condition de Blaschke et conduit à des inégalités de
      Lieb-Thirring.
      Nous nous intéresserons plus particulièrement aux opérateurs de
      Schrödinger et de Dirac.

      Lieu : Salle de conf MIP

      [Séminaire]


    • Lundi 12 janvier 2015 16:00-17:00 - Alexander Borichev - Université d'Aix-Marseille

      Fonctions entières de type exponentiel représentées par des sériés de Taylor aléatoires et pseudo-aléatoires.

      Résumé : Le comportement asymptotique de la fonction exponentielle sur
      le plan complexe est très dissymétrique.
      Que se passe-t-il si on multiplie ses coefficients de Taylor
      par une suite unimodulaire aléatoire ou pseudo-aléatoire de
      multiplicateurs ?
      Nous considérons plusieurs cas ou la distribution angulaire
      des zéros de la somme de Taylor correspondante est gouvernée
      par certaines auto-corrélations de la suite de multiplicateurs.

      Lieu : 1R1 106

      [Séminaire]


    • Lundi 2 février 2015 16:00-17:00 - Komla Domelevo - IMT

      Séminaire d’Analyse Réelle

      Résumé : Estimation $L^p$ optimale pour les transformées de Riesz discrètes du second ordre.
      Dans cet exposé, nous démontrons l’estimation $L^p$ optimale pour les transformées de Riesz discrètes du second ordre sur les groupes abéliens. Après quelques rappels sur les transformations de Riesz, nous exposons une méthode déterministe reposant sur des inégalités de martingales. Ces estimées sont les premières estimations optimales connues pour des opérateurs de Calderon-Zygmund discrets. Si le temps le permet, nous mentionnerons aussi une preuve alternative utilisant des processus stochastiques avec sauts sur des groupes de Lie non nécessairement connexes.

      Lieu : 1R1 106

      [Séminaire]


    • Lundi 23 février 2015 16:00-17:00 - Laurent Miclo - IMT

      Séminaire d’Analyse Réelle

      Résumé : Titre : Sur la vitesse de convergence des marches aléatoires sur le groupe de Heisenberg fini
      Résumé : Soit H(n) le groupe multiplicatif des matrices 3×3
      triangulaires supérieures, de diagonale unitaire et dont les 3
      coefficients d’intérêt appartiennent à
      \mathbfZ/(n\mathbfZ),n\in\mathbfN\setminus\0,1,2\.
      Considérons le système symétrique de 4 générateurs formé par les
      matrices qui ne contiennent qu′un coefficient non nul au−dessus de la
      diagonale, ce coefficient étant sur la "diagonale supérieure" et
      valant 1 ou 1. La marche aléatoire associé demande un temps d′ordre
      n^2 pour converger à l′équilibre (maisl′homogénéisation du centre ne
      demande qu′un ordre n). On montrera comment retrouver ce résultat à
      partir de la théorie des représentations et d′estimées spectrales de
      matrices tri−diagonales indexées par
      \mathbfZ/(n\mathbfZ).
      Ce qui ne devait être qu’un exercice d’analyse de Fourier sur le
      groupe d’Heisenberg discret s’est révélé être en lien de nombreux
      autres domaines.
      Travail en collaboration avec Dan Bump, Persi Diaconis, Angela Hicks
      et Harold Widom.

      Lieu : 1R1 106

      [Séminaire]


    • Lundi 2 mars 2015 16:00-17:00 - Evgueni ABAKOUMOV - Marne la Vallee

      Séminaire d’Analyse Réelle

      Résumé : Titre :
      "Sur les sommes des modules de fonctions holomorphes"
      Résumé :
      On caractérise les poids radiaux $w$ sur la boule unité de $C^n$ pour
      lesquels ils existent des fonctions holomorphes
      $f$ et $g$ telles que la somme |f|+|g| soit équivalente à $w$. On
      présente quelques applications.
      Travail en collaboration avec E. Doubtsov.

      Lieu : 1R1 106

      [Séminaire]


    • Lundi 23 mars 2015 16:00-17:00 - Alden Waters

      Séminaire d’Analyse Réelle

      Résumé : Gaussian beams and reconstruction methods in inverse problems

      Lieu : 1R1 106

      [Séminaire]


    • Lundi 30 mars 2015 16:00-17:00 - Adam Osekowski - Warszawa, Poland

      Séminaire d’Analyse Réelle

      Résumé : Title : Weighted inequalities for dyadic maximal operators
      Abstract : Using Bellman function approach, we will identify the best
      constant in a certain weighted L^p estimate for dyadic maximal operators
      on R^d, involving general weights. As an application, we will obtain a
      related inequality, for weights satisfying Muckenhoupt’s condition Ap,
      with a sharp dependence of a constant on Ap characteristics.

      Lieu : 1R1 106

      [Séminaire]


    • Lundi 7 septembre 2015 16:00-16:50 - Yanqi Qiu - Marseille

      Séminaire d’Analyse Réelle

      Résumé : Titre : Une estimation de la trace des opérateurs de type Toeplitz
      Abstrait : Dans cet exposé, je voudrais donner une preuve sur l’inégalité suivante :
      Soit $\Pi$ une projection orthogonale sur l’espace de Hilbert $L^2(E, \mu)$, qui est locallement à trace i.e., pour tous sous-ensemble compact $K \subset E$, l’opérateur compressé $\chi_K \Pi \chi_K$ est à trace. Soit $h : E \rightarrow [0,1]$ une fonction mesurable. Alors
      $$
      0 \le \mathrmtr (h^n \Pi ) - \mathrmtr( (h\Pi)^n) \le C \cdot 3^n \| [h, \Pi]\|_HS^2,
      $$
      où $[h, \Pi] = h\Pi - \Pi h$ est le commutateur entre $h$ et $\Pi$, la norme $\| \cdot \|_HS$ est la norme de Hilbert-Schmidt.
      Une application de cet inégalité sera discutée.

      Lieu : 1R2 132

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30 | 40

  • Les Cafés de l IMT


    • Jeudi 9 novembre 2017 13:15-14:00 - Jean-Claude Yakoubsohn - Institut de Mathématiques de Toulouse

      Le prodigieux parcours de la méthode de Newton. Une suite sans fin.

      Résumé : De Babylone à Yakoubsohn, je raconterai les développements historiques, mathématiques et algorithmiques de cette méthode numérique utilisée pour approcher les solutions d’équations. On ira de Héron à Villani en passant par Newton, Cauchy, Runge, Kantorovich et Smale sans oublier les "petites mains" qui ont produit des résultats originaux.

      Lieu : Bibliothèque de Mathématiques, 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 21 décembre 2017 13:15-14:00 - Arnaud Chéritat - Institut de Mathématiques de Toulouse

      Des impressions 3D pour comprendre la 4D

      Lieu : Amphithéâtre L. Schwartz, 1R3

      [Séminaire]


    • Jeudi 15 février 13:15-14:00 - Raphaël Loubère - Institut de Mathématiques de Toulouse

      Quand les girafes, tortues, libellules, carottes, feuilles d’érable… fabriquent des maillages de Voronoi

      Résumé : Les tesselations de Voronoi, malgré leur nom barbare et repoussant, sont une création de mère Nature avant d’être d’horribles objets mathématiques. Elles sont observables sur le pelage des girafes, la carapace des tortues, les nervure des feuilles d’érables et des nénuphars, les ailes des libellules, les nids d’abeilles, etc. On les retrouve dans les comportements territoriaux de petits poissons d’Amazonie, les formes caractéristiques des lacs salés, des concrétions de lave, des cristaux, etc.
      En toute décontraction nous essaierons de caractériser ces objets mathématiques, de les construire et d’en déduire certaines de leurs propriétés. En toute fin nous verrons même que ces tesselations de Voronoi peuvent se révéler utiles dans certaines situations pratiques.
      Quelle horreur pour les mathématiciens !

      [Séminaire]


    • Jeudi 24 mai 13:15-14:00 - Valentin Bahier - Institut de Mathématiques de Toulouse

      Musique de Pi

      Résumé : Le nombre Pi est partout, il fascine depuis des milliers d’années et n’a pas fini de nous surprendre. Ses mystérieuses propriétés issues d’une définition géométrique très simple l’ont fait entrer dans la culture populaire, et de nombreux travaux artistiques ont été produits dans le but d’en améliorer notre perception et compréhension. Dans cet exposé, nous présenterons diverses façons imaginées pour percevoir Pi. Notamment, nous tenterons de comprendre comment on peut écouter Pi, en se basant sur le travail de composition de quelques artistes. Cette analyse amènera à nous poser quelques questions à propos des chiffres et des notes de musique.

      Lieu : Amphithéâtre L. Schwartz, 1R3

      [Séminaire]


    • Jeudi 28 juin 13:15-14:00 - Pascal Noble - Institut de Mathématiques de Toulouse

      Tic tac : une histoire de résonance et de synchronisation

      Résumé : Le mouvement de balancier est sans doute le mouvement périodique qui nous est le plus familier. Dans cet exposé, nous parlerons donc du balancement d’un pendule : quelle est sa période d’oscillations, comment la calcule-t-on ? Comment amplifier son mouvement ? Les enfants sur leur balancoire ou les moines de Saint Jacques de Compostelle avec le "Botafumeiro" ont trouvé depuis bien longtemps une réponse intuitive..
      La situation devient intéressante et…complexe quand on considère deux oscillateurs : prenez l’exemple de deux pendules comtoises accrochées à un même mur, au bout d’un certain temps, elles finissent par se synchroniser. Dans cet exposé, il sera question de ce mécanisme découvert par Huygens mais aussi de ce qui se passe quand on couple BEAUCOUP d’oscillateurs ensemble. Si le temps le permet, on dira comment un tel système mécanique peut modéliser une chaine d’ADN (en idéalisant un peu…).

      Lieu : Amphithéâtre L. Schwartz, 1R3

      [Séminaire]

0 | 10 | 20

  • Séminaire Analyse-EDP de l UT1


    • Vendredi 21 septembre 10:48-12:30 - Peter TAKAC - Univ. Rostock, Allemagne

      Séminaire Analyse-EDP de l UT1

      Résumé : TBA

      Lieu : Manufacture des Tabacs, bat C, salle MC101 - 21 allée de Brienne
      A partir de Compans, prendre le 1 ou le boulevard Marechal Leclerc, traverser le canal ; la Manufacture est devant vous

      [Séminaire]

0 | 10 | 20

  • Géométrie algébrique, champs et homotopie


    • Mardi 26 novembre 2013 15:30-17:00 - Damian Rossler

      Autour de la conjecture Ccris V

      Lieu : Salle 207

      [Séminaire]


    • Mardi 3 décembre 2013 14:00-16:00 - Baptiste Morin

      Quasi-catégories I

      Lieu : Salle 207

      [Séminaire]


    • Mardi 10 décembre 2013 14:00-16:00 - Baptiste Morin

      Quasi-catégories II

      Lieu : Salle 207

      [Séminaire]


    • Mardi 17 décembre 2013 14:00-15:00 - Brunos Angles

      Sur certaines fonctions L non-archimediennes en caractéristique positive

      Résumé : En 2012 Federico Pellarin a introduit une nouvelle classe de fonctions L en théorie arithmétique des corps de fonctions sur les corps finis. Dans cet expose nous présenterons certaines propriétés arithmétiques des valeurs spéciales de ces fonctions L.

      Lieu : Salle 207

      [Séminaire]


    • Mardi 17 décembre 2013 15:30-17:30 - Baptiste Morin

      Quasi-catégories III

      Lieu : Salle 207

      [Séminaire]


    • Mardi 7 janvier 2014 14:00-15:00 - Martin Hils - Université Paris 7

      Théorie des modèles des corps valués aux différences

      Résumé : Depuis les travaux de Ax-Kochen et Ershov sur les corps valués henséliens
      en équicaractéristique 0 dans les années 60, la théorie des modèles des corps
      valués a connu un grand nombre d’applications à des questions en théorie des
      nombres, géométrie algébrique, et plus récemment en géométrie analytique
      non-archimédienne.
      Les travaux de Hrushovski, Scanlon, Azgın (entre autres) montrent que certaines
      classes de corps valués aux différences (c’est-à-dire avec un automorphisme
      distingué) jouissent de propriétés de modération analogues à la situation sans
      automorphisme.
      Dans l’exposé, je vais discuter certains de ces développements (avec ou sans
      automorphisme). En particulier, je parlerai d’un résultat de modération combinatoire
      (obtenu en collaboration avec Artem Chernikov) sur l’automorphisme de Frobenius
      non-standard dans le contexte valué.

      Lieu : Salle 207

      [Séminaire]


    • Mardi 14 janvier 2014 14:00-16:00 - Michel Vaquié

      Quasi-catégories IV

      Lieu : Salle 207

      [Séminaire]


    • Mardi 21 janvier 2014 14:00-15:00 - Wolfgang Pitsch - UAB

      Cellularisation dans D( R ) et reconstruction sans points de schémas

      Résumé : Dans cet exposé, nous revisitons la classification des sous-catégories localisantes engendrées par des objets compacts de D( R ), la catégorie dérivée d’un anneau, dûe entre autres à Hopkins, Neeman, Thomasson et Balmer. Nous exposerons comment la description des classes cellulaires dans D( R ) des quotients R/I de l’anneau par des idéaux de type fini, suivant les techniques de Dwyer et Greenlees, produit une bijection naturelle entre le réticule des sous-catégories localisantes engendrées par des compacts de D( R ) et les ouverts de Hochster de Spec( R ), sans avoir besoin de recourir à des hypothèses de noetherianité. Nous monterons en particulier que les théorèmes de nilpotence à la Devinaz-Hopkins-Smith sont conséquence du fait que Spec( R ) est un espace de Tychonoff. Si le temps le permet nous monterons comment la dualité de Hochster permet de reconstruire Spec( R ) avec sa topologie de Zariski et nous discuterons du cas des schemas quasi-compacts généraux. Ceci est un travail en commun avec Joachim Kock (UAB).

      Lieu : 1R2 - Salle 207

      [Séminaire]


    • Mardi 21 janvier 2014 15:30-17:30 - Michel Vaquié

      Quasi-catégories V

      Lieu : 1R2 - Salle 207

      [Séminaire]


    • Mardi 28 janvier 2014 14:00-16:00 - Michel Vaquie

      Quasi-categories VI

      Lieu : 1R2 - Salle 207

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 180

  • Séminaire de l équipe MIP


    • Mardi 2 juillet 2013 11:00-12:00 - Bob Pego

      Self-similarity and the scaling attractor for coagulation equations and critical branching processes

      Résumé : Smoluchowski’s coagulation equation is a simple kinetic model for
      clustering, whose scaling limits relate to probability theory in
      remarkable ways. Such an equation governs the merging of ancestral trees
      in critical branching processes, as recent work of Bertoin and Le Gall has
      indicated. I plan to describe (a) necessary and sufficient conditions for
      the asymptotic self-similarity of clan size distributions in critical
      branching processes, and (b) how dynamics on the scaling attractor for
      solvable coagulation kernels is linearized in terms of a Levy-Khintchine
      representation for eternal solutions.

      [Séminaire]


    • Mardi 1er octobre 2013 11:00-12:00 - Paul Sauvy - Université Toulouse 1

      Extinction en temps fini des solutions de certains problèmes paraboliques quasilinéaires et singuliers

      Résumé : Dans cet exposé, nous présenterons certains résultats issus de [1], où est étudié un phénomène d’absorption intervenant dans certaines réactions chimiques, appelées équations de Langmuir-Hinshelwood.
      Ce phénomène, modélisé par une équation parabolique du type équation de la chaleur, présente la particularité de faire intervenir une non-linéarité à la fois singulière et discontinue dans le terme d’absorption ; ce qui entraîne certaines difficultés techniques pour étudier directement ce problème au moyen de méthodes classiques d’analyse.
      Dans un premier temps, nous démontrerons donc l’existence de solutions d’un tel problème via l’étude préalable d’un problème régularisé convenablement choisi, puis d’un passage à la limite.
      Nous nous intéresserons ensuite au comportement asymptotique des solutions ; c’est-à-dire à leur devenir en temps long. Plus précisément, nous démontrerons que les solutions d’un tel problème s’éteignent en temps fini sur tout le domaine d’étude ; et ceci même en partant d’une condition initiale strictement positive. Pour ce faire, nous démontrerons que la norme L² de toute solution satisfait une certaine inégalité différentielle, dérivant d’une estimation d’énergie couplée à une inégalité du type Gagliardo-Nirenberg.
      [1] Giacomoni, P. Sauvy, S. Shmarev, Quenching phenomenon for a quasilinear and singular parabolic problem. A paraître dans JMAA.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 8 octobre 2013 11:00-12:00 - Sepideh Mirrahimi - IMT

      A Hamilton-Jacobi approach for a model of population structured by space and trait

      Résumé : We study a non-local parabolic Lotka-Volterra type equation describing a population structured by a space variable and a phenotypical trait. Considering diffusion, mutations and competition between the individuals, we analyze the asymptotic (long–time/long–range in the space variable) behavior of the solutions. Using some kind of real phase WKB ansatz, we prove that the propagation of the population in space can be described by a Hamilton-Jacobi equation with obstacle which is independent of -the trait variable. The effective Hamiltonian is derived from an eigenvalue problem which has a similar role as the cell problem in homogenization. Moreover, the eigenfunction corresponding to the latter eigenvalue problem provides a candidate for the phenotypical distribution of the population.
      This is a joint work with Emeric Bouin.

      Lieu : Salle 106, bât. 1R1

      [Séminaire]


    • Mardi 15 octobre 2013 11:00-12:00 - Jacopo Bellazini - Université de Sassari

      Interpolation inequalities involving Riesz energy and applications

      Résumé : Aim of the talk is to present a class of functional inequalities
      involving the Riesz energy. As an application we show how these inequalities
      are important to prove the existence of ground states for semi-relativistic
      Schroedinger equation involving Coulomb interaction.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 22 octobre 2013 11:00-12:00 - Yves Capdeboscq

      Sur les problèmes inverse hybrides

      Résumé : Les méthodes hybrides recouvrent les méthodes d’imageries utilisant l’interaction de plusieurs types d’ondes, pour obtenir des données internes.
      Dans cet exposé, je discuterai de résultats récents concernant l’existence de données pour des problèmes hybrides elliptiques.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 5 novembre 2013 11:00-12:00 - Evelyne Miot - Université Paris Sud

      Quelques exemples de dynamiques de tourbillons filamentaires

      Résumé : Un système d’équations combinant l’équation de Schrödinger 1D et le
      système des points vortex a été obtenu par Klein, Majda et Damodaran pour
      modéliser la dynamique de tourbillons filamentaires presque droits dans
      les fluides parfaits incompressibles. Le but de cet exposé sera de décrire
      différentes dynamiques (ondes progressives, collisions ou blow-up en temps
      fini…) en mettant l’accent sur le cas de la paire de filaments, pour
      laquelle on présentera quelques résultats numériques. Il s’agit d’un
      travail en collaboration avec Valeria Banica et Erwan Faou.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 12 novembre 2013 11:00-12:00 - Nicolas Seguin - Université Paris 6

      Adaptation dynamique de modèles pour la simulation d’écoulements de fluides

      Résumé : Dans les écoulements de fluides complexes, différents phénomènes ayant des temps caractéristiques très différents peuvent apparaître. Cela conduit généralement à une hiérarchie de modèles selon que les échelles fines sont résolues ou négligées en supposant des équilibres instantanés. Le but de l’adaptation dynamique de modèles est de sélectionner à la volée le modèle le plus simple à utiliser sans dégrader la précision. On verra quelques exemples d’application dans le cadre de systèmes hyperboliques incluant des termes de relaxation.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 19 novembre 2013 11:00-12:00 - Pietro Congedo - INRIA Bordeaux

      Uncertainty quantification in numerical simulation and application to complex flows

      Résumé : Optimization and design in the presence of uncertain operating conditions, material properties and manufacturing tolerances poses a tremendous challenge to the scientific computing community. In many industry-relevant situations the performance metrics depend in a complex, non-linear fashion on those factors and the construction of an accurate representation of this relationship is difficult. In this talk, we will illustrate some basic concepts related to the Uncertainty Quantification and the prediction of numerical simulations. Secondly, some recent techniques conceived for uncertainty forward propagation and sensitivity analysis will be presented and applied to the numerical simulation of compressible flows.

      Lieu : Salle de séminaires MIP

      [Séminaire]


    • Mardi 26 novembre 2013 11:00-12:00 - Jérémie Szeftel - ENS Paris

      Stabilité de la caténoïde pour l’équation des surfaces minimales dans l’espace-temps de Minkowski

      Résumé : Nous considérons les hypersurfaces de type temps de l’équation des surfaces minimales dans l’espace-temps de Minkowski de dimension (3+1). Il s’agit de l’équivalent hyperbolique de l’équation des surfaces minimales standard. La caténoïde est une solution stationnaire du problème de Cauchy associé. Le linéarisé autour de cette solution a une direction d’instabilité et nous montrons qu’il s’agit de la seule obstruction à sa stabilité. Plus précisément, nous prouvons sous certaines hypothèses de symétrie l’existence dans un voisinage de la caténoïde d’une variété de codimension 1 transversale au mode instable consistant en des données initiales donnant lieu à des solutions globales convergeant asymptotiquement vers la caténoïde. Il s’agit d’un travail en collaboration avec Roland Donniger, Joachim Krieger et Willie Wong.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 3 décembre 2013 11:00-12:00 - Matthieu Hillairet - Université Paris Dauphine

      Problèmes de contact dans les systèmes d’interactions fluide/structure

      Résumé : Dans cet expose, je m’intéresserai aux propriétés de deux systèmes d’interactions fluide/structure
      mettant en jeu un fluide visqueux incompressible. Dans le premier, le fluide contient des solides mobiles indeformables. Dans le second, une partie du bord de la cavite est constituée d’une poutre
      élastique. Une difficulté dans le traitement mathématique de tels systèmes est due au fait que le domaine fluide peut devenir singulier en temps fini du fait de contacts entre solides ou entre la poutre et les bords immobiles de la cavité. Le traitement du premier systeme est maintenant bien documente. Je rappellerai les méthodes développées dans ce cadre et discuterai leur adaptation au problème d’interactions fluide/poutre.
      Je montrerai notamment un résultat récent d’existence globale de solutions classiques pour ce second problème, obtenu en collaboration avec C. Grandmont.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 180

  • Séminaire de Probabilités


    • Mardi 8 octobre 2013 - Loïc Chaumont - Univ. Angers

      La représentation de Lamperti des processus de branchement multitypes.

      Résumé : D’après un résultat célèbre de Lamperti (1967), tout processus de branchement continu peut être représenté comme un processus de Lévy sans sauts négatifs, changé de temps par l’inverse d’une fonctionnelle intégrale. Cette transformation est inversible et définit une bijection entre les processus de Lévy sans sauts négatifs et les processus de branchement continus. Dans cet exposé, je présenterai une extension de ce résultat pour les processus de branchement multitypes. Nous verrons
      qu’un tel processus peut être représenté à partir d’un processus de Lévy d^2-dimensionnel, tué au premier temps où il satisfait une équation linéaire donnée.

      Lieu : Salle 106 - 1er étage, Bât. 1R1

      [Séminaire]


    • Mardi 15 octobre 2013 09:45-10:45 - Florian Simatos - Eindhoven Univ. of Technology

      Convergence faible de processus régénératifs : une méthode et quelques exemples.

      Résumé : Un processus régénératif est dans une large mesure caractérisé par sa mesure d’excursion. Etant donnée une suite de processus régénératifs, il est donc naturel de s’attendre à ce que la convergence des excursions caractérise la convergence des processus en entier. Dans la première partie de cet exposé, je présenterai une méthode donnant un sens rigoureux à cette intuition. Dans une deuxième partie je discuterai de quelques exemples issus des réseaux stochastiques et des graphes aléatoires où cette méthode s’avère utile.
      Cet exposé s’appuiera sur plusieurs travaux en collaboration avec S. Borst, A. Lambert et B. Zwart.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 22 octobre 2013 09:45-10:45 - Bertrand Cloez - IMT

      Convergence exponentielle pour quelques PDMP.

      Résumé : Cet exposé traitera d’une sous-classe de Processus de Markov Déterministes par Morceaux (PDMP en anglais). Chacun de ces processus comprend deux composantes. La première évolue suivant un champ de vecteur régulier jusqu’au temps de saut de la deuxième. Celle-ci est discrète et les taux de saut peuvent dépendre des deux composantes. Nous exposerons des critères concrets de convergence en termes de distances de Wasserstein et de variation totale. Les démonstrations sont basées sur un argument de couplage et une forme faible des techniques de type "Lyapunov". En particulier, nous expliciterons des convergences exponentielles dans des situations où il n’y a pas d’hypothèse d’hypo-ellipticité ou de contraction uniforme.
      Cet exposé est basé sur une collaboration avec Martin Hairer.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 5 novembre 2013 09:45-10:45 - François Huveneers - Université Paris-Dauphine

      Localisation de l’énergie dans des chaînes d’oscillateurs : aléa quenched ou aléa thermique.

      Résumé : Je présenterai des résultats mathématiques sur la localisation asymptotique de l’énergie dans des chaînes d’oscillateurs. Le transport de l’énergie dans un réseau de particules couplées peut être fortement réduit, voire même rendu impossible, lorsque les caractéristiques du réseau deviennent aléatoires (aléa quenched). C’est le cas de la chaîne harmonique désordonnée, mathématiquement équivalente au modèle de localisation d’Anderson. A haute température, l’aléa provenant de la mesure de Gibbs est susceptible de jouer un rôle similaire au désordre, pour des oscillateurs fortement anharmoniques. Cela dit, comme cet aléa évolue au cours du temps, la tendance à la localisation est moins nette. Dans le séminaire, je décrirai des résultats asymptotiques valides pour les aléas thermique et quenched. (Collaboration avec Wojciech De Roeck.)

      Lieu : Amphithéâtre L. Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 12 novembre 2013 09:45-10:45 - Dmitry Jakobson - McGill Univ., Montréal

      Probability measures on manifolds of Riemannian metrics.

      Résumé : We study the manifold of all metrics with the fixed volume form on a compact Riemannian manifold of dimension $\geq 3$. We compute the characteristic function for the $L^2$ (Ebin) distance to the reference metric. Next, we study Lipschitz-type distance between Riemannian metrics, and give applications to the diameter and eigenvalue functionals. This is joint work with Y. Canzani, B. Clarke, N. Kamran, L. Silberman and J. Taylor.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 19 novembre 2013 09:45-12:00 - Gabor Lugosi - Pompeu Fabra Univ., Barcelone

      Séminaire commun Probabilités - Statistique.

      Résumé : Talk 1 - Detection of correlations in high dimension.
      We study hypothesis problems in which a high-dimensional sparse—and perhaps structured—observation is hidden in Gaussian noise. We derive a general lower bounds and study the performance of some near-optimal tests. We pay special attention to computational feasibility and construct near-optimal tests that can be computed efficiently. (Mostly based on joint work with Ery Arias-Castro and Sébastien Bubeck.)
      Talk 2 - The clique number of high-dimensional random geometric graphs.
      Motivated by certain hypothesis testing problems, we study the clique number of random geometric graphs. Such a graph is constructed by drawing n independent uniformly distributed points on the surface of the d-dimensional sphere and connecting pairs of points by an edge if their distance is less than a certain threshold. We are mostly interested in the case when d is allowed to grow with n. It is shown that the clique number goes through several phase transitions. (Based on joint work with Luc Devroye, András György, Frederic Udina, Ery Arias-Castro, and Sébastien Bubeck.)

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 26 novembre 2013 09:45-10:45 - Thibaut Le Gouic - IMT Toulouse 3

      La mesure empirique dans l’espace de Wasserstein.

      Résumé : La mesure empirique associée à un échantillon i.i.d. tiré selon un loi commune P converge en loi vers P. Sur un espace compact, la distance de Wasserstein métrise la topologie de la convergence en loi. Il est alors possible de quantifier la vitesse de convergence de la mesure empirique vers P. Cette exposé présentera des résultats sur ces vitesses de
      convergence pour la distance de Wasserstein, dans le cas d’espace métrique compact ou non, pour un échantillon i.i.d. ou dépendant.

      Lieu : Amphithéâtre L. Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 3 décembre 2013 09:45-10:45 - Lorenzo Zambotti - LPMA Paris 6

      L’équation de KPZ généralisée via les structures de régularités à la Hairer.

      Résumé : Dans cet exposé j’exposerai les idées essentielles de la théorie récemment
      développée par Martin Hairer sur la renormalisation des équations aux dérivées
      partielles stochastiques contenant des termes distributionnels. Comme application
      je présenterai l’équation de KPZ généralisée.

      Lieu : Amphithéâtre L. Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 10 décembre 2013 09:45-10:45 - Mathias Rousset - INRIA Lille

      Couplage markovien quasi-contractif de processus de collisions (de type Maxwell et conservatif).

      Résumé : Dans cet exposé, nous présenterons un résultat récent obtenu en construisant explicitement un couplage contractif pour des systèmes de particules de collisions conservatives à deux corps (collisions de type Maxwell). Une inégalité quasi-contractive entre le couplage et la vitesse de décroissance du couplage est obtenue, indépendamment du nombre de particules. Cela donne un éclairage probabiliste quantitatif de type ’’ couplage explicite’’, dans le cas Maxwellien du moins, aux méthodes quasi-exponentielle de type entropie développée par les ’’analystes cinéticiens’’ (voir Cercignani, Villani, Mouhot, etc…).

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 17 décembre 2013 09:45-10:45 - Witold Bednorz - Uniwersytet Warszawski

      Art of minoration.

      Résumé : In the talk there will be discussed the problem of finding lower bounds for stochastic processes. One of the important tools required to get the bounds is Sudakov type minoration. Therefore it is worth to understand this phenomenon separately in its various aspects. There will be mentioned some application of minoration to analysis of Bernoulli processes and log-concave vectors.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 160

  • Séminaire de Statistique


    • Mardi 25 juin 2013 11:00-12:00 - Ana Arribas Gil - Universidad Carlos III de Madrid

      Time warping and robustness in functional data analysis

      Résumé : In functional data analysis, the time warping model aims at representing a set of curves exhibiting phase and amplitude variation with respect to a common continuous process. Many biological processes, when observed across time among different individuals fit into this concept.
      The observed curves are modelled as the composition of an amplitude process, which governs the common behaviour, and a warping process that induces time distortion among the individuals. We aim at characterizing the first one. Because of the phase variation present among curves, classical sample statistics computed on the observed sample provide poor representations of the amplitude process. Existing methods to
      estimate the mean behaviour of the amplitude process consist on aligning the curves, that is, eliminating time variation, before estimation.
      However, since they rely on the use of sample means in the alignment stage, they are very sensitive to the presence of outliers. Besides, they can not be applied to sparse and irregularly observed functional trajectories.
      In this talk we will discuss different estimation approaches and robustness issues in the time warping model.
      http://halweb.uc3m.es/esp/Personal/…

      Lieu : Salle de séminaire du 1er étage, bât.1R3

      [Séminaire]


    • Mardi 10 septembre 2013 11:00-12:00 - David Ginsbourger - Université de Berne

      Invariances of random fields paths, with applications in Gaussian Process Regression

      Résumé : We study pathwise invariances of centred random fields that can be controlled through the covariance. A result involving composition operators is obtained in second-order settings, and we show that various path properties including additivity boil down to invariances of the covariance kernel. These results are extended to a broader class of operators in the Gaussian case, via the Loève isometry. Several covariance-driven pathwise invariances are illustrated, including fields with symmetric paths, centred paths, harmonic paths, or sparse paths. The proposed approach delivers a number of promising results and perspectives in Gaussian process regression.
      Web : http://www.ginsbourger.ch/

      Lieu : Salle de séminaire du 1er étage, bât.1R3

      [Séminaire]


    • Mardi 17 septembre 2013 11:00-12:00 - BRUNEL Victor-emmanuel - ENSAE

      Adaptive estimation of convex polytopes

      Résumé : Given a sample of i.i.d. random variables with uniform distribution on some unknown convex polytope, we show that the convex hull of the sample does not estimate the support optimally, and we propose a new estimator which is optimal up to a single logarithmic factor, when the number of vertices of the support is known. Besides, we provide an adaptive procedure that allows to optimally estimate the support with no previous knowledge of the number of vertices (possibly infinite, when the support is not a polytope).
      Web :http://www.crest.fr/pagesperso.php?…

      Lieu : Salle de séminaire du 1er étage, bât.1R3

      [Séminaire]


    • Mardi 24 septembre 2013 11:00-12:00 - Christine Malot - Université de Nice-Sophia Antipolis

      Tests d’adéquation et d’indépendance pour certains processus ponctuels utilisés en neurosciences

      Résumé : Fichier PDF
      Web : http://math.unice.fr/ malot/

      Lieu : Salle de séminaire du 1er étage, bât.1R3

      [Séminaire]


    • Mardi 1er octobre 2013 11:00-12:00 - Nicolas Klutchnikoff - ENSAI

      Estimation de la densité marginale d’un processus stationnaire faiblement dépendant

      Résumé : Récemment, Goldenshluger et Lepski ont proposé une méthode de sélection de fenêtre pour l’estimateur à noyau de la densité dans le cadre de l’observation de n variables aléatoires indépendantes et identiquement distribuées. Des inégalités oracles ont été obtenues permettant de prouver le caractère adaptatif de ce choix. Il est naturel de se poser la question de la robustesse de ce choix par rapport à l’hypothèse d’indépendance du modèle. Nous proposons une méthode de sélection de fenêtre (largement inspirée par celles des auteurs cités ci-dessus) qui permet d’obtenir des inégalités oracles dans un cadre de dépendance faible. En particulier, certaines séries temporelles entrent naturellement dans le champs de notre étude.

      Lieu : Salle de séminaire du 1er étage, bât.1R3

      [Séminaire]



    • Mardi 15 octobre 2013 11:00-12:00 - Sébastien Loustau - Université d'Angers- LAREMA

      Inverse Statistical Learning : minimax theory and adaptation

      Résumé : We consider the problem of statistical learning when we observe a
      contaminated sample. We state minimax fast rates of convergence in
      classification with errors in variables for deconvolution empirical risk
      minimizers. These rates depend on the ill-posedness, the margin and the
      complexity of the problem. The cornerstone of the proof is a bias variance
      decomposition of the excess risk.
      After that, we consider the problem of adaptation to the unknown
      smoothness. We introduce a new selection rule called ERC (Empirical Risk
      Comparison), that allows us to obtain adaptive fast rates of convergence
      in noisy clustering. The method is based on the Lepski’s procedure, where
      empirical risks associated with different bandwidths are compared. This
      adaptive rule can be used in many statistical problems of M-estimation,
      where the empirical risk depends on a nuisance parameter.

      Lieu : Salle de séminaire du 1er étage, bât.1R3

      [Séminaire]


    • Mardi 22 octobre 2013 11:00-12:00 - Tim van Erven - Université d'Orsay / INRIA Saclay

      Lucky learning : How to Exploit Non-adversarial Data

      Résumé : In sequential prediction with expert advice, the intuitive Follow-the-Leader (FTL) algorithm predicts like the expert that has performed best in the past. Although this algorithm performs very well on stochastic data or in other `easy’ cases where there are few leader changes, it is known to fail dramatically when the data are adversarial. On the other hand, other algorithms (like exponential weights with conservative parameter tuning) perform well on adversarial data, but learn much slower than FTL when we are indeed lucky enough to encounter the ’easy’ data for which FTL performs well. This observation raises the question of whether it is possible to get the best of both worlds : is there a single algorithm that is robust to adversarial data, but exploits `easy’ data to learn faster when possible ?
      I will discuss how previous methods that satisfy so-called second-order bounds get us part of the way : they work both for adversarial and for stochastic data, but do not exploit other `easy’ data for which FTL works well. Then I will present a new method, called FlipFlop, which satisfies the same second-order bounds as previous methods, but in addition is provably as good as FTL on any data.
      This is joint work with Steven de Rooij, Peter Grünwald and Wouter Koolen. The latest preprint of our paper " Follow the Leader If You Can, Hedge If You Must" is available from my website at www.timvanerven.nl/publications.

      Lieu : Salle de séminaire du 1er étage, bât.1R3

      [Séminaire]


    • Mardi 29 octobre 2013 11:00-12:00 - Benjamin Guedj - Université Pierre et Marie Curie - LSTA

      COBRA : une stratégie d’agrégation non linéaire

      Résumé : L’agrégation d’estimateurs et de prédicteurs a motivé de très nombreux travaux depuis la fin des années 1990. Le praticien voit son activité profondément modifiée par deux mouvements conjoints : nous entrons chaque jour un peu plus dans l’ère du "big data", les volumes et dimensions des données augmentent avec les progrès constants de l’outil informatique ; parallèlement, le nombre de méthodes d’estimation et de prédiction disponibles a accompagné cette inflation impressionnante, abordant tant en classification qu’en régression une variété croissante de modèles et de contextes statistiques (estimation de probabilités, modèles additifs, modèles parcimonieux…). Citons, parmi beaucoup d’autres, les méthodes pénalisées (le Lasso et ses variantes), les $k$-plus proches voisins, les arbres et forêts aléatoires, les approches bayésiennes, etc.
      Il est dès lors légitime d’étudier des procédures d’agrégation de techniques existantes, afin de tirer le meilleur de chacune d’elles et d’éliminer autant que possible la phase---par essence subjective---de spécification d’un modèle. La littérature est riche de nombreuses méthodes d’agrégation de prédicteurs : sélection de modèles, combinaisons linéaires ou convexes sont les principales. Nous proposons dans cet exposé une approche différente, non linéaire en les prédicteurs, reposant sur un principe de moyenne locale. À la métrique usuelle induite par le design, nous proposons de substituer une métrique particulière, suggérée par des estimateurs préliminaires de la fonction de régression. Nous montrons en particulier que l’estimateur résultant est asymptotiquement aussi efficace que le meilleur des estimateurs initiaux. Nous obtenons également une inégalité oracle sharp non asymptotique en espérance, avec une vitesse de convergence explicite. Notre méthode est disponible sur le CRAN sous la forme du package R COBRA, dont les performances brutes et la vélocité sur données simulées et réelles seront commentées.

      Lieu : Salle de séminaire du 1er étage, bât.1R3

      [Séminaire]


    • Mardi 12 novembre 2013 11:00-12:00 - Estelle Kuhn - INRA (Jouy-en-Josas)

      Goodness-of-fit test for Gaussian regression with block correlated errors

      Résumé : We propose a procedure for testing that the expectation of a Gaussianvector is linear against a nonparametric alternative. We consider the case where the covariance matrix of the observations has a block diagonal structure. This framework encompasses regression models with auto-correlated errors, heteroscedastic regression models, mixed-effects models, growth curves. Our procedure does not depend on any prior information on the alternative. We prove that the test is asymptotically of the nominal level and consistent. We characterize the set of vectors on which the test is powerful and prove the classical $1/\sqrtn$ up to a $\log(n)$ convergence rate over directional alternatives. We provide a simulation study in order to evaluate the procedure for finite sample size when the purpose is to test goodness-of-fit in a mixed-effects model.
      Joint work with Sylvie Huet
      Web : http://w3.jouy.inra.fr/unites/miaj/public/perso/EstelleKuhn.html

      Lieu : Salle de séminaire du 1er étage, bât.1R3

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 170

  • Séminaire Plate-forme Biostatistique


    • Lundi 30 septembre 2013 14:00-15:00 - Kim-Anh Lê Cao - Queensland Facility for Advanced Bioinformatics University of Queensland

      It is all about mixOmics !

      Résumé : Recent advances in high throughput ’omics’ technologies enable quantitative measurements of expression or abundance of biological molecules of a whole biological system. The transcriptome, proteome and metabolome are dynamic entities, with the presence, abundance and function of each transcript, protein and metabolite being critically dependent on its temporal and spatial location.
      Whilst single omics analyses are commonly performed to detect between-groups difference from either static or dynamic experiments, the integration or combination of multi-layer information is required to fully unravel the complexities of a biological system. Data integration relies on the currently accepted biological assumption that each functional level is related to each other. Therefore, considering all the biological entities (transcripts, proteins, metabolites) as part of a whole biological system is crucial to unravel the complexity of living organisms.
      With many contributors and collaborators, we are currently establishing a global analytical framework to extract relevant information from high throughput `omics’ platforms such as genomics, proteomics, metabolomics and other types of biological data. Specifically, the statistical methodologies that we developed and implemented in our R package mixOmics focus on the so-called multivariate projection-based approaches, which can handle such large data sets, deal with multi collinearity and missing values. These methodologies enable dimension reduction by projecting these large data sets into a smaller subspace, to capture the largest sources of variation in the biological studies.
      In this presentation, I will illustrate how various techniques enable exploration, data integration and visualisation of the data, with a particular focus on time course experiments analysis and cross-platform comparison.

      Lieu : Salle séminaire, 1er étage 1R3

      [Séminaire]


    • Mardi 5 novembre 2013 14:00-15:30 - Sophie Lamarre - INRA, plateforme GeT-Biopuces

      Influence du nombre de réplicats dans une analyse différentielle de données RNA-seq

      Lieu : Salle 1er étage 1R3

      [Séminaire]


  • Systèmes dynamiques


    • Vendredi 25 avril 2014 09:15-10:15 - Sandrine Daurat - École Polytechnique - Paris

      Attracteurs non pluripolaires

      Lieu : Bât 1R2 - Salle 207

      Notes de dernières minutes : Après une introduction sur le thème des attracteurs et des ensembles attractifs, nous verrons un cadre conceptuellement simple pour obtenir des ensembles attractifs non-algébriques. En ajoutant une condition de dimension, ces ensembles supportent un courant positif fermé à potentiel borné (ce qui répond à une question de T.C. Dinh). Ils sont donc non pluripolaires. Nous finirons avec une classe d’exemples de P^2 qui rentrent dans ce cadre.

      [Séminaire]


    • Vendredi 6 juin 2014 09:00-10:00 - Iliya Iliev

      Cubic perturbations of elliptic hamiltonian vector fields of degree three.

      Résumé : The purpose of the present paper is to study the limit cycles of one-parameter
      perturbed plane Hamiltonian vector field Xε
      Xε :
      x’ = Hy + εf (x, y)
      y’ = −Hx + εg(x, y),
      H =1/2y^2 + U (x)
      which bifurcate from the period annuli of X_0 for sufficiently small ε. Here U is
      a univariate polynomial of degree four without symmetry, and f, g are arbitrary
      cubic polynomials in two variables.
      We take a period annulus and parameterize the related displacement map d(h, ε)
      by the Hamiltonian value h and by the small parameter ε. Let Mk (h) be the
      k-th coefficient in its expansion with respect to ε. We establish the general
      form of Mk and study its zeroes. We deduce that the period annuli of X_0 can
      produce for sufficiently small ε, at most 5, 7 or 8 zeroes in the interior eight-
      loop case, the saddle-loop case, and the exterior eight-loop case respectively. In
      the interior eight-loop case the bound is exact, while in the saddle-loop case we
      provide examples of Hamiltonian fields which produce 6 small-amplitude limit
      cycles. Polynomial perturbations of X_0 of higher degrees are also studied.

      [Séminaire]


    • Vendredi 13 juin 2014 09:15-10:15 - Jean-François Mattei - IMT

      Invariants discrets et modules topologiques d’un feuilletage holomorphe singulier ; résultats et perspectives.

      Lieu : Bât 1R2 - Salle 207

      [Séminaire]


    • Vendredi 13 juin 2014 10:30-11:30 - Fedor Pakovitch

      On semiconjugate rational functions

      Résumé : We classify rational solutions of the functional equation A◦X=X◦B
      in terms of orbifolds of non-negative Euler characteristic on the Riemann
      sphere.

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 20 juin 2014 09:15-10:15 - Patrick Popescu-Pampu - Université de Lille

      Le cerf-volant d’une singularité de courbe plane

      Résumé : J’expliquerai comment associer à toute singularité de courbe plane un complexe simplicial de dimension deux, son cerf-volant, qui vole dans un ciel canoniquement associé à la surface ambiante, son espace de semi-valuations réelles, et qui permet de comprendre
      géométriquement tous les codages du type combinatoire de la singularité utilisés jusqu’à présent. Il s’agit d’un travail en collaboration avec E. Garcia Barroso et P. Gonzalez Perez.

      Lieu : Bât 1R2 - Salle 207

      Notes de dernières minutes : (séminaire en commun avec le séminaire d’Analyse et Géométrie Complexe)

      [Séminaire]


    • Vendredi 27 juin 2014 09:15-10:15 - Jérôme Tomasini - université d' Angers

      Classification et énumération des champs de vecteurs polynomiaux à structure topologique près.

      Résumé : Cette exposé est basé sur l’étude des champs de vecteurs définis par une équation différentielle de la forme
      z ′ = P (z), avec P un polynôme complexe de degré d ≥ 2. Le but sera de montrer comment décrire les structures
      topologiques obtenues à partir de tels champs à l’aide d’objets combinatoires simples, permettant de les classifier
      et de les énumérer.
      En fonction du temps qu’il restera, nous verrons également comment généraliser ces résultats dans le cas où P
      est une fraction rationnelle.

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 27 juin 2014 10:30-11:30 - Marcelo Escudeiro Hernandes - université de Maringa Brésil

      Analytic classification for planar curves.

      Résumé : In this talk we present some results about an analytic invariant for plane curves associated with the Kahler differential module of the local ring of the curve and applications to the classification analytic problem. In particular we will present a final answer for plane curves with two branches.

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 3 octobre 2014 10:30-11:30 - Nguyen Tien Zung - IMT

      Une approche générale du problème de variables action-angle

      Résumé : Le but de cet exposé est d’expliquer une approche conceptuelle du problème de l’existence de variables canoniques dites "action-angle" dans un cadre général. Cette approche nous permet de généraliser le théorème classique de Liouville-Mineur-Arnold à plusieurs situations différentes, e.g. systèmes sur les variétés pré-symplectiques, de Poisson, de contact, de Dirac, au voisinage de singularités, de dimension infinie.

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 10 octobre 2014 10:30-11:30 - Rogério Mol - Universidade Federal de Minas Gerais ( Brésil )

      Hypersurfaces Levi-plates invariantes par des feuilletages projectifs

      Résumé : Une hypersurface réelle analytique M contenue dans un ouvert de $ C^n$ (ou, plus généralement, dans une variété holomorphe de dimension n est dite Levi-plate si, dans sa partie régulière, la distribution intrinsèque d’hyperplans tangents complexes est intégrable. Donc, M est feuilletée par des variétés complexes de dimension n-1, ce qu’on appelle feuilletage de Levi. Dans le cas où ce feuilletage s’étend à un feuilletage F de codimension un dans l’espace ambiant, M est dite invariante par F. Dans l’espace projectif complexe de dimension au moins 2, il n’y a pas d’hypersurfaces Levi-plates lisses. Par contre, il en existe si des singularités sont admises, notamment dans le cas où le feuilletage ambiant F a une intégrale première rationnelle. Dans ce cas, M intercepte toutes les feuilles, car les composantes de P^n privé de M sont des variétés de Stein. Dans cet exposé, on propose de démontrer qu’une hypersurface Levi-plate est toujours un attracteur pour les feuilles de F : la clôture de chaque feuille de F intercepte M. En plus, on démontre aussi que, pour n plus grand que 3, si un feuilletage F donné par une forme rationnelle fermée admet une hypersurface Levi-plate invariante, alors F admet une intégrale première rationnelle. Travail en collaboration avec A. Fernandez, R. Rosas et J. Bretas

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 24 octobre 2014 10:30-11:30 - Truong Hong Minh

      Deformation of singular foliations

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 130

  • Théorie des noeuds et topologie en petite dimension


    • Mercredi 10 avril 2013 10:00 - Florian Deloup - IMT

      Le genre des langages réguliers

      Résumé : Résumé : si l’on oublie une partie de sa structure, un automate peut être regardé comme un graphe pour lequel la notion de genre est bien définie. Intuitivement, un graphe est de genre \leq g s’il existe un plongement du graphe dans une sphère à "g anses". Bien entendu, du point de vue informatique, les automates sont plus riches que des graphes : ils calculent des langages et un langage régulier donné admet une infinité d’automates le reconnaissant. Il est alors naturel de définir le genre d’un langage régulier L comme le genre minimal des automates reconnaissant L. On exposera quelques résultats et quelques questions ouvertes sur ce nouvel invariant des langages.

      Lieu : Salle 11 RDC — Bât. 1R3

      Notes de dernières minutes : Début de l’exposé à 10h15.

      [Séminaire]


    • Mardi 21 mai 2013 16:00-17:30 - Ryan Budney

      The homotopy type of spaces of knots

      Résumé : I will describe some basic properties of the homotopy-type of the space of smooth embeddings of the circle in the 3-sphere. There are two primary approaches to this, the Vassiliev approach, which now fits roughly into the machinery of "functor calculus" and the Hatcher approach, which uses many major structural theorems in 3-manifold theory. Hatcher’s approach studies the homotopy-type of the components of the knot space one component at a time, and sees them as essentially classifying spaces of the mapping class group of the knot, while the functor calculus approach in essence views the knot space as the non-singular part of a giant contractible mapping space. It turns out that the language of operads allows one to assemble Hatcher’s perspective into a simple global description of the embedding space’s homotopy-type, and from this perspective there are new avenues to compare the result with the functor calculus approach.

      Lieu : 1R2 - salle Cavaillès (salle 132)

      Notes de dernières minutes : Attention : jour et horaire inhabituels. Le séminaire débute à 16h15.

      [Séminaire]


    • Mercredi 22 mai 2013 - Stepan Orevkov - IMT

      Trace faible de Markov sur les algèbres de Hecke cubiques et invariants des entrelacs transverses

      Résumé : On construit des invariants des entrelacs transverse (dans le sens
      de la géométrie de contacte) en utilisant la trace faible de Markov
      sur les algébres de Hecke cubiques. La construction de tels invariants
      se réduit au calcul de la limite d’une suite croissante de certains
      modules noeteriens.

      Lieu : Salle Cavaillès (132) bât. 1R2

      Notes de dernières minutes : L’exposé commence à 10h15.

      [Séminaire]


    • Jeudi 14 novembre 2013 10:30-11:30 - Paul Bakouche - IMT

      Le théorème d’Eggan

      Résumé : La hauteur étoile (star height) est un invariant de complexité d’un langage régulier : c’est essentiellement le minimum du nombre d’opérations étoile (opération de Kleene qui est la concaténation d’un nombre arbitraire fini de copies d’expression régulière) nécessaires à la production d’expressions régulières du langage L.
      La complexité-boucle est un invariant de langage qui se lit lui géométriquement sur les automates finis (vus comme graphes) représentant le langage.
      L’objet de l’exposé est de montrer l’équivalence de ces deux invariants sur les langages réguliers.

      Lieu : 1R2 - 132 (salle Cavaillès) - Institut de Mathématiques, bât. 1R2

      Notes de dernières minutes : Noter le jour inhabituel : le séminaire aura lieu le jeudi (au lieu du mercredi).

      [Séminaire]


    • Lundi 16 décembre 2013 10:00-11:30 - Jean-Baptiste Meihlan - Institut Fourier, Grenoble

      Invariants de Milnor et polynôme de HOMFLYPT

      Résumé : L’objet de cet exposé est une formule reliant deux invariants d’entrelacs de nature différente, à savoir les invariants de Milnor, qui sont extraits du groupe fondamental du complémentaire, et le polynôme de HOMFLYPT, un invariant quantique. Après avoir rappelé les définitions nécessaires, nous verrons ainsi que les invariants de Milnor d’un entrelacs de la 3-sphère s’expriment comme une combinaison linéaire de polynôme de HOMFLYPT de noeuds obtenus par certaines opérations de somme en bande. Il s’agit d’un travail en commun avec A. Yasuhara.

      Lieu : Salle Picard (salle 129, bât. 1R2, 1er étage)

      Notes de dernières minutes : Veuillez noter le jour et le lieu inhabituels (pour le séminaire de topologie).

      [Séminaire]


    • Mercredi 29 janvier 2014 10:30-11:30 - F. Charette - ETH, Zürich

      How to generate non-trivial Lagrangian cobordisms via Lagrangian suspension

      Résumé : I will show that Hamiltonian isotopies act by suspension on the Lagrangian cobordism category recently introduced by Biran and Cornea. By using the relative Seidel representation, I will prove that this action is non-trivial on real Lagrangians in toric manifolds. This is joint work with Octav Cornea.

      [Séminaire]


    • Mercredi 16 avril 2014 10:30-12:00 - Renaud Detcherry - Ecole Polytechnique

      Formules asymptotiques pour les opérateurs courbes en TQFT

      Résumé : Résumé : A la suite des travaux de Jones et Witten, Reshetikhin et Turaev puis BHMV ont construit des théories quantiques topologiques des champs (TQFT), qui associe aux surfaces, cobordismes et 3-variétés divers invariants dit "quantiques".
      En particulier, à toute courbe sur une surface, on associe une suite d’endomorphismes appelés opérateurs courbes.
      On donnera une formule asymptotique liant les coefficients de matrices de ces opérateurs courbes aux fonctions traces sur l’espace des modules de la surface.

      Lieu : Salle 11 RDC 1R3

      [Séminaire]


    • Mercredi 18 juin 2014 10:00-12:00 - Benjamin Audoux - Marseille

      Une action des "tubes ribbons" sur le groupe libre réduit

      Résumé : Dans cet exposé, nous considérerons des tubes plongés dans B^4 possédant un remplissage par des boules dont toutes les intersections sont ribbons. Nous montrerons que ces objets induisent une action sur le groupe libre réduit qui les classifie à link-homotopie près. Cela peut-être vu comme une extension "welded" du résultat de Habegger et Lin sur les string-links classiques.

      Notes de dernières minutes : annulé pour cause de grève des trains (SNCF) et reporté au mardi 16 septembre.

      [Séminaire]


    • Mardi 16 septembre 2014 09:30-10:30 - Benjamin Audoux - CMI, Université Aix-Marseille

      Une action des "tubes ribbons" sur le groupe libre réduit

      Résumé : Dans cet exposé, nous considérerons des tubes plongés dans B^4 possédant un remplissage par des boules dont toutes les intersections sont ribbons. Nous montrerons que ces objets induisent une action sur le groupe libre réduit qui les classifie à link-homotopie près. Cela peut-être vu comme une extension "welded" du résultat de Habegger et Lin sur les string-links classiques.

      Lieu : Salle 132 bât. 1R2

      [Séminaire]


  • Philosophie des Mathématiques


    • Jeudi 5 mars 2015 15:00-16:00 - Benedikt Ahrens - CIMI, Acadie

      Univalent Foundations and the equivalence principle

      Résumé : The "equivalence principle" says that meaningful statements in mathematics should be invariant under the appropriate notion of equivalence - "sameness" - of the objects under consideration.
      In set theoretic foundations, the equivalence principle is not enforced ; e.g., the statement "1 ϵ Nat" is not invariant under isomorphism of sets.
      However, in the Univalent Foundations (UF) recently conceived by Fields Medalist Vladimir Voevodsky, the equivalence principle has been proved valid for some mathematical structures, in work both by others and myself.
      In this talk, I give a short introduction to the UF and review the aforementioned results on the equivalence principle in UF.
      Groupe de travail du Trimestre thématique CIPPMI "Current Issues in the Philosophy of Practice of Mathematics & Informatics"

      Lieu : Salle 132 Cavaillès, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 26 mai 2016 14:30-16:30 - Pierre Lochak - (CNRS, IMJ)

      Philosophie des mathématiques ou bien philosophie et mathématiques.

      Résumé : J’explorerai quelques fils historiques qui laissent penser que les mathématiques peuvent effectivement prendre ou reprendre une place importante dans l’histoire ou le concert des idées. Toutefois ces `mathématiques’ ne sont pas nécessairement de celles qui occupent les journées - et parfois les nuits - des mathématicien(ne)s au travail, ce pourquoi il est parfois prudent de les orner de guillemets. Je détaillerai en particulier l’exemple princeps de l’opposition continu/discret vue à travers le prisme anthropologico-théologico-politique que nous présentent ce qu’il est convenu d’appeler les grandes `idéologies’ du vingtième siècle. Alexandre Grothendieck et plus généralement ce qu’il paraît naturel de nommer `matière fonctorielle’ feront alors une courte apparition. Je tâcherai de préserver au fil de l’exposé un équilibre entre une nécessaire précision et ce qui peut sonner extrêmement programmatique et général.​
      Cet exposé est donné dans le cadre du trimestre thématique CIPPMI.

      Lieu : Bât 1R2, salle Picard 129

      [Séminaire]


    • Lundi 30 mai 2016 14:30-16:30 - John T. Baldwin - Department of Mathematics, Statistics and Computer Science, University of Illinois at Chicago

      The unreasonable effectiveness of model theory in Number theory

      Résumé : Emulating Wigner’s famous essay we attempt to delineate the characteristics of model theory that account for its impact across mathematics. The formalization of specific areas of mathematics is the basic theme ; this allows axiomatizations that respect the methodologies of each area. Secondly, classification theory allows the recognition of common methodologies in widely distinct areas. Thus two large groups of tame areas are identified : stable (and refinements) and o-minimal. Bourbaki’s `great mother structures’ : groups, order, topology’ are put in perspective and a 4th mother structure, geometry, takes its place in establishing dimension as the key to tameness. This organizational survey will be fleshed out by more specific considerations of interactions with number theory, identifying specific unifying model theoretic techniques. Examples include the Wilkie-Pila results on the André-Oort conjectures and work generated by Hrushovski on the Mordell-Lang conjectures.
      Cet exposé est donné dans le cadre du trimestre thématique CIPPMI.

      Lieu : Bât 1R3, Salle de séminaire MIP

      [Séminaire]


    • Mardi 30 mai 2017 14:00-15:30 - Brice Halimi - Univ. Paris-Nanterre, IREPH

      Changement de contexte et changement de base

      Résumé : La logique assure historiquement une médiation entre la philosophie du langage et la philosophie des mathématiques. C’est dans cette perspective que je m’intéresserai à la notion de contexte, notion essentielle en philosophie du langage, mais aussi en logique, à travers les notions d’univers de discours et de monde possible.
      La contextualité de la signification est un phénomène essentiel du langage ordinaire. Pour ne prendre qu’un exemple, il va de soi que le voyageur s’apprêtant à partir et annonçant "Tout est rentré dans ma valise" veut parler de ses effets personnels et non de la totalité des choses qui peuplent l’univers. La restriction contextuelle du mot "tout" est ici un exemple parmi d’innombrables autres de la contextualité de la signification. Une question importante est celle de savoir si et comment le sens contextuel de nos mots dérive par modulation de leur signification abstraite (c’est-à-dire linguistique). Face à cette question, je voudrais tout d’abord défendre l’idée que tout contexte est le résultat d’un changement de contexte, et toute signification en contexte le résultat d’une transposition.
      Je voudrais ensuite m’intéresser à la formalisation de la contextualité. En effet, un certain nombre de concepts mathématiques sont naturellement propres à représenter les notions de contexte et de changement de contexte, mais n’ont pas encore été appliqués en ce sens : en particulier le concept de catégorie fibrée. Car le cadre formel d’une catégorie fibrée permet de représenter à la fois la localité d’un contexte (au sens où un contexte est toujours une situation à l’intérieur de laquelle je me place) et sa variabilité (au sens où un contexte correspond toujours à une perspective que je peux quitter pour en adopter une autre). La question pendante que j’aborderai sera celle de savoir si la théorie de la descente peut être appliquée à l’analyse de la contextualité, autrement dit s’il est envisageable de vouloir recoller les différents sens contextuels d’une expression ou d’un énoncé comme formant autant d’aspects locaux d’une même signification globale (générale) putative.
      Séance conjointe avec le séminaire "Géométrie algébrique, champs, homotopie".

      Lieu : Salle Pellos 207 , Bât. 1R2

      Notes de dernières minutes : Séance conjointe avec le séminaire "Géométrie algébrique, champs, homotopie".

      [Séminaire]


  • Mathématiques et Philosophie Contemporaines


    • Jeudi 5 mars 2015 15:00-16:00 - Benedikt Ahrens - CIMI, Acadie

      Univalent Foundations and the equivalence principle

      Résumé : The "equivalence principle" says that meaningful statements in mathematics should be invariant under the appropriate notion of equivalence - "sameness" - of the objects under consideration.
      In set theoretic foundations, the equivalence principle is not enforced ; e.g., the statement "1 ϵ Nat" is not invariant under isomorphism of sets.
      However, in the Univalent Foundations (UF) recently conceived by Fields Medalist Vladimir Voevodsky, the equivalence principle has been proved valid for some mathematical structures, in work both by others and myself.
      In this talk, I give a short introduction to the UF and review the aforementioned results on the equivalence principle in UF.
      Groupe de travail du Trimestre thématique CIPPMI "Current Issues in the Philosophy of Practice of Mathematics & Informatics"

      Lieu : Salle 132 Cavaillès, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 26 mai 2016 14:30-16:30 - Pierre Lochak - (CNRS, IMJ)

      Philosophie des mathématiques ou bien philosophie et mathématiques.

      Résumé : J’explorerai quelques fils historiques qui laissent penser que les mathématiques peuvent effectivement prendre ou reprendre une place importante dans l’histoire ou le concert des idées. Toutefois ces `mathématiques’ ne sont pas nécessairement de celles qui occupent les journées - et parfois les nuits - des mathématicien(ne)s au travail, ce pourquoi il est parfois prudent de les orner de guillemets. Je détaillerai en particulier l’exemple princeps de l’opposition continu/discret vue à travers le prisme anthropologico-théologico-politique que nous présentent ce qu’il est convenu d’appeler les grandes `idéologies’ du vingtième siècle. Alexandre Grothendieck et plus généralement ce qu’il paraît naturel de nommer `matière fonctorielle’ feront alors une courte apparition. Je tâcherai de préserver au fil de l’exposé un équilibre entre une nécessaire précision et ce qui peut sonner extrêmement programmatique et général.​
      Cet exposé est donné dans le cadre du trimestre thématique CIPPMI.

      Lieu : Bât 1R2, salle Picard 129

      [Séminaire]


    • Lundi 30 mai 2016 14:30-16:30 - John T. Baldwin - Department of Mathematics, Statistics and Computer Science, University of Illinois at Chicago

      The unreasonable effectiveness of model theory in Number theory

      Résumé : Emulating Wigner’s famous essay we attempt to delineate the characteristics of model theory that account for its impact across mathematics. The formalization of specific areas of mathematics is the basic theme ; this allows axiomatizations that respect the methodologies of each area. Secondly, classification theory allows the recognition of common methodologies in widely distinct areas. Thus two large groups of tame areas are identified : stable (and refinements) and o-minimal. Bourbaki’s `great mother structures’ : groups, order, topology’ are put in perspective and a 4th mother structure, geometry, takes its place in establishing dimension as the key to tameness. This organizational survey will be fleshed out by more specific considerations of interactions with number theory, identifying specific unifying model theoretic techniques. Examples include the Wilkie-Pila results on the André-Oort conjectures and work generated by Hrushovski on the Mordell-Lang conjectures.
      Cet exposé est donné dans le cadre du trimestre thématique CIPPMI.

      Lieu : Bât 1R3, Salle de séminaire MIP

      [Séminaire]


    • Mardi 30 mai 2017 14:00-15:30 - Brice Halimi - Univ. Paris-Nanterre, IREPH

      Changement de contexte et changement de base

      Résumé : La logique assure historiquement une médiation entre la philosophie du langage et la philosophie des mathématiques. C’est dans cette perspective que je m’intéresserai à la notion de contexte, notion essentielle en philosophie du langage, mais aussi en logique, à travers les notions d’univers de discours et de monde possible.
      La contextualité de la signification est un phénomène essentiel du langage ordinaire. Pour ne prendre qu’un exemple, il va de soi que le voyageur s’apprêtant à partir et annonçant "Tout est rentré dans ma valise" veut parler de ses effets personnels et non de la totalité des choses qui peuplent l’univers. La restriction contextuelle du mot "tout" est ici un exemple parmi d’innombrables autres de la contextualité de la signification. Une question importante est celle de savoir si et comment le sens contextuel de nos mots dérive par modulation de leur signification abstraite (c’est-à-dire linguistique). Face à cette question, je voudrais tout d’abord défendre l’idée que tout contexte est le résultat d’un changement de contexte, et toute signification en contexte le résultat d’une transposition.
      Je voudrais ensuite m’intéresser à la formalisation de la contextualité. En effet, un certain nombre de concepts mathématiques sont naturellement propres à représenter les notions de contexte et de changement de contexte, mais n’ont pas encore été appliqués en ce sens : en particulier le concept de catégorie fibrée. Car le cadre formel d’une catégorie fibrée permet de représenter à la fois la localité d’un contexte (au sens où un contexte est toujours une situation à l’intérieur de laquelle je me place) et sa variabilité (au sens où un contexte correspond toujours à une perspective que je peux quitter pour en adopter une autre). La question pendante que j’aborderai sera celle de savoir si la théorie de la descente peut être appliquée à l’analyse de la contextualité, autrement dit s’il est envisageable de vouloir recoller les différents sens contextuels d’une expression ou d’un énoncé comme formant autant d’aspects locaux d’une même signification globale (générale) putative.
      Séance conjointe avec le séminaire "Géométrie algébrique, champs, homotopie".

      Lieu : Salle Pellos 207 , Bât. 1R2

      Notes de dernières minutes : Séance conjointe avec le séminaire "Géométrie algébrique, champs, homotopie".

      [Séminaire]


  • Séminaire CIMI


    • Lundi 8 juillet 2013 14:00-15:00 - Ami Wiesel

      Covariance estimation in graphical models (Part II)

      Résumé : In this short tutorial, we will discuss recent advances in covariance estimation in graphical models and their applications. We will begin with the classical results on covariance selection, and continue to modern contributions on high dimensional structure learning. We will discuss the analogy to traditional spectral estimation theory including moving average (MA), autoregressive (AR) and moving average autoregressive (ARMA) processes. Most of the tutorial will emphasize the Gaussian setting but we will also address robust methods for non-Gaussian settings which have recently attracted considerable attention. Time permitting, we will also consider distributed solutions based on message passing algorithms.
      http://www.cs.huji.ac.il/ amiw/

      Lieu : ENSEEIHT, Salle B105

      [Séminaire]


    • Lundi 8 juillet 2013 15:30-16:30 - Jose Bioucas-Dias

      Hyperspectral unmixing via sparse regression. Optimization problems and algorithms

      Résumé : Hyperspectral unmixing is the decomposition of the pixel spectra from a hyperspectral image into a collection of constituent spectra, or spectral signatures, called endmembers, and the fractional abundances, one set per pixel. Hyperspectral unmixing has recently been approached in a semi-supervised fashion, by assuming that the observed image signatures can be expressed in the form of linear combinations of a number of pure spectral signatures known in advance (e.g., spectra collected on the ground by a field spectro-radiometer). Unmixing then amounts to finding the optimal subset of signatures in a (potentially very large) spectral library that can best model each mixed pixel in the scene. In practice, this is a combinatorial problem which calls for efficient linear sparse regression techniques based on sparsity-inducing regularizers. In this talk, I will address a set of recently introduced hyperspectral unmixing techniques based on sparse regression. In this approach, the unmixing is obtained by solving a convex optimization problem, where the objective function is a sum of convex terms with possibly convex constraints. Usually, one of terms in the objective function measures the data fidelity while the others, jointly with the constraints, enforce some type of sparsity on the solution.
      Several particular features of these problems (e.g., huge dimensionality and nonsmoothness) preclude the use of off-the-shelf optimization tools and have stimulated a considerable amount of research. In this talk, I will present a new class of algorithms to handle these convex optimization problems. The proposed class of algorithms is an instance of the so-called alternating direction method of multipliers (ADMM), for which convergence sufficient conditions are known. We show that these conditions are satisfied by the proposed algorithms. The effectiveness of the proposed approach is illustrated in a series of hyperspectral unmixing problems.

      Lieu : ENSEEIHT, Salle B105

      [Séminaire]


    • Lundi 15 juillet 2013 14:00-15:00 - Jose Bioucas-Dias

      Interferometric Phase Image Estimation via Sparse Coding in the Complex Domain

      Résumé : In this seminar I will address interferometric phase image estimation — that is, the estimation of phase modulo-$2pi$ images from sinusoidal $2pi$-periodic and noisy observations. These degradation mechanisms make interferometric phase image estimation a quite challenging problem. We tackle this challenge by reformulating the original estimation problem as a sparse regression in the complex domain. Following the standard procedure in patch-based image restoration, the image is partitioned into small overlapped square patches and the vector corresponding to each patch is modeled as a sparse linear combination of vectors, termed atoms, taken from a set called dictionary. Aiming at optimal sparse representations, and thus at optimal noise removing capabilities, the dictionary is learned from the data it represents via matrix factorization with sparsity constraints on the code, (i.e., the regression coefficients) enforced by the $ell_1$ norm. The effectiveness of the new sparse coding based approach to interferometric phase estimation, termed SpInPHASE, is illustrated in a series of experiments with simulated and real data.

      Lieu : ENSEEIHT, Salle B105

      [Séminaire]

0 | 10

  • Actions acylindriques


    • Lundi 8 décembre 2014 16:00-17:00 - Dylan Thurston

      Seminaire geometrie : A computable criterion for rational maps

      Résumé : Exceptionnellement le seminaire de geometrie et topologie se tiendra a la place du groupe de travail.
      Résumé : In 1982, W. Thurston gave a criterion for a topological branched self-cover of the sphere to be equivalent to a rational map, in terms of a certain obstruction, that exists exactly when the map is not rational. Recently, we gave a dual positive criterion in terms of certain graphical spines and elastic networks.
      In this talk, we will focus on programs for finding this positive criterion and examples of what they look like

      [Séminaire]


  • Mathématiques pour la biologie


    • Jeudi 8 novembre 13:30-14:30 - Jimmy Garnier - CNRS (Chambéry)

      Evolutionary dynamics of populations : nonlocal PDEs and Free boundary approaches

      Résumé : In this talk I will present some result about evolutionary dynamics of populations using nonlocal PDEs and free boundary model. I will first focus on the evolution of sexual or asexual population facing environmental change. Starting with a Individual based model, we obtain an analytical description of this microscopic model using nonlocal partial differential equations. In a special regime of "small mutation", we are able to approximate analytically the behavior of the microscopic model and we deduce qualitative as well as quantitative effect of the environmental change on the evolutionary dynamics of the population. In a second part, I discuss the problem of speed of adaptation of a population when beneficial mutation always occurs. We use a free boundary problem to describe the adaptation of a population to a new environment and we compare our results with the Wright-Fisher microscopic model.

      Lieu : salle MIP, 1er étage bat 1R3

      [Séminaire]


    • Jeudi 22 novembre 13:30-14:30 - TBA

      TBA

      Lieu : salle MIP, 1er étage bat 1R3

      [Séminaire]


    • Jeudi 6 décembre 13:30-14:30 - Luis-Miguel Chevin - Centre d'Ecologie Fonctionnelle et Evolutive (Montpellier)

      TBA

      Lieu : salle MIP, 1er étage bat 1R3

      [Séminaire]


    • Jeudi 20 décembre 13:30-14:30 - TBA

      TBA

      Lieu : salle MIP, 1er étage bat 1R3

      [Séminaire]

0 | 10

  • Monge-Ampère


    • Vendredi 22 mai 2015 09:00-10:00 - Hoang Chinh LU - Chalmers Techniska Högskola

      Un cousin du flot de Calabi.

      Résumé : On introduit et étudie le flot de gradient d’une fonctionnelle d’energie libre sur l’espace de Wasserstein W_2(X) sur une variété Kählerienne compacte. Dans le cas où la première classe de Chern est negative, on montre que le flot existe et qu’il converge vers la métrique de Kaher-Einstein. Travail en commun avec Robert Berman (CTH).

      [Séminaire]


  • dynamique complexe (doctorants)


    • Mardi 11 mars 2014 11:00-12:00 - Fabrizio Bianchi

      GdT des doctorants de dynamique complexe

      Résumé : Courants et dynamique complexe à plusieurs variables

      [Séminaire]


    • Mardi 13 mai 2014 11:00-12:00 - Bastien Rossetti

      GdT des doctorants de dynamique complexe

      [Séminaire]


  • Géométrie Complexe


    • Dimanche 13 avril 2014 11:18-12:18 -

      Analyse et géométrie complexes

      [Séminaire]


    • Dimanche 13 avril 2014 13:34-14:34 -

      Analyse et géométrie complexes

      [Séminaire]


    • Vendredi 18 avril 2014 10:30-11:30 - Eleonora Di Nezza

      Les équations de Monge-Ampère sur variétés quasi-projectives

      Résumé : Considérons X une variété Kaehlerienne compacte et D un diviseur sur X.
      On étudie les équations de Monge-Ampère complexes sur la variété quasi-projective X\D,
      en établissant des estimées à priori uniformes
      qui généralisent les célèbres estimées à la fois de Yau et de Kolodziej.
      Ce travail a été réalisé en collaboration avec Chinh Hoang Lu.

      [Séminaire]


    • Vendredi 25 avril 2014 10:30-11:30 - Norm Levenberg

      Les polynômes aléatoires et la théorie du (pluri-)potentiel

      Résumé : On commence avec un résultat standard dans la théorie des polynômes aléatoires dans $\Bbb C$ : le cadre classique de Kac-Hammersley où $p_n(z)= \sum_ {j=0}^n a_j z^j$ et les coefficients $a_0,…,a_n$ sont des variables aléatoires i.i.d. du type gaussien complexe avec $E(a_j)=E(a_j a_k)=0$ et $E(a_j \bar a_k)=\delta_ {jk}$ .
      Ensuite on discute de l’utilisation de la théorie du (pluri-)potentiel pour montrer des résultats qui concernent le comportement asymptotique des ensembles de zéros pour les polynômes aléatoires plus généraux dans $\Bbb C$ et aussi les transformations polynomiales aléatoires dans $\Bbb C^m, \ m>1$ . En particulier, les coefficients ne sont pas nécessairement du type gaussien complexe (un projet avec Tom Bloom).
      Enfin, on fait des remarques sur une généralisation au cas des sections holomorphes aléatoires d’un fibré en droites positif au-dessus d’une variété projective, dû à Turgay Bayraktar.

      [Séminaire]


    • Vendredi 2 mai 2014 10:30-11:30 -

      Pas de séminaire

      [Séminaire]


    • Vendredi 9 mai 2014 10:30-11:30 -

      Pas de séminaire

      [Séminaire]


    • Vendredi 20 juin 2014 09:15-10:15 - Patrick Popescu-Pampu

      (séminaire commun)

      [Séminaire]


    • Vendredi 3 octobre 2014 09:15-10:15 - Hoang Chinh Lu - Chalmers

      La régularité du flot de Kähler-Ricci en temps petit.

      Résumé : Soit X une variété kählérienne compacte. Nous montrons que le flot de Kähler-Ricci, démarré à partir de n’importe quel courant positif fermé ayant des nombres de Lelong positifs, est lisse en dehors d’un ensemble analytique. Il s’agit d’un travail en commun avec Eleonora Di Nezza (Imperial College London et IMT).

      [Séminaire]


    • Vendredi 10 octobre 2014 09:00-10:15 - Marcello Bernardara

      Des foncteurs dérivés aux zéros des formes holomorphes : un théorème de Popa et Schnell

      Résumé : Popa et Schnell ont démontré (entre autre) que sur une variété de type général toute 1-forme holomorphe s’annule en au moins un point. La preuve se base sur un résultat décrivant les lieux de support cohomologique d’un faisceau cohérent, qui donne une description des modules de Hodge sur une variété abélienne. Dans cet exposé, je décrirai la méthode de preuve ainsi que quelques détails sur les parties d’algèbre homologiques nécessaires.

      [Séminaire]


    • Vendredi 5 décembre 2014 09:15-10:15 - Nefton Pali - Orsay

      Le flot de Soliton-Kähler-Ricci

      Résumé : J’introduis un flot de structures Kähleriennes sur les variétés de Fano que j’appelle flot de Soliton-Kähler-Ricci. Sa limite formelle en temps infini est un soliton de Kähler-Ricci. Ce flot représente le flot gradient de la fonctionnelle Wde Perelman en restriction à un sous-espace de métriques sur lequel cette fonctionnelle est convexe. En supposant l’existence pour tout temps du flot de Soliton-Kähler-Ricci ainsi qu’une borne uniforme strictement positive du tenseur de Bakry-Emery-Ricci, je démontre la convergence à vitesse exponentielle du flot et de toutes ses derivées en espace vers un soliton de Kähler-Ricci. L’hypothèse sur la borne uniforme est justifiée par un résultat de convexité de l’ensemble des métriques satisfaisant une telle borne.

      Lieu : Salle Picard

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 110

  • processus déterminantaux


    • Jeudi 18 juin 2015 15:00-16:00 - Elizabeth et Mark Meckes - Case Western Reserve University

      Self-similarity in the eigenvalues of random unitary matrices

      Résumé : Self-similarity in the eigenvalues of random unitary matrices

      Lieu : salle réunion MIP 1R3

      [Séminaire]



Groupes de Travail


  • Probabilités et statistique


    • Mercredi 8 juillet 2015 10:00-11:30 - Inés Couso - University of Oviedo

      Assessing the performance of models learnt from interval data : going beyond the expected loss criterion

      Résumé : We consider machine learning models expressing a certain response variable as a function of a collection of attributes. The expected loss minimisation criterion is the most common criterion compare models in the literature. Here we generalize it, in order to be able to compare models in those situations where a numerical loss function makes no sense or is not provided by the expert.
      We divide the presentation of the new framework into two steps : first we consider those cases where both the collection of attributes and the response variables are observed with precision. In a second phase, we apply the new family of comparison criteria in a more general context, where our information about those variables (either the vector of attributes, the response variables or both) is expressed in terms set-valued data representing incomplete knowledge about them. We cast some comparison criteria from the recent literature on learning methods from low-quality data as particular cases of our general approach.

      Lieu : Université Paul Sabatier, building 1R2, room 207

      [Séminaire]


    • Jeudi 3 septembre 2015 10:00-11:30 - Sébastien Gerchinovitz - Institut de Mathématiques de Toulouse

      COLT debriefing

      Résumé : We will give a brief overview of the main problems that were presented at the conference COLT 2015. We will choose a few papers to illustrate the talk.
      Support de l’exposé : sélection de papiers COLT

      Lieu : Université Paul Sabatier, building 1R3, 1st floor, conference room MIP

      [Séminaire]


    • Jeudi 24 septembre 2015 10:00-11:30 - Edouard Pauwels - Institut de Recherche en Informatique de Toulouse

      Block Conditional Gradient Algorithms.

      Résumé : I will describe block conditional gradient methods for convex optimization. The presentation will be focused on machine learning related aspects. I will give a general introduction of the conditional gradient method, a brief overview of its history, reasons of present renewed interest and recent advances. I will then introduce the block conditional gradient as a dual method for empirical risk minimization problems. The method really comes into its own for classes of problem for which more efficient optimization primitives (e.g. projections) are not affordable. The structured output learning problem falls in this category. I will describe the application of block conditional gradient to the training of the structured SVM when the output space is combinatorial with specific decoding oracles. Theoretical and empirical results will conclude the talk. The presentation is mostly based on the literature as well as results from a collaboration with Amir Beck and Shoham Sabach.
      Slides de l’exposé

      Lieu : Université Paul Sabatier, building 1R3, 1st floor, conference room MIP

      [Séminaire]


    • Jeudi 22 octobre 2015 10:00-11:30 - Gilles Richard - Institut de Recherche en Informatique de Toulouse

      Kolmogorov complexity : a computer science viewpoint.

      Résumé : Kolmogorov complexity theory, also known as algorithmic information
      theory, is a powerful framework from which computer scientists have extracted
      amazing applications in the field of machine learning.
      I will showcase applications regarding security, spam filtering, plagiarism detection,
      document clustering, prime numbers learning with Google, etc.
      Plus some comments about Chaitin number.
      Obviously, there is a lot of simplifications to be performed in order to
      get effective computations and
      the pure theory has to be distorted a little bit.
      After all, "Essentially, all models are wrong, but some are useful" (George Box).
      Slides de l’exposé

      Lieu : Université Paul Sabatier, building 1R3, 1st floor, conference room MIP

      [Séminaire]


    • Jeudi 4 février 2016 10:00-11:30 - Franck Morvan - Institut de Recherche en Informatique de Toulouse

      Nouveaux challenges dans l’optimisation de requêtes

      Résumé : Actuellement, les chercheurs en bio médecine recherchent souvent à croiser les données issues de plusieurs projets stockées sur différents systèmes Cloud avec ses données personnelles stockées dans leur environnement. Pour pouvoir interroger puis analyser des sources de données hétérogènes éparpillées sur différents Clouds publiques ou privés avec des données personnelles, plusieurs systèmes ont été proposés dans la littérature. Dans ces systèmes, la phase d’optimisation est un défi majeur. En effet, la qualité des plans d’exécution engendrés à partir des méthodes d’optimisation classiques dépend de la précision des estimations de statistiques calculées par un modèle de couts. Ces estimations sont calculées à partir de statistiques sur les sources de données. Cependant toutes les sources de données n’exportent pas forcément de statistiques. De plus, il est difficile d’évaluer la corrélation entre tous les attributs de différentes sources. Ainsi, les méthodes d’optimisation de requêtes doivent être repensées pour garantir des performances acceptables. Dans cet exposé, nous présenterons les nouveaux challenges en optimisation de requêtes.

      Lieu : Université Paul Sabatier, IMT, bât.1R3, salle de séminaire du 1er étage

      [Séminaire]


    • Jeudi 18 février 2016 10:00-11:30 - Wenjuan Wang - Institut de Mathématiques de Toulouse

      Bi-level Stochastic Gradient Methods for Large Scale Classification under Uncertainty

      Résumé : In this talk, we will present bi-level stochastic gradient methods
      for classification with large scale support vector machines. We will
      first address the issue of large scale binary classification when data
      is subject to random perturbations. The proposed model integrates a
      learning framework that adjusts its robustness to noise during
      learning. The method avoids over-conservative situations that can be
      encountered with worst-case robust support vector machine
      formulations. The magnitude of the noise perturbations that should be
      incorporated in the model is controlled by optimizing a generalization
      error. No assumption on the distribution of noise is taken. Only rough
      estimates of perturbations bounds are required. The proposed bi-level
      algorithm performs very cheap stochastic sub-gradient moves and is
      therefore well suited to large datasets. We will present encouraging
      experimental results confirming that the technique outperforms robust
      second order cone programming formulations. If time permits, we will
      also show that the proposed method can be used to perform automatic
      selection of the penalty parameter in linear and non-linear support
      vector machines to avoid expensive k-fold cross validation
      computations.

      Lieu : Bâtiment 1R2, salle 132 (J. Cavaillès)

      [Séminaire]


    • Jeudi 3 mars 2016 10:00-11:30 - François Bachoc - Institut de Mathématiques de Toulouse

      Some potential research problems in Gaussian process-based regression and sequential learning.

      Résumé : Gaussian processes are now widely used in practice for function approximation, or sequential optimization and inversion (finding the set of inputs that make the function value larger than a threshold). Yet, some basic theoretical questions, such as consistency, remain open for several standard procedures. In this talk, we will discuss more precisely two kinds of problems :

      • Given a fixed covariance function, characterizing the class of functions so that the Gaussian process conditional expectation is a consistent predictor. Can we give results with estimated covariance parameters as well ?
      • Several sequential procedures are now largely studied from a practical point of view, in particular the Stepwise Uncertainty Reduction based inversion method of Bect, Chevalier, Vazquez et al. However, it is, to my knowledge, not proved formally that these procedures are convergent.

      Lieu : Bâtiment 1R3, salle de conférence du premier étage

      [Séminaire]


    • Jeudi 17 mars 2016 10:00-11:30 - Aurélien Garivier - Institut de Mathématiques de Toulouse

      Two recent results in multi-armed bandit models

      Résumé : On reviendra dans cet exposé sur deux grands problèmes de décision séquentielle, dans un cadre de bandits multi-bras. On présentera d’abord une description nouvelle du comportement à court terme du regret cumulé. On montrera ensuite une nouvelle borne inférieure de la taille de données nécessaire à l’identification de la meilleure action, ainsi qu’une procédure optimale qui l’atteint asymptotiquement.

      Lieu : Building 1R3, 1st floor, main conference room (MIP)

      [Séminaire]


    • Jeudi 31 mars 2016 10:00-11:30 - Anne Bouillard - École normale supérieure

      Génération aléatoire dans des réseaux fermés de files d’attente

      Résumé : Je m’intéresse dans cet exposé au problème de la génération aléatoire d’un état de dans un réseau de files d’attentes par l’algorithme de simulation parfaite (ou par couplage depuis le passé). Cet algorithme a été proposé en 1996 par Propp et Wilson et permet de simuler une variable aléatoire sans biais selon la distribution stationnaire d’une chaine de Markov.
      Dans le cas des réseaux de files d’attentes fermés, la distribution stationnaire n’a pas une forme simple (forme produit par exemple) en
      général, d’où l’utilité de développer des techniques efficaces de simulation.
      À cause de l’explosion combinatoire du nombre d’états, l’algorithme de Propp et Wilson est inutilisable en pratique. Nous présentons ici une représentation compacte des ensembles d’états qui permet l’utilisation de cet algorithme. Enfin, nous montrons l’efficacité de notre approche par des expérimentations numériques.

      Lieu : Building 1R3, 1st floor, main conference room (MIP)

      [Séminaire]


    • Jeudi 7 avril 2016 10:00-11:00 - Tor Lattimore - University of Alberta, Canada

      Tor Lattimore : Optimising the Confidence Level for Multi-Armed Bandit Algorithms

      Résumé : I will present my work on the Optimally Confident UCB algorithm for finite-armed bandits. The new algorithm is simple, efficient, empirically superb and comes with the strongest available theoretical guarantees for the subgaussian noise model. The key insight is that the confidence level should depend on the unknown risk of choosing a sub-optimal arm linearly often. Other algorithms are either too conservative (UCB) or not conservative enough (MOSS). While the algorithm/theory is specified to the finite-armed model, many of the ideas generalise to linear/contextual bandits, where existing algorithms are usually excessively conservative.

      Lieu : 1R1-106

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80

  • GT de probabilités


    • Vendredi 18 octobre 2013 15:30-17:30 - Bertand CLOEZ - IMT

      Introduction aux PDMP et au processus TCP

      Résumé : Dans cet exposé, nous introduirons, brièvement, les "Processus Markoviens Déterministes par Morceaux" (PDMP, en anglais) et donnerons, en particulier, quelques exemples et problématiques. Un de ces exemples est le processus TCP. Celui-ci croit linéairement et se fragmente à des taux exponentielles. Nous expliciterons sa mesure invariante de deux manières différentes : via la méthode des moments ou via des suites auto-régressives. Nous décrirons aussi sa convergence vers l’équilibre en distance de Wasserstein par trois méthodes différentes : via l’edp associée, via un couplage ou via des relations de commutations.

      Lieu : Salle 106 1R1

      [Séminaire]


    • Vendredi 8 novembre 2013 15:00-17:00 - Bertand CLOEZ - IMT

      Introduction aux PDMP et au processus TCP suite

      Résumé : Résumé : "Dans cet exposé, nous introduirons, brièvement, les
      "Processus Markoviens Déterministes par Morceaux" (PDMP, en anglais)
      et donnerons, en particulier, quelques exemples et problématiques. Un
      de ces exemples est le processus TCP. Celui-ci croit linéairement et
      se fragmente à des taux exponentielles. Nous expliciterons sa mesure
      invariante de deux manières différentes : via la méthode des moments ou
      via des suites auto-régressives. Nous décrirons aussi sa convergence
      vers l’équilibre en distance de Wasserstein par trois méthodes
      différentes : via l’edp associée, via un couplage ou via des relations
      de commutations."

      Lieu : salle MIP 1R3

      [Séminaire]


    • Vendredi 15 novembre 2013 15:00-17:00 - Bertand CLOEZ - IMT

      Introduction aux PDMP et au processus TCP suite

      Lieu : 132 IR2

      [Séminaire]


    • Vendredi 22 novembre 2013 15:00-17:00 - P. Monmarché - IMT

      TBA

      Lieu : Salle 106 1R1

      [Séminaire]



    • Mardi 2 mai 2017 14:00-15:30 - B. Toën

      K-théorie à la Waldhausen et plus si affinité

      [Séminaire]


    • Mardi 2 mai 2017 16:00-17:00 - Marcello Bernardara

      Spectre de K-théorie des variétés

      [Séminaire]


    • Mardi 23 mai 2017 14:00-15:30 - Sasa Novakovic - Université de Dusseldorf

      Rational points on symmetric powers and categorical representability

      [Séminaire]


    • Mardi 23 mai 2017 16:00-17:30 - Joseph Tapia

      Théories de jauges et équations de Yang-Mills I

      Lieu : Salle 207 bat1R2

      [Séminaire]


    • Mardi 30 mai 2017 16:00-17:30 - Joseph Tapia

      Théories de jauges et équations de Yang-Mills II

      Lieu : Salle 207 bat1R2

      [Séminaire]


    • Mardi 3 octobre 2017 15:30 - Tous

      GT déformations : Réunion de préparation

      [Séminaire]


    • Mardi 10 octobre 2017 15:30-16:30 - Massimo Pippi - IMT

      Rappels sur les catégories de modèles I

      [Séminaire]


    • Mardi 17 octobre 2017 15:30-16:30 - Elena Dimitriadis - IMT

      Rappels sur les catégories de modèles II

      [Séminaire]


    • Mardi 7 novembre 2017 15:30-16:30 - Vladimiro Benedetti

      Rappels sur les infinies-catégories

      [Séminaire]


    • Mardi 14 novembre 2017 15:30-16:30 - Leyth Akrout - IMT

      Contextes de déformations de Lurie

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30 | 40

  • Groupe de travail Image


    • Lundi 30 septembre 2013 14:00-16:00 - Hervé Carfantan - Institut de recherche en Astrophysique et Planétologie (IRAP)

      La parcimonie sous toutes (?) ses formes pour un problème inverse d’analyse spectrale en échantillonnage irrégulier

      Résumé : La représentation et l’approximation parcimonieuses des signaux et images ont été largement exploitées dans un grand nombre d’applications en parallèle de leur développement théorique depuis une vingtaine d’années. Je mettrai l’accent ici sur l’utilisation d’une information a priori de parcimonie dans la résolution d’un problème inverse, plus particulièrement pour la déconvolution de spectres de raies à partir de données irrégulièrement échantillonnées. Je présenterai les différentes formes sous lesquelles cette information a priori de parcimonie peut-être prise en compte, via une approche d’optimisation déterministe au travers des algorithmes gloutons et des critères relaxés, ou une approche d’échantillonnage stochastique grâce au modèle Bernoulli-Gaussien. Je tenterai de présenter à la fois les propriétés théoriques et l’utilisation pratique des différentes formes que peut prendre la parcimonie dans ce contexte applicatif très délicat.

      Lieu : ENSEEIHT, salle à préciser

      [Séminaire]


    • Lundi 25 novembre 2013 14:00-16:00 - Nicolas Papadakis - CNRS, Institut de Mathématiques de Bordeaux

      Optimal transport with proximal splitting

      Résumé : In this talk, we present the use of first order convex optimization schemes to solve the discretized dynamic optimal transport problem, initially proposed by Benamou and Brenier in 2000.
      We develop a staggered grid discretization that is well adapted to the computation of the L2 optimal transport geodesic between distributions defined on a uniform spatial grid.
      We show how proximal splitting schemes can be used to solve the resulting large scale convex optimization problem.
      A specific instantiation of this method on a centered grid corresponds to the initial algorithm developed by Benamou and Brenier.
      We also show how more general cost functions can be taken into account and how to extend the method to perform optimal transport on a Riemannian manifold.

      Lieu : IMT - Salle de conférence MIP Bâtiment 1R3, 1er étage

      [Séminaire]


    • Lundi 13 janvier 2014 14:00-16:00 - Nicolas Papadakis - CNRS, Institut de Mathématiques de Bordeaux

      Optimal transport with proximal splitting

      Résumé : In this talk, we present the use of first order convex optimization schemes to solve the discretized dynamic optimal transport problem, initially proposed by Benamou and Brenier in 2000. We develop a staggered grid discretization that is well adapted to the computation of the L2 optimal transport geodesic between distributions defined on a uniform spatial grid. We show how proximal splitting schemes can be used to solve the resulting large scale convex optimization problem. A specific instantiation of this method on a centered grid corresponds to the initial algorithm developed by Benamou and Brenier. We also show how more general cost functions can be taken into account and how to extend the method to perform optimal transport on a Riemannian manifold.

      Lieu : IMT - Salle de conférence MIP Bâtiment 1R3, 1er étage

      [Séminaire]

0 | 10 | 20


    • Mardi 18 juin 2013 14:00-15:30 - Andréa RAU - INRA Jouy-en-Josas

      Joint estimation of causal effects from observational and intervention gene expression data

      Lieu : Salle GMM13, INSA de Toulouse

      [Séminaire]


    • Mardi 4 février 2014 14:00-15:00 - Léa Laporte - IRIT

      Sélection de variables via des SVM parcimonieux – Application à l’apprentissage d’ordonnancement en Recherche d’Information

      Lieu : INRA, salle de conférences

      [Séminaire]


    • Vendredi 11 juillet 2014 10:30-12:00 - Hélène Sarter - CHRU Lille

      Groupe de travail Bio-Stat-Math

      Résumé : Il sera question de problèmes statistiques liés à l’exploitation du registre Epimad. Il s’agit d’un registre mis en place en 1988 sur les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) qui couvre le Nord-pas-de-Calais, la Somme et la Seine-Maritime soit près de 10% du territoire national en population. Ce registre a pour objectif d’évaluer l’incidence de la maladie et son évolution mais il est également le support de nombreuses études analytiques permettant de mieux connaître les MICI et leurs déterminants. Parmi les questions statistiques liées à ce registre, l’intégration de données hétérogènes est un des éléments qui pourrait susciter des interactions avec Toulouse.

      Lieu : Salle Huron, 106, bât. 1R1

      [Séminaire]



    • Vendredi 27 septembre 2013 10:45-11:15 -

      réunion d’organisation

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 19 septembre 2014 10:30-11:00 - M. Klughertz

      réunion d’organisation

      [Séminaire]


    • Vendredi 10 avril 2015 10:30-11:30 - Yohann Genzmer - IMT

      Problème de Poincaré et courbes polaires

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 18 juin 2015 09:00-10:00 - Ameni Gargouri - Université de Sfax, Tunisie

      La théorie de perturbation de l’oscillateur de Duffing.

      Lieu : salle Cavailles (132) , bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 19 juin 2015 10:30-11:30 - Damien Bouloc - IMT

      Fibres singulières d’un système de pliage de polygones 3D

      Résumé : Dans cet exposé, on s’intéresse à un système introduit par Kapovich et Millson sur l’ensemble des configurations de polygones 3D dont les longueurs des côtés sont fixées. Géométriquement, il s’interprète comme le pliage des polygones le long de certaines diagonales. Pour des longueurs de côtés génériques, l’ensemble des configurations de polygones est une variété, que l’on peut munir d’une structure symplectique, et on se retrouve dans le cadre classique d’un système Hamiltonien intégrable. Ce système admet alors une propriété remarquable : ses fibres singulières sont des sous-variétés homogènes isotropes. On évoquera aussi le cas de longueurs non-génériques où, en se plaçant dans le cadre des orbispaces symplectiques, on peut donner une formulation équivalente de ce résultat.

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 25 septembre 2015 09:30-10:00 -

      Réunion d’organisation

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 23 septembre 2016 10:30-11:30 -

      Reunion d’organisation

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]



    • Mercredi 11 décembre 2013 10:30-12:00 - Patrick Massot - Ecole Polytechnique

      Topologie du groupe de transformations de contact au-dessus d’une surface

      Lieu : salle Cavailles - bat. 1R2

      [Séminaire]


    • Lundi 31 mars 2014 10:30-12:00 - Francesco Costantino - Université de Strasbourg

      Titre : "Un introduction à la conjecture du volume pour les polyèdres"

      Résumé : Titre : "Un introduction à la conjecture du volume pour les polyèdres"
      Résumé : La conjecture du volume, due à Rinat Kashaev, crée un lien surprenant entre la géométrie hyperbolique des variétés de dimension trois et les théorie quantiques des champs topologiques. Le premier but de cet exposé est de donner une introduction à cette conjecture fascinante en définissant les objets qu’elle relie et en rappelant les résultats les plus importants connus.
      Dans la deuxième partie de cet exposé je formulerai une nouvelle version de la conjecture qui s’applique aux polyèdres hyperboliques.
      Je la motiverai en discutant une famille infinie de cas pour laquelle j’ai pu la prouver ainsi qu’un résultat récent (joint avec François Guéritaud et Roland van der Veen) qui relie les invariants sous-jacents à la conjecture (les réseaux de spin) à des équations différentielles satisfaites par le volume hyperbolique des polyèdres.

      Lieu : bat. 1R2 salle Caveilles (132)

      [Séminaire]


    • Mercredi 9 avril 2014 10:30-12:00 - Stepan Orevkov - IMT

      Genre slice et forme de Seifert

      Lieu : Salle Picard

      [Séminaire]


    • Mercredi 23 avril 2014 10:30-12:00 - Victor Turchin - Kansas State University et IHES

      Les espaces de configurations et les espaces d’immersions non-k-égales

      Résumé : Les espaces de configurations non-k-égales dans un espace euclidien ont
      attiré beaucoup d’attention dans les vingt dernières années. Leur
      homologie est bien connue mais a une description combinatoire compliquée.
      Dans mon exposé je vais donner une approche opéradique d’expliciter cette
      homologie en question. La structure algébrique qu’on obtient se manifeste
      naturellement en application avec l’étude des espaces d’immersions sans
      auto-intersections de degré k.

      Lieu : Salle 11 RDC 1R3

      [Séminaire]


  • Groupe de Travail doctorant théorie de Sturm-Lott-Villani


    • Jeudi 14 février 2013 10:30-12:00 - Thibaut Le Gouic

      Transport optimal

      Résumé : Le but de cet exposé est de définir brièvement les notions de transport optimal qui seront utilisées par la suite.

      Lieu : Salle 207 - 2ème étage - Bâtiment 1R2

      [Séminaire]


    • Mercredi 27 février 2013 10:00-12:00 - Benoit Huou

      Inégalités fonctionnelles

      Résumé : Les inégalités fonctionnelles vérifiées par les espaces à courbure minorée.

      Lieu : Salle Picard (Bat 1R2 Salle 129)

      [Séminaire]


    • Mercredi 13 mars 2013 10:00-12:00 - Benoit Huou

      Inégalités fonctionnelles 2

      Résumé : Les inégalités fonctionnelles vérifiées par les espaces à courbure minorée. (suite de l’exposé précédent)

      Lieu : Salle de conférence MIP (Bâtiment 1R3, 1er étage)

      [Séminaire]


    • Mercredi 20 mars 2013 10:00-12:00 - Benoit Huou

      Inégalités fonctionnelles 3

      Résumé : Les inégalités fonctionnelles vérifiées par les espaces à courbure minorée. (suite de l’exposé précédent)

      Lieu : Salle de conférence MIP (Bâtiment 1R3, 1er étage)

      [Séminaire]


    • Mercredi 3 avril 2013 10:00-12:00 - Raphaël Bouyrie

      Théorème de Lott-Villani

      Résumé : 1) Quelques définitions préliminaires, notamment sur la convergence de Gromov Hausdorff d’espaces de longueurs, la notion de déplacement convexe.
      2) La définition de minoration de la courbure de Ricci au sens de Lott-Villani (et Sturm).
      3) Rappeler (ou énoncer) des résultats dus à McCain notamment sur le transport optimal qui servent pour la preuve.
      3) Présenter la preuve (au moins les grandes lignes) de deux théorèmes fondamentaux de l’article : l’équivalence entre N-tenseur de Ricci positif au sens a) et au sens de Lott-Villani.

      Lieu : Salle de conférence MIP (Bâtiment 1R3, 1er étage)

      [Séminaire]


    • Mercredi 10 avril 2013 10:00-12:00 - Raphaël Bouyrie

      Théorème de Lott-Villani (suite)

      Résumé : Présenter la preuve (au moins les grandes lignes) de deux théorèmes fondamentaux de l’article : l’équivalence entre N-tenseur de Ricci positif au sens a) et au sens de Lott-Villani.

      Lieu : Salle de conférence MIP (Bâtiment 1R3, 1er étage)

      [Séminaire]



    • Vendredi 3 octobre 2014 10:30-12:30 - Sébastien Maronne - IMT

      Pierre Samuel et Jules Vuillemin : mathématiques et philosophie (I)

      Résumé : Dans cet exposé, je me propose de présenter une modalité actuelle possible des rapports entre mathématiques et philosophie. Pour ce faire, je considérerai un projet relativement récent de philosophie des mathématiques en prenant pour objet d’étude les contributions et réflexions de Pierre Samuel et Jules Vuillemin portant sur un concept général de structure dans la ligne de Nicolas Bourbaki, en examinant plus précisément la notion de problème universel. Bien que ce projet ait de fait en un certain sens échoué, comme je l’expliquerai par la suite, il n’en demeure pas moins exemplaire dans l’histoire récente de la philosophie des mathématiques.

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132 - Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 28 novembre 2014 10:30-12:30 - Sébastien Maronne - IMT

      Pierre Samuel et Jules Vuillemin : mathématiques et philosophie (II)

      Résumé : Dans cet exposé, je me propose de présenter une modalité actuelle possible des rapports entre mathématiques et philosophie. Pour ce faire, je considérerai un projet relativement récent de philosophie des mathématiques en prenant pour objet d’étude les contributions et réflexions de Pierre Samuel et Jules Vuillemin portant sur un concept général de structure dans la ligne de Nicolas Bourbaki, en examinant plus précisément la notion de problème universel. Bien que ce projet ait de fait en un certain sens échoué, comme je l’expliquerai par la suite, il n’en demeure pas moins exemplaire dans l’histoire récente de la philosophie des mathématiques.

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132 - Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 19 mars 2015 15:00-16:00 - Sergei Soloviev - IRIT, Acadie

      Isomorphism of Types in a System with Dependent Product

      Résumé : Full description and deciding algorithm for isomorphism of types in a system with dependent product are obtained. One may note that the systems with dependent product are used in many proof assistants, e.g., Coq, Lego… The case is compared with the relatively well studied case of isomorphism of types in simply typed lambda-calculus, with accent on certain specific aspects of isomorphism of dependent types (e.g., non-locality). Non-trivial connections with group theory (not studied before) will be discussed. One of motivations for this study lies in the important role played by type isomorphisms in the Univalent Foundations Program and Homotopy Type Theory.
      Groupe de travail du Trimestre thématique CIPPMI "Current Issues in the Philosophy of Practice of Mathematics & Informatics"

      Lieu : Salle Cavaillès (132, Bât 1R2)

      [Séminaire]


    • Vendredi 3 avril 2015 10:30-12:30 - Joseph Tapia - IMT, Equipe Emile Picard

      Permanence du théorème de Thalès

      Lieu : Salle Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 30 avril 2015 15:00-16:00 - Martin Strecker - IRIT

      Transformations de graphes et leurs preuves de correction

      Résumé : Les transformations de graphe ont des applications informatiques importantes, par exemple des programmes manipulant des pointeurs, des transformation de modèles (dans l’ingénierie des modèles) ou la restructuration de bases de connaissances. Pour spécifier la correction d’une transformation de graphe, nous utilisons des Logiques de Description (une classe de logiques modales), et nous avons défini un langage métier pour effectuer les transformations. Nous présenterons la démarche de vérification (extraction d’obligations de preuve d’un programme, preuve avec une méthode de tableau, génération de contre-modèles). Nous parlerons aussi de l’utilité de la théorie des modèles pour explorer certaines propriétés de notre calcul (correction et complétude).
      Groupe de travail du Trimestre thématique CIPPMI "Current Issues in the Philosophy of Practice of Mathematics & Informatics"

      Lieu : Salle Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 7 mai 2015 15:00-16:00 - Michel Vaquié - IMT, Equipe Picard

      Notion de généricité en géométrie algébrique

      Résumé : La notion de point générique ou plus généralement de propriété générique n’est pas propre à la géométrie algébrique, mais dans ce cadre elle a pris une valeur particulière et est présente dans de nombreux résultats ou de nombreuses démonstrations. De manière élémentaire, la notion de généricité suppose que l’on considère un ensemble d’objets et que l’on veut caractériser certains de ces objets comme étant les moins particuliers possibles. Cela peut signifier qu’ils se distinguent le moins des autres objets de l’ensemble, qu’ils n’ont pas de propriétés qu’ils ne partageraient pas avec les autres objets.
      Il existe aussi une notion d’élément générique totalement intrinsèque. Cette notion est distincte de la précédente et joue un rôle essentiel en géométrie algébrique, en particulier c’est la nécessité de trouver une définition précise et générale de point générique d’une variété algébrique qui est -a l’origine de l’approche moderne de la géométrie algébrique.
      Groupe de travail du Trimestre thématique CIPPMI "Current Issues in the Philosophy of Practice of Mathematics & Informatics"

      Lieu : Salle Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 18 juin 2015 15:30-16:30 - Sébastien Maronne - IMT, Equipe Emile Picard

      Généralité et universalité en mathématiques (et en philosophie).

      Résumé : Dans cet exposé, j’étudierai les rapports entre mathématiques et philosophie sur la question de la généralité et de l’universalité. Pour ce faire, je procéderai à trois études de cas portant respectivement sur la géométrie grecque des Eléments d’Euclide, la géométrie projective et la géométrie algébrique à l’âge classique, les problèmes universels chez Samuel et Bourbaki.
      Groupe de travail du Trimestre thématique CIPPMI "Current Issues in the Philosophy of Practice of Mathematics & Informatics"

      Lieu : Salle Picard 129, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 2 juillet 2015 11:00-12:00 - Ralph Matthes - IRIT, Equipe Acadie

      Naturality for recursion schemes over complex data structures in intensional type theory

      Résumé : Inductive families are inductively constructed datatypes that are indexed over types and where the indices can change in the construction process. A classical example is a locally nameless representation of untyped lambda-calculus. As an illustration of a more complex data structure based on inductive families, we consider untyped lambda-calculus with a notion of "explicit flattening", suggested by a reading as a monad with an explicit multiplication operation. Evaluation of these explicit flattenings and a substitution operation for this structure are challening in terms of giving terminating recursion schemes of which they ought to be instances. Even more so, there should not only be means of programming but also an integrated reasoning framework. I will describe my proposal that is based on the Coq theorem prover. Although Coq is based on intensional type theory, I can show naturality properties (in the sense of category theory) of the defined recursive functions, which would normally only be guaranteed by parametricity and hence an extensional view. Time permitting, I will mention a different line of research (with Benedikt Ahrens) where we use Coq augmented by univalence to formalize categorical results on a general notion of substitution that captures those of untyped lambda-calculus with explicit flattening. Those results are extensional in nature but still can be formalized without totally compromising the intensional nature of the Coq system.
      Groupe de travail du trimestre thématique CIPPMI "Current Issues in the Philosophy of Practice of Mathematics & Informatics".

      Lieu : Salle 11, RdC 1R3

      [Séminaire]


    • Jeudi 12 novembre 2015 14:30-16:00 - Michel Vaquié - IMT, Picard

      Théorie des catégories

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 26 novembre 2015 14:30-16:00 - Andreas Herzig - IRIT, LILaC

      Logiques modale et épistémique

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30


    • Vendredi 3 octobre 2014 10:30-12:30 - Sébastien Maronne - IMT

      Pierre Samuel et Jules Vuillemin : mathématiques et philosophie (I)

      Résumé : Dans cet exposé, je me propose de présenter une modalité actuelle possible des rapports entre mathématiques et philosophie. Pour ce faire, je considérerai un projet relativement récent de philosophie des mathématiques en prenant pour objet d’étude les contributions et réflexions de Pierre Samuel et Jules Vuillemin portant sur un concept général de structure dans la ligne de Nicolas Bourbaki, en examinant plus précisément la notion de problème universel. Bien que ce projet ait de fait en un certain sens échoué, comme je l’expliquerai par la suite, il n’en demeure pas moins exemplaire dans l’histoire récente de la philosophie des mathématiques.

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132 - Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 28 novembre 2014 10:30-12:30 - Sébastien Maronne - IMT

      Pierre Samuel et Jules Vuillemin : mathématiques et philosophie (II)

      Résumé : Dans cet exposé, je me propose de présenter une modalité actuelle possible des rapports entre mathématiques et philosophie. Pour ce faire, je considérerai un projet relativement récent de philosophie des mathématiques en prenant pour objet d’étude les contributions et réflexions de Pierre Samuel et Jules Vuillemin portant sur un concept général de structure dans la ligne de Nicolas Bourbaki, en examinant plus précisément la notion de problème universel. Bien que ce projet ait de fait en un certain sens échoué, comme je l’expliquerai par la suite, il n’en demeure pas moins exemplaire dans l’histoire récente de la philosophie des mathématiques.

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132 - Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 19 mars 2015 15:00-16:00 - Sergei Soloviev - IRIT, Acadie

      Isomorphism of Types in a System with Dependent Product

      Résumé : Full description and deciding algorithm for isomorphism of types in a system with dependent product are obtained. One may note that the systems with dependent product are used in many proof assistants, e.g., Coq, Lego… The case is compared with the relatively well studied case of isomorphism of types in simply typed lambda-calculus, with accent on certain specific aspects of isomorphism of dependent types (e.g., non-locality). Non-trivial connections with group theory (not studied before) will be discussed. One of motivations for this study lies in the important role played by type isomorphisms in the Univalent Foundations Program and Homotopy Type Theory.
      Groupe de travail du Trimestre thématique CIPPMI "Current Issues in the Philosophy of Practice of Mathematics & Informatics"

      Lieu : Salle Cavaillès (132, Bât 1R2)

      [Séminaire]


    • Vendredi 3 avril 2015 10:30-12:30 - Joseph Tapia - IMT, Equipe Emile Picard

      Permanence du théorème de Thalès

      Lieu : Salle Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 30 avril 2015 15:00-16:00 - Martin Strecker - IRIT

      Transformations de graphes et leurs preuves de correction

      Résumé : Les transformations de graphe ont des applications informatiques importantes, par exemple des programmes manipulant des pointeurs, des transformation de modèles (dans l’ingénierie des modèles) ou la restructuration de bases de connaissances. Pour spécifier la correction d’une transformation de graphe, nous utilisons des Logiques de Description (une classe de logiques modales), et nous avons défini un langage métier pour effectuer les transformations. Nous présenterons la démarche de vérification (extraction d’obligations de preuve d’un programme, preuve avec une méthode de tableau, génération de contre-modèles). Nous parlerons aussi de l’utilité de la théorie des modèles pour explorer certaines propriétés de notre calcul (correction et complétude).
      Groupe de travail du Trimestre thématique CIPPMI "Current Issues in the Philosophy of Practice of Mathematics & Informatics"

      Lieu : Salle Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 7 mai 2015 15:00-16:00 - Michel Vaquié - IMT, Equipe Picard

      Notion de généricité en géométrie algébrique

      Résumé : La notion de point générique ou plus généralement de propriété générique n’est pas propre à la géométrie algébrique, mais dans ce cadre elle a pris une valeur particulière et est présente dans de nombreux résultats ou de nombreuses démonstrations. De manière élémentaire, la notion de généricité suppose que l’on considère un ensemble d’objets et que l’on veut caractériser certains de ces objets comme étant les moins particuliers possibles. Cela peut signifier qu’ils se distinguent le moins des autres objets de l’ensemble, qu’ils n’ont pas de propriétés qu’ils ne partageraient pas avec les autres objets.
      Il existe aussi une notion d’élément générique totalement intrinsèque. Cette notion est distincte de la précédente et joue un rôle essentiel en géométrie algébrique, en particulier c’est la nécessité de trouver une définition précise et générale de point générique d’une variété algébrique qui est -a l’origine de l’approche moderne de la géométrie algébrique.
      Groupe de travail du Trimestre thématique CIPPMI "Current Issues in the Philosophy of Practice of Mathematics & Informatics"

      Lieu : Salle Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 18 juin 2015 15:30-16:30 - Sébastien Maronne - IMT, Equipe Emile Picard

      Généralité et universalité en mathématiques (et en philosophie).

      Résumé : Dans cet exposé, j’étudierai les rapports entre mathématiques et philosophie sur la question de la généralité et de l’universalité. Pour ce faire, je procéderai à trois études de cas portant respectivement sur la géométrie grecque des Eléments d’Euclide, la géométrie projective et la géométrie algébrique à l’âge classique, les problèmes universels chez Samuel et Bourbaki.
      Groupe de travail du Trimestre thématique CIPPMI "Current Issues in the Philosophy of Practice of Mathematics & Informatics"

      Lieu : Salle Picard 129, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 2 juillet 2015 11:00-12:00 - Ralph Matthes - IRIT, Equipe Acadie

      Naturality for recursion schemes over complex data structures in intensional type theory

      Résumé : Inductive families are inductively constructed datatypes that are indexed over types and where the indices can change in the construction process. A classical example is a locally nameless representation of untyped lambda-calculus. As an illustration of a more complex data structure based on inductive families, we consider untyped lambda-calculus with a notion of "explicit flattening", suggested by a reading as a monad with an explicit multiplication operation. Evaluation of these explicit flattenings and a substitution operation for this structure are challening in terms of giving terminating recursion schemes of which they ought to be instances. Even more so, there should not only be means of programming but also an integrated reasoning framework. I will describe my proposal that is based on the Coq theorem prover. Although Coq is based on intensional type theory, I can show naturality properties (in the sense of category theory) of the defined recursive functions, which would normally only be guaranteed by parametricity and hence an extensional view. Time permitting, I will mention a different line of research (with Benedikt Ahrens) where we use Coq augmented by univalence to formalize categorical results on a general notion of substitution that captures those of untyped lambda-calculus with explicit flattening. Those results are extensional in nature but still can be formalized without totally compromising the intensional nature of the Coq system.
      Groupe de travail du trimestre thématique CIPPMI "Current Issues in the Philosophy of Practice of Mathematics & Informatics".

      Lieu : Salle 11, RdC 1R3

      [Séminaire]


    • Jeudi 12 novembre 2015 14:30-16:00 - Michel Vaquié - IMT, Picard

      Théorie des catégories

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 26 novembre 2015 14:30-16:00 - Andreas Herzig - IRIT, LILaC

      Logiques modale et épistémique

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30

  • Groupe de travail sur les groupes quantiques


    • Mercredi 13 mars 2013 14:00-16:00 - Toulisse Jérémy

      Ensembles amassés II

      Lieu : 1R2 salle 132

      [Séminaire]


    • Mercredi 20 mars 2013 14:00-16:00 - Jean-Marc Schlenker

      (X,A)-structure sur l’espace de Teichmüller

      Lieu : Salle 132

      [Séminaire]


    • Mercredi 10 avril 2013 14:00-16:00 - Jean-Marc Schlenker

      Structure amassée de l’espace de Teichmüller

      Lieu : Salle 132

      [Séminaire]


    • Jeudi 11 avril 2013 14:00-16:00 - Jérémy Toulisse

      L’espace de PSL_3-Teichmüller

      Lieu : Salle 132

      [Séminaire]


    • Mercredi 24 avril 2013 14:00-16:00 - Van Binh Bui

      Relations entre espace de Teichmüller quantique et double modulaire

      Lieu : Salle 132

      [Séminaire]


    • Mercredi 29 mai 2013 14:00-16:00 - - Van Binh Bui

      Relations entre espace de Teichmüller quantique et double modulaire II

      Lieu : Salle 132

      [Séminaire]



    • Lundi 6 octobre 2014 15:45-17:00 - Cyril Lecuire - IMT

      Introduction au groupe de travail

      Lieu : Bat 1R2, salle 132

      [Séminaire]


    • Lundi 20 octobre 2014 15:45-17:00 - Stephane Lamy - IMT

      Acylindricite sur les arbres

      Résumé : L’etude de la propriete WPD des groupes operant sur les arbres nous permettra de montrer que le groupe des automorphismes polynomiaux de KxK est acylindriquement hyperbolique, quel que soit le corps K.

      Lieu : Bat 1R2, salle 132

      [Séminaire]


    • Lundi 3 novembre 2014 15:45-17:00 - Javier Aramayona - IMT

      Acylindricité pour les groupes modulaires

      Résumé : On expliquera pourquoi Mod(S) est un groupe acylindriquement hyperbolique, pour toute surface S.

      Lieu : Bat 1R2, salle 132.

      [Séminaire]


    • Lundi 17 novembre 2014 15:45-17:00 - Anthony Genevois - IMT

      Sous-groupes hyperboliquement plongés et hyperbolicité acylindrique

      Résumé : L’objet de l’exposé sera de montrer qu’un groupe contenant un sous-groupe propre infini plongé hyperboliquement est acylindriquement hyperbolique.

      Lieu : Bat 1R2, salle 132

      [Séminaire]


    • Lundi 24 novembre 2014 15:45-17:00 - Anthony Genevois - IMT

      Sous-groupes hyperboliquement plongés et hyperbolicité acylindrique II

      Résumé : On expliquera pourquoi le groupe admet une action acylindrique sur le graphe epaissi.

      Lieu : Bat 1R2, salle 132

      [Séminaire]


    • Lundi 1er décembre 2014 15:45-17:00 - Anthony Genevois - IMT

      Sous-groupes hyperboliquement plongés et hyperbolicité acylindrique III

      Résumé : Il reste a montrer que l’action est bien acylindrique sur le nouveau graphe.

      [Séminaire]


    • Lundi 15 décembre 2014 15:45-17:00 - Anne Lonjou - IMT

      Acylindricité du groupe de Cremona

      Résumé : Dans un premier temps nous définirons l’action du groupe
      de Cremona sur l’espace hyperbolique de Picard-Manin, puis
      nous montrerons qu’il existe des éléments hyperboliques
      satisfaisant WPD.

      Lieu : Bat 1R2, salle 132.

      [Séminaire]


    • Lundi 5 janvier 2015 15:45-17:00 - Anne Lonjou - IMT

      Acylindricité du groupe de Cremona, II

      Résumé : Dans cet expose, on presentera un critere d’acylindricite hyperbolique pour des groupes operant sur des espaces riemanniens de courbure sectionnelle (-1), de dimension finie ou non. Il sera ensuite applique au groupe de Cremona.

      [Séminaire]


    • Lundi 19 janvier 2015 15:45-17:00 - Stéphane Lamy - IMT

      Petites simplifications

      Résumé : Je décrirai la théorie des petites simpliciations "à l’ancienne" (comprendre : pre-Gromov), qui permet en particulier, dans le contexte des groupes de présentations finie, d’assurer qu’une présentation par générateurs et relations correspond à un groupe non trivial.
      J’expliquerai ensuite comment cette théorie aboutit "naturellement" à la notion moderne d’acylindricité. (avé l’accent !)

      Lieu : Bat 1R2, salle 132.

      [Séminaire]


    • Lundi 2 février 2015 15:45-17:00 - Peter Haissinsky - IMT

      Propriete WPD et sous-groupes hyperboliquement plonges

      Résumé : On donnera les idees principales impliquant qu’un groupe qui admet une action discrete le long d’un element loxodromique admet un sous-groupe elementaire hyperboliquement plonge.

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30


    • Jeudi 6 octobre 2016 15:15-16:15 - Matt Holzer - George Mason University

      Invasion fronts, wavespeed selection and applications

      Résumé : Perturbations of unstable homogeneous states grow and evolve towards other, more stable states. When the perturbation is localized in space this transition occurs via traveling fronts. The primary characteristic of these invasion fronts is their speed, which will often dictate the front profile and the state observed following the passage of the front. In this talk, we will outline some general principles regarding wavespeed selection including the identification of the linear spreading speed, marginal stability of the selected front and the characterization of fronts as pushed or pulled. Applications of these ideas to systems of reaction-diffusion equations, networks and biological aggregations will be presented.

      [Séminaire]


    • Jeudi 20 octobre 2016 15:00-17:00 - Cristobal Quininao - IMT

      Large-scale dynamics for Fitzhugh-Nagumo neurons Weak coupling & Convergence to equilibrium

      Résumé : In this talk, we present different scales for modelling the evolution of a neuronal network interacting through electrical synapses. Historically, the modelling of these dynamics led to the development of the celebrated Hodgkin-Huxley model, a very precise description of ion exchanges through the membrane and their effects on the cell voltage. A simplification of this model conserving the most prominent aspects of the Hodgkin- Huxley model, the Fitzhugh-Nagumo (FhN) model, has gained the status of canonical model of excitable cells in neuroscience. In this setting, each neuron is described by two variables : the membrane potential and a recovery function related to the ionic-gates of the cells.
      We first explain how to construct a microscopic individual based model i.e. we are concerned with a finite set of interconnected FhN neurones, and later, we show a macroscopic mean-field equation that is consistent with the microscopic viewpoint when the number of cells in the network is going to infinite. From the mathematical viewpoint, the limit equation is a nonlinear, nonlocal and has unbounded coefficients. As coupling increases, highly nontrivial phenomena may emerge. In a final section, we numerically explore the dynamics of the FhN kinetic equation. We observe that complex phenomena occur as the coupling is varied : the stability of stationary solutions may change as a function of connectivity levels, and attractive periodic solution in time may emerge.
      This talk is based on a work done in collaboration with S. Mischler and J. Touboul

      [Séminaire]


    • Jeudi 3 novembre 2016 15:15-16:15 - Pierre Neuvial - IMT

      Inférence post hoc en test multiple

      Résumé : Lorsque l’on teste simultanément un grand nombre d’hypothèses nulles,
      une pratique courante dans les applications (notamment en génomique ou
      en neuro-imagerie) consiste à (i) sélectionner un sous-ensemble
      d’hypothèses candidates, puis (ii) raffiner cette sélection à l’aide
      de connaissances a priori. Le contrôle de mesures de risque classiques
      en test multiple comme le False Discovery Rate ne fournit aucune
      garantie statistique sur les ensembles d’hypothèses obtenus par ce
      processus.
      Ce fossé entre les besoins des applications et les garanties fournies
      par les méthodes actuelles motive le développement de procédures dites
      "post hoc", c’est-à-dire pour lesquelles les ensembles d’hypothèses
      sélectionnés peuvent être définis par l’utilisateur de la procédure,
      après avoir "vu les données". Goeman et Solari (Stat. Science, 2011)
      ont proposé des procédures post hoc reposant sur la notion de "closed
      testing".
      Nous introduisons une construction alternative de procédures post hoc.
      Celle-ci repose sur le contrôle d’une nouvelle mesure de risque,
      appelée joint Family-Wise Error Rate (JFWER). Nous proposons des
      procédures de contrôle du JFWER adaptées notamment au cas où la loi
      jointe des statistiques de test sous l’hypothèse nulle est connue, et
      discutons leur performance ainsi que les liens avec la procédure
      proposée par Goeman et Solari.
      Il s’agit d’un travail en collaboration avec Gilles Blanchard et
      Etienne Roquain dans le cadre du projet ANR SansSouci.

      [Séminaire]


    • Jeudi 17 novembre 2016 15:15-16:15 - Arnaud Sentis - Laboratoire Evolution & Diversité Biologique, Université Toulouse III Paul Sabatier

      Phenotypic plasticity, global change, and their influences on food-web persistence

      Résumé : Global change affects individual phenotypes and biotic interactions, which can have cascading effects up to the ecosystem level. However, the role of environmentally induced phenotypic plasticity (i.e., the production of variable phenotypes by a single genotype in response to environmental change) in species interactions is poorly understood, leaving a substantial gap in our knowledge of the impacts of global change on ecosystems. Here, I combine experimental and modeling approaches to investigate the interactive effects of warming, enrichment and phenotypic responses on three-species food chains by combining temperature-dependent population dynamic models and laboratory experiments on invertebrates. I show that phenotypic responses can buffer negative impacts of environmental change on predators and increase food-web stability and persistence. However, the sign and magnitude of these effects vary with warming and enrichment levels, phenotypic responses of constituent species, and community size structure. I conclude that considering the links between phenotypic plasticity, environmental drivers, and species interactions is crucial to better predict global change impacts on species interaction strength and food-web stability.

      [Séminaire]


    • Jeudi 1er décembre 2016 15:15-16:15 - Maria Martinez - Inserm, Toulouse

      Génétique statistique de traits complexes chez l’homme

      Résumé : Les traits complexes sont des phénotypes dont la variation résulte d’effets, indépendants ou non, génétiques et/ou environnementaux. L’objectif principal de la génétique statistique est d’identifier le(s) facteur(s) génétiques impliqués et de caractériser leurs effets.
      Les approches de cartographie génétique intègrent l’information sur le trait et celle sur la séquence d’ADN du génome via des marqueurs génétiques. L’objectif est d’estimer et tester les corrélations entre la variation du trait et celle du marqueur chez les individus étudiés. Chez l’homme, et dans les populations naturelles et ouvertes, les modèles d’analyse peuvent exploiter l’information du marqueur génétique à deux niveaux ; celui de la liaison génétique et celui de l’association. Plusieurs design d’études sont possibles pour la recherche d’association : étude de sujets apparentés ou en population (sujets non apparentés). En revanche, l’inférence de liaison génétique nécessite l’étude de sujets apparentés (familles). Les propriétés statistiques de ces 2 approches de cartographie génétique et des différents designs d’étude sont bien connues. Les analyses de liaison génétique sont des outils puissants pour l’analyse de traits/maladies à déterminisme relativement simple et Mendéliens (i.e., peu de facteurs impliqués et effets génétiques « forts »). Au contraire, lorsque les facteurs sont multiples et les effets génétiques « faibles » la recherche d’association est une alternative potentiellement plus puissante. Le design d’étude de familles présente l’avantage d’être plus robuste que le design d’étude en population. Cependant, chez l’homme, la collecte d’un grand nombre de familles où l’information au trait et au marqueur est peu manquante est un facteur limitant en pratique (mobilisant d’énormes ressources humaines et financières).
      Le développement récent du programme HapMap et des techniques moléculaires de génotypage et séquençage à haut débit ont ré-ouvert le débat sur l’intérêt de la recherche d’association pour l’étude de traits complexes. Ceci a également donné lieu à de nouvelles voies de recherche et développements méthodologiques/algorithmiques de calculs statistiques pour l’analyse d’association à grande-échelle (GWAS, Genome-Wide Association Study).
      Dans cet exposé, je présenterai ces développements : le principe des GWAS (modèle des effets génétiques, test d’association) ; les écueils inhérents à l’analyse à grande échelle (control des erreurs de type I et II , facteurs de confusions et biais sur l’estimation et l’inférence statistique) ; apport et limites à ce jour des GWAS ; extensions proposées au modèle de base et orientations de recherche actuellement mises en œuvre suite aux GWAS.

      [Séminaire]


    • Jeudi 15 décembre 2016 15:15-16:15 - Florence Débarre - Center for Interdisciplinary Research in Biology, College de France

      Evolutionary dynamics of a quantitative trait in a finite population

      Résumé : Work in collaboration with S. P. Otto
      In finite populations, mutation limitation and genetic drift can hinder evolutionary diversification. We consider the evolution of a quantitative trait in an asexual population whose size can vary and depends explicitly on the trait. Previous work showed that evolutionary branching is certain ("deterministic branching") above a threshold population size, but uncertain ("stochastic branching") below it. Using the stationary distribution of the population’s trait variance, we identify three qualitatively different sub-domains of "stochastic branching" and illustrate our results using a model of social evolution. We find that in very small populations, branching will almost never be observed ; in intermediate populations, branching is intermittent, arising and disappearing over time ; in larger populations, finally, branching is expected to occur and persist for substantial periods of time. Our study provides a clearer picture of the ecological conditions that facilitate the appearance and persistence of novel evolutionary lineages in the face of genetic drift.

      [Séminaire]


    • Jeudi 19 janvier 2017 15:45-16:45 - Sébastien Benzekry - Inria Bordeaux

      Mathematics of metastasis : bridging the gap between theory, preclinical models and clinical data

      Résumé : Metastasis and associated complications is the main cause of death from cancer. To address this issue, early detection is fundamental with the hope to detect the primary tumor before systemic spread occurred. Nevertheless, metastasis are often present (but invisible) when a localized disease is diagnosed. Mathematical modeling represents then an invaluable tool to predict, in a patient-specific way, the extent of the disease, based on the available information. Moreover, while anti-cancer agents are mostly evaluated for their action on a single tumor in preclinical studies, in the clinic they are mostly used at the systemic level and therapeutic effect can diverge between anti-primary and anti-metastatic effects. In this talk, I will present a mathematical modeling approach of the metastatic process and confront the model simulations and predictions to empirical data ranging from post-surgical development of metastasis in clinically relevant (ortho-surgical) animal models, tumor-tumor growth interactions and clinical data of either probability of metastasis (population level) or personalized prediction of metastatic development (individual level).

      [Séminaire]


    • Jeudi 2 février 2017 15:15-16:15 - Bastien POLIZZI - IMFT, Toulouse

      Modèles de mélange pour les biofilms et la rhéologie du gros intestin

      Résumé : La théorie des mélanges permet, à l’aide d’équations aux dérivées partielles, de décrire des systèmes biologiques complexes. Ce formalisme permet notamment de modéliser le développement d’un biofilm de micro-algues photosynthétiques (communauté de micro-algues agglomérées et enchevêtrées dans une matrice extra-cellulaire) ou le fonctionnement du gros intestin. Le but de l’exposé sera d’introduire ce formalisme, puis de présenter ces deux applications. Dans chacun des cas, le contexte et les enjeux seront précisés.

      [Séminaire]


    • Jeudi 23 février 2017 15:30-16:30 - Pierre Gabriel - L'université de Versailles

      Une équation de Hamilton-Jacobi comme modèle de sous-diffusion

      Résumé : Les molécules qui se déplacent dans le milieu intracellulaire présentent expérimentalement un comportement sous-diffusif, c’est-à-dire que leur déplacement quadratique moyen croît sous-linéairement en temps. Ce phénomène peut être modélisé par une marche aléatoire à temps continu, qui conduit à une équation aux dérivées partielles structurée. Dans l’exposé nous présenterons ce modèle ainsi que différentes limites d’échelle. En particulier nous montrerons comment dans un régime hyperbolique nous pouvons dériver une équation de Hamilton-Jacobi et les avantages que présentent cette approche pour l’étude des comportements sous-diffusifs.

      Lieu : Salle 207 - 2ème étage - Bâtiment 1R2 (IMT)

      [Séminaire]


    • Jeudi 9 mars 2017 15:30-16:30 - Christelle Etchegaray - Université Paris Descartes

      Two models for cell migration

      Notes de dernières minutes : Cell migration is a fundamental phenomenon involved in physiological and pathological processes. To ensure these functions, cells are able to migration in very different environments, thanks to their internal organization : a large number of subunits permanently interact on different time and space scales. Moreover, this activity results from stochastic and redondant reactions, so that cells macroscopic behaviours are hardly predictable. Mathematical modelling therefore constitutes an important tool, and is also challenging. In this talk, I will study the case of a cell crawling on a surface. To model this out-of-equilibrium multiscale system, I developped two approaches. In a first stochastic model, the cell is a point which displacement results from the dynamics of observable characters of the cell. Then, in a deterministic model, intracellular multiscale interactions are described, for a fixed cell shape. I will present these two approaches, and show how they allow to capture key mechanisms of migration, and to show different migratory behaviours. This work is a collaboration with Nicolas Meunier (MAP5, Paris Descartes) and Raphaël Voituriez (LJP, LPTMC, CNRS, UPMC).

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30


    • Mardi 1er avril 2014 09:00-10:30 - Nguyen Ngoc Cuong - Jagiellonian University (Krakow, Poland)

      The Kaehler rank of compact complex manifolds

      Résumé : We will expose a recent preprint of Ionut Chiose, http://arxiv.org/abs/1308.2043

      [Séminaire]


    • Mardi 15 avril 2014 09:00-10:30 - Dan Popovici - IMT

      Déformations des variétés complexes compactes 2

      [Séminaire]


    • Vendredi 18 avril 2014 09:00-10:00 - Dan Popovici - IMT

      Déformations des variétés complexes compactes 3

      [Séminaire]

0 | 10


    • Mardi 4 mars 2014 11:00-12:00 - Matthieu Astorg

      GdT des doctorants de dynamique complexe

      Résumé : Espace de Teichmüller dynamique II

      Lieu : Salle Picard

      [Séminaire]


    • Mardi 18 mars 2014 11:00-12:00 - Fabrizio Bianchi

      Courants et dynamique complexe à plusieurs variables II

      [Séminaire]



    • Vendredi 20 mars 2015 09:00-11:00 - Vincent Guedj - IMT

      Méthodes de viscosité 2

      [Séminaire]


    • Vendredi 3 avril 2015 09:00-10:00 - Stéphane Druel (séminaire commun) - Grenoble

      Sur le fibré anticanonique d’un feuilletage régulier

      Notes de dernières minutes : séminaire commun avec "systèmes dynamiques"

      [Séminaire]


    • Vendredi 19 février 2016 10:30-11:30 - Hugues Auvray - Orsay

      Noyaux de Bergman sur les surfaces de Riemann épointées

      Résumé : On se donne une surface de Riemann compacte, et un nombre fini de points
      sur cette surface, vues comme "singularités". On considère également, sur le complémentaire de ces points, une métrique kählérienne $\omega$, égale à la métrique hyperbolique cusp de Poincaré au voisinage des singularités, et on interprète globalement $\omega$ comme courbure d’une métrique hermitienne singulière $h$ d’un certain fibré en droites $L$ sur la surface de départ.
      Le but de cet exposé est de présenter des résultats concernant les noyaux
      de Bergman associés à la donnée $(\omega, L^p, h^p)$, $p\gg 1$, obtenus avec X. Ma et G. Marinescu. On donnera plus précisément une asymptotique, valide jusqu’aux singularités, de ces noyaux lorsque la puissance $p$ du fibré tend vers
      l’infini.

      Notes de dernières minutes : Rencontre ANR EMARKS

      [Séminaire]

0 | 10


    • Jeudi 22 janvier 2015 15:30-16:30 - Charles Bordenave - IMT

      Processus déterminantaux

      Lieu : salle 106 1R1

      [Séminaire]


    • Jeudi 5 février 2015 15:30-16:30 - Joseph Najnudel

      Processus déterminantaux

      Lieu : salle 106 1R1

      [Séminaire]


    • Jeudi 5 mars 2015 15:30-16:30 - Thierry Delmotte

      Processus déterminantaux

      [Séminaire]


    • Jeudi 12 mars 2015 15:30-16:30 - Jonas Kahn

      Processus déterminantaux

      [Séminaire]


    • Jeudi 19 mars 2015 15:30-16:30 - Yanqi Qiu

      Equivalence de mesures de Radon pour les processus déterminantaux associés aux espaces de Hilbert de fonctions holomorphes

      Résumé : Dans cet exposé, je vais présenter un travail récent avec Alexander Bufetov. On obtient des formules explicites, sous forme des fonctionnels multiplicatifs régularisés liés aux certains produits de Blaschke, des dérivées de Radon-Nikodym entre toutes les measures de Palm pour les processus déterminantaux associés aux espaces de Bergman pondérés sur le disque, ce dernier processus dans le cas uniforme décrit la distribution des zéros de la fonction analytique Gaussienne sur le disque de Poincaré. Notre méthode s’applique également aux processus déterminantaux associés aux espaces de Fock pondérés, incluant en particulier le processus de Ginibre.

      Lieu : salle 106 1R1

      [Séminaire]


    • Jeudi 26 mars 2015 15:30-16:30 - Fanny Augeri - IMT

      Processus déterminantaux

      [Séminaire]


    • Jeudi 2 avril 2015 15:30-16:30 - Joseph Najnudel

      Processus déterminantaux

      Résumé : théorie analytique des nombres et processus déterminantaux

      Lieu : salle 106 1R1

      [Séminaire]



Evénement Important



    • Jeudi 1er octobre 2015 -

      40 ans du laboratoire MIAT

      Notes de dernières minutes : Site web de l’évènement : http://mia.toulouse.inra.fr/40ans

      [Séminaire]



    • Vendredi 6 mai 2016 09:00-18:00 - https://www.msri.org/workshops/705

      Geometric Flows in Riemannian and Complex Geometry

      [Séminaire]


    • Vendredi 10 juin 2016 09:00-18:00 - http://bcc.impan.pl/16Symposium/

      Symposium on complex analysis and geometry

      [Séminaire]


    • Vendredi 17 juin 2016 09:00-18:00 - http://www.cimi.univ-toulouse.fr/complex-geometry-and-beyond/en/recent-advances-complex-differential-geometry

      Recent Advances in Complex Differential Geometry

      [Séminaire]


    • Vendredi 24 juin 2016 09:00-18:00 - http://www.cimi.univ-toulouse.fr/complex-geometry-and-beyond/en/new-methods-birational-geometry

      New methods in birational geometry

      [Séminaire]




  • Colloquium de l IMT


    • Vendredi 20 octobre 2017 14:00-15:00 - Patrick Gérard - Orsay

      Matrices de Hankel, problèmes spectraux inverses et systèmes hamiltoniens intégrables turbulents

      Résumé : Les matrices de Hankel sont des opérateurs intervenant dans différents domaines de l’analyse, et qui se définissent très simplement : si c(n) est le terme général d’une suite de nombres complexes, la matrice de Hankel associée est la matrice semi-infinie de coefficients c(j+k). J’essaierai d’expliquer comment résoudre certains problèmes spectraux inverses associés à de tels opérateurs --- c’est-à-dire : comment retrouver les c(n) à partir de la donnée des valeurs propres d’opérateurs construits à partir de la matrice de Hankel associée.
      Puis je montrerai comment ce résultat permet d’explorer les propriétés de certains
      systèmes hamiltoniens en dimension infinie, présentant la double particularité d’être intégrables et d’admettre des trajectoires génériques turbulentes…en un sens à préciser !

      [Séminaire]


    • Vendredi 8 décembre 2017 14:00-15:00 - Dan-Virgil Voiculescu - University of California, Berkeley

      A glimpse at bi-free probability

      Résumé : https://www.math.univ-toulouse.fr/spip.php?article502

      Lieu : Amphi Schwartz, IMT

      Notes de dernières minutes : https://www.math.univ-toulouse.fr/spip.php?article502

      [Séminaire]





    • Lundi 14 mai 11:00-12:00 - Simon Brendle - Columbia University

      Singularity formation in geometric flows

      Résumé : Geometric flows such as the Ricci flow and the mean curvature flow play a central role
      in differential geometry. The main goal is to analyze the behavior of the flow shortly
      before a singularity forms, when the curvature is very large. I will discuss recent results
      that give precise information on the nature of singularities for suitable classes of initial
      data.

      Lieu : UPS, bâtiment 1R3, amphithéâtre Schwartz

      [Séminaire]


    • Lundi 14 mai 14:00-15:00 - Nader Masmoudi - New-York University at Abu Dhabi & Courant Institute

      The Orr mechanism : stability/instability of the Couette flow

      Résumé : The theory of hydrodynamic stability at high Reynolds number started already in the 19th century, with the likes of Stokes, Reynolds, Kelvin, Orr and others. Some of the first early theoretical works were done by Rayleigh, including for example, the inflection point theorem of the spectral instability on inviscid planar shear flows, and the exact solutions for Couette flow in the absence of boundaries constructed by Kelvin which showed linear stability independent of Reynolds number.
      The Orr mechanism was introduced in 1907 to give an explanation to the so-called Sommerfeld paradox. The relevance of the Orr mechanism to hydrodynamic stability has been debated over the years. We will discuss the crucial importance of the Orr mechanism for nonlinear stability problems at high Reynolds numbers in 2D fluid mechanics, or at least for the Couette flow.
      We will review works in collaboration with Jacob Bedrossian and Yu Deng on the nonlinear asymptotic stability and instability of the Couette flow for the 2D incompressible Euler dynamic. On one hand, we prove that perturbations to the Couette flow which are small in Gevrey spaces G^s of class 1/s with s > 1/2 converge strongly in L^2 to a shear flow which is close to the Couette flow. Moreover in a well chosen coordinate system, the solution converges in the same Gevrey space to some limit profile. On the other hand, we prove the existence of small perturbations in G^s with s < 1/2 such that the solution becomes large in Sobolev regularity and hence yields instability.
      We will also review few results in the viscous case obtained in collaboration with Jacob Bedrossian and Pierre Germain. Indeed, when the viscosity is small, the notion of stability threshold relates the allowed size of the perturbation to the viscosity.

      Lieu : UPS, bâtiment 1R3, amphithéâtre Schwartz

      [Séminaire]


    • Vendredi 15 juin 14:00-15:00 - Frédéric Barbaresco - THALES Land & Air systems

      De la Géométrie de l’Information à la physique statistique des systèmes dynamiques

      Résumé : https://www.math.univ-toulouse.fr/spip.php?article502

      Lieu : Amphi Schwartz, IMT, bat. 1R3 - Amphi Schwartz, IMT, bat. 1R3

      Notes de dernières minutes : https://www.math.univ-toulouse.fr/spip.php?article502

      [Séminaire]







    • Du 9 novembre 2015 09:00 au 10 novembre 2015 17:00 -

      Workshop CIMI "Sequential learning and applications"

      Résumé : The Institut de Mathématiques de Toulouse and the Institut de Recherche en Informatique de Toulouse are currently organizing a thematic trimester on machine learning at Université Paul Sabatier. This event is part of the LabEx CIMI.
      In this framework, a workshop on "Sequential learning and applications" will take place on November 9 and 10, 2015. Topics include online convex optimization and convex analysis, prediction with expert advice, multi-armed bandits, online combinatorial problems, recurrent neural networks, as well as recent applications for, e.g., recommender systems, information retrieval, and social media analysis.
      The registration to the workshop is free of charge but compulsory ; please visit our website.

      Lieu : Amphithéâtre Schwartz, bâtiment 1R3, Université Paul Sabatier.

      [Séminaire]


    • Du 16 novembre 2015 09:30 au 17 novembre 2015 18:00 -

      Journées big data

      Résumé : Pour la troisième année consécutive, l’Université Paul Sabatier de Toulouse organise cet automne des rencontres sur les défis posés par les Big Data à la recherche en mathématique et en informatique, mais aussi à l’industrie.
      L’édition 2015 s’inscrit dans le cadre du trimestre thématique du Labex CIMI consacré au machine learning, et comportera deux volets :

      • le 16 novembre, une journée co-organisée par les GDR MADICS et MascotNUM du CNRS sur le calcul haute performance et les Big Data
      • le mardi 17 novembre, une journée de rencontre industrie-recherche présentant quelques grands défis et projets.

      Plus d’informations sur le site web.

      Lieu : 1R3-amphithéâtre Schwartz et U4-amphithéâtre Concorde, Université Paul Sabatier

      [Séminaire]



    • Du 11 au 12 décembre 2015 - Conférence en l'honneur de Ian SCHINDLER

      Séminaire Analyse-EDP de l UT1

      Résumé : Avec comme intervenants
      Vendredi matin
      K.Tintarev (Uppsala, Suede), Adimurthi (Bangalore, Inde), J.Giacomoni (Pau)
      Vendredi apres-midi
      P. Drabek (Tchéquie), J. Hernandez (Madrid), M.Maris (Toulouse)
      Samedi matin
      P.Takac (Allemagne), Y.Egorov (Toulouse), L.Cardoulis (Marseille),


      Lieu : Université Toulouse 1, Manufacture des Tabacs, Ceremath, MC101 - 21 Allées de Brienne, 31000 TOULOUSE

      Notes de dernières minutes :

      [Séminaire]



    • Mardi 8 novembre 2016 11:00-12:00 - Jose Leon - Université Caracas

      Séminaire de Statistique

      [Séminaire]



    • Jeudi 5 juin 2014 09:30-15:30 -

      journée sur la première partie du seizième problème de Hilbert

      Résumé : Il s’agit de présenter quelques résultats récentes sur la topologie des courbes projectives réelles algébriques.
      Les exposés seront accessibles à un publique non spécialiste.
      9h30 : Victor Zvonilov "On the fundamental group of a space of nonsingular trigonal curves "
      10h30 : Stepan Orevkov "Une généralisation de la méthode des tresses pour deux pinceaux de droites "
      11h30 : Séverine Fiedler "Classification des pinceaux cubiques réelles avec huit points de base en position convexe "
      13h30 : Benoit Chevallier "Une présentation du problème du nombre maximal d’ovales de hauteur donnée "
      14h30 : Thomas Fiedler "Une restriction topologique pour les M-courbes Z/3Z-symétriques "

      Lieu : salle Cavaillés bat. 1R2

      [Séminaire]



    • Vendredi 26 avril 2013 14:30-18:00 - Steve Awodey and Ulrich Kohlenbach

      Worskhop CSPM Computer Science, Philosophy, Mathematics

      Résumé : The workshop aims to stimulate discussions between computer scientists, philosophers and mathematicians and is a satellite event of the 19th Conference TYPES 2013 "Types for Proofs and Programs", Toulouse, 22-26 April 2013 organized by IRIT.
      Friday 26 April, 14h30-17h45, Mathematical Institute, Amphi Schwartz
      14h30-15h45 : Steve Awodey, School of Mathematics, Institute for Advanced Study, Princeton, U.S.A. & Department of Philosophy, Carnegie Mellon University, Pittsburgh, U.S.A
      TBA
      16h15-17h45 : Ulrich Kohlenbach, Department of Mathematics, Technische Universität Darmstadt, Germany,
      TBA
      The workshop is organized by Sébastien Maronne, Mathematical Institute of Toulouse (IMT) and Sergei Soloviev, Computer Science Institute of Toulouse (IRIT), hosted by the Mathematical Institute, and with financial support by FREMIT.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Vendredi 18 mars 2016 14:00-15:30 - Jean-Michel Salanskis - Université Paris Ouest, IREPH

      Une dispersion nouvelle ? Conférence inaugurale du trimestre thématique CIPPMI

      Résumé : Logique, mathématiques et philosophie ont toujours été reconnues comme des disciplines « reines », comme des disciplines qui chapeautent, gouvernent, couronnent le savoir humain. Elles l’ont été, notamment, parce qu’on les voyait comme apportant à ce dernier une unité profonde (au niveau de son langage, de ses thèmes ou de ses fondements). Aujourd’hui, un nouveau partenaire – une sorte de trublion – s’ajoute à ces trois vénérables : l’informatique. La question que je voudrais me poser est si son intervention ajoute une couche à l’unité, ou entraîne une dispersion inattendue.

      Lieu : Auditorium Herbrand - IRIT, Rez de chaussée

      [Séminaire]



    • Vendredi 26 avril 2013 14:30-18:00 - Steve Awodey and Ulrich Kohlenbach

      Worskhop CSPM Computer Science, Philosophy, Mathematics

      Résumé : The workshop aims to stimulate discussions between computer scientists, philosophers and mathematicians and is a satellite event of the 19th Conference TYPES 2013 "Types for Proofs and Programs", Toulouse, 22-26 April 2013 organized by IRIT.
      Friday 26 April, 14h30-17h45, Mathematical Institute, Amphi Schwartz
      14h30-15h45 : Steve Awodey, School of Mathematics, Institute for Advanced Study, Princeton, U.S.A. & Department of Philosophy, Carnegie Mellon University, Pittsburgh, U.S.A
      TBA
      16h15-17h45 : Ulrich Kohlenbach, Department of Mathematics, Technische Universität Darmstadt, Germany,
      TBA
      The workshop is organized by Sébastien Maronne, Mathematical Institute of Toulouse (IMT) and Sergei Soloviev, Computer Science Institute of Toulouse (IRIT), hosted by the Mathematical Institute, and with financial support by FREMIT.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Vendredi 18 mars 2016 14:00-15:30 - Jean-Michel Salanskis - Université Paris Ouest, IREPH

      Une dispersion nouvelle ? Conférence inaugurale du trimestre thématique CIPPMI

      Résumé : Logique, mathématiques et philosophie ont toujours été reconnues comme des disciplines « reines », comme des disciplines qui chapeautent, gouvernent, couronnent le savoir humain. Elles l’ont été, notamment, parce qu’on les voyait comme apportant à ce dernier une unité profonde (au niveau de son langage, de ses thèmes ou de ses fondements). Aujourd’hui, un nouveau partenaire – une sorte de trublion – s’ajoute à ces trois vénérables : l’informatique. La question que je voudrais me poser est si son intervention ajoute une couche à l’unité, ou entraîne une dispersion inattendue.

      Lieu : Auditorium Herbrand - IRIT, Rez de chaussée

      [Séminaire]



    • Vendredi 27 mars 2015 09:00-11:00 - http://www.ub.edu/kawa6/

      Relâche (KAWA)

      [Séminaire]


    • Vendredi 29 janvier 2016 09:00-16:00 - GRACK

      Rencontre ANR GRACK à Paris

      [Séminaire]


    • Vendredi 19 février 2016 10:30-11:30 - Hugues Auvray - Orsay

      Noyaux de Bergman sur les surfaces de Riemann épointées

      Résumé : On se donne une surface de Riemann compacte, et un nombre fini de points
      sur cette surface, vues comme "singularités". On considère également, sur le complémentaire de ces points, une métrique kählérienne $\omega$, égale à la métrique hyperbolique cusp de Poincaré au voisinage des singularités, et on interprète globalement $\omega$ comme courbure d’une métrique hermitienne singulière $h$ d’un certain fibré en droites $L$ sur la surface de départ.
      Le but de cet exposé est de présenter des résultats concernant les noyaux
      de Bergman associés à la donnée $(\omega, L^p, h^p)$, $p\gg 1$, obtenus avec X. Ma et G. Marinescu. On donnera plus précisément une asymptotique, valide jusqu’aux singularités, de ces noyaux lorsque la puissance $p$ du fibré tend vers
      l’infini.

      Notes de dernières minutes : Rencontre ANR EMARKS

      [Séminaire]


    • Vendredi 11 mars 2016 09:00-16:00 - KAWA 7

      http://www.ub.edu/kawa7/

      [Séminaire]


    • Vendredi 25 mars 2016 09:00-16:00 - - https://www.msri.org/workshops/704

      Kähler Geometry, Einstein Metrics, and Generalizations

      [Séminaire]





    • Mardi 2 décembre 2014 10:30-12:00 - Claire Christophe - IMT

      Soutenance de thèse.

      Lieu : Amphithéâtre L. Schwartz

      [Séminaire]



    • Vendredi 4 octobre 2013 10:00-11:00 - Truong Hong Minh - IMT

      Formes normales de singularités de feuilletages et invariants de glissement

      Notes de dernières minutes : soutenance de thése

      [Séminaire]



    • Lundi 8 juillet 2013 10:00-11:00 - Duong Quang Hai - Université Paul Sabatier

      Limites d’idéaux de fonctions holomorphes et de fonctions de Green pluricomplexes

      Lieu : Amphithéâtre Laurent Schwartz

      Notes de dernières minutes : Soutenance de thèse

      [Séminaire]