Institut de Mathématiques de Toulouse

Agenda



Séminaires


  • Algèbre, Dynamique et Topologie


    • Mardi 18 septembre 2018 11:00-12:00 - Gérard Besson

      Des quasi-isométries aux difféomorphismes

      Résumé : On décrira des conditions pour que deux variétés Riemanniennes quasi-isométriques soient difféomorphes. Cela utilise une idée, déjà ancienne, pour construire une application dont on montre qu’elle a la bonne propriété. À long terme l’objectif est de travailler avec des espaces métriques un peu plus généraux.
      C’est un travail en commun avec G. Courtois, S. Gallot et A. Sambusetti.

      Lieu : Salle Pellos (207, bât 1R2)

      [Séminaire]


    • Mardi 25 septembre 2018 11:00-12:00 - Clément Guérin

      Commutants d’irréductibles dans les groupes semi-simples complexes et géométrie de la variété des caractères.

      Résumé : Il existe différentes notions d’irréductibilité dans les groupes semi-simples complexes généralisant la notion d’irréductibilité dans le cas linéaire. Au sens le plus faible, il apparait des sous-groupes irréductibles dont le commutateur n’est pas réduit au centre du groupe semi-simple considéré. Après avoir revu ces différentes notions d’irréductibilité, nous expliquerons comment généraliser un résultat de Florentino, Lawton et Ramras sur les groupes d’homotopie des variétés de caractères (voir https://arxiv.org/abs/1412.0272). Il s’agit d’un travail en cours avec les deux derniers auteurs.

      Lieu : Salle Pellos (207 Bât 1R2)

      [Séminaire]


    • Mardi 2 octobre 2018 11:00-12:00 - Adrien Boulanger

      Une approche par le mouvement brownien au problème de comptage

      Résumé : Si l’on se donne un groupe agissant discrètement sur un espace métrique on peut essayer d’estimer le nombre de points de l’orbite du groupe dans une boule de grand rayon : c’est un problème de comptage. Pour cet exposé nous nous intéresserons aux problèmes de comptage pour les groupes kleiniens, c’est à dire les groupes discrets, sans torsion et finiment engendrés agissant sur l’espace hyperbolique de dimension 3.

      Lieu : Salle Pellos (207 Bât 1R2)

      [Séminaire]


    • Mardi 16 octobre 2018 11:00-12:00 - Ken'ichi Oshika

      Maximalité d’actions des groupes modulaires

      Résumé : Il y a beaucoup d’objets géométriques dont les groupes des automorphismes sont le groupe modulaire, par exemple l’espace de Teichmüller muni de la métrique de Teichmüller ou de celle de Weil-Petersson, le complexe des courbes, l’espace des laminations non-mesurées etc.
      Dans cet exposé je vais montrer que l’espace des laminations mesurées avec la forme bilinéaire d’intersection, et l’espace des laminations géodésiques avec la métrique de Hausdorff de gauche ont cette propriété : leurs groupes des automorphismes coïncident avec le groupe modulaire.
      C’est un travail en collaboration avec Athanase Papadopoulos.

      Lieu : Salle Pellos (207 Bât 1R2)

      [Séminaire]


    • Mardi 23 octobre 2018 11:00-12:00 - Samuel Tapie

      Revêtements, moyennabilités et trou critique.

      Résumé : L’exposant critique $\delta(M,g)$ d’une variété riemannienne $(M,g)$ est un nombre qui mesure la complexité de son groupe fondamental. Si $p : M_1 -> M_0$ est un revêtement, l’exposant critique de $(M_1,g)$ est donc plus petit que celui de $(M_0, g)$. Quand a-t-on égalité ? Lorsque la variété $M_0$ est compacte et la courbure négative constante, Grigorchuk et Brooks ont montré dans les années 1980 qu’il y a égalité si et seulement si le groupe de revêtement est moyennable.
      Lorsque la variété $M_0$ n’est pas compacte, il est nécessaire d’ajouter une hypothèse de "trou critique à l’infini" pour espérer montrer un tel résultat. J’expliquerai ce qu’est ce "trou critique" puis je montrerai que sous cette hypothèse (optimale), on peut généraliser les résultats de Brooks à toutes les variétés $(M_0, g)$ de courbure négative.
      Travail en collaboration avec R. Coulon, R. Dougall et B. Schapira.

      Lieu : Salle Pellos (207, bât 1R2)

      [Séminaire]


    • Mardi 30 octobre 2018 11:00-12:00 -

      Pas de Séminaire de Géométrie et Topologie

      Résumé : Vacances de la Toussaint

      [Séminaire]


    • Mardi 6 novembre 2018 11:00-12:00 - Binbin Xu

      Domaines de discontinuité de l’action du groupe des automorphismes extérieurs sur la variété caractéristique

      Résumé : Le groupe des automorphismes extérieurs Out($F_2$) de $F_2$ le groupe libre de rang 2 agit naturellement sur la PSL(2,C)-variété caractéristique de $F_2$. Pour étudier les propriétés dynamiques de cet action, la Q-condition et la primitive stabilité pour une représentation de $F_2$ dans PSL(2,C) sont introduites par Bowditch (généralisé par Tan-Wong-Zhang) et Minsky respectivement. En particulier, ces conditions induisent deux domaines de discontinuité pour l’action de Out($F_2$) qui sont strictement plus grands que ce qui est induit par les représentations convexes et cocompactes. Dans une collaboration avec Jaejeong Lee, en prouvant l’équivalence entre ces deux conditions, nous montrons que les deux domaines de discontinuité coïncident.

      Lieu : Salle Pellos (207, bât 1R2)

      [Séminaire]


    • Mardi 13 novembre 2018 11:00-12:00 - Caterina Campagnolo - Karlsruhe

      Trajectoires de Morse brisées sur les variétés asphériques

      Résumé : Les inégalités de Morse constituent une relation classique entre une fonction de Morse sur une variété fermée lisse et son homologie. Récemment Alpert a fait le lien entre une quantité plus subtile, le nombre de trajectoires de Morse brisées, et un autre invariant topologique : le volume simplicial, introduit par Gromov dans les années ’80.
      Renforçant les résultats d’Alpert, nous obtenons une relation entre le nombre de trajectoires de Morse brisées et le volume simplicial intégral, qui à son tour produit une estimation en termes de la taille des groupes d’homologie. L’énoncé s’applique ainsi à une classe d’exemples plus grande.
      Ce travail est une collaboration avec Roman Sauer.

      Lieu : Salle Pellos (207, bât 1R2)

      [Séminaire]


    • Mardi 20 novembre 2018 11:00-12:00 - Vincent Pecastaing

      Actions conformes de groupes de Lie semi-simples

      Résumé : Les propriétés algébriques remarquables des groupes de Lie semi-simples et de leurs réseaux motivent l’étude de leurs actions sur des variétés. Plus précisément, on s’attend à observer des phénomènes de rigidité lorsqu’on représente un tel groupe, non pas dans un groupe linéaire, mais dans le groupe des difféomorphismes d’une variété. C’est l’objet du programme de Zimmer.
      On peut également s’intéresser au cas où la dynamique du groupe préserve une structure géométrique (une forme symplectique, une métrique, une structure complexe..) : Quels groupes peuvent agir sur un certain type de structure ? Si elles existent, peut-on classer les structures sur lesquels un groupe donné agit ?
      Je présenterai l’histoire de ce sujet dans le cas de la géométrie conforme pseudo-Riemannienne, et des résultats récents motivés par les questions précédentes. Les points clés des preuves s’appuient sur la dynamique hyperbolique de certains flots ou éléments bien choisis dans le groupe. Si le temps le permet, j’expliquerai les liens avec les récentes avancées de Brown, Fisher et Hurtado sur le programme de Zimmer.

      Lieu : Salle Pellos (207, bât 1R2)

      [Séminaire]


    • Mardi 27 novembre 2018 11:00-12:00 - Françoise Michel

      Sur la topologie des germes d’hypersurfaces complexes. (à singularités isolées ou non isolées)

      Résumé : 1) On rappellera les résultats basiques de le théorie de Milnor.
      2) On présentera des problèmes ouverts : conjecture de Zariski, conjecture de Lê …
      3) On présentera les 2 principales manières d’aborder le sujet : théorie des résolutions et théorie des sections hyperplanes (courbes polaires).
      4) Quelques applications de ces théories.

      Lieu : Salle Pellos (207 Bât 1R2)

      [Séminaire]

0 | ... | 90 | 100 | 110 | 120 | 130 | 140 | 150 | 160 | 170 | 180

  • Les Cafés de l IMT


    • Jeudi 20 juin 13:15-14:00 - Joseph Saint Pierre - Université Paul Sabatier

      Sciences sociales et mathématiques…

      Résumé : Explorer certains liens entre le développement de pratiques sociales et le développement de domaines mathématiques. Les jeux de dès et surtout de cartes à la fin du moyen-âge et le calcul des probabilités ou le développement du réseau Internet et le Big Data.

      [Séminaire]


    • Mardi 24 septembre 13:15-14:00 - Ricardo Rios - Université Centrale du Venezuela, Caracas

      De la Science et la crise au Venezuela : un chemin aléatoire

      Résumé : Le Venezuela, ancien pays riche, traverse une longue et très grave crise politique, économique et sociale. Il n’y a pas un seul aspect de la vie des Vénézuéliens qui n’ait été sérieusement affecté par une situation aussi extrême. A leur propre rythme, rapide ou très rapide, tous les secteurs de la vie publique et privée subissent un processus accéléré d’appauvrissement. La science, le travail des scientifiques, n’échappe pas à cette réalité : la coupure des budgets, l’émigration massive du personnel de recherche, la fermeture de laboratoires ou de centres de recherche conjugués à une menace croissante de contrôle politique des universités font partie d’un paysage qui, à court terme, semble très aride. En très peu de temps, un appareil scientifique et technologique qui était raisonnablement bon et plutôt adapté aux besoins du pays a drastiquement réduit son existence. Penser au budgets scientifiques dans un pays en ruine, avec plus de 4 millions d’émigrants fuyant la faim et la violence, nécessite au préalable de puissants changements impulsés de l’intérieur et de l’extérieur du pays pouvant stabiliser une situation économique en chute libre et qui dépend beaucoup trop de l’industrie pétrolière.

      Lieu : Amphithéâtre L. Schwartz, 1R3

      [Séminaire]


    • Vendredi 11 octobre 13:15-14:00 - Philippe Besse - IMT

      Ethique et IA en santé publique

      Résumé : L’Intelligence Artificielle (IA) envahit nos quotidiens et bientôt massivement le domaine de la Santé notamment pour l’aide au diagnostic, à des choix thérapeutiques ou pour répondre aux futurs enjeux de la médecine dite prédictive, de précision ou personnalisée. Absente de la loi Bioéthique du 7 juillet 2011 et masquée par les débats conflictuels sur la PMA, l’IA fut néanmoins très présente lors des États Généraux accompagnant la révision en cours de la loi. De plus, au delà des textes juridiques, l’acceptation de ces nouvelles technologies impose des comportements éthiques rigoureux au risque sinon de rejets massifs de la part des patients, contribuables, citoyens, que nous sommes : pas d’éthique donc pas de données donc pas d’IA ! Une analyse conjointe des textes de loi, des applications concernées en Santé et des algorithmes d’IA déployés, permet d’apporter des réponses aux trois principales questions éthiques émergentes :
      * principe du consentement libre et éclairé du patient vs. opacité des algorithmes d’apprentissage automatique (machine learning),
      * risques de discrimination dans l’accès au soin,
      * équilibre entre bénéfice de Santé publique et risques pour la confidentialité des données personnelles.

      Lieu : Amphithéâtre L. Schwartz, 1R3

      [Séminaire]


    • Jeudi 7 novembre 13:15-14:00 - Stéphane Lamy - IMT

      Game of Stones, episode 1 : Faire jouer son ordi

      Résumé : Il sera question d’arbre de recherche, de fonction d’évaluation, de Deep Blue, de morpion, de puissance4 et de go, un petit tour d’horizon de la programmation des jeux de stratégie avant l’avènement d’AlphaGo, au travers de l’expérience personnelle de l’orateur.

      Lieu : Salle Pellos, 1R2, 2ème étage

      [Séminaire]


    • Jeudi 14 novembre 13:15-14:00 - Stéphane Lamy - IMT

      Game of Stones, episode 2 : Deep learning

      Résumé : A l’automne 2015, le programme AlphaGo commençait sa carrière fulgurante, en tant que premier programme plus fort que tout professionnel humain au jeu de go 19x19.
      4 ans plus tard, sur les ordinateurs de l’IMT, son petit cousin 5x5 était conçu. On expliquera les principes du deep learning, les coulisses de la création du programme ALIGO, et un affrontement homme-machine historique sera organisé en direct.

      Lieu : Salle Pellos, 1R2, 2ème étage

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30

  • Séminaire Analyse-EDP de l UT1


    • Vendredi 21 septembre 2018 10:48-12:30 - Peter TAKAC - Univ. Rostock, Allemagne

      Séminaire Analyse-EDP de l UT1

      Résumé : TBA

      Lieu : Manufacture des Tabacs, bat C, salle MC101 - 21 allée de Brienne
      A partir de Compans, prendre le 1 ou le boulevard Marechal Leclerc, traverser le canal ; la Manufacture est devant vous

      [Séminaire]


    • Vendredi 23 novembre 2018 12:57-13:57 - Cherif AMROUCHE - Univ Pau

      Séminaire Analyse-EDP de l UT1

      [Séminaire]


    • Vendredi 29 mars 11:00-12:30 - Mbaye DIOUF - Université de SFAX (Tunisie)

      Sur une équation elliptique non linéaire avec exposant critique

      Résumé : Sur une equation elliptique non linéaire avec exposant critique

      Lieu : Manufacture des Tabacs Bat C salle MC101 - 21 Allées de >Brienne

      [Séminaire]

0 | 10 | 20

  • Géométrie algébrique, champs et homotopie


    • Mardi 7 mars 2017 16:00-17:00 - Benjamin Hennion - MPI-Bonn

      TBA

      [Séminaire]


    • Mardi 14 mars 2017 14:00-15:30 - Yalin Sinan - Université d'Angers

      Déformation des bigèbres via le complexe de Hochschild supérieur, formalité et quantification

      Résumé : Dans un premier temps, je présenterai un cadre conceptuel général pour comprendre différents problèmes de modules formels (dérivés) contrôlant les déformations de structures algébriques. La principale application de ces idées est d’établir des liens précis (restés conjecturaux pendant longtemps) entre la théorie de la déformation des bigèbres et celle des algèbres sur l’opérade des petits disques. Notamment, il existe une équivalence d’infini-catégories entre les dg-bigèbres (à homotopie près) pointées conilpotentes et les E2-algèbres augmentées, construite explicitement comme une version appropriée de la construction cobar, et via ce résultat une équivalence entre le problème de module formel (dérivé) des structures de bigèbres à homotopie près et celui des structures E2 obtenues par cette construction "cobar". La structure E3 induite par la conjecture de Deligne supérieure sur le complexe de Hochschild supérieur de cette construction cobar contrôle donc les déformations de la bigèbre, résolvant par conséquent une vieille conjecture de Gerstenhaber-Schack.
      Dans un deuxième temps, on verra comment cette solution à la conjecture de Gerstenhaber-Schack permet d’établir un théorème de formalité E3 pour le complexe de déformation de la bigèbre symétrique, résolvant ainsi une autre ancienne conjecture avancée par Kontsevich dans ses travaux sur la quantification des variétés de Poisson. Une conséquence de ce résultat est une nouvelle preuve du théorème de quantification des bigèbres de Lie d’Etingof-Kazdhan parallèle à la preuve de Kontsevich/Tamarkin de la quantification des variétés de Poisson. De plus, cette preuve généralise les résultats d’Etingof-Kazdhan au cadre des dg-bigèbres et de leurs variantes à homotopie près, et s’applique également aux quasi-bigèbres de Lie.
      Il s’agit d’un travail en collaboration avec Gregory Ginot.

      [Séminaire]


    • Mardi 21 mars 2017 14:00-15:30 - Andy Arana

      Pourquoi nos géométries ? Des réflexions issues de la perspective de la théorie des modèles

      [Séminaire]


    • Mardi 28 mars 2017 14:00-15:30 - Eduard Balzin - JAD Nice

      Segal formalism and Hochschild cohomology

      Résumé : One way to approximate the homotopy types of the spaces constituting the E_2-operad is given by the combinatorics of planar marked trees of Kontsevich and Soibelman. This combinatorics, however, does not organise itself into an operad which would approximate a model of E_2. Nonetheless, planar marked trees can be packaged into an operator category in the sense of Barwick.
      In the talk, I will explain in which way the category of planar marked trees is an approximation for the operator category describing E_2-structures. I will also explain what insights does it give when one considers even already known E_2 algebras, for example the Hochschild cochain complex, and what one can expect beyond. The associated difficulty is how to do homotopical algebra over operator categories : if time permits, I will go over the technical details of my approach.

      [Séminaire]


    • Mardi 18 avril 2017 14:00-16:00 - Michel Vaquié

      Théorie de Hodge non abélienne I

      [Séminaire]


    • Mardi 18 avril 2017 16:00-18:00 - Jorge Antonio

      Espaces de modules de représentations l-adiques III

      [Séminaire]


    • Mardi 25 avril 2017 14:00-15:30 - Cécile Mammez - Univ. Littoral Côte d'Opale

      Morphisme de l’algèbre de Hopf de Grossman et Larson vers une algèbre de Hopf de diagrammes de dissection de Dupont

      Résumé : Dans sa thèse de doctorat, Dupont introduit une famille d’algèbres de Hopf combinatoires de diagrammes de dissection, dont le produit est donné par l’union disjointe et le coproduit par un procédé d’extraction-contraction à paramètre. Ces outils lui permettent de définir, pour tout entier naturel n, des n-formes méromorphes de C^n.
      Dans cet exposé, pour tout scalaire x, nous noterons H_D l’algèbre de Hopf graduée connexe de diagrammes de dissection de paramètre x. Nous nous intéresserons au lien entre son dual gradué (H_D)^* et l’algèbre de Hopf des arbres enracinés non plans de Grossman et Larson. Pour cela, nous commencerons par présenter l’algèbre de Hopf de Grossman et Larson, H_GL, à partir de l’algèbre pré-Lie libre à un générateur et du théorème de structure de Oudom et Guin. Nous rappellerons ensuite la définition des algèbres de Hopf H_D et de (H_D)^*. Enfin, grâce à la structure pré-Lie de H_GL et à un procédé d’insertion d’arêtes dans les diagrammes de dissection, nous expliciterons un morphisme d’algèbres de Hopf de H_GL vers (H_D)^*.

      [Séminaire]


    • Mardi 9 mai 2017 14:00-16:00 - Michel Vaquié

      Théorie de Hodge non abélienne II

      [Séminaire]


    • Mardi 16 mai 2017 14:00-15:30 - Michel Vaquié

      Théorie de Hodge non abélienne III

      [Séminaire]


    • Mardi 30 mai 2017 14:00-15:30 - Brice Halimi - Université Paris Ouest Nanterre La Défense

      Changement de contexte et changement de base

      Résumé : La logique assure historiquement une médiation entre la philosophie du langage et la philosophie des mathématiques. C’est dans cette perspective que je m’intéresserai à la notion de contexte, notion essentielle en philosophie du langage, mais aussi en logique, à travers les notions d’univers de discours et de monde possible.
      La contextualité de la signification est un phénomène essentiel du langage ordinaire. Pour ne prendre qu’un exemple, il va de soi que le voyageur s’apprêtant à partir et annonçant "Tout est rentré dans ma valise" veut parler de ses effets personnels et non de la totalité des choses qui peuplent l’univers. La restriction contextuelle du mot "tout" est ici un exemple parmi d’innombrables autres de la contextualité de la signification. Une question importante est celle de savoir si et comment le sens contextuel de nos mots dérive par modulation de leur signification abstraite (c’est-à-dire linguistique). Face à cette question, je voudrais tout d’abord défendre l’idée que tout contexte est le résultat d’un changement de contexte, et toute signification en contexte le résultat d’une transposition.
      Je voudrais ensuite m’intéresser à la formalisation de la contextualité. En effet, un certain nombre de concepts mathématiques sont naturellement propres à représenter les notions de contexte et de changement de contexte, mais n’ont pas encore été appliqués en ce sens : en particulier le concept de catégorie fibrée. Car le cadre formel d’une catégorie fibrée permet de représenter à la fois la localité d’un contexte (au sens où un contexte est toujours une situation à l’intérieur de laquelle je me place) et sa variabilité (au sens où un contexte correspond toujours à une perspective que je peux quitter pour en adopter une autre). La question pendante que j’aborderai sera celle de savoir si la théorie de la descente peut être appliquée à l’analyse de la contextualité, autrement dit s’il est envisageable de vouloir recoller les différents sens contextuels d’une expression ou d’un énoncé comme formant autant d’aspects locaux d’une même signification globale (générale) putative.

      [Séminaire]

0 | ... | 100 | 110 | 120 | 130 | 140 | 150 | 160 | 170 | 180 | ... | 230

  • Séminaire de l équipe MIP


    • Mardi 14 novembre 2017 11:00-12:00 - Mariana Haragus - Université de France Comté

      Bifurcations et stabilité des ondes non linéaires dans l’équation de Lugiato-Lefever

      Résumé : Nous étudions l’existence et la stabilité des ondes périodiques pour un modèle non linéaire, l’équation de Lugiato-Lefever, issu de l’optique. En utilisant des méthodes de la théorie des bifurcations, nous étudions les bifurcations de Turing et montrons l’existence de solutions périodiques. Cette approche permet également de conclure sur la stabilité de ces solutions vis-à-vis de perturbations périodiques dont la période est un multiple entier de la période de l’onde. En utilisant ensuite de méthodes de la théorie des opérateurs, nous montrons la stabilité spectrale de ces solutions vis-à-vis de perturbations générales, bornées.

      Lieu : Salle MIP

      [Séminaire]


    • Mardi 21 novembre 2017 11:00-12:00 - Andres Contreras - New Mexico State University

      Nearly parallel vortex filaments in 3D Ginzburg-Landau theory

      Résumé : In this talk I present the derivation of a reduced model for nearly parallel vortex filaments in Ginzburg-Landau theory. The reduced energy of the filaments had been formally derived in many contexts in soft condensed matter (Aftalion-Riviere, del Pino-Kowalczyk) and it was known that its validity would constitute a fundamental step towards solving several open problems in the field. Our main theorem gives the first rigorous proof of this phenomenon. The analysis relies on an improved characterization of the vorticity region and a more precise asymptotic expansion of the energy, valid in this context. This is joint work with Robert L. Jerrard.

      Lieu : Salle MIP

      [Séminaire]


    • Mardi 28 novembre 2017 11:00-12:00 - Birte Schmidtmann - RWTH Aachen University (Germany)

      Reconstructions avec limiteurs de 3ème ordre pour des méthodes de volumes finis

      Résumé : We are interested in the numerical solution of hyperbolic conservation laws on the most local
      compact stencil consisting of only nearest neighbors. In the Finite Volume setting, in order
      to obtain higher order methods, the main challenge is the reconstruction of the interface
      values. These are crucial for the de-nition of the numerical
      ux functions, also referred to
      as the Riemann solver of the scheme.
      Often, the functions of interest contain smooth parts as well as discontinuities. Treating
      such functions with high-order schemes may lead to undesired oscillations. However, what
      is required is a solution with sharp discontinuities while maintaining high-order accuracy
      in smooth regions. One possible way of achieving this is the use of limiter functions in the
      MUSCL framework which switch the reconstruction to lower order when necessary. Another
      possibility is the third-order variant of the WENO family, called WENO3.
      In this work, we will recast both methods in the same framework to demonstrate the relation
      between Finite Volume limiter functions and the way WENO3 performs limiting. We present
      a new limiter function, which contains a decision criterion that is able to distinguish between
      discontinuities and smooth extrema. Our newly-developed limiter function does not require
      an arti-cial parameter, instead, it uses only information of the initial condition.
      We compare our insights with the formulation of the weight-functions in WENO3. The
      weights contain a parameter ", which was originally introduced to avoid the division by
      zero. However, we will show that " has a signi-cant in
      uence on the behavior of the
      reconstruction and relating the WENO3 weights to our decision criterion allows us to give
      a clarifying interpretation.
      In a second part, we will review some well-known Riemann solvers and introduce a family
      of incomplete Riemann solvers which avoid solving the eigensystem. Nevertheless, these
      solvers still reproduce all waves with less dissipation than other methods such as HLL and
      FORCE, requiring only an estimate of the globally fastest wave speeds in both directions.
      Therefore, the new family of Riemann solvers is particularly e-cient for large systems of
      conservation laws when no explicit expression for the eigensystem is available.

      [Séminaire]


    • Mardi 5 décembre 2017 11:00-12:00 - Charlotte Perrin - Institut de Mathématiques de Marseille

      Lagrangian approach to one-dimensional constrained systems

      Résumé : In this talk I will introduce and study two constrained systems which
      may appear in fluid mechanics in the modelling of mixtures (constraint
      on the maximal volume fraction) or of partially free surface flows
      (constraint on the maximal height of the flow). I will develop a
      Lagrangian approach, based on one-dimensional optimal transport tools,
      which enables to obtain original existence results. I will finally show
      that this approach can be also used from a numerical point of view.

      Lieu : Salle MIP

      [Séminaire]


    • Mardi 12 décembre 2017 11:00-12:00 -

      Pas de séminaire en raison de l’école d’hiver : Méthodes Déterministes et Stochastiques en Neurosciences

      Résumé : Voir plus d’informations sur l’école d’hiver ici :
      http://www.cimi.univ-toulouse.fr/mib/fr/Ecole-DSMN
      N’oubliez pas de vous inscrire !

      [Séminaire]


    • Mardi 19 décembre 2017 09:45-10:45 - Radu Ignat - Institut de Mathématiques de Toulouse

      Le caractère bien posé d’une EDP stochastique non-locale modélisant l’ondulation de l’aimantation

      Résumé : L’ondulation de l’aimantation est une microstructure formée par la distribution des moments magnétiques dans une couche ferromagnétique mince. Cette microstructure est déclenchée par l’orientation aléatoire du réseau polycristallin du matériau. Dans un certain régime asymptotique, le modèle est décrit par une EDP elliptique non-locale et non-linéaire (fortement anisotrope) en dimension 2 avec bruit blanc comme membre de droite. Comme pour les EDP stochastiques singulières, le membre de droite est trop "rugueux" pour la non-linéarité de l’équation. Pour montrer le caractère bien posé de cette équation pour des petites données, nous nous inspirons de l’approche récente des chemins rugueux pour les EDP stochastiques singulières. Pour atteindre ce but, nous développons une théorie de régularité de Schauder pour le symbole non-local (non-standard) $|k_1|^3+k_2^2$. C’est un travail en collaboration avec Felix Otto (Leipzig).

      Lieu : Amphi L. Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 9 janvier 2018 11:00-12:00 -

      Pas de séminaire en raison de la journée nouveaux entrants MIP

      [Séminaire]


    • Mardi 16 janvier 2018 11:00-12:00 - Jacek Jendrej - Université Paris 13

      Two-bubble dynamics for the equivariant wave maps equation

      Résumé : I will consider the energy-critical wave maps equation with values in the two-dimensional sphere in the equivariant case, that is for symmetric initial data. It is known that if the initial data has small energy, then the corresponding solution scatters. Moreover, the initial data of any scattering solution has topological degree 0. I try to answer the following question : what are the non-scattering solutions of topological degree 0 and the least possible energy ? According to the Soliton Resolution Conjecture, such "threshold" solutions should decompose asymptotically into a superposition of two ground states at different scales, with no radiation.
      It turns out that one can construct non-scattering threshold solutions. I will also describe the dynamical behavior of any threshold solution : the two ground states collide and the solution scatters in one time direction.
      Joint work with Andrew Lawrie (MIT).

      Lieu : Salle MIP

      [Séminaire]


    • Mardi 23 janvier 2018 11:00-12:00 - Stefanie Petermichl - Institut de Mathématiques de Toulouse

      And old question on quasiconformality, the use of the heat equation and the theory of weights

      Résumé : In this lecture we discuss classical singular integral operators such
      as the Hilbert transform, known for giving access to harmonic
      conjugate functions or Riesz transforms, known for their applications to PDE.
      In the first part of the lecture we present the solution to a
      regularity problem for the
      Beltrami equation in the complex plane through a change of measure (by
      a weight). We discuss its link to singular integrals and their sharp
      weighted and unweighted norm estimates in Lebesgue spaces.
      We then discuss three easily understood technical corner stones that
      arose in the theory weights during the last 15 years, that have given
      us a different understanding of
      operators such as the Hilbert transform. These interpretations all
      have an underlying
      probabilistic nature and confirm a fruitful link, ideologically known
      for some time in one form in some of the works of Bourgain and
      Burkholder and Gundy-Varopoulos in another.
      The talk is accessible to a general audience.

      Lieu : Salle MIP

      [Séminaire]


    • Mardi 30 janvier 2018 11:00-12:00 - Isabelle Tristani - ENS Ulm, DMA

      Propriétés de régularisation d’équations cinétiques diffusives

      Résumé : Pour commencer, nous étudierons les propriétés régularisantes d’une équation de Fokker-Planck fractionnaire non homogène en espace linéaire en donnant des estimations hypoelliptiques sur cette équation. Nous parlerons ensuite du cas de l’équation de Boltzmann non homogène en espace linéarisée autour de l’équilibre et sans troncature angulaire pour laquelle on peut obtenir des résultats similaires. Nous expliquerons ensuite pourquoi ce type d’estimation est un point clé pour le développement d’une théorie de Cauchy proche de l’équilibre pour l’équation non linéaire. C’est un travail en commun avec Frédéric Hérau et Daniela Tonon.

      [Séminaire]

0 | ... | 100 | 110 | 120 | 130 | 140 | 150 | 160 | 170 | 180 | ... | 240

  • Séminaire de Probabilités


    • Mardi 5 décembre 2017 09:15-10:45 - Eric Moulines - Ecole Polytechnique

      Séminaire de rentrée Probabilités-Statistiques : Algorithmes de simulation de Langevin

      Résumé : Les algorithmes de Langevin ont connu récemment un vif regain d’intérêt dans la communauté de l’apprentissage statistique, suite aux travaux de M. Welling et Y.W. Teh (‘Bayesian learning via Stochastic gradient Langevin dynamics’, ICML, 2011). Cette méthode couplant approximation stochastique et méthode de simulation permet d’envisager la mise en œuvre de méthodes de simulation en grande dimension et pour des grands ensembles de données. Les applications sont très nombreuses à la fois dans les domaines « classiques » des statistiques bayésiennes (inférence bayésienne, choix de modèles) mais aussi en optimisation bayésienne.
      Dans cet exposé, nous présenterons quelques travaux récents sur l’analyse de convergence de cet algorithme. Nous montrerons comment obtenir des bornes explicites de convergence en distance de Wasserstein et en variation totale dans différents cadres (fortement convexe, convexe différentiable, super-exponentiel, etc.). Nous nous intéresserons tout particulièrement à la dépendance de ces bornes dans la dimension du paramètre. Nous montrerons aussi comment étendre ces méthodes pour des fonctions convexes mais non différentiables en nous inspirant des méthodes de gradient proximaux.

      Lieu : Amphithéâtre Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 12 décembre 2017 09:45-10:45 - Christophe Garban - Université Lyon 1

      Une dynamique de Glauber pour Liouville

      Résumé : Dans cet exposé, j’introduirai et analyserai une équation aux dérivées partielles stochastiques (EDPS) qui intervient naturellement dans le contexte de la gravité quantique de Liouville. Cette EDPS est construite pour préserver la mesure dite de Liouville, qui a été construite récemment sur la sphère S^2 et sur le tore T^2 dans le travail de David-Kupiainen-Rhodes-Vargas. Sous sa forme réduite, cette EDPS appartient à famille des EDP stochastiques dites "singulières" (comme KPZ, Phi^4 dynamique etc.) avec certaines propriétés nouvelles du fait de la présence d’intermittence. L’exposé ne nécessitera aucun prérequis en EDPS.

      [Séminaire]


    • Mardi 19 décembre 2017 09:45-10:45 - Radu Ignat - IMT

      Le caractère bien posé d’une EDP stochastique non-locale modélisant l’ondulation de l’aimantation

      Résumé : L’ondulation de l’aimantation est une microstructure formée par la distribution
      des moments magnétiques dans une couche ferromagnétique mince. Cette microstructure est déclenchée par l’orientation aléatoire du réseau polycristallin
      du matériau. Dans un certain régime asymptotique, le modèle est décrit par
      une EDP elliptique non-locale et non-linéaire (fortement anisotrope) en dimension 2
      avec la présence d’un bruit blanc additif. Comme pour les EDP stochastiques singulières,le bruit blanc est trop "rugueux" pour la non-linéarité de l’équation.
      Pour montrer le caractère bien posé de cette équation pour des petites données, nous nous inspirons de l’approche récente des chemins rugueux pour les EDP stochastiques singulières.Pour atteindre ce but, nous développons une théorie de régularité de Schauderpour le symbole non-local (non-standard) que l’on introduira.C’est une travail en collaboration avec Felix Otto (Leipzig).

      [Séminaire]


    • Mardi 9 janvier 2018 09:45-10:45 - Franziska Kuehn - IMT

      An introduction to Feller processes

      Résumé : In this talk we give a brief introduction to Feller processes. Roughly speaking, a Feller process is a space-inhomogeneous Markov process which behaves locally like a Lévy process, but the Lévy triplet depends on the current position of the process. For this reason Feller processes are also called Lévy-type processes.
      Feller processes can be characterized by their symbol which is the analogue of the characteristic exponent in the Lévy case. In this talk we motivate that the symbol is a powerful tool to describe distributional properties and path properties of a Feller process. Moreover, we present examples of Feller processes (such as stable-like processes and stochastic differential equations driven by a Lévy process) and discuss some open problems.

      Lieu : Salle MIP

      [Séminaire]


    • Mardi 16 janvier 2018 09:45-10:45 - Nathanaël Enriquez - Université Paris-Sud

      Deux versions équivalentes de l’hypothèse de Riemann

      Résumé : Nous proposons deux versions équivalentes de l’hypothèse de Riemann. Je
      passerai du temps sur la première dont la preuve de l’équivalence avec HR est
      élémentaire. Elle concerne la probabilité que deux entiers aléatoires indépendants
      de même loi géométrique soient premiers entre eux. L’autre, dont la preuve de
      l’équivalence avec HR est plus sophistiquée, concerne le nombre de chemins convexes
      à sommets entiers joignant l’origine au point de coordonnées (n,n).
      (Travail en collaboration avec Julien Bureaux)

      [Séminaire]


    • Mardi 23 janvier 2018 09:45-10:45 - Romain Tessera - Université Paris-Sud

      Séminaire Vitesse de convergence pour le temps de premier passage en percolation

      Résumé : On déduit de manière élémentaire d’une inégalité de concentration
      sous-Gaussienne due à Talagrand un théorème de forme limite pour le temps de
      premier passage sur un graphe de Cayley arbitraire de Z^d. Nos bornes sur la
      vitesse de convergence améliorent légèrement les meilleures bornes connues dues à
      Alexander. Notre approche permet également d’obtenir un théorème de forme limite
      sur les graphes de Cayley de groupes nilpotents.

      [Séminaire]


    • Mardi 30 janvier 2018 09:45-10:45 - Olivier Rioul - Télécom-Paristech

      Un transport optimal vers l’inégalité de la puissance entropique

      Résumé : Une nouvelle méthode utilisant un changement de variable bien connu en transport optimal donne une preuve très simple de l’inégalité réputée difficile de la puissance entropique de Shannon, ainsi que de quelques extensions naturelles, pour les transformations linéaires par Zamir et Feder, et pour les entropies de Rényi où l’on retrouve certaines inégalités récentes.

      Lieu : Amphithéâtre Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 6 février 2018 09:45-10:45 - Adrien Saumard - ENSAI

      Une identité de covariance en dimension un, avec applications à diverses inégalités fonctionnelles et de concentration.

      Résumé : Depuis les travaux de Bobkov, Houdré et autres, les identités de covariance sont connues comme étant des outils puissants permettant d’obtenir des résultats en concentration de la mesure. Nous utilisons ici une identité de covariance en dimension un pour étendre une inégalité fonctionnelle, dite propriété de monotonie, due à Efron. Ensuite nous étudions les liens entre l’identité de covariance et le problème isopérimétrique. Nous obtenons ainsi une version Lp de l’inégalité de Cheeger pour la plus petite valeur propre du Laplacien. Enfin, nous montrons que l’identité de covariance est essentiellement une écriture élégante de la formule de covariance de Stein et en déduisons de nouvelles inégalités de concentration selon le comportement du noyau de Stein.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 13 février 2018 09:45-10:45 - Igor Kortchemski - CNRS et Ecole Polytechnique

      Comportement asymptotique de grandes structures discrètes aléatoires

      Résumé : On s’intéressera au comportement asymptotique d’objets « discrets
       » aléatoires (comme des marches aléatoires et des arbres aléatoires)
      lorsque leur taille tend vers l’infini, et on se demandera s’il existe une
      limite « continue ». Le cas échéant, on verra que son existence permet
      d’obtenir d’intéressantes conséquences à la fois dans le monde discret et
      dans le monde continu. Enfin, on étudiera plus spécifiquement le modèle
      des factorisations aléatoires minimales du n-cycle en transpositions
      (c’est-à-dire des factorisations du cycle (1,…,n) en produit de n-1
      transpositions), qui fait l’objet d’un travail avec Valentin Féray.

      [Séminaire]


    • Mardi 20 février 2018 09:45-10:45 - Michal Sztrelecki - University of Warsaw

      Convex log-Sobolev inequalites on the real line

      Résumé : I shall explain how one can characterize those measures on the real line which satisfy the log-Sobolev inequality for convex functions (and also : how this problem is related to the theory of weak transport-entropy inequalities). As a consequence, we will be able to obtain dimension-free concentration bounds for the lower and upper tails of convex functions of independent random variables which satisfy the convex log-Sobolev inequality. The talk will be based on joint work with Yan Shu.

      [Séminaire]

0 | ... | 100 | 110 | 120 | 130 | 140 | 150 | 160 | 170 | 180 | ... | 200

  • Séminaire de Statistique


    • Lundi 16 octobre 2017 11:00-12:00 - Hugo Raguet - CEA

      Target and Conditional Sensitivity Analysis with Emphasis on Dependence Measures

      Résumé : Global sensitivity analysis_ aims at measuring how the variations of one or several input factors contribute to the variation of a resulting output phenomenon, over the whole domain of possible values. In contrast, _target sensitivity analysis_ as we define it, aims at measuring the influence of the factors over the occurrence of the phenomenon in a restricted domain of values. Alternatively, _conditional sensitivity analysis_ evaluates the influence of the factors within such restricted domain only, ignoring what happens outside.
      It appears that sensitivity analysis based on nonparametric _dependence measures_, recently advocated by Da Veiga (2015), is particularly adapted to our framework.
      In this presentation, I will first discuss the use of nonparametric dependence measures for sensitivity analysis, before detailing how they can be tailored for target and conditional sensitivity analysis. Both aspects will be numerically illustrated.
      S. Da Veiga, Global sensitivity analysis with dependence measures, Journal of Statistical Computation and Simulation, 2015, 85, 1283-1305.

      Lieu : Salle 106 Bat 1R1

      [Séminaire]


    • Mardi 17 octobre 2017 11:00-12:00 - Alice Le Brigant - ENAC

      Statistiques sur des courbes dans une variété

      Résumé : Résumé : Cet exposé portera sur la construction d’un cadre théorique adéquat pour faire des statistiques sur des courbes, et ce indépendamment de leur paramétrisation. Selon les applications, les courbes considérées peuvent aussi bien représenter des trajectoires terrestres et prendre leurs valeurs dans la sphère, que des signaux radar localement stationnaires et prendre leurs valeurs dans un espace à courbure négative. En toute généralité, nous considérerons des courbes à valeurs dans une variété riemannienne. À partir du cadre théorique, nous présenterons des algorithmes permettant de comparer, moyenner, et plus largement faire des statistiques sur un ensemble de courbes.

      Lieu : Salle 106, Bat 1R1

      [Séminaire]


    • Mardi 7 novembre 2017 11:00-12:00 - Vladimir Spokoiny - HU Berlin

      "Bootstrap confidence sets for spectral projectors of sample covariance

      Résumé : Let \( X_1,\ldots,X_n \) be i.i.d. sample in \( \R^p \) with zero mean and the covariance matrix \( \Sigma \).
      The problem of recovering the projector onto an eigenspace of \( \Sigma \) from these observations naturally arises in many applications.
      Recent technique from Koltchinsky and Lounici 2015 helps to study the asymptotic distribution of the distance in the Frobenius norm \( \| \hatP_r - P_r \|_2 \)
      between the true projector \( P_r \) on the subspace of the \( r \)th eigenvalue and its empirical counterpart \( \hatP_r \) in terms of the effective rank of \( \Sigma \).
      This paper offers a bootstrap procedure for building sharp confidence sets for the true projector \( P_r \) from the given data.
      This procedure does not rely on the asymptotic distribution of \( \| \hatP_r - P_r \|_2 \) and its moments.
      It could be applied for small or moderate sample size \( n \) and large dimension \( p \).
      The main result states the validity of the proposed procedure for finite samples with an explicit error bound for the error of bootstrap approximation.
      This bound involves some new sharp results on Gaussian comparison and Gaussian anti-concentration in high-dimensional spaces.
      Numeric results confirm a good performance of the method in realistic examples.

      Lieu : Salle 106, Bat 1R1

      [Séminaire]


    • Mardi 14 novembre 2017 11:00-12:00 - David Ginsbourger - Idiap Research Institute and University of Bern

      Quantifying and reducing uncertainties on sets under Gaussian Process priors

      Résumé : Gaussian Process models have been used in a number of problems where an objective function f needs to be studied based on a drastically limited number of evaluations.
      Global optimization algorithms based on Gaussian Process models have been investigated for several decades, and have become quite popular notably in design of computer experiments. Also, further classes of problems involving the estimation of sets implicitly defined by f, e.g. sets of excursion above a given threshold, have inspired multiple research developments.
      In this talk, we will give an overview of recent results and challenges pertaining to the estimation of sets under Gaussian Process priors, with a particular interest for to the quantification and the sequential reduction of associated uncertainties.
      Based on a series of joint works primarily with Dario Azzimonti, François Bachoc, Julien Bect, Mickaël Binois, Clément Chevalier, Ilya Molchanov, Victor Picheny, Yann Richet and Emmanuel Vazquez.

      Lieu : Salle 106, Bat 1R1

      [Séminaire]


    • Mardi 14 novembre 2017 11:00-12:00 - David Ginsbourger - Departement of Mathematics and Statistics, University of Bern

      Quantifying and reducing uncertainties on sets under Gaussian Process priors

      Résumé : Gaussian Process models have been used in a number of problems where an objective function f needs to be studied based on a drastically limited number of evaluations.
      Global optimization algorithms based on Gaussian Process models have been investigated for several decades, and have become quite popular notably in design of computer experiments. Also, further classes of problems involving the estimation of sets implicitly defined by f, e.g. sets of excursion above a given threshold, have inspired multiple research developments.
      In this talk, we will give an overview of recent results and challenges pertaining to the estimation of sets under Gaussian Process priors, with a particular interest for to the quantification and the sequential reduction of associated uncertainties.
      Based on a series of joint works primarily with Dario Azzimonti, François Bachoc, Julien Bect, Mickaël Binois, Clément Chevalier, Ilya Molchanov, Victor Picheny, Yann Richet and Emmanuel Vazquez.

      Lieu : Salle 106, Bat 1R1

      [Séminaire]


    • Mardi 21 novembre 2017 11:00-12:00 - Nicolas Verzelen - INRA Montpellier

      Variable clustering : optimal bounds and a convex approach

      Résumé : The problem of variable clustering is that of grouping similar components of a $p$-dimensional vector $X = (X_1 , \ldots , X_p)$, and estimating these groups from $n$ independent copies of $X$. Although K-means is a natural strategy for this problem, I will explain why it cannot lead to perfect cluster recovery. Then, I will introduce a correction that can be viewed as a penalized convex relaxation of K-means. The clusters estimated by this method are shown to recover the partition $G$ at a minimax optimal cluster separation rate.

      Lieu : Salle 106, Bat 1R1

      [Séminaire]


    • Mardi 28 novembre 2017 11:00-12:00 - Thierry Klein - ENAC - IMT

      Vitesse de convergence minimax pour l’estimation de barycentre de Wasserstein de mesures aléatoires sur R

      Résumé : This paper is focused on the statistical analysis of probability measures $\bnu_1,\ldots,\bnu_n$ on $\R$ that can be viewed as independent realizations of an underlying stochastic process. We consider the situation of practical importance where the random measures $\bnu_i$ are absolutely continuous with densities $\bfun_i$ that are not directly observable. In this case, instead of the densities, we have access to datasets of real random variables $(X_i,j)_1 \leq i \leq n ; \ ; 1 \leq j \leq p_i $ organized in the form of $n$ experimental units, such that $X_i,1,\ldots,X_i,p_i$ are iid observations sampled from a random measure $\bnu_i$ for each $1 \leq i \leq n$. In this setting, we focus on first-order statistics methods for estimating, from such data, a meaningful structural mean measure. For the purpose of taking into account phase and amplitude variations in the observations, we argue that the notion of Wasserstein barycenter is a relevant tool. The main contribution of this paper is to characterize the rate of convergence of a (possibly smoothed) empirical Wasserstein barycenter towards its population counterpart in the asymptotic setting where both $n$ and $\min_1 \leq i \leq n p_i$ may go to infinity. The optimality of this procedure is discussed from the minimax point of view with respect to the Wasserstein metric. We also highlight the connection between our approach and the curve registration problem in statistics. Some numerical experiments are used to illustrate the results of the paper on the convergence rate of empirical Wasserstein barycenters.—

      Lieu : Salle 106 Bat 1R1

      [Séminaire]


    • Mardi 5 décembre 2017 09:15-10:45 - Eric Moulines - Polytechnique

      Séminaire de rentrée Probabilités-Statistiques : Algorithmes de simulation de Langevin

      Résumé : Les algorithmes de Langevin ont connu récemment un vif regain d’intérêt dans la communauté de l’apprentissage statistique, suite aux travaux de M. Welling et Y.W. Teh (‘Bayesian learning via Stochastic gradient Langevin dynamics’, ICML, 2011). Cette méthode couplant approximation stochastique et méthode de simulation permet d’envisager la mise en œuvre de méthodes de simulation en grande dimension et pour des grands ensembles de données. Les applications sont très nombreuses à la fois dans les domaines « classiques » des statistiques bayésiennes (inférence bayésienne, choix de modèles) mais aussi en optimisation bayésienne.
      Dans cet exposé, nous présenterons quelques travaux récents sur l’analyse de convergence de cet algorithme. Nous montrerons comment obtenir des bornes explicites de convergence en distance de Wasserstein et en variation totale dans différents cadres (fortement convexe, convexe différentiable, super-exponentiel, etc.). Nous nous intéresserons tout particulièrement à la dépendance de ces bornes dans la dimension du paramètre. Nous montrerons aussi comment étendre ces méthodes pour des fonctions convexes mais non différentiables en nous inspirant des méthodes de gradient proximaux.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 12 décembre 2017 11:00-12:00 - Sébastien Déjean - Institut de Mathématiques de Toulouse

      Développement de packages R pour la valorisation de méthodologies statistiques

      Résumé : L’exposé vise à présenter l’intérêt du développement de solutions logicielles (notamment des packages pour le logiciel R) pour valoriser au mieux de nouvelles méthodologies statistiques. Il y sera essentiellement question du développement du package mixOmics dédié à l’exploration et à l’intégration de données d’origines biologiques acquises via les technologies récentes de la biologie dite à haut-débit. L’histoire de ce package commence en 2004-2005 avec 2 thèses préparées à l’IMT, elle se poursuit en 2009 avec la diffusion d’une première version du package sur le dépôt international Comprehensive R Archive Network (cran.r-project.org), elle connait des accélérations ponctuelles avec des sessions de formation au package initiées en 2014. L’épisode le plus récent est un workshop de 3 jours organisé du 22 au 24 novembre dans le cadre d’un réseau européen COST ; et d’autres sont à venir…

      Lieu : Bat 1R1, Salle 106

      [Séminaire]


    • Mardi 19 décembre 2017 11:00-12:00 - Claire Boyer - UPMC

      Structured compressed sensing and theoretical optimal sampling strategies

      Résumé : First, we will theoretically justify the applicability of compressed sensing (CS) in real-life applications. To do so, CS theorems compatible with physical acquisition constraints will be introduced. These results do not only encompass structure in the acquisition but also structured sparsity of the signal of interest. This theory considerably extends the standard framework of CS. Secondly, recent advances on optimal sampling in CS will be presented, in the sense that the sampling strategy minimizes the bound on the required number of measurements for CS recovery.

      Lieu : Salle 106, Bat 1R1

      [Séminaire]

0 | ... | 100 | 110 | 120 | 130 | 140 | 150 | 160 | 170 | 180 | ... | 210

  • Séminaire Plate-forme Biostatistique


    • Lundi 30 septembre 2013 14:00-15:00 - Kim-Anh Lê Cao - Queensland Facility for Advanced Bioinformatics University of Queensland

      It is all about mixOmics !

      Résumé : Recent advances in high throughput ’omics’ technologies enable quantitative measurements of expression or abundance of biological molecules of a whole biological system. The transcriptome, proteome and metabolome are dynamic entities, with the presence, abundance and function of each transcript, protein and metabolite being critically dependent on its temporal and spatial location.
      Whilst single omics analyses are commonly performed to detect between-groups difference from either static or dynamic experiments, the integration or combination of multi-layer information is required to fully unravel the complexities of a biological system. Data integration relies on the currently accepted biological assumption that each functional level is related to each other. Therefore, considering all the biological entities (transcripts, proteins, metabolites) as part of a whole biological system is crucial to unravel the complexity of living organisms.
      With many contributors and collaborators, we are currently establishing a global analytical framework to extract relevant information from high throughput `omics’ platforms such as genomics, proteomics, metabolomics and other types of biological data. Specifically, the statistical methodologies that we developed and implemented in our R package mixOmics focus on the so-called multivariate projection-based approaches, which can handle such large data sets, deal with multi collinearity and missing values. These methodologies enable dimension reduction by projecting these large data sets into a smaller subspace, to capture the largest sources of variation in the biological studies.
      In this presentation, I will illustrate how various techniques enable exploration, data integration and visualisation of the data, with a particular focus on time course experiments analysis and cross-platform comparison.

      Lieu : Salle séminaire, 1er étage 1R3

      [Séminaire]


    • Mardi 5 novembre 2013 14:00-15:30 - Sophie Lamarre - INRA, plateforme GeT-Biopuces

      Influence du nombre de réplicats dans une analyse différentielle de données RNA-seq

      Lieu : Salle 1er étage 1R3

      [Séminaire]


  • Systèmes dynamiques


    • Vendredi 8 février 10:30-11:30 - Lubomir Gavrilov - IMT

      Autour du problème du centre pour l’équation d’Abel $y’= a(x) y^2 + b(x) y^3$

      Résumé : Le problème du centre consiste à trouver les conditions nécessaires et suffisantes pour lesquelles un champ polynomial a toutes ses orbites périodiques au voisinage d’un point singulier.
      Les systèmes ayant un centre (ou, en domaine complexe, ayant un « point critique de Morse ») forment un sous ensemble algébrique $C_n$ de l’espace des polynômes de degré donné n.
      Il s’agit donc de décrire les composantes irréductibles de l’ensemble algébrique $C_n$, c’est la formulation moderne du problème de Poincaré.
      On dira que l’équation $y’= a(x) y^2 + b(x) y^3$ admet un centre si pour toute condition initiale $y(0)=y_0 $assez petit, $y(0)=y(1)$.
      Dans cet exposé nous allons examiner le centre de l’équation d’Abel le long de l’intervalle [0,1]

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 15 février 10:30-11:30 - Xavier Buff - IMT

      Irréductibilité en dynamique holomorphe

      Résumé : L'étude dynamique des polynômes de degré 3 se ramène à l'étude de la famille $\{f_{a,b}(z) = z^3-3a^2z+2a^3+b\}$. Les polynômes $f_{a,b}$ ont deux points critiques $a$ et $-a$, et $f(a) = b$. Pour étudier cette famille à deux paramètres complexes, Milnor a proposé d'étudier les courbes de paramètres $(a,b)$ pour lesquels le point critique $a $ est prépériodique : $f^k(a) =f^{k+p}(a)$ avec $k>=0 $ et $p>=1$. Je présenterai un travail commun avec Adam Epstein et Sarah Koch dans lequel nous utilisons des techniques d'arithmétique élémentaire (travail dans $Z/3Z$ et critère d'Eisenstein) pour étudier l'irréductibilité de ces courbes.

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 22 février 10:30-11:30 - Lubomir Gavrilov - IMT

      Autour du problème du centre pour l’équation d’Abel II

      Résumé : Le problème du centre consiste à trouver les conditions nécessaires et suffisantes pour lesquelles un champ polynomial a toutes ses orbites périodiques au voisinage d’un point singulier.
      Les systèmes ayant un centre (ou, en domaine complexe, ayant un « point critique de Morse ») forment un sous ensemble algébrique $C_n$ de l’espace des polynômes de degré donné n.
      Il s’agit donc de décrire les composantes irréductibles de l’ensemble algébrique $C_n$, c’est la formulation moderne du problème de Poincaré.
      On dira que l’équation $y’= a(x) y^2 + b(x) y^3$ admet un centre si pour toute condition initiale $ y(0)=y_0$ assez petit,$ y(0)=y(1)$
      Dans cet exposé nous allons examiner le centre de l’équation d’Abel le long de l’intervalle $[0,1] .$

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 8 mars 10:30-11:30 - Stefanella Boatto - Universidade Federal, Rio de Janeiro

      N-body dynamics on an infinite cylinder : the topological signature and the stability of a ring.

      Résumé : The formulation of the dynamics of N -bodies on the surface of an infinite cylinder is considered. For such purpose we need to make a choice of how to generalize the notion of gravitational potential on a general manifold. We define a gravitational potential as an attractive central force which obeys Maxwell’s like formulas. Furthermore, when focusing on the case of two bodies’ motion, Poincaré sections indicate that the dynamics is non integrable. Moreover, for very low energies, when the bodies are restricted to a very small region of the cylinder, the topological signatures of the cylinder and of the plane are still present in the dynamics. A perturbative expansion is founded for the force between the two bodies. Such a force can be viewed as the planar limit plus the topological perturbation

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 15 mars 10:30-11:30 - Van Tu Le - IMT

      Fixed points of post-critically algebraic endomorphisms

      Résumé : An endomorphism of $\mathbb{CP}^n$ is post-critically algebraic if its critical hypersurfaces are periodic or preperiodic. This notion generalizes the notion of post-critically finite rational maps in dimension one. We will study the eigenvalues of the derivative of such a map at its fixed points. When $n=1$, a well-known fact is that the eigenvalue at a fixed point is either superattracting or repelling. We prove that when $n=2$ the eigenvalues are still either superattracting or repelling. This is an improvement of a result by Mattias Jonsson. When $n\geq 2$ and the fixed point is outside the post-critical set, we prove that the eigenvalues are repelling. Such a result was already obtained by Fornaess and Sibony under a hyperbolicity assumption on the complement of the post-critical set

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 22 mars 10:30-11:30 - Valentin Huguin - IMT

      Entiers simultanément prépériodiques pour des polynômes quadratiques

      Résumé : Dans cet exposé, on s'intéresse à l'ensemble des paramètres $c \in \mathbb{C}$ pour lesquels deux nombres complexes $a$ et $b$ donnés sont simultanément prépériodiques pour le polynôme quadratique $f_{c}(z) = z^{2} +c$. En combinant des arguments d'analyse complexe et d'arithmétique, Baker et DeMarco ont montré que cet ensemble de paramètres est infini si et seulement si $a^{2} = b^{2}$. Récemment, Buff a répondu à une de leurs questions en prouvant que l'ensemble des paramètres $c \in \mathbb{C}$ pour lesquels $0$ et $1$ sont à la fois prépériodiques pour $f_{c}$ est $\lbrace -2, -1, 0 \rbrace$. En suivant son approche, on complète la description de ces ensembles quand $a$ et $b$ sont deux entiers distincts et non opposés donnés.

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 29 mars 10:30-11:30 - Yadollah Zare

      Projective logarithmic and pull-back foliations with an invariant line.

      Résumé : The space of projective foliations of degree d with a center singularity is an algebraically closed set and it has many irreducible components. H. Movasati has shown that the space of foliation of degree d with the first integral of the form $\frac{F^p}{G^q}$ is an irreducible component of such space. Here we prove that projective logarithmic and pull-back foliations with an invariant line of degree d are two irreducible components of such a space. The concepts of this work are Picard-Lefschetz of some spacial rational functions, iterated integrals and abelian integrals.

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 24 mai 10:30-11:30 - Duc Viet Vu - Université de Cologne

      Algebraic flows on semi-tori

      Résumé : Let T be a semi-torus of dimension n and pi : Cn to T the
      natural projection. Let X be a complex algebraic curve in Cn.
      We show that the Euclidean closure of pi(X) is the union of pi(X) with
      a finite number of translated real sub-tori of T. This generalizes a
      similar result of Ullmo-Yafaev in the case where T is compact.
      As an application, we obtain a version of the Ax-Lindemann-Weierstrass
      theorem for semi-tori.
      This is a joint-work with Tien-Cuong Dinh.

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 14 juin 10:30-11:30 - Arnaud Chéritat - IMT

      Dessiner à l’ordinateur des ensembles limites de groupes Kleiniens géométriquement finis

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 21 juin 10:30-11:30 - Alexandre De Zotti - Imperial College Londres

      Dimension de Hausdorff des attracteurs indifférents irrationnels

      Résumé : Des polynômes quadratiques avec un point fixe indifférent irrationnel non Herman ont des compacts invariants au voisinage de leur disque de Siegel/point fixe de Cremer. Ces compacts ont des propriétés paradoxales similaires à celles de l’ensemble de Julia de fonctions exponentielles. C’est une collaboration avec Davoud Cheraghi (Imperial College) et Yang Fei (Nanjing University).

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]

0 | ... | 70 | 80 | 90 | 100 | 110 | 120 | 130 | 140 | 150 | 160

  • Théorie des noeuds et topologie en petite dimension


    • Mercredi 10 avril 2013 10:00 - Florian Deloup - IMT

      Le genre des langages réguliers

      Résumé : Résumé : si l’on oublie une partie de sa structure, un automate peut être regardé comme un graphe pour lequel la notion de genre est bien définie. Intuitivement, un graphe est de genre \leq g s’il existe un plongement du graphe dans une sphère à "g anses". Bien entendu, du point de vue informatique, les automates sont plus riches que des graphes : ils calculent des langages et un langage régulier donné admet une infinité d’automates le reconnaissant. Il est alors naturel de définir le genre d’un langage régulier L comme le genre minimal des automates reconnaissant L. On exposera quelques résultats et quelques questions ouvertes sur ce nouvel invariant des langages.

      Lieu : Salle 11 RDC — Bât. 1R3

      Notes de dernières minutes : Début de l’exposé à 10h15.

      [Séminaire]


    • Mardi 21 mai 2013 16:00-17:30 - Ryan Budney

      The homotopy type of spaces of knots

      Résumé : I will describe some basic properties of the homotopy-type of the space of smooth embeddings of the circle in the 3-sphere. There are two primary approaches to this, the Vassiliev approach, which now fits roughly into the machinery of "functor calculus" and the Hatcher approach, which uses many major structural theorems in 3-manifold theory. Hatcher’s approach studies the homotopy-type of the components of the knot space one component at a time, and sees them as essentially classifying spaces of the mapping class group of the knot, while the functor calculus approach in essence views the knot space as the non-singular part of a giant contractible mapping space. It turns out that the language of operads allows one to assemble Hatcher’s perspective into a simple global description of the embedding space’s homotopy-type, and from this perspective there are new avenues to compare the result with the functor calculus approach.

      Lieu : 1R2 - salle Cavaillès (salle 132)

      Notes de dernières minutes : Attention : jour et horaire inhabituels. Le séminaire débute à 16h15.

      [Séminaire]


    • Mercredi 22 mai 2013 - Stepan Orevkov - IMT

      Trace faible de Markov sur les algèbres de Hecke cubiques et invariants des entrelacs transverses

      Résumé : On construit des invariants des entrelacs transverse (dans le sens
      de la géométrie de contacte) en utilisant la trace faible de Markov
      sur les algébres de Hecke cubiques. La construction de tels invariants
      se réduit au calcul de la limite d’une suite croissante de certains
      modules noeteriens.

      Lieu : Salle Cavaillès (132) bât. 1R2

      Notes de dernières minutes : L’exposé commence à 10h15.

      [Séminaire]


    • Jeudi 14 novembre 2013 10:30-11:30 - Paul Bakouche - IMT

      Le théorème d’Eggan

      Résumé : La hauteur étoile (star height) est un invariant de complexité d’un langage régulier : c’est essentiellement le minimum du nombre d’opérations étoile (opération de Kleene qui est la concaténation d’un nombre arbitraire fini de copies d’expression régulière) nécessaires à la production d’expressions régulières du langage L.
      La complexité-boucle est un invariant de langage qui se lit lui géométriquement sur les automates finis (vus comme graphes) représentant le langage.
      L’objet de l’exposé est de montrer l’équivalence de ces deux invariants sur les langages réguliers.

      Lieu : 1R2 - 132 (salle Cavaillès) - Institut de Mathématiques, bât. 1R2

      Notes de dernières minutes : Noter le jour inhabituel : le séminaire aura lieu le jeudi (au lieu du mercredi).

      [Séminaire]


    • Lundi 16 décembre 2013 10:00-11:30 - Jean-Baptiste Meihlan - Institut Fourier, Grenoble

      Invariants de Milnor et polynôme de HOMFLYPT

      Résumé : L’objet de cet exposé est une formule reliant deux invariants d’entrelacs de nature différente, à savoir les invariants de Milnor, qui sont extraits du groupe fondamental du complémentaire, et le polynôme de HOMFLYPT, un invariant quantique. Après avoir rappelé les définitions nécessaires, nous verrons ainsi que les invariants de Milnor d’un entrelacs de la 3-sphère s’expriment comme une combinaison linéaire de polynôme de HOMFLYPT de noeuds obtenus par certaines opérations de somme en bande. Il s’agit d’un travail en commun avec A. Yasuhara.

      Lieu : Salle Picard (salle 129, bât. 1R2, 1er étage)

      Notes de dernières minutes : Veuillez noter le jour et le lieu inhabituels (pour le séminaire de topologie).

      [Séminaire]


    • Mercredi 29 janvier 2014 10:30-11:30 - F. Charette - ETH, Zürich

      How to generate non-trivial Lagrangian cobordisms via Lagrangian suspension

      Résumé : I will show that Hamiltonian isotopies act by suspension on the Lagrangian cobordism category recently introduced by Biran and Cornea. By using the relative Seidel representation, I will prove that this action is non-trivial on real Lagrangians in toric manifolds. This is joint work with Octav Cornea.

      [Séminaire]


    • Mercredi 16 avril 2014 10:30-12:00 - Renaud Detcherry - Ecole Polytechnique

      Formules asymptotiques pour les opérateurs courbes en TQFT

      Résumé : Résumé : A la suite des travaux de Jones et Witten, Reshetikhin et Turaev puis BHMV ont construit des théories quantiques topologiques des champs (TQFT), qui associe aux surfaces, cobordismes et 3-variétés divers invariants dit "quantiques".
      En particulier, à toute courbe sur une surface, on associe une suite d’endomorphismes appelés opérateurs courbes.
      On donnera une formule asymptotique liant les coefficients de matrices de ces opérateurs courbes aux fonctions traces sur l’espace des modules de la surface.

      Lieu : Salle 11 RDC 1R3

      [Séminaire]


    • Mercredi 18 juin 2014 10:00-12:00 - Benjamin Audoux - Marseille

      Une action des "tubes ribbons" sur le groupe libre réduit

      Résumé : Dans cet exposé, nous considérerons des tubes plongés dans B^4 possédant un remplissage par des boules dont toutes les intersections sont ribbons. Nous montrerons que ces objets induisent une action sur le groupe libre réduit qui les classifie à link-homotopie près. Cela peut-être vu comme une extension "welded" du résultat de Habegger et Lin sur les string-links classiques.

      Notes de dernières minutes : annulé pour cause de grève des trains (SNCF) et reporté au mardi 16 septembre.

      [Séminaire]


    • Mardi 16 septembre 2014 09:30-10:30 - Benjamin Audoux - CMI, Université Aix-Marseille

      Une action des "tubes ribbons" sur le groupe libre réduit

      Résumé : Dans cet exposé, nous considérerons des tubes plongés dans B^4 possédant un remplissage par des boules dont toutes les intersections sont ribbons. Nous montrerons que ces objets induisent une action sur le groupe libre réduit qui les classifie à link-homotopie près. Cela peut-être vu comme une extension "welded" du résultat de Habegger et Lin sur les string-links classiques.

      Lieu : Salle 132 bât. 1R2

      [Séminaire]


  • Philosophie des Mathématiques


    • Jeudi 5 mars 2015 15:00-16:00 - Benedikt Ahrens - CIMI, Acadie

      Univalent Foundations and the equivalence principle

      Résumé : The "equivalence principle" says that meaningful statements in mathematics should be invariant under the appropriate notion of equivalence - "sameness" - of the objects under consideration.
      In set theoretic foundations, the equivalence principle is not enforced ; e.g., the statement "1 ϵ Nat" is not invariant under isomorphism of sets.
      However, in the Univalent Foundations (UF) recently conceived by Fields Medalist Vladimir Voevodsky, the equivalence principle has been proved valid for some mathematical structures, in work both by others and myself.
      In this talk, I give a short introduction to the UF and review the aforementioned results on the equivalence principle in UF.
      Groupe de travail du Trimestre thématique CIPPMI "Current Issues in the Philosophy of Practice of Mathematics & Informatics"

      Lieu : Salle 132 Cavaillès, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 26 mai 2016 14:30-16:30 - Pierre Lochak - (CNRS, IMJ)

      Philosophie des mathématiques ou bien philosophie et mathématiques.

      Résumé : J’explorerai quelques fils historiques qui laissent penser que les mathématiques peuvent effectivement prendre ou reprendre une place importante dans l’histoire ou le concert des idées. Toutefois ces `mathématiques’ ne sont pas nécessairement de celles qui occupent les journées - et parfois les nuits - des mathématicien(ne)s au travail, ce pourquoi il est parfois prudent de les orner de guillemets. Je détaillerai en particulier l’exemple princeps de l’opposition continu/discret vue à travers le prisme anthropologico-théologico-politique que nous présentent ce qu’il est convenu d’appeler les grandes `idéologies’ du vingtième siècle. Alexandre Grothendieck et plus généralement ce qu’il paraît naturel de nommer `matière fonctorielle’ feront alors une courte apparition. Je tâcherai de préserver au fil de l’exposé un équilibre entre une nécessaire précision et ce qui peut sonner extrêmement programmatique et général.​
      Cet exposé est donné dans le cadre du trimestre thématique CIPPMI.

      Lieu : Bât 1R2, salle Picard 129

      [Séminaire]


    • Lundi 30 mai 2016 14:30-16:30 - John T. Baldwin - Department of Mathematics, Statistics and Computer Science, University of Illinois at Chicago

      The unreasonable effectiveness of model theory in Number theory

      Résumé : Emulating Wigner’s famous essay we attempt to delineate the characteristics of model theory that account for its impact across mathematics. The formalization of specific areas of mathematics is the basic theme ; this allows axiomatizations that respect the methodologies of each area. Secondly, classification theory allows the recognition of common methodologies in widely distinct areas. Thus two large groups of tame areas are identified : stable (and refinements) and o-minimal. Bourbaki’s `great mother structures’ : groups, order, topology’ are put in perspective and a 4th mother structure, geometry, takes its place in establishing dimension as the key to tameness. This organizational survey will be fleshed out by more specific considerations of interactions with number theory, identifying specific unifying model theoretic techniques. Examples include the Wilkie-Pila results on the André-Oort conjectures and work generated by Hrushovski on the Mordell-Lang conjectures.
      Cet exposé est donné dans le cadre du trimestre thématique CIPPMI.

      Lieu : Bât 1R3, Salle de séminaire MIP

      [Séminaire]


    • Mardi 30 mai 2017 14:00-15:30 - Brice Halimi - Univ. Paris-Nanterre, IREPH

      Changement de contexte et changement de base

      Résumé : La logique assure historiquement une médiation entre la philosophie du langage et la philosophie des mathématiques. C’est dans cette perspective que je m’intéresserai à la notion de contexte, notion essentielle en philosophie du langage, mais aussi en logique, à travers les notions d’univers de discours et de monde possible.
      La contextualité de la signification est un phénomène essentiel du langage ordinaire. Pour ne prendre qu’un exemple, il va de soi que le voyageur s’apprêtant à partir et annonçant "Tout est rentré dans ma valise" veut parler de ses effets personnels et non de la totalité des choses qui peuplent l’univers. La restriction contextuelle du mot "tout" est ici un exemple parmi d’innombrables autres de la contextualité de la signification. Une question importante est celle de savoir si et comment le sens contextuel de nos mots dérive par modulation de leur signification abstraite (c’est-à-dire linguistique). Face à cette question, je voudrais tout d’abord défendre l’idée que tout contexte est le résultat d’un changement de contexte, et toute signification en contexte le résultat d’une transposition.
      Je voudrais ensuite m’intéresser à la formalisation de la contextualité. En effet, un certain nombre de concepts mathématiques sont naturellement propres à représenter les notions de contexte et de changement de contexte, mais n’ont pas encore été appliqués en ce sens : en particulier le concept de catégorie fibrée. Car le cadre formel d’une catégorie fibrée permet de représenter à la fois la localité d’un contexte (au sens où un contexte est toujours une situation à l’intérieur de laquelle je me place) et sa variabilité (au sens où un contexte correspond toujours à une perspective que je peux quitter pour en adopter une autre). La question pendante que j’aborderai sera celle de savoir si la théorie de la descente peut être appliquée à l’analyse de la contextualité, autrement dit s’il est envisageable de vouloir recoller les différents sens contextuels d’une expression ou d’un énoncé comme formant autant d’aspects locaux d’une même signification globale (générale) putative.
      Séance conjointe avec le séminaire "Géométrie algébrique, champs, homotopie".

      Lieu : Salle Pellos 207 , Bât. 1R2

      Notes de dernières minutes : Séance conjointe avec le séminaire "Géométrie algébrique, champs, homotopie".

      [Séminaire]


  • Mathématiques et Philosophie Contemporaines


    • Jeudi 5 mars 2015 15:00-16:00 - Benedikt Ahrens - CIMI, Acadie

      Univalent Foundations and the equivalence principle

      Résumé : The "equivalence principle" says that meaningful statements in mathematics should be invariant under the appropriate notion of equivalence - "sameness" - of the objects under consideration.
      In set theoretic foundations, the equivalence principle is not enforced ; e.g., the statement "1 ϵ Nat" is not invariant under isomorphism of sets.
      However, in the Univalent Foundations (UF) recently conceived by Fields Medalist Vladimir Voevodsky, the equivalence principle has been proved valid for some mathematical structures, in work both by others and myself.
      In this talk, I give a short introduction to the UF and review the aforementioned results on the equivalence principle in UF.
      Groupe de travail du Trimestre thématique CIPPMI "Current Issues in the Philosophy of Practice of Mathematics & Informatics"

      Lieu : Salle 132 Cavaillès, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 26 mai 2016 14:30-16:30 - Pierre Lochak - (CNRS, IMJ)

      Philosophie des mathématiques ou bien philosophie et mathématiques.

      Résumé : J’explorerai quelques fils historiques qui laissent penser que les mathématiques peuvent effectivement prendre ou reprendre une place importante dans l’histoire ou le concert des idées. Toutefois ces `mathématiques’ ne sont pas nécessairement de celles qui occupent les journées - et parfois les nuits - des mathématicien(ne)s au travail, ce pourquoi il est parfois prudent de les orner de guillemets. Je détaillerai en particulier l’exemple princeps de l’opposition continu/discret vue à travers le prisme anthropologico-théologico-politique que nous présentent ce qu’il est convenu d’appeler les grandes `idéologies’ du vingtième siècle. Alexandre Grothendieck et plus généralement ce qu’il paraît naturel de nommer `matière fonctorielle’ feront alors une courte apparition. Je tâcherai de préserver au fil de l’exposé un équilibre entre une nécessaire précision et ce qui peut sonner extrêmement programmatique et général.​
      Cet exposé est donné dans le cadre du trimestre thématique CIPPMI.

      Lieu : Bât 1R2, salle Picard 129

      [Séminaire]


    • Lundi 30 mai 2016 14:30-16:30 - John T. Baldwin - Department of Mathematics, Statistics and Computer Science, University of Illinois at Chicago

      The unreasonable effectiveness of model theory in Number theory

      Résumé : Emulating Wigner’s famous essay we attempt to delineate the characteristics of model theory that account for its impact across mathematics. The formalization of specific areas of mathematics is the basic theme ; this allows axiomatizations that respect the methodologies of each area. Secondly, classification theory allows the recognition of common methodologies in widely distinct areas. Thus two large groups of tame areas are identified : stable (and refinements) and o-minimal. Bourbaki’s `great mother structures’ : groups, order, topology’ are put in perspective and a 4th mother structure, geometry, takes its place in establishing dimension as the key to tameness. This organizational survey will be fleshed out by more specific considerations of interactions with number theory, identifying specific unifying model theoretic techniques. Examples include the Wilkie-Pila results on the André-Oort conjectures and work generated by Hrushovski on the Mordell-Lang conjectures.
      Cet exposé est donné dans le cadre du trimestre thématique CIPPMI.

      Lieu : Bât 1R3, Salle de séminaire MIP

      [Séminaire]


    • Mardi 30 mai 2017 14:00-15:30 - Brice Halimi - Univ. Paris-Nanterre, IREPH

      Changement de contexte et changement de base

      Résumé : La logique assure historiquement une médiation entre la philosophie du langage et la philosophie des mathématiques. C’est dans cette perspective que je m’intéresserai à la notion de contexte, notion essentielle en philosophie du langage, mais aussi en logique, à travers les notions d’univers de discours et de monde possible.
      La contextualité de la signification est un phénomène essentiel du langage ordinaire. Pour ne prendre qu’un exemple, il va de soi que le voyageur s’apprêtant à partir et annonçant "Tout est rentré dans ma valise" veut parler de ses effets personnels et non de la totalité des choses qui peuplent l’univers. La restriction contextuelle du mot "tout" est ici un exemple parmi d’innombrables autres de la contextualité de la signification. Une question importante est celle de savoir si et comment le sens contextuel de nos mots dérive par modulation de leur signification abstraite (c’est-à-dire linguistique). Face à cette question, je voudrais tout d’abord défendre l’idée que tout contexte est le résultat d’un changement de contexte, et toute signification en contexte le résultat d’une transposition.
      Je voudrais ensuite m’intéresser à la formalisation de la contextualité. En effet, un certain nombre de concepts mathématiques sont naturellement propres à représenter les notions de contexte et de changement de contexte, mais n’ont pas encore été appliqués en ce sens : en particulier le concept de catégorie fibrée. Car le cadre formel d’une catégorie fibrée permet de représenter à la fois la localité d’un contexte (au sens où un contexte est toujours une situation à l’intérieur de laquelle je me place) et sa variabilité (au sens où un contexte correspond toujours à une perspective que je peux quitter pour en adopter une autre). La question pendante que j’aborderai sera celle de savoir si la théorie de la descente peut être appliquée à l’analyse de la contextualité, autrement dit s’il est envisageable de vouloir recoller les différents sens contextuels d’une expression ou d’un énoncé comme formant autant d’aspects locaux d’une même signification globale (générale) putative.
      Séance conjointe avec le séminaire "Géométrie algébrique, champs, homotopie".

      Lieu : Salle Pellos 207 , Bât. 1R2

      Notes de dernières minutes : Séance conjointe avec le séminaire "Géométrie algébrique, champs, homotopie".

      [Séminaire]


  • Séminaire CIMI


    • Lundi 8 juillet 2013 14:00-15:00 - Ami Wiesel

      Covariance estimation in graphical models (Part II)

      Résumé : In this short tutorial, we will discuss recent advances in covariance estimation in graphical models and their applications. We will begin with the classical results on covariance selection, and continue to modern contributions on high dimensional structure learning. We will discuss the analogy to traditional spectral estimation theory including moving average (MA), autoregressive (AR) and moving average autoregressive (ARMA) processes. Most of the tutorial will emphasize the Gaussian setting but we will also address robust methods for non-Gaussian settings which have recently attracted considerable attention. Time permitting, we will also consider distributed solutions based on message passing algorithms.
      http://www.cs.huji.ac.il/ amiw/

      Lieu : ENSEEIHT, Salle B105

      [Séminaire]


    • Lundi 8 juillet 2013 15:30-16:30 - Jose Bioucas-Dias

      Hyperspectral unmixing via sparse regression. Optimization problems and algorithms

      Résumé : Hyperspectral unmixing is the decomposition of the pixel spectra from a hyperspectral image into a collection of constituent spectra, or spectral signatures, called endmembers, and the fractional abundances, one set per pixel. Hyperspectral unmixing has recently been approached in a semi-supervised fashion, by assuming that the observed image signatures can be expressed in the form of linear combinations of a number of pure spectral signatures known in advance (e.g., spectra collected on the ground by a field spectro-radiometer). Unmixing then amounts to finding the optimal subset of signatures in a (potentially very large) spectral library that can best model each mixed pixel in the scene. In practice, this is a combinatorial problem which calls for efficient linear sparse regression techniques based on sparsity-inducing regularizers. In this talk, I will address a set of recently introduced hyperspectral unmixing techniques based on sparse regression. In this approach, the unmixing is obtained by solving a convex optimization problem, where the objective function is a sum of convex terms with possibly convex constraints. Usually, one of terms in the objective function measures the data fidelity while the others, jointly with the constraints, enforce some type of sparsity on the solution.
      Several particular features of these problems (e.g., huge dimensionality and nonsmoothness) preclude the use of off-the-shelf optimization tools and have stimulated a considerable amount of research. In this talk, I will present a new class of algorithms to handle these convex optimization problems. The proposed class of algorithms is an instance of the so-called alternating direction method of multipliers (ADMM), for which convergence sufficient conditions are known. We show that these conditions are satisfied by the proposed algorithms. The effectiveness of the proposed approach is illustrated in a series of hyperspectral unmixing problems.

      Lieu : ENSEEIHT, Salle B105

      [Séminaire]


    • Lundi 15 juillet 2013 14:00-15:00 - Jose Bioucas-Dias

      Interferometric Phase Image Estimation via Sparse Coding in the Complex Domain

      Résumé : In this seminar I will address interferometric phase image estimation — that is, the estimation of phase modulo-$2pi$ images from sinusoidal $2pi$-periodic and noisy observations. These degradation mechanisms make interferometric phase image estimation a quite challenging problem. We tackle this challenge by reformulating the original estimation problem as a sparse regression in the complex domain. Following the standard procedure in patch-based image restoration, the image is partitioned into small overlapped square patches and the vector corresponding to each patch is modeled as a sparse linear combination of vectors, termed atoms, taken from a set called dictionary. Aiming at optimal sparse representations, and thus at optimal noise removing capabilities, the dictionary is learned from the data it represents via matrix factorization with sparsity constraints on the code, (i.e., the regression coefficients) enforced by the $ell_1$ norm. The effectiveness of the new sparse coding based approach to interferometric phase estimation, termed SpInPHASE, is illustrated in a series of experiments with simulated and real data.

      Lieu : ENSEEIHT, Salle B105

      [Séminaire]

0 | 10

  • Actions acylindriques


    • Lundi 8 décembre 2014 16:00-17:00 - Dylan Thurston

      Seminaire geometrie : A computable criterion for rational maps

      Résumé : Exceptionnellement le seminaire de geometrie et topologie se tiendra a la place du groupe de travail.
      Résumé : In 1982, W. Thurston gave a criterion for a topological branched self-cover of the sphere to be equivalent to a rational map, in terms of a certain obstruction, that exists exactly when the map is not rational. Recently, we gave a dual positive criterion in terms of certain graphical spines and elastic networks.
      In this talk, we will focus on programs for finding this positive criterion and examples of what they look like

      [Séminaire]


  • Mathématiques pour la biologie


    • Jeudi 16 mai 13:30-14:30 - Audrey Dussutour - CRCA (Toulouse)

      Problem Solving in Distributed Systems

      Résumé : The study of distributed systems aims to understand how individual-level behaviors can lead to complex collective level patterns. Usually, interactions between individuals allows groups of organisms to solve problems that exceed the cognitive capabilities of individuals. In this seminar I will present two different models to show how distributed system solve complex problems : Ants an Slime molds. I will show how these organisms adjust their behavior to environmental constraints. First, I will focus on traffic organization and decision making in ants and second I will present our recent data on decision making in slime molds.

      Lieu : salle MIP, 1er étage bat 1R3

      [Séminaire]


    • Jeudi 6 juin 13:30-14:30 - Brian Carlson (Department of Molecular and Integrative Physiology, University of Michigan)

      A Systematic Methodology for Parameter Subset Selection and Identification : Cardiovascular Function in Heart Transplant Patients.

      Résumé : Tackling an open biological question is typically done by obtaining experimental or clinical data and then using a biosimulation model to analyze the data to gain understanding. However once the biosimulation model is chosen, care must be taken to select parameters in the model that can be adjusted to yield a unique set of values for each dataset. If the selected parameter subset is unique then we have confidence that there is actually a difference when comparing the values across experiments, patients or animals. We have assembled an approach which utilizes sensitivity analysis and structured correlation methods to select a model parameter subset that can be uniquely identified using optimization methods to match experimental datasets. A final check to ensure identifiability in the neighborhood of the optimized parameter values using a delayed rejection adaptive metropolis (DRAM) algorithm will also be presented. This workflow will be illustrated in the context of identifying cardiovascular function in heart transplant patients during recovery. We will also discuss how to extend this methodology to choose between different biosmulation models subject to a given dataset.

      Lieu : salle MIP, 1er étage bat 1R3

      [Séminaire]


    • Jeudi 20 juin 13:30-14:30 - Nicolas Savy - IMT

      Seminaire annulé reporté à septembre

      Lieu : salle MIP, 1er étage bat 1R3

      [Séminaire]


    • Jeudi 24 octobre 13:30-14:30 - Matthias Zytnicki - INRA Castanet MIAT

      Finding differentially expressed sRNA-Seq regions with srnadiff, plus some stories about genome assembly.

      Résumé : In a first part, I will present my work on small RNA (sRNA) differential expression. sRNAs encompass a great variety of different molecules of different kinds, such as micro RNAs, small interfering RNAs, Piwi-associated RNA, among other. Small RNA sequencing is thus routinely used to assess the expression of the diversity of sRNAs, usually in the context of differentially expression, where two conditions are compared. Many tools have been presented to detect differentially expressed micro RNAs, because they are well documented, and the associated genes are well defined. However, tools are lacking to detect other types of sRNAs, which are less studied, and have an imprecise ``gene’’ structure. We present here a new method, called srnadiff, to find all kinds of differentially expressed sRNAs.
      In a second part, I will present you my current (preliminary) work on genome assembly, and more specifically on scaffolding using linked reads (10X technology).
      I will try to show how it can be related to a 1D-segmentation problem.
      I am looking forward to your advice on this type of data.

      Lieu : Salle MIP, 1er étage 1R3 IMT

      [Séminaire]


    • Jeudi 14 novembre 13:30-14:30 - Daniele Avitabile - University of Nottingham

      slow passage through bifurcations in infinite-dimensional dynamical systems

      Résumé : Ordinary Differential Equations (ODEs) in which state variables evolve according to disparate time scales are known to support solutions exhibiting slow passages through bifurcations and canard segments. These solutions are indeed considered to be footprints of time-scale separation, and they have been studied extensively in the past decades to explain a vast repertoire of temporal patterns including mixed-mode oscillations, bursting, and excitable dynamics.
      The literature on the topic deals primarily with finite- (and usually low-) dimensional dynamical systems. In the mathematical neuroscience community, for instance, there exists a well-defined methodology for single-cell models with time-scale separation, but not for spatially-extended or network models.
      I will present a rigorous framework for the local analysis of canards and slow passages through bifurcations in a large class of infinite-dimensional dynamical systems with time-scale separation. The framework, which relies on a centre-manifold reduction proposed by Iooss and coworkers, is applicable to models where an infinite-dimensional dynamical system for fast variables is coupled to a finite-dimensional dynamical system for slow variables. I will discuss examples where the fast variables evolve according to systems of local and nonlocal reaction-diffusion PDEs, integro-differential equations, or delay-differential equations. This approach opens up the possibility of studying spatio-temporal canards and slow passages through bifurcations in spatially-extended systems, and it provides an analytical foundation for several numerical observations recently reported in literature.
      This is joint work with Mathieu Desroches, Romain Veltz, and Martin Wechselberger.

      Lieu : salle MIP, 1er étage bat 1R3

      [Séminaire]


    • Jeudi 21 novembre 13:30-14:30 - Sarah Penington - University of Bath

      The motion of hybrid zones and genealogies in pushed waves

      Résumé : Suppose two populations with different genetic types live close to each other and can interbreed, but hybrid offspring have a lower evolutionary fitness. The interface between such populations is known as a hybrid zone. We can model this situation using a stochastic process. I will discuss a result on the motion of the interface, which is related to a well-known PDE result connecting the Allen-Cahn equation and mean curvature flow.
      If we take a simplified model in only one spatial dimension, we can trace the ancestral lineages of individuals backwards in time and (in some cases) determine the asymptotic behaviour of the genealogy of a sample of individuals. Several interesting questions about the genealogies remain open.
      Partly based on joint work with Alison Etheridge and Nic Freeman.

      Lieu : Attention ! Salle 106 bat 1R1

      [Séminaire]

0 | 10 | 20

  • Monge-Ampère


    • Vendredi 22 mai 2015 09:00-10:00 - Hoang Chinh LU - Chalmers Techniska Högskola

      Un cousin du flot de Calabi.

      Résumé : On introduit et étudie le flot de gradient d’une fonctionnelle d’energie libre sur l’espace de Wasserstein W_2(X) sur une variété Kählerienne compacte. Dans le cas où la première classe de Chern est negative, on montre que le flot existe et qu’il converge vers la métrique de Kaher-Einstein. Travail en commun avec Robert Berman (CTH).

      [Séminaire]


  • dynamique complexe (doctorants)


    • Mardi 11 mars 2014 11:00-12:00 - Fabrizio Bianchi

      GdT des doctorants de dynamique complexe

      Résumé : Courants et dynamique complexe à plusieurs variables

      [Séminaire]


    • Mardi 13 mai 2014 11:00-12:00 - Bastien Rossetti

      GdT des doctorants de dynamique complexe

      [Séminaire]


  • Géométrie Complexe


    • Jeudi 10 octobre 10:30-11:30 - Tomoyuki Hisamoto - Nagoya University

      Optimal destabilizing degeneration and the geometric flow for a Fano manifold

      [Séminaire]



    • Jeudi 24 octobre 10:30-11:30 - Olivier Benoist - ENS Paris

      La méthode de Clemens-Griffiths sur un corps non clos

      Résumé : Le problème de Lüroth demande si toute variété
      unirationnelle est rationnelle. Sur $\mathbb C$, il admet une réponse positive
      pour les courbes et les surfaces, mais est en défaut en dimension
      supérieure. Dans cet exposé, je considérerai le problème de Lüroth pour
      des variétés géométriquement rationnelles sur un corps non
      algébriquement clos $k$. En adaptant dans ce contexte la stratégie
      développée par Clemens et Griffiths sur $\mathbb C$ (qui repose sur la théorie de
      Hodge), je donnerai de nouveaux exemples de $k$-variétés qui sont
      géométriquement rationnelles, $k$-unirationnelles, mais pas
      $k$-rationnelles. Il s’agit d’un travail en commun avec Olivier Wittenberg.

      [Séminaire]


    • Jeudi 31 octobre -

      Relâche (Toussaint)

      [Séminaire]


    • Jeudi 7 novembre 10:30-11:30 - Dimitri Markushevich - Université de Lille

      TBA

      [Séminaire]


    • Jeudi 14 novembre 10:30-11:30 - Carl Tipler - Laboratoire de Mathématiques de Bretagne Atlantique

      Descente des fibrés stables sous quotients GIT

      Résumé : On présentera une nouvelle approche pour construire des exemples de fibrés holomorphes munis de métriques d’Hermite-Einstein. On étudiera à cette fin la descente de fibrés holomorphes sous réduction symplectique, en partant du cas torique. À l’aide de la correspondence de Kobayashi-Hitchin, on en déduira un critère combinatoire pour comparer des espaces de modules de fibrés stables sur des variétés toriques reliées par des quotients GIT.

      [Séminaire]


    • Jeudi 21 novembre 10:30-11:30 - Hugues Auvray - Laboratoire de Mathématiques d'Orsay

      TBA (salle Picard)

      Lieu : Salle Picard

      [Séminaire]


    • Jeudi 30 janvier 2020 10:30-11:30 - Vincent Koziarz - Institut de Mathématiques de Bordeaux

      TBA

      [Séminaire]


    • Jeudi 6 février 2020 10:30-11:30 - Takeo Ohsawa - Nagoya University

      TBA

      [Séminaire]

0 | ... | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | 110 | 120 | 130 | 140

  • processus déterminantaux


    • Jeudi 18 juin 2015 15:00-16:00 - Elizabeth et Mark Meckes - Case Western Reserve University

      Self-similarity in the eigenvalues of random unitary matrices

      Résumé : Self-similarity in the eigenvalues of random unitary matrices

      Lieu : salle réunion MIP 1R3

      [Séminaire]



Groupes de Travail


  • Probabilités et statistique


    • Lundi 15 avril 12:30-13:30 - Sébastien Gerchinovitz et François Malgouyres - IMT

      Théorie du deep learning : introduction et théorie de l’approximation

      Résumé : Les succès pratiques récents des réseaux de neurones profonds ont réactivé un intérêt certain pour l’étude théorique du deep learning. Dans cet exposé, nous commencerons par introduire le formalisme mathématique et quelques propriétés des réseaux de neurones feed-forward. Dans un second temps, nous exposerons quelques résultats en théorie de l’approximation qui visent à quantifier l’expressivité de ces réseaux.

      Lieu : Amphithéâtre Schwartz, Bât 1R3

      [Séminaire]


    • Lundi 6 mai 12:30-13:30 - Bezirgen Veliyev - Aarhus University

      Functional sequential treatment allocation

      Résumé : In this paper we study a treatment allocation problem with multiple treatments, in which the individuals to be treated arrive sequentially. The goal of the policy maker is to treat every individual as well as possible. Which treatment is “best’’ is allowed to depend on various characteristics (functionals) of the individual-specific outcome distribution of each treatment. For example measures of welfare, inequality, or poverty. We propose the Functional Sequential Allocation policy, and provide upper bounds on the regret it incurs compared to the oracle policy that knows the best treatment for each individual. These upper bounds increase sublinearly in the number of treatment assignments and we show that this regret guarantee is minimax optimal. In addition, the assumptions under which this regret guarantee is established are as weak as possible—even a minimal weakening of them will imply non-existence of policies with regret increasing sub-linearly in the number of assignments.
      Link for the preprint : https://arxiv.org/pdf/1812.09408.pdf

      Lieu : Salle 106, bâtiment 1R1

      [Séminaire]


    • Jeudi 9 mai 10:30-11:45 - Sébastien Gerchinovitz et François Malgouyres - IMT

      Théorie du deep learning : optimisation et erreur de généralisation

      Lieu : Amphithéâtre Schwartz, Bât 1R3

      Notes de dernières minutes : Cet exposé est la suite de l’exposé du 15 avril à propos de résultats théoriques pour le deep learning. Nous présenterons ici deux types de résultats : des garanties sur la complexité statistique des réseaux feed-forward (qui impliquent un contrôle de l’erreur de généralisation), et des propriétés relatives à l’optimisation (non-convexe) des paramètres de ces réseaux : calcul du gradient, propriétés de la fonction objectif.

      [Séminaire]


    • Lundi 27 mai 12:30-13:30 - Xavier Pennec - INRIA Sophia Antipolis

      Barycentric Subspace Analysis : an extension of PCA to manifolds

      Résumé : At the interface of geometry, statistics, image analysis and medicine, computational anatomy aims at learning the biological variability of the organs shapes and their dynamics at the population level. Since shapes and deformations live in non-linear spaces, this requires a consistent statistical framework on manifolds and Lie groups, which has motivated the development of Geometric Statistics during the last decade. I address in this talk the generalization of Principal Component Analysis (PCA) to Riemannian manifolds and potentially more general stratified spaces. The classical tangent PCA developing data in the tangent space at the mean often fails for multimodal or large support distributions. Other techniques like Principal Geodesic Analysis (PGA) and Geodesic PCA (GPCA) that minimize the distance to Geodesic Subspaces (GS), are still based on subspaces defined by a central point or a central geodesic. We first propose Barycentric Subspaces (BS), a new and more general type of family of subspaces in manifolds, implicitly defined as the locus of weighted means of k+1 reference points. BS locally define a submanifold of dimension k which generalizes geodesic subspaces. Barycentric subspaces can naturally be nested, which allow the construction of inductive forward or backward nested subspaces approximating data points. In order to be optimal for all dimensions together, we rephrase PCA in Euclidean spaces as an optimization on flags of linear subspaces (a hierarchies of properly embedded linear subspaces of increasing dimension) using an extension of the unexplained variance criterion that generalizes nicely to flags of barycentric subspaces in Riemannian manifolds. This results into a particularly appealing generalization of PCA on manifolds call Barycentric Subspaces Analysis (BSA). The method will be illustrated on spherical and hyperbolic spaces, and on diffeomorphisms encoding the deformation of the heart in cardiac image sequences.

      Lieu : Bâtiment 1R3, salle de conférence MIP (1er étage)

      [Séminaire]


    • Lundi 8 juillet 12:30-13:30 - AOC members - IMT / IRIT

      Recent contributions in the AOC project

      Résumé : Four recent contributions from members of the AOC project will be presented.

      Lieu : bât 1R3, salle de conférence du 1er étage

      [Séminaire]


    • Mercredi 18 septembre 12:30-13:30 -

      Exposé annulé.

      [Séminaire]

0 | ... | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100

  • GT de probabilités


    • Vendredi 18 octobre 2013 15:30-17:30 - Bertand CLOEZ - IMT

      Introduction aux PDMP et au processus TCP

      Résumé : Dans cet exposé, nous introduirons, brièvement, les "Processus Markoviens Déterministes par Morceaux" (PDMP, en anglais) et donnerons, en particulier, quelques exemples et problématiques. Un de ces exemples est le processus TCP. Celui-ci croit linéairement et se fragmente à des taux exponentielles. Nous expliciterons sa mesure invariante de deux manières différentes : via la méthode des moments ou via des suites auto-régressives. Nous décrirons aussi sa convergence vers l’équilibre en distance de Wasserstein par trois méthodes différentes : via l’edp associée, via un couplage ou via des relations de commutations.

      Lieu : Salle 106 1R1

      [Séminaire]


    • Vendredi 8 novembre 2013 15:00-17:00 - Bertand CLOEZ - IMT

      Introduction aux PDMP et au processus TCP suite

      Résumé : Résumé : "Dans cet exposé, nous introduirons, brièvement, les
      "Processus Markoviens Déterministes par Morceaux" (PDMP, en anglais)
      et donnerons, en particulier, quelques exemples et problématiques. Un
      de ces exemples est le processus TCP. Celui-ci croit linéairement et
      se fragmente à des taux exponentielles. Nous expliciterons sa mesure
      invariante de deux manières différentes : via la méthode des moments ou
      via des suites auto-régressives. Nous décrirons aussi sa convergence
      vers l’équilibre en distance de Wasserstein par trois méthodes
      différentes : via l’edp associée, via un couplage ou via des relations
      de commutations."

      Lieu : salle MIP 1R3

      [Séminaire]


    • Vendredi 15 novembre 2013 15:00-17:00 - Bertand CLOEZ - IMT

      Introduction aux PDMP et au processus TCP suite

      Lieu : 132 IR2

      [Séminaire]


    • Vendredi 22 novembre 2013 15:00-17:00 - P. Monmarché - IMT

      TBA

      Lieu : Salle 106 1R1

      [Séminaire]



    • Mardi 11 juin 14:00-15:00 - J. Tapia - IMT

      Groupes formels (suite et fin ?)

      [Séminaire]


    • Mardi 24 septembre 14:00-15:00 - Toutes et tous

      Réunion rentrée GdT

      [Séminaire]


    • Mardi 1er octobre 14:00-15:00 - Dario Beraldo - IMT

      GdT Langlands - Introduction

      [Séminaire]


    • Mardi 8 octobre 15:30-16:30 - D. Mattei - IMT

      GdT Langlandes : groupes réductifs I

      [Séminaire]


    • Mardi 22 octobre 15:30-16:30 - M. Pippi - IMT

      GdT Langlandes : groupes réductifs II

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60

  • Groupe de travail Image


    • Lundi 30 septembre 2013 14:00-16:00 - Hervé Carfantan - Institut de recherche en Astrophysique et Planétologie (IRAP)

      La parcimonie sous toutes (?) ses formes pour un problème inverse d’analyse spectrale en échantillonnage irrégulier

      Résumé : La représentation et l’approximation parcimonieuses des signaux et images ont été largement exploitées dans un grand nombre d’applications en parallèle de leur développement théorique depuis une vingtaine d’années. Je mettrai l’accent ici sur l’utilisation d’une information a priori de parcimonie dans la résolution d’un problème inverse, plus particulièrement pour la déconvolution de spectres de raies à partir de données irrégulièrement échantillonnées. Je présenterai les différentes formes sous lesquelles cette information a priori de parcimonie peut-être prise en compte, via une approche d’optimisation déterministe au travers des algorithmes gloutons et des critères relaxés, ou une approche d’échantillonnage stochastique grâce au modèle Bernoulli-Gaussien. Je tenterai de présenter à la fois les propriétés théoriques et l’utilisation pratique des différentes formes que peut prendre la parcimonie dans ce contexte applicatif très délicat.

      Lieu : ENSEEIHT, salle à préciser

      [Séminaire]


    • Lundi 25 novembre 2013 14:00-16:00 - Nicolas Papadakis - CNRS, Institut de Mathématiques de Bordeaux

      Optimal transport with proximal splitting

      Résumé : In this talk, we present the use of first order convex optimization schemes to solve the discretized dynamic optimal transport problem, initially proposed by Benamou and Brenier in 2000.
      We develop a staggered grid discretization that is well adapted to the computation of the L2 optimal transport geodesic between distributions defined on a uniform spatial grid.
      We show how proximal splitting schemes can be used to solve the resulting large scale convex optimization problem.
      A specific instantiation of this method on a centered grid corresponds to the initial algorithm developed by Benamou and Brenier.
      We also show how more general cost functions can be taken into account and how to extend the method to perform optimal transport on a Riemannian manifold.

      Lieu : IMT - Salle de conférence MIP Bâtiment 1R3, 1er étage

      [Séminaire]


    • Lundi 13 janvier 2014 14:00-16:00 - Nicolas Papadakis - CNRS, Institut de Mathématiques de Bordeaux

      Optimal transport with proximal splitting

      Résumé : In this talk, we present the use of first order convex optimization schemes to solve the discretized dynamic optimal transport problem, initially proposed by Benamou and Brenier in 2000. We develop a staggered grid discretization that is well adapted to the computation of the L2 optimal transport geodesic between distributions defined on a uniform spatial grid. We show how proximal splitting schemes can be used to solve the resulting large scale convex optimization problem. A specific instantiation of this method on a centered grid corresponds to the initial algorithm developed by Benamou and Brenier. We also show how more general cost functions can be taken into account and how to extend the method to perform optimal transport on a Riemannian manifold.

      Lieu : IMT - Salle de conférence MIP Bâtiment 1R3, 1er étage

      [Séminaire]

0 | 10 | 20


    • Mardi 18 juin 2013 14:00-15:30 - Andréa RAU - INRA Jouy-en-Josas

      Joint estimation of causal effects from observational and intervention gene expression data

      Lieu : Salle GMM13, INSA de Toulouse

      [Séminaire]


    • Mardi 4 février 2014 14:00-15:00 - Léa Laporte - IRIT

      Sélection de variables via des SVM parcimonieux – Application à l’apprentissage d’ordonnancement en Recherche d’Information

      Lieu : INRA, salle de conférences

      [Séminaire]


    • Vendredi 11 juillet 2014 10:30-12:00 - Hélène Sarter - CHRU Lille

      Groupe de travail Bio-Stat-Math

      Résumé : Il sera question de problèmes statistiques liés à l’exploitation du registre Epimad. Il s’agit d’un registre mis en place en 1988 sur les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) qui couvre le Nord-pas-de-Calais, la Somme et la Seine-Maritime soit près de 10% du territoire national en population. Ce registre a pour objectif d’évaluer l’incidence de la maladie et son évolution mais il est également le support de nombreuses études analytiques permettant de mieux connaître les MICI et leurs déterminants. Parmi les questions statistiques liées à ce registre, l’intégration de données hétérogènes est un des éléments qui pourrait susciter des interactions avec Toulouse.

      Lieu : Salle Huron, 106, bât. 1R1

      [Séminaire]



    • Vendredi 27 septembre 2013 10:45-11:15 -

      réunion d’organisation

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 19 septembre 2014 10:30-11:00 - M. Klughertz

      réunion d’organisation

      [Séminaire]


    • Vendredi 10 avril 2015 10:30-11:30 - Yohann Genzmer - IMT

      Problème de Poincaré et courbes polaires

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 18 juin 2015 09:00-10:00 - Ameni Gargouri - Université de Sfax, Tunisie

      La théorie de perturbation de l’oscillateur de Duffing.

      Lieu : salle Cavailles (132) , bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 19 juin 2015 10:30-11:30 - Damien Bouloc - IMT

      Fibres singulières d’un système de pliage de polygones 3D

      Résumé : Dans cet exposé, on s’intéresse à un système introduit par Kapovich et Millson sur l’ensemble des configurations de polygones 3D dont les longueurs des côtés sont fixées. Géométriquement, il s’interprète comme le pliage des polygones le long de certaines diagonales. Pour des longueurs de côtés génériques, l’ensemble des configurations de polygones est une variété, que l’on peut munir d’une structure symplectique, et on se retrouve dans le cadre classique d’un système Hamiltonien intégrable. Ce système admet alors une propriété remarquable : ses fibres singulières sont des sous-variétés homogènes isotropes. On évoquera aussi le cas de longueurs non-génériques où, en se plaçant dans le cadre des orbispaces symplectiques, on peut donner une formulation équivalente de ce résultat.

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 25 septembre 2015 09:30-10:00 -

      Réunion d’organisation

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 23 septembre 2016 10:30-11:30 -

      Reunion d’organisation

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]



    • Mercredi 11 décembre 2013 10:30-12:00 - Patrick Massot - Ecole Polytechnique

      Topologie du groupe de transformations de contact au-dessus d’une surface

      Lieu : salle Cavailles - bat. 1R2

      [Séminaire]


    • Lundi 31 mars 2014 10:30-12:00 - Francesco Costantino - Université de Strasbourg

      Titre : "Un introduction à la conjecture du volume pour les polyèdres"

      Résumé : Titre : "Un introduction à la conjecture du volume pour les polyèdres"
      Résumé : La conjecture du volume, due à Rinat Kashaev, crée un lien surprenant entre la géométrie hyperbolique des variétés de dimension trois et les théorie quantiques des champs topologiques. Le premier but de cet exposé est de donner une introduction à cette conjecture fascinante en définissant les objets qu’elle relie et en rappelant les résultats les plus importants connus.
      Dans la deuxième partie de cet exposé je formulerai une nouvelle version de la conjecture qui s’applique aux polyèdres hyperboliques.
      Je la motiverai en discutant une famille infinie de cas pour laquelle j’ai pu la prouver ainsi qu’un résultat récent (joint avec François Guéritaud et Roland van der Veen) qui relie les invariants sous-jacents à la conjecture (les réseaux de spin) à des équations différentielles satisfaites par le volume hyperbolique des polyèdres.

      Lieu : bat. 1R2 salle Caveilles (132)

      [Séminaire]


    • Mercredi 9 avril 2014 10:30-12:00 - Stepan Orevkov - IMT

      Genre slice et forme de Seifert

      Lieu : Salle Picard

      [Séminaire]


    • Mercredi 23 avril 2014 10:30-12:00 - Victor Turchin - Kansas State University et IHES

      Les espaces de configurations et les espaces d’immersions non-k-égales

      Résumé : Les espaces de configurations non-k-égales dans un espace euclidien ont
      attiré beaucoup d’attention dans les vingt dernières années. Leur
      homologie est bien connue mais a une description combinatoire compliquée.
      Dans mon exposé je vais donner une approche opéradique d’expliciter cette
      homologie en question. La structure algébrique qu’on obtient se manifeste
      naturellement en application avec l’étude des espaces d’immersions sans
      auto-intersections de degré k.

      Lieu : Salle 11 RDC 1R3

      [Séminaire]


  • Groupe de Travail doctorant théorie de Sturm-Lott-Villani


    • Jeudi 14 février 2013 10:30-12:00 - Thibaut Le Gouic

      Transport optimal

      Résumé : Le but de cet exposé est de définir brièvement les notions de transport optimal qui seront utilisées par la suite.

      Lieu : Salle 207 - 2ème étage - Bâtiment 1R2

      [Séminaire]


    • Mercredi 27 février 2013 10:00-12:00 - Benoit Huou

      Inégalités fonctionnelles

      Résumé : Les inégalités fonctionnelles vérifiées par les espaces à courbure minorée.

      Lieu : Salle Picard (Bat 1R2 Salle 129)

      [Séminaire]


    • Mercredi 13 mars 2013 10:00-12:00 - Benoit Huou

      Inégalités fonctionnelles 2

      Résumé : Les inégalités fonctionnelles vérifiées par les espaces à courbure minorée. (suite de l’exposé précédent)

      Lieu : Salle de conférence MIP (Bâtiment 1R3, 1er étage)

      [Séminaire]


    • Mercredi 20 mars 2013 10:00-12:00 - Benoit Huou

      Inégalités fonctionnelles 3

      Résumé : Les inégalités fonctionnelles vérifiées par les espaces à courbure minorée. (suite de l’exposé précédent)

      Lieu : Salle de conférence MIP (Bâtiment 1R3, 1er étage)

      [Séminaire]


    • Mercredi 3 avril 2013 10:00-12:00 - Raphaël Bouyrie

      Théorème de Lott-Villani

      Résumé : 1) Quelques définitions préliminaires, notamment sur la convergence de Gromov Hausdorff d’espaces de longueurs, la notion de déplacement convexe.
      2) La définition de minoration de la courbure de Ricci au sens de Lott-Villani (et Sturm).
      3) Rappeler (ou énoncer) des résultats dus à McCain notamment sur le transport optimal qui servent pour la preuve.
      3) Présenter la preuve (au moins les grandes lignes) de deux théorèmes fondamentaux de l’article : l’équivalence entre N-tenseur de Ricci positif au sens a) et au sens de Lott-Villani.

      Lieu : Salle de conférence MIP (Bâtiment 1R3, 1er étage)

      [Séminaire]


    • Mercredi 10 avril 2013 10:00-12:00 - Raphaël Bouyrie

      Théorème de Lott-Villani (suite)

      Résumé : Présenter la preuve (au moins les grandes lignes) de deux théorèmes fondamentaux de l’article : l’équivalence entre N-tenseur de Ricci positif au sens a) et au sens de Lott-Villani.

      Lieu : Salle de conférence MIP (Bâtiment 1R3, 1er étage)

      [Séminaire]



    • Jeudi 10 décembre 2015 14:30-16:00 - Andrew Arana - Univ. Paris 1, IHPST

      Théorèmes de Gödel

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 14 janvier 2016 14:30-16:00 - Etienne Fieux - IMT, Picard

      Combinatoire topologique et théorie des graphes

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 21 janvier 2016 14:30-16:00 - Etienne Fieux - IMT, Picard

      Combinatoire topologique et théorie des graphes

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 28 janvier 2016 14:30-16:00 - Damiano Mazza - CNRS, LIPN

      Lambda calcul et correspondance de Curry-Howard

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 11 février 2016 14:30-16:00 - Sergei Soloviev - IRIT

      Logique, catégories, lambda calcul

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 24 mars 2016 14:00-15:30 - Assia Mahboubi - INRIA

      Preuves mécaniques de théorèmes

      Résumé : Les assistants de preuve sont des logiciels qui permettent de formaliser, manipuler, vérifier des énoncés mathématiques et leurs preuves dans un langage logique parfaitement codifié. L’un des bénéfices ---mais pas le seul--- de ce travail de formalisation est qu’il rend complètement mécanique le processus de vérification des démonstrations. S’il est clair que la description explicite des mathématiques dans le langage formel de la logique est possible en principe, c’est l’informatique qui la rend réalisable et intéressante en pratique. Un tel travail de formalisation relève d’une façon (encore) inhabituelle de faire des mathématiques avec l’aide d’une machine.
      Dans cette leçon, nous essaierons d’illustrer en quoi il consiste et quels sont les ingrédients variés qu’il met en oeuvre : les propriétés (méta-)mathématiques de la logique sous-jacente, les facilités offertes par l’assistant de preuve, la réflexion sur les définitions formelles des objets mathématiques, les choix de conception et d’architecture des bibliothèques formelles,…

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 31 mars 2016 14:30-16:00 - Vadim Schechtman - IMT, Picard

      Géométrie arithmétique

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Mardi 21 mars 2017 14:00-15:30 - Andrew Arana - Université Paris 1, IHPST

      Pourquoi nos géométries ? Des réflexions issues de la perspective de la théorie des modèles.

      Lieu : Salle Pellos 207 Bât 1R2

      Notes de dernières minutes : Séance conjointe avec le séminaire "Géométrie algébrique, champs, homotopie".

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30


    • Jeudi 10 décembre 2015 14:30-16:00 - Andrew Arana - Univ. Paris 1, IHPST

      Théorèmes de Gödel

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 14 janvier 2016 14:30-16:00 - Etienne Fieux - IMT, Picard

      Combinatoire topologique et théorie des graphes

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 21 janvier 2016 14:30-16:00 - Etienne Fieux - IMT, Picard

      Combinatoire topologique et théorie des graphes

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 28 janvier 2016 14:30-16:00 - Damiano Mazza - CNRS, LIPN

      Lambda calcul et correspondance de Curry-Howard

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 11 février 2016 14:30-16:00 - Sergei Soloviev - IRIT

      Logique, catégories, lambda calcul

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 24 mars 2016 14:00-15:30 - Assia Mahboubi - INRIA

      Preuves mécaniques de théorèmes

      Résumé : Les assistants de preuve sont des logiciels qui permettent de formaliser, manipuler, vérifier des énoncés mathématiques et leurs preuves dans un langage logique parfaitement codifié. L’un des bénéfices ---mais pas le seul--- de ce travail de formalisation est qu’il rend complètement mécanique le processus de vérification des démonstrations. S’il est clair que la description explicite des mathématiques dans le langage formel de la logique est possible en principe, c’est l’informatique qui la rend réalisable et intéressante en pratique. Un tel travail de formalisation relève d’une façon (encore) inhabituelle de faire des mathématiques avec l’aide d’une machine.
      Dans cette leçon, nous essaierons d’illustrer en quoi il consiste et quels sont les ingrédients variés qu’il met en oeuvre : les propriétés (méta-)mathématiques de la logique sous-jacente, les facilités offertes par l’assistant de preuve, la réflexion sur les définitions formelles des objets mathématiques, les choix de conception et d’architecture des bibliothèques formelles,…

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 31 mars 2016 14:30-16:00 - Vadim Schechtman - IMT, Picard

      Géométrie arithmétique

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Mardi 21 mars 2017 14:00-15:30 - Andrew Arana - Université Paris 1, IHPST

      Pourquoi nos géométries ? Des réflexions issues de la perspective de la théorie des modèles.

      Lieu : Salle Pellos 207 Bât 1R2

      Notes de dernières minutes : Séance conjointe avec le séminaire "Géométrie algébrique, champs, homotopie".

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30

  • Groupe de travail sur les groupes quantiques


    • Mercredi 13 mars 2013 14:00-16:00 - Toulisse Jérémy

      Ensembles amassés II

      Lieu : 1R2 salle 132

      [Séminaire]


    • Mercredi 20 mars 2013 14:00-16:00 - Jean-Marc Schlenker

      (X,A)-structure sur l’espace de Teichmüller

      Lieu : Salle 132

      [Séminaire]


    • Mercredi 10 avril 2013 14:00-16:00 - Jean-Marc Schlenker

      Structure amassée de l’espace de Teichmüller

      Lieu : Salle 132

      [Séminaire]


    • Jeudi 11 avril 2013 14:00-16:00 - Jérémy Toulisse

      L’espace de PSL_3-Teichmüller

      Lieu : Salle 132

      [Séminaire]


    • Mercredi 24 avril 2013 14:00-16:00 - Van Binh Bui

      Relations entre espace de Teichmüller quantique et double modulaire

      Lieu : Salle 132

      [Séminaire]


    • Mercredi 29 mai 2013 14:00-16:00 - - Van Binh Bui

      Relations entre espace de Teichmüller quantique et double modulaire II

      Lieu : Salle 132

      [Séminaire]



    • Lundi 9 février 2015 15:45-17:00 - Anthony Genevois - IMT

      Généralités sur les groupes SQ-universels.

      Résumé : En prélude d’un prochain exposé sur la SQ-universalité des groupes acylindriquement hyperboliques, nous verrons comment cette propriété nous renseigne sur la "largeur" du groupe ; en particulier, cela nous permettra de voir une application de la petite simplification. La présentation se conclura en exhibant de nombreux exemples de groupes SQ-universels, comprenant des groupes libres, des groupes de surfaces, des groupes d’Artin à angles droits, etc.

      [Séminaire]


    • Lundi 23 février 2015 15:45-17:00 - Francois Costantino - IMT

      Sur le théorème de remplissage hyperbolique de Thurston et Jorgensen

      Résumé : Nous commencerons par rappeler quelques faits de base sur les variétés hyperboliques de dimension 3. Puis nous donnerons l’énoncé du théorème de remplissage hyperbolique de Thurston et Jorgensen et nous discuterons les lignes de sa démonstration en suivant l’approche de Neumann et Zagier.

      Lieu : Bat 1R3, Salle 11

      [Séminaire]


    • Lundi 2 mars 2015 15:45-17:00 - Francois Costantino - IMT

      Sur le théorème de remplissage hyperbolique de Thurston et Jorgensen II

      Résumé : Fin de preuve.

      Lieu : bat 1R2, salle 207

      [Séminaire]


    • Lundi 9 mars 2015 15:45-17:00 - Anne Lonjou - IMT

      Un théorème de petite simplification.

      Résumé : L’objet de l’exposé sera de comprendre, dans un cas particulier,
      la preuve d’un théorème de petite simplification de Lamy et Cantat.
      Nous nous placerons dans le cas où le groupe agit sur un arbre.

      Lieu : Bat 1R2, salle 132

      [Séminaire]


    • Lundi 16 mars 2015 15:45-17:00 - Anthony Genevois - IMT

      Quelques critères de non hyperbolicité acylindrique.

      Résumé : Nous montrerons quelques petites propriétés sur les groupes acylindriquement hyperboliques, à partir desquelles nous serons en mesure d’exhiber plusieurs familles classiques de groupes qui ne sont pas acylindriquement hyperboliques.

      [Séminaire]


    • Lundi 23 mars 2015 15:45-17:00 - Anne Lonjou - IMT

      Un théorème de petite simplification, II.

      Résumé : Apres les preliminaires, le plat de resistance.

      [Séminaire]


    • Lundi 30 mars 2015 15:45-17:00 - Anthony Genevois - IMT

      SQ-universalité des groupes acylindriquement hyperboliques.

      Résumé : Notre objectif sera de donner les grandes idées d’une preuve, due à Dahmani et Guirardel, de la SQ-universalité des groupes acylindriquement hyperboliques.

      Lieu : Salle 11 - RDC 1R3

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30


    • Jeudi 23 mars 2017 15:30-16:30 - Magali Tournus - Institut de mathématiques de Marseille

      Estimating the division rate and kernel for a model describing the amyloid fragmentation

      Résumé : The question is to determine what is the effect of agitation on the fragmentation rate (what is the probability that a fibril of given length breaks apart ?) and fragmentation kernel (where a fibril is more likely to break apart ?) of proteins of amyloid types.
      The talk will be composed with two parts.
      In the first part, I will focus on the new experiments which were performed at Kent university, and on how the data they provide can be used.
      On the second part, I will focus on the well-posedness of the inverse problem.
      In particular, I aim to detail the theoretical recontruction formula we obtain for
      the fragmentation kernel. One of the delicate points is to prove that the Mellin transform of the asymptotic profile never vanishes, which is done using the Wiener-Hopf representation.

      [Séminaire]


    • Jeudi 20 avril 2017 15:30-16:30 - Charline Smadi - Institut des systèmes complexes, Paris

      Beyond clonal interference : scrutinizing the complexity of the dynamics of three competing clones

      Résumé : In large adapting clonal species, several beneficial mutations can co-occur, affecting the process of adaptation. Several experimental and theoretical works showed that clonal interference can be an important factor limiting the rate of adaptation. However, models done so far do not embrace the diversity of observed dynamics in experiments, especially non-linear dynamics. We develop here a stochastic model with explicit competitive interactions between clones and describe the complexity of the emerging dynamics of the population, supposing that two mutants enter a resident population in a single copy at different times. These clones can either get fixed, be lost or be maintained in polymorphism, depending on their competitive abilities. We show that frequency-dependent selection can give rise to unexpected dynamics : competitive interactions between clones can foster adaptation by increasing or decreasing both the fixation probability and time of beneficial mutations. We finally estimate the likeliness of frequency-dependent selection and of the different potential final states of the population by assuming prior distributions of the ecological parameters. We show that under our assumptions, non-transitive fitness and non-linear dynamics are likely to play an important role into the adaptation of large clonal populations

      [Séminaire]


    • Jeudi 4 mai 2017 15:30-16:30 - Mélisande ALBERT - Institut de mathématiques de Toulouse

      Tests multiples d’indépendance pour des processus ponctuels : une approche Unitary Events par permutation basée sur le nombre de coïncidences

      Résumé : Les dépendances éventuelles entre zones du cerveau ou entre neurones, et en particulier le phénomène de synchronisation, sont communément admises comme faisant partie intégrante du code neuronal. Il est aujourd’hui possible d’enregistrer simultanément les temps de potentiels d’action (trains de spikes) de différents neurones. Une première étape consiste donc à comprendre si deux trains de spikes, modélisés par des processus ponctuels, correspondant à deux neurones, sont indépendants ou non.
      Après avoir présenté le contexte et les méthodes les plus utilisées en neurosciences, ainsi que leurs limites, je présenterai un test d’indépendance non-paramétrique entre deux processus ponctuels, basé sur le principe de permutation. Théoriquement, il est prouvé qu’il est de bon niveau (non asymptotique), et ce même lorsque les valeurs critiques sont approchées par des méthodes de Monte Carlo. Des garanties en termes de puissance asymptotique ont également été démontrées. Les performances pratiques ainsi qu’une comparaison avec les méthodes usuelles seront illustrées sur des données simulées.
      Ensuite, je présenterai la procédure de tests multiples permettant de détecter les synchronisations entre les trains de spikes. Cette méthode sera comparée également aux méthodes usuelles sur des données simulées avant d’être appliquées à de vraies données.
      Ce travail est en collaboration avec Yann Bouret, Magalie Fromont et Patricia Reynaud-Bouret.

      [Séminaire]


    • Jeudi 18 mai 2017 15:30-16:30 - Sébastien Lion - Centre d'Écologie Fonctionnelle et Évolutive, Montpellier

      Spatial evolutionary ecology : short- and long-term theory

      Résumé : A fundamental question in evolutionary ecology is to understand how dispersal shapes the genetic and epidemiological structure of populations, and how, in turn, population structure may affect the evolution of life-history traits. Using a model of host-parasite interactions, I contrast two approaches for studying this feedback in spatially structured populations.
      First, I present a novel approach to jointly model epidemiological and evolutionary dynamics, using a combination of spatial moment equations and quantitative genetics. A key insight of this approach is that, even in the absence of long-term evolutionary consequences, spatial structure can affect the short-term evolution of pathogens because of the build-up of spatial differentiation in mean virulence. This analysis can be used to understand and predict the transient evolutionary dynamics of pathogens and the emergence of spatial patterns of phenotypic variation.
      Second, assuming that ecological and evolutionary time scales are decoupled, I recover previous results based on adaptive dynamics theory. The selective pressures on parasite virulence can then be summed up by a simple balance between genetic and epidemiological effects.
      Finally, I discuss the connections with kin selection theory, particularly highlighting that the relevant genetic structure can be captured by relatedness coefficients in both the short- and long-term theories.

      [Séminaire]


    • Jeudi 15 juin 2017 15:30-16:30 - Robin Aguilée - Laboratoire Evolution et diversité biologique, UPS

      Some predictions on the responses of plants to climate change

      Résumé : Facing climate changes, species can survive through migration allowing
      them to track the spatial redistribution of their favorables
      environmental conditions (spatial range shift) or/and through species
      adaptation to the new local environmental conditions (ecological niche
      shift). Using quantitative genetics models, we showed that because of
      pollen dispersal, plant populations may escape from extinction thanks to
      both a spatial range shift and an ecological niche shift. This may allow
      plants to survive under a faster climate change than expected when
      species only migrate. We then included our prediction of the magnitude
      of the ecological niche shift into simRShift, a process-based model
      allowing to predict the spatial distribution of species under climate
      change in an explicit landscape. We simulated the spatial distribution
      of 8 tree species in France over the 21st century. We showed that unless
      the adaptive potential is very high, the demographic processes and the
      structure of the landscape affect much more the spatial distribution
      changes than adaptation induced by climate change.

      [Séminaire]


    • Jeudi 5 octobre 2017 15:30-16:30 - Marina Amado Ferreira - Imperial college London

      The dynamics of a packed cell tissue

      Résumé : In a packed tissue neighboring cells exert high pressure on each other at all times. Such mechanical interactions are believed to play an important role on the dynamics of the tissue. However, their contribution to the tissue shape is not yet fully understood. In this talk I will first present a framework to model this type of systems based on a geometric representation of individual cells. The cells interact with each other aiming at minimizing a local potential energy, subjected to non-overlapping constraints. Mathematically, the problem is formulated as a non-convex minimization problem, which will be tackled with the recently proposed damped Arrow-Hurwicz algorithm. I then apply this framework to the study of a pseudo-stratified epithelial tissue. Some preliminary numerical results will be presented to show how the tissue may be deformed when simple defects on individual cells are introduced.

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30


    • Mardi 1er avril 2014 09:00-10:30 - Nguyen Ngoc Cuong - Jagiellonian University (Krakow, Poland)

      The Kaehler rank of compact complex manifolds

      Résumé : We will expose a recent preprint of Ionut Chiose, http://arxiv.org/abs/1308.2043

      [Séminaire]


    • Mardi 15 avril 2014 09:00-10:30 - Dan Popovici - IMT

      Déformations des variétés complexes compactes 2

      [Séminaire]


    • Vendredi 18 avril 2014 09:00-10:00 - Dan Popovici - IMT

      Déformations des variétés complexes compactes 3

      [Séminaire]

0 | 10


    • Mardi 4 mars 2014 11:00-12:00 - Matthieu Astorg

      GdT des doctorants de dynamique complexe

      Résumé : Espace de Teichmüller dynamique II

      Lieu : Salle Picard

      [Séminaire]


    • Mardi 18 mars 2014 11:00-12:00 - Fabrizio Bianchi

      Courants et dynamique complexe à plusieurs variables II

      [Séminaire]



    • Vendredi 20 mars 2015 09:00-11:00 - Vincent Guedj - IMT

      Méthodes de viscosité 2

      [Séminaire]


    • Vendredi 3 avril 2015 09:00-10:00 - Stéphane Druel (séminaire commun) - Grenoble

      Sur le fibré anticanonique d’un feuilletage régulier

      Notes de dernières minutes : séminaire commun avec "systèmes dynamiques"

      [Séminaire]


    • Vendredi 19 février 2016 10:30-11:30 - Hugues Auvray - Orsay

      Noyaux de Bergman sur les surfaces de Riemann épointées

      Résumé : On se donne une surface de Riemann compacte, et un nombre fini de points
      sur cette surface, vues comme "singularités". On considère également, sur le complémentaire de ces points, une métrique kählérienne $\omega$, égale à la métrique hyperbolique cusp de Poincaré au voisinage des singularités, et on interprète globalement $\omega$ comme courbure d’une métrique hermitienne singulière $h$ d’un certain fibré en droites $L$ sur la surface de départ.
      Le but de cet exposé est de présenter des résultats concernant les noyaux
      de Bergman associés à la donnée $(\omega, L^p, h^p)$, $p\gg 1$, obtenus avec X. Ma et G. Marinescu. On donnera plus précisément une asymptotique, valide jusqu’aux singularités, de ces noyaux lorsque la puissance $p$ du fibré tend vers
      l’infini.

      Notes de dernières minutes : Rencontre ANR EMARKS

      [Séminaire]

0 | 10


    • Jeudi 22 janvier 2015 15:30-16:30 - Charles Bordenave - IMT

      Processus déterminantaux

      Lieu : salle 106 1R1

      [Séminaire]


    • Jeudi 5 février 2015 15:30-16:30 - Joseph Najnudel

      Processus déterminantaux

      Lieu : salle 106 1R1

      [Séminaire]


    • Jeudi 5 mars 2015 15:30-16:30 - Thierry Delmotte

      Processus déterminantaux

      [Séminaire]


    • Jeudi 12 mars 2015 15:30-16:30 - Jonas Kahn

      Processus déterminantaux

      [Séminaire]


    • Jeudi 19 mars 2015 15:30-16:30 - Yanqi Qiu

      Equivalence de mesures de Radon pour les processus déterminantaux associés aux espaces de Hilbert de fonctions holomorphes

      Résumé : Dans cet exposé, je vais présenter un travail récent avec Alexander Bufetov. On obtient des formules explicites, sous forme des fonctionnels multiplicatifs régularisés liés aux certains produits de Blaschke, des dérivées de Radon-Nikodym entre toutes les measures de Palm pour les processus déterminantaux associés aux espaces de Bergman pondérés sur le disque, ce dernier processus dans le cas uniforme décrit la distribution des zéros de la fonction analytique Gaussienne sur le disque de Poincaré. Notre méthode s’applique également aux processus déterminantaux associés aux espaces de Fock pondérés, incluant en particulier le processus de Ginibre.

      Lieu : salle 106 1R1

      [Séminaire]


    • Jeudi 26 mars 2015 15:30-16:30 - Fanny Augeri - IMT

      Processus déterminantaux

      [Séminaire]


    • Jeudi 2 avril 2015 15:30-16:30 - Joseph Najnudel

      Processus déterminantaux

      Résumé : théorie analytique des nombres et processus déterminantaux

      Lieu : salle 106 1R1

      [Séminaire]


  • Groupe de Travail - K3


    • Jeudi 10 octobre 09:00-10:00 - Jean Gillibert - IMT

      Groupe de Travail - K3-fibrations elliptiques (II)

      [Séminaire]

0 | 10

Evénement Important



    • Jeudi 1er octobre 2015 -

      40 ans du laboratoire MIAT

      Notes de dernières minutes : Site web de l’évènement : http://mia.toulouse.inra.fr/40ans

      [Séminaire]



    • Vendredi 6 mai 2016 09:00-18:00 - https://www.msri.org/workshops/705

      Geometric Flows in Riemannian and Complex Geometry

      [Séminaire]


    • Vendredi 10 juin 2016 09:00-18:00 - http://bcc.impan.pl/16Symposium/

      Symposium on complex analysis and geometry

      [Séminaire]


    • Vendredi 17 juin 2016 09:00-18:00 - http://www.cimi.univ-toulouse.fr/complex-geometry-and-beyond/en/recent-advances-complex-differential-geometry

      Recent Advances in Complex Differential Geometry

      [Séminaire]


    • Vendredi 24 juin 2016 09:00-18:00 - http://www.cimi.univ-toulouse.fr/complex-geometry-and-beyond/en/new-methods-birational-geometry

      New methods in birational geometry

      [Séminaire]




  • Colloquium de l IMT


    • Vendredi 7 décembre 2018 14:00-15:30 - Stefanie Petermichl - IMT

      Sur les opérateurs classiques en analyse harmonique et leurs interprétations modernes

      Résumé : The Hilbert transform is the operator that supplies harmonic conjugate
      functions through the use of boundary values of harmonic functions.
      It has a simple representation as a convolution kernel operator and also
      as a Fourier multiplier. It is also known, at least since Gundy and
      Varopoulos, that it can be written as a certain operation on a
      stochastic integral along Brownian paths. This probabilistic viewpoint
      is taken further through the observation that the Hilbert transform is
      also a coefficient shift in a simple wavelet system. Last, we
      introduce the important fact that this highly cancellative operator
      can be dominated by positive quantities via a procedure inspired by
      probabilistic methods.
      We discuss certain applications of these interpretations, that span
      regularity problems of the Beltrami equation, weighted norm estimates,
      vector valued problems, multi-variate stationary processes, and high
      dimensional phenomena in a geometric setting.

      Lieu : Amphi Schwartz, IMT, bat. 1R3

      [Séminaire]








    • Vendredi 27 septembre 14:00-15:00 - Hugo Duminil-Copin - IHES & Univ. Genève

      Trivialité du modèle d’Ising en dimension 4

      Résumé : La théorie des champs (quantiques) est un outil puissant de la physique moderne permettant de mener à bien de nombreux calculs. Depuis des décennies, les mathématiciens se sont posé la question du bien-fondé et de la justification rigoureuse de l’existence de ces champs, en particulier de la fameuse théorie de Yang-Mills et, pour un exemple beaucoup plus simple, de la théorie phi4.
      Depuis les travaux de Wightman dans les années 60, les mathématiciens se sont lancés dans un vaste programme, intitulé Théorie Constructive des Champs (Quantiques), consistant à construire la théorie phi4 rigoureusement. Après les succès de Glimm et Jaffe en dimensions 2 et 3, le programme connut un coup d’arrêt avec les travaux de Aizenman et Frohlich en 1982 démontrant que les constructions de la théorie phi4 en dimension 5 et plus, basées sur le modèle d’Ising et les modèles phi4 sur réseaux, mènent nécessairement à une théorie gaussienne, considérée comme une théorie triviale par les physiciens. Ceci étant dit, un certain mystère entourait encore le cas de la dimension 4 (qui est le plus intéressant physiquement puisqu’il correspond aux 3 dimensions spatiales et une dimension temporelle) laissant la question suivante en suspens : est-ce que la théorie phi4 est gaussienne en dimension 4 ?
      Le but de cet exposé est de présenter un résultat récent obtenu avec Michael Aizenman démontrant l’équivalent du célèbre résultat d’Aizenman et Frohlich en dimension 4. L’exposé débutera avec un historique et les motivations (en particulier nous expliquerons ce qu’est la théorie phi4), avant de continuer avec la description du résultat et de l’interprétation probabiliste permettant de le comprendre. Aucun prérequis n’est nécessaire.

      Lieu : IMT, Amphi Schwartz, bât.1R3 - IMT, Amphi Schwartz, bât.1R3

      [Séminaire]


    • Vendredi 18 octobre 14:00-15:00 - Marc Arnaudon - Univ. de Bordeaux

      Interpolation entropique pour des fluides visqueux incompressibles

      Résumé : https://www.math.univ-toulouse.fr/spip.php?article502

      Lieu : Amphi Schwartz, IMT, bat. 1R3 - Amphi Schwartz, IMT, bat. 1R3

      Notes de dernières minutes : https://www.math.univ-toulouse.fr/spip.php?article502

      [Séminaire]

0 | 10



    • Du 9 novembre 2015 09:00 au 10 novembre 2015 17:00 -

      Workshop CIMI "Sequential learning and applications"

      Résumé : The Institut de Mathématiques de Toulouse and the Institut de Recherche en Informatique de Toulouse are currently organizing a thematic trimester on machine learning at Université Paul Sabatier. This event is part of the LabEx CIMI.
      In this framework, a workshop on "Sequential learning and applications" will take place on November 9 and 10, 2015. Topics include online convex optimization and convex analysis, prediction with expert advice, multi-armed bandits, online combinatorial problems, recurrent neural networks, as well as recent applications for, e.g., recommender systems, information retrieval, and social media analysis.
      The registration to the workshop is free of charge but compulsory ; please visit our website.

      Lieu : Amphithéâtre Schwartz, bâtiment 1R3, Université Paul Sabatier.

      [Séminaire]


    • Du 16 novembre 2015 09:30 au 17 novembre 2015 18:00 -

      Journées big data

      Résumé : Pour la troisième année consécutive, l’Université Paul Sabatier de Toulouse organise cet automne des rencontres sur les défis posés par les Big Data à la recherche en mathématique et en informatique, mais aussi à l’industrie.
      L’édition 2015 s’inscrit dans le cadre du trimestre thématique du Labex CIMI consacré au machine learning, et comportera deux volets :

      • le 16 novembre, une journée co-organisée par les GDR MADICS et MascotNUM du CNRS sur le calcul haute performance et les Big Data
      • le mardi 17 novembre, une journée de rencontre industrie-recherche présentant quelques grands défis et projets.

      Plus d’informations sur le site web.

      Lieu : 1R3-amphithéâtre Schwartz et U4-amphithéâtre Concorde, Université Paul Sabatier

      [Séminaire]



    • Du 11 au 12 décembre 2015 - Conférence en l'honneur de Ian SCHINDLER

      Séminaire Analyse-EDP de l UT1

      Résumé : Avec comme intervenants
      Vendredi matin
      K.Tintarev (Uppsala, Suede), Adimurthi (Bangalore, Inde), J.Giacomoni (Pau)
      Vendredi apres-midi
      P. Drabek (Tchéquie), J. Hernandez (Madrid), M.Maris (Toulouse)
      Samedi matin
      P.Takac (Allemagne), Y.Egorov (Toulouse), L.Cardoulis (Marseille),


      Lieu : Université Toulouse 1, Manufacture des Tabacs, Ceremath, MC101 - 21 Allées de Brienne, 31000 TOULOUSE

      Notes de dernières minutes :

      [Séminaire]


    • Du 6 juin 09:00 au 8 juin 16:00 -

      Conférence EDP A UT1 in honor of Peter Takac

      [Séminaire]



    • Mardi 8 novembre 2016 11:00-12:00 - Jose Leon - Université Caracas

      Séminaire de Statistique

      [Séminaire]



    • Jeudi 5 juin 2014 09:30-15:30 -

      journée sur la première partie du seizième problème de Hilbert

      Résumé : Il s’agit de présenter quelques résultats récentes sur la topologie des courbes projectives réelles algébriques.
      Les exposés seront accessibles à un publique non spécialiste.
      9h30 : Victor Zvonilov "On the fundamental group of a space of nonsingular trigonal curves "
      10h30 : Stepan Orevkov "Une généralisation de la méthode des tresses pour deux pinceaux de droites "
      11h30 : Séverine Fiedler "Classification des pinceaux cubiques réelles avec huit points de base en position convexe "
      13h30 : Benoit Chevallier "Une présentation du problème du nombre maximal d’ovales de hauteur donnée "
      14h30 : Thomas Fiedler "Une restriction topologique pour les M-courbes Z/3Z-symétriques "

      Lieu : salle Cavaillés bat. 1R2

      [Séminaire]



    • Vendredi 26 avril 2013 14:30-18:00 - Steve Awodey and Ulrich Kohlenbach

      Worskhop CSPM Computer Science, Philosophy, Mathematics

      Résumé : The workshop aims to stimulate discussions between computer scientists, philosophers and mathematicians and is a satellite event of the 19th Conference TYPES 2013 "Types for Proofs and Programs", Toulouse, 22-26 April 2013 organized by IRIT.
      Friday 26 April, 14h30-17h45, Mathematical Institute, Amphi Schwartz
      14h30-15h45 : Steve Awodey, School of Mathematics, Institute for Advanced Study, Princeton, U.S.A. & Department of Philosophy, Carnegie Mellon University, Pittsburgh, U.S.A
      TBA
      16h15-17h45 : Ulrich Kohlenbach, Department of Mathematics, Technische Universität Darmstadt, Germany,
      TBA
      The workshop is organized by Sébastien Maronne, Mathematical Institute of Toulouse (IMT) and Sergei Soloviev, Computer Science Institute of Toulouse (IRIT), hosted by the Mathematical Institute, and with financial support by FREMIT.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Vendredi 18 mars 2016 14:00-15:30 - Jean-Michel Salanskis - Université Paris Ouest, IREPH

      Une dispersion nouvelle ? Conférence inaugurale du trimestre thématique CIPPMI

      Résumé : Logique, mathématiques et philosophie ont toujours été reconnues comme des disciplines « reines », comme des disciplines qui chapeautent, gouvernent, couronnent le savoir humain. Elles l’ont été, notamment, parce qu’on les voyait comme apportant à ce dernier une unité profonde (au niveau de son langage, de ses thèmes ou de ses fondements). Aujourd’hui, un nouveau partenaire – une sorte de trublion – s’ajoute à ces trois vénérables : l’informatique. La question que je voudrais me poser est si son intervention ajoute une couche à l’unité, ou entraîne une dispersion inattendue.

      Lieu : Auditorium Herbrand - IRIT, Rez de chaussée

      [Séminaire]



    • Vendredi 26 avril 2013 14:30-18:00 - Steve Awodey and Ulrich Kohlenbach

      Worskhop CSPM Computer Science, Philosophy, Mathematics

      Résumé : The workshop aims to stimulate discussions between computer scientists, philosophers and mathematicians and is a satellite event of the 19th Conference TYPES 2013 "Types for Proofs and Programs", Toulouse, 22-26 April 2013 organized by IRIT.
      Friday 26 April, 14h30-17h45, Mathematical Institute, Amphi Schwartz
      14h30-15h45 : Steve Awodey, School of Mathematics, Institute for Advanced Study, Princeton, U.S.A. & Department of Philosophy, Carnegie Mellon University, Pittsburgh, U.S.A
      TBA
      16h15-17h45 : Ulrich Kohlenbach, Department of Mathematics, Technische Universität Darmstadt, Germany,
      TBA
      The workshop is organized by Sébastien Maronne, Mathematical Institute of Toulouse (IMT) and Sergei Soloviev, Computer Science Institute of Toulouse (IRIT), hosted by the Mathematical Institute, and with financial support by FREMIT.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Vendredi 18 mars 2016 14:00-15:30 - Jean-Michel Salanskis - Université Paris Ouest, IREPH

      Une dispersion nouvelle ? Conférence inaugurale du trimestre thématique CIPPMI

      Résumé : Logique, mathématiques et philosophie ont toujours été reconnues comme des disciplines « reines », comme des disciplines qui chapeautent, gouvernent, couronnent le savoir humain. Elles l’ont été, notamment, parce qu’on les voyait comme apportant à ce dernier une unité profonde (au niveau de son langage, de ses thèmes ou de ses fondements). Aujourd’hui, un nouveau partenaire – une sorte de trublion – s’ajoute à ces trois vénérables : l’informatique. La question que je voudrais me poser est si son intervention ajoute une couche à l’unité, ou entraîne une dispersion inattendue.

      Lieu : Auditorium Herbrand - IRIT, Rez de chaussée

      [Séminaire]



    • Vendredi 27 mars 2015 09:00-11:00 - http://www.ub.edu/kawa6/

      Relâche (KAWA)

      [Séminaire]


    • Vendredi 29 janvier 2016 09:00-16:00 - GRACK

      Rencontre ANR GRACK à Paris

      [Séminaire]


    • Vendredi 19 février 2016 10:30-11:30 - Hugues Auvray - Orsay

      Noyaux de Bergman sur les surfaces de Riemann épointées

      Résumé : On se donne une surface de Riemann compacte, et un nombre fini de points
      sur cette surface, vues comme "singularités". On considère également, sur le complémentaire de ces points, une métrique kählérienne $\omega$, égale à la métrique hyperbolique cusp de Poincaré au voisinage des singularités, et on interprète globalement $\omega$ comme courbure d’une métrique hermitienne singulière $h$ d’un certain fibré en droites $L$ sur la surface de départ.
      Le but de cet exposé est de présenter des résultats concernant les noyaux
      de Bergman associés à la donnée $(\omega, L^p, h^p)$, $p\gg 1$, obtenus avec X. Ma et G. Marinescu. On donnera plus précisément une asymptotique, valide jusqu’aux singularités, de ces noyaux lorsque la puissance $p$ du fibré tend vers
      l’infini.

      Notes de dernières minutes : Rencontre ANR EMARKS

      [Séminaire]


    • Vendredi 11 mars 2016 09:00-16:00 - KAWA 7

      http://www.ub.edu/kawa7/

      [Séminaire]


    • Vendredi 25 mars 2016 09:00-16:00 - - https://www.msri.org/workshops/704

      Kähler Geometry, Einstein Metrics, and Generalizations

      [Séminaire]





    • Mardi 2 décembre 2014 10:30-12:00 - Claire Christophe - IMT

      Soutenance de thèse.

      Lieu : Amphithéâtre L. Schwartz

      [Séminaire]



    • Vendredi 4 octobre 2013 10:00-11:00 - Truong Hong Minh - IMT

      Formes normales de singularités de feuilletages et invariants de glissement

      Notes de dernières minutes : soutenance de thése

      [Séminaire]



    • Lundi 8 juillet 2013 10:00-11:00 - Duong Quang Hai - Université Paul Sabatier

      Limites d’idéaux de fonctions holomorphes et de fonctions de Green pluricomplexes

      Lieu : Amphithéâtre Laurent Schwartz

      Notes de dernières minutes : Soutenance de thèse

      [Séminaire]