Institut de Mathématiques de Toulouse

Agenda



Séminaires


  • Algèbre, Dynamique et Topologie


    • Mardi 16 septembre 2014 09:30-10:30 - Benjamin Audoux

      Une action des "tubes ribbons" sur le groupe libre réduit

      Résumé : Dans cet exposé, nous considérerons des tubes plongés dans B^4 possédant un remplissage par des boules dont toutes les intersections sont ribbons. Nous montrerons que ces objets induisent une action sur le groupe libre réduit qui les classifie à link-homotopie près. Cela peut-être vu comme une extension "welded" du résultat de Habegger et Lin sur les string-links classiques.

      Lieu : Salle 132 bât. 1R2

      [Séminaire]


    • Mardi 16 septembre 2014 11:00-12:00 - Michah Sageev

      Playing ping pong in CAT(0) cube complexes

      Résumé : I will discuss the Tits alternative for CAT(0) cube complexes. We will also discuss recent work with Aditi Kar, on property Pnaive, which is a type of strong version of the Tits alternative.

      [Séminaire]


    • Mardi 23 septembre 2014 11:00-12:00 - Javier Aramayona

      Rigidité finie pour le complexe des courbes

      Résumé : Louder a demandé s’il est possible de trouver un sous-ensemble X(S) fini du complexe des courbes C(S) tel que toute injection de X(S) vers C(S) est la restriction d’un élément du groupe modulaire Mod(S).
      J’expliquerai comment obtenir des exemples de tels objets, et décrirai certaines de leurs curieuses propriétés ; par exemple, si S est de genre 0 alors X(S) est une sphère de dimension dim(C(S)), et donc non-triviale dans l’homologie de C(S).
      Enfin, j’expliquerai comment on peut, à partir de ces ensembles, exprimer le complexe de courbes comme une union croissante d’ensembles rigides. En particulier, on déduit le théorème d’Ivanov sur la rigidité simpliciale du complexe des courbes.
      Il s’agit d’un travail en commun avec Chris Leininger.

      [Séminaire]


    • Mardi 30 septembre 2014 11:00-12:00 - Alix Deruelle

      Compacité des solitons de Ricci expansifs

      Résumé : Un soliton de Ricci expansif est une singularité du flot de Ricci qui permet entre autres de lisser instantanément un cône métrique. Ce cône métrique apparaît à la fois comme le cône asymptotique au sens de Gromov de ce point fixe et également comme la condition initiale singulière du flot de Ricci associé. On s’intéresse aux estimées asymptotiques optimales dans le cas générique et le cas asymptotiquement Ricci plat. On en déduit des phénomènes de compacité de solutions.

      [Séminaire]


    • Mardi 7 octobre 2014 11:00-12:00 - Steffen Kionke

      A geometric perspective on a combinatorial property of groups.

      Résumé : The unique product property is a combinatorial property of groups which was investigated in relation with the notorious Kaplansky Unit Conjecture. Many examples of groups are known which do not have unique products, but it seems that a large class of groups has this property "virtually" — that is, they have a subgroup of finite index with this property. We discuss this for fundamental groups of compact 3-dimensional manifolds and hyperbolic manifolds. The approach is based on a geometric variation of the unique product property introduced by Bowditch. (This is joint work with Jean Raimbault.)

      [Séminaire]


    • Mardi 14 octobre 2014 11:00-12:00 - Hugo Parlier

      La géométrie du graphe des triangulations d’une surface

      Résumé : Le graphe des triangulations d’une surface est l’espace des décompositions en triangles de cette surface où l’on relie deux décompositions d’une arête si elles ne diffèrent que d’un seul arc. Cela revient à passer de l’une à l’autre via un ``flip” dans un quadrilatère. Pour certaines surfaces, la géométrie de ce graphe a été beaucoup étudiée. Par exemple, si la surface est un polygône avec n sommets marqués, Sleator, Tarjan et Thurston ont montré que le diamètre de ce graphe est de 2n-10 pour n assez grand.
      L’exposé est à propos de diamètres de graphes des triangulations pour d’autres surfaces et d’autres aspects de la géométrie de ces graphes. Ce sera autour de travaux en commun avec Valentina Disarlo, Lionel Pournin et avec Javier Aramayona et Thomas Koberda.

      [Séminaire]


    • Mardi 21 octobre 2014 11:00-12:00 - Carlo Mantegazza - SNS Pise

      Some variations on Ricci Flow

      Résumé : I will present and discuss some results and problems about flows of metrics on Riemannian manifolds correlated to Ricci flow :

      • The "renormalization group" flow, truncated at the second order term. The Ricci flow is its trucation at the first order (joint work with L. Cremaschi).
      • The "Ricci-Bourguignon" flow, which is a perturbation of the Ricci flow equation by an extra term proportional to the product of the scalar curvature with the metric tensor (joint work with G. Catino, L. Cremaschi, Z. Djadli, L. Mazzieri).
      • A "noname" flow that I and Nicola Gigli introduced using the theory of optimal transport of mass, which is "tangent" to the Ricci flow at the initial time and which can be defined also for nonsmooth metric spaces.

      Lieu : Salle 207

      [Séminaire]


    • Mardi 28 octobre 2014 11:00-12:00 - Pas de séminaire

      Séminaire de Géométrie et Topologie

      Résumé : Vacances de la Toussaint

      [Séminaire]


    • Mardi 4 novembre 2014 11:00-12:00 - Lara Simone

      Cobordisme lagrangien exact et pseudo-isotopie

      Résumé : Soit $(W ; L, L’)$ un cobordisme lisse entre deux sous-variétés lagrangiennes $L, L’$ d’une variété symplectique $(M, \omega)$. Si $(W ; L, L’)$ admet un plongement lagrangien dans $([0,1]\times$R$\times M, \omega_s\oplus\omega)$ défini par $[0,\epsilon) \times 1 \times L$ et $(1-\epsilon, 1] \times 1 \times L’$ proche des bords, pour un certain $\epsilon>0$, on dit que $(W ; L, L’)$ est un cobordisme lagrangien.
      Dans cet exposé nous allons montrer que sous certaines conditions topologiques, un cobordisme lagrangien exact de dimension supérieure à 5 est une pseudo-isotopie, c.à.d il est difféomorphe au cobordisme trivial $([0, 1] \times L ; L, L)$.

      [Séminaire]


    • Mardi 11 novembre 2014 11:00-12:00 - Pas de séminaire

      Séminaire de Géométrie et Topologie

      Résumé : Armistice 1918

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 120

  • Analyse réelle


    • Lundi 18 février 2013 14:00-15:00 - Hubert Klaja - Universite Lille 1

      Image numérique de projections orthogonales

      Résumé : L’image numérique d’un opérateur $T$ agissant sur un espace de Hilbert est définie par $ W( T )= \lbrace \left\langle Th, h \right\rangle |
      h\in H, \| h \|=1 \rbrace $. Connaître l’image numérique d’un produit de deux ou plusieurs projections orthogonales a de nombreuses applications, par exemple en analyse harmonique (paires annihilantes, principe d’incertitude), en théorie d’approximation (vitesse de
      convergence de l’algorithme de von Neumann-Halperin) ou dans la preuve
      d’une conjecture de Burkholder (convergence presque sure d’un produit d’espérances conditionnelles).
      Dans cet exposé, on discutera une formule explicite de la fermeture
      de l’image numérique d’un produit de projections orthogonales, et on
      s’intéressera aussi à quelques applications.

      Lieu : Bâtiment 1R1, salle 106

      [Séminaire]


    • Lundi 11 mars 2013 14:00-15:00 - Albert Clop - Universitat Autònoma de Barcelona

      Weighted estimates for Beltrami operators

      Résumé : While studying inhomogeneous, degenerate Beltrami equations, the following question arises in a natural way : what are the weights \omega such that any Beltrami diferential operator dominates the full differential in the L^p(\omega) norm ? In the Cauchy-Riemann setting, we know that the answer is given by the class of Muckenhoupt weights. Unfortunately, for a general Beltrami operators the situation might be different. We will give some partial answers. We will also comment on some connections with quasiconformality, and finally we will pose some open problems. This is a joint work with V. Cruz.

      Lieu : Bâtiment 1R1, salle 106

      [Séminaire]


    • Lundi 25 mars 2013 14:00-15:00 - Sandrine Grellier - Université d'Orléans

      Théorème spectral inverse pour les opérateurs de Hankel

      Résumé : On établit un théorème spectral inverse précisé pour les opérateurs de Hankel. Dans le cas d’opérateurs auto-adjoints compacts et pour des valeurs propres simples, le résultat s’énonce de la manière suivante : étant données deux suites de nombres positifs distincts et intercalés, tendant vers 0, il existe un unique symbole réel tel que l’opérateur de Hankel et l’opérateur de Hankel décalé possèdent respectivement ces suites comme valeurs propres. Ce symbole est décrit explicitement via ses coefficients de Fourier.
Nous généralisons ce résultat au cas où les valeurs singulières sont multiples et nous obtenons une description complète des symboles correspondants.
      Travail effectué en collaboration avec Patrick Gérard (université Paris Sud).

      Lieu : Bâtiment 1R1, salle 106

      [Séminaire]


    • Lundi 8 avril 2013 14:00-15:00 - Ana Vargas - Universidad Autónoma de Madrid

      Multilinear Restriction, Multipliers and Waves

      Résumé : In the seventies, C. Fefferman proved that the spherical partial Fourier integrals of an $L^p$ function in $\mathbb R^n$ ($n\ge2$) do not converge in norm to the function, unless $p=2.$ After that, the study of other summation methods, such us Césaro or Bochner-Riesz sums, became the object of very active research in Harmonic Analysis. Those are examples of oscillatory integrals. After almost forty years, the problem of their boundedness is still open.
      The problem of restriction of the Fourier transform to hypersurfaces (or more generally to submanifolds in $\mathbb R^n$) was posed by Stein in the seventies. This operator (in its adjoint form) gives the solution of dispersive equations (Schrödinger, wave, etc) in terms of the Fourier transform of the initial data. Somehow the restriction operator is simpler than the Bochner-Riesz multiplier operators, and can be studied a model case. Moreover, there are many open problems about dispersive equations for which it can be used a powerful tool. As an example of those, we can consider the problem of smoothing of the solution of the equations after local integration in time. In the case of the wave equation, it is a strong form of a version of the Bochner-Riesz sumns, known as the cone multiplier.
      The $L^2$ restriction estimates were proven on the seventies. It was Bourgain in the nineties who was first able to deal with other exponents. After his work there was a big development of the theory via the so-called bilinear method (Lee, Moyua, Tao, V. Vega, Wolff…). Bennett-Carbery-Tao proved a sharp multilinear version of the restriction theorem. Quite recently, Bourgain and Guth used this result to improve on the restriction problem. Their method can be also used to deal with multiplier operators. In particular, it has being used to obtain new bounds for the multiplier of the cone.
      This is a joint work with Sanghyuk Lee.

      Lieu : Bâtiment 1R3, salle de conférences MIP

      [Séminaire]


    • Lundi 13 mai 2013 14:00-15:00 - Robert Deville - Institut de Mathématiques de Bordeaux

      Suites convergentes dans les espaces de Banach

      Résumé : Il est bien connu que
      toute suite de réels croissante et majorée converge.
      Nous proposons un analogue de ce résultat dans les espaces de Banach ayant la propriété de Radon-Nikodym (résultat obtenu en collaboration avec O. Madiedo).
      Ce résultat peut être utilisé pour construire des fonctions différentiables sur $\mathbb R^d$ avec des propriétés surprenantes.

      Lieu : amphithéâtre Schwartz

      [Séminaire]


    • Lundi 16 septembre 2013 15:45-17:00 - Karim KELLAY - Institut de Mathématiques de Bordeaux

      Echantillonnage, interpolation et bases de Riesz dans les petits espaces de Fock

      Résumé : Nous considérons l’espace de Fock pondéré par un poids radial à croissance lente. Nous étudions les suites d’échantillonnage et d’interpolation de cet espace ; nous donnons une caractérisation, pour de telles suites, en terme de densité. Nous obtenons aussi une caractérisation des bases de Riesz de même type que celle du Théorème 1/4 d’Avdonin-Kadets.
      Travail en commun avec A. Baranov, A. Dumont et A. Hartmann.

      Lieu : Bâtiment 1R1, Salle 106

      [Séminaire]


    • Lundi 7 octobre 2013 15:45-17:00 - Frédéric Bernicot - Université de Nantes

      Composition dans des espaces de type BMO et applications aux équations d’Euler 2D

      Résumé : On étudiera un cas particulier : la composition dans l’espace BMO par une application bi-Lipschitz et préservant la mesure.
      Utilisant un recouvrement de Whitney, des estimations précisées peuvent être obtenues. L’approche peut être adaptée dans des situations différentes (application log-Lipschitz et/ou espaces de type BMO).
      Puis nous décrirons une application pour l’équation d’Euler incompressible 2D et verrons comment cela peut être utilisé pour l’équation de Navier-Stokes 2D.
      Ces résultats reposent sur un travail en collaboration avec Sahbi Keraani.

      Lieu : Bâtiment 1R1, Salle 106

      [Séminaire]


    • Lundi 14 octobre 2013 15:45-17:00 - Etienne MATHERON - Laboratoire de Mathématiques de Lens, université d'Artois

      Opérateurs linéaires ergodiques ou mélangeants

      Résumé : Dans cet exposé, j’essayerai d’expliquer comment on peut caractériser les opérateurs linéaires T (sur un espace de Banach) pour lesquels il est possible de trouver une mesure gaussienne non dégénérée m, telle que T soit une transformation ergodique ou mélangeante par rapport à m.

      Lieu : Bâtiment 1R1, Salle 106

      [Séminaire]


    • Lundi 4 novembre 2013 15:45-17:00 - Luu Tien Duc - Université Paris Sud

      Régularité des ensembles minimaux de dimension 3

      Résumé : Le vingtième siècle a connu de grandes avancées sur le problème de l’existence et de la structure des ensembles minimaux. En 1968, F. Almgren a montré que si un cône minimal sur une hypersurface lisse dans $R^4$ est stable, alors le cône est un hyperplan. En 1975, J. Taylor donne une description locale complète des surfaces minimales dans $R^3$. Mais dans les dimensions supérieures à 3, la liste des cônes minimaux est loin d’être complète, et la structure des singularités d’un ensemble minimal est très peu connue.
      Dans cet exposé, on va donner quelques résultats de régularité des ensembles minimaux de dimension 3. On discutera aussi l’existence d’un point de type particulier d’un ensemble Mumford-Shah minimal dans $R^4$.

      Lieu : Bâtiment 1R1, Salle 106

      [Séminaire]


    • Lundi 9 décembre 2013 15:45-17:00 - Luc Deléaval

      Opérateur maximal sphérique associé aux opérateurs de Dunkl

      Résumé : Dans cet exposé, nous nous intéresserons à un opérateur maximal sphérique dans le cadre des opérateurs de Dunkl. Nous étudierons son caractère borné en introduisant dans ce contexte des fonctions carrées et des opérateurs maximaux associés à des multiplicateurs. Des rappels sur l’opérateur maximal sphérique standard ainsi que sur les opérateurs de Dunkl seront faits.

      Lieu : Bâtiment 1R1, Salle 106

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30 | 40

  • Probabilités et statistique


    • Jeudi 24 novembre 2016 12:30-14:00 - Henrik Bengtsson - University of California at San Francisco

      A future for R

      Résumé : A future is an abstraction for a value that may be available at some point in the future and which state is either unresolved or resolved. When a future is resolved the value is readily available. How and when futures are resolved is given by their evaluation strategies, e.g. synchronously in the current R session or asynchronously on a compute cluster or in background processes. Multiple asynchronous futures can be created without blocking the main process providing a simple yet powerful construct for parallel processing. It is only when the value of an unresolved future is needed it blocks. We present the future package which defines a unified API for using futures in R, either via explicit constructs f <- future( expr ) and v <- value(f) or via implicit assignments (promises) v %<-% expr . From these it is straightforward to construct classical *apply() mechanism. The package implements synchronous eager and lazy futures as well as multiprocess (single-machine multicore and multisession) and cluster (multi-machine) futures. Additional future types can be implemented by extending the future package, e.g. BatchJobs and BiocParallel futures. We show that, because of the unified API and because global variables are automatically identified and exported, an R script that runs sequentially on the local machine can with a single change of settings run in, for instance, a distributed fashion on a remote cluster with values still being collected on the local machine. The future package is cross-platform and available on CRAN with source code on GitHub (https://github.com/HenrikBengtsson/future).

      Lieu : 207 1R2

      [Séminaire]


  • Les Cafés de l IMT


    • Jeudi 5 décembre 2013 13:00-14:00 - David Tsang Hin sun - DTSI, UPS

      Impression 3D d’objets mathématiques

      Résumé : Mots-clés : surfaces non orientables, volume minimal, surface de boy, sphéroforme de Meissner, noeud d’Escher, bouteille de Klein, Moebius , imprimante 3d , matlab , mathematica

      Lieu : Salle séminaire, 1er étage 1R3

      [Séminaire]


    • Jeudi 30 janvier 2014 13:15-14:15 - Jean-Baptiste Hiriart-Urruty - IMT

      Les mathématiques des villes et les mathématiques des champs

      Résumé : Comment sont perçues les mathématiques et ceux qui les pratiquent (les dits mathématiciens) par la société ? par le grand public (des gens pas forcément instruits mais doués de bon sens) ? Réponses : ça dépend… Ca dépend des milieux considérés (urbains, ruraux, autres) ; ça dépend aussi pour chacun de ses expériences et de son vécu. Ce café de l’IMT sera l’occasion d’échanger sur ces questions de manière informelle. Personnellement, j’essaierai d’illustrer le sujet à l’aide anecdotes réelles et d’historiettes.

      [Séminaire]


    • Jeudi 20 mars 2014 13:15-14:00 - Pierre Monmarché - IMT

      Maths et musique

      Résumé : Comment sont définies les notes de musique ? qu’est-ce que la résonance ? pourquoi il y a des gammes particulières ? quel est le lien entre la forme d’un instrument et son son ? et pourquoi il y a des maths derrières ces questions ?

      Lieu : Salle 207, 2ème étage du bâtiment 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 6 juin 2014 16:19-17:19 - Pierre Weiss - Institut des Technologies Avancées en sciences du Vivant

      Dessiner une image avec des points ou des courbes et un ordinateur

      Résumé : Dans cet exposé, nous expliquerons comment il est possible de reproduire une image avec des points ou des courbes et un ordinateur. Si vous regardez les images de votre journal de près, vous verrez qu’il s’agit d’un problème réel. La technique proposée ressemble fortement à un problème non résolu de physique appelé problème de Thomson, énoncé en 1904. Celui-ci consiste à trouver la position de N charges électriques sur une sphère. Nous généraliserons ce problème à des courbes et montrerons comment le résoudre avec un ordinateur et des algorithmes d’optimisation qui reproduisent la dynamique des particules.

      Lieu : Salle 1er étage du bâtiment 1R3

      [Séminaire]


    • Jeudi 16 octobre 2014 13:15-14:00 - Philippe Besse - IMT (INSA)

      Big Data : GAFA contre-attaque

      Résumé : Difficile, depuis près de deux ans, d’échapper au buzz du Big Data. En marge de la complexité des enjeux technologiques et méthodologiques de cette vague, ou même de ce tsunami, beaucoup d’articles véhiculent des confusions (data mining vs. big data) et des attentes pour le moins fantasmagoriques sur les débouchés et bénéfices attendus. En contre partie, bien d’autres sont plombés de peurs voire d’angoisses sur le thème big data = big brother. Nous ferons un tour de ces questions, de leur réalité, en les illustrant par 8 affiches de films. Ensuite selon l’assistance, les questions et discussions, nous aborderons quelques points et enjeux techniques à travers les premières expériences de collaboration au sein de l’équipe ESP de l’IMT.

      Lieu : Salle 1er étage du bâtiment 1R3

      [Séminaire]


    • Vendredi 19 décembre 2014 13:15-14:00 - David Tsang-Hin-Sun - DTSI, UPS

      Le Bitcoin, crypto-monnaie, courbes elliptiques (y^2 = x^3 + 7), réseaux pair à pair, mathématiques et méthode de confiance …

      Résumé : Le bitcoin : (cf wikipédia)
      Conçu en 2009 par un développeur non identifié utilisant le pseudonyme de Satoshi Nakamoto, le protocole a été employé pour la première fois par un logiciel écrit par Nakamoto en C++ et publié sous licence libre MIT. Grâce à des procédés cryptographiques et un protocole spécifique, le système décentralise la gestion de la monnaie et ne dépend pas de l’intégrité ou de la compétence d’un émetteur central. Le symbole monétaire, non officiel, est ฿ ou Ƀ1, et le sigle correspondant est BTC ou XBT.

      [Séminaire]


    • Jeudi 15 janvier 2015 13:15-14:00 - Christophe Bontemps - UT1 - GREMAQ

      Voir ou ne pas voir ? La visualisation des données hier et aujourd’hui.

      Résumé : Au travers de nombreux exemples, je vous propose de parcourir la jungle des différentes visualisations de données que le monde moderne produit en masse depuis quelques années, et de remonter un peu le temps et l’histoire. M’appuyant sur les travaux de Jacques Bertin et d’ Edward Tufte (entre autres) nous essaierons de comprendre ce qui fait un bon graphique et à quoi peut servir la « data visualization » dans les travaux de recherche en statistique et économétrie notamment. Ce panorama ne pouvant être exhaustif, je me concentrerai finalement sur quelques avancées récentes permettant une visualisation dynamique et/ou interactive des données.

      Lieu : Salle Huron (n°106), 1er étage, 1R1

      [Séminaire]


    • Jeudi 5 février 2015 13:15-14:00 - David Tsang-Hin-Sun - DTSI, UPS

      Le Bitcoin, crypto-monnaie, courbes elliptiques (y^2 = x^3 + 7), réseaux pair à pair, mathématiques et méthode de confiance …

      Résumé : Le bitcoin : (cf wikipédia)
      Conçu en 2009 par un développeur non identifié utilisant le pseudonyme de Satoshi Nakamoto, le protocole a été employé pour la première fois par un logiciel écrit par Nakamoto en C++ et publié sous licence libre MIT. Grâce à des procédés cryptographiques et un protocole spécifique, le système décentralise la gestion de la monnaie et ne dépend pas de l’intégrité ou de la compétence d’un émetteur central. Le symbole monétaire, non officiel, est ฿ ou Ƀ1, et le sigle correspondant est BTC ou XBT.

      Lieu : Bibliothèque de Mathématiques, 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 30 avril 2015 13:15-14:00 - Pierre Monmarché - IMT

      Maths et BD : la reine des sciences avec des petits mickeys

      Résumé : Parce que la BD est un media comme un autre et que le domaine des maths est un sujet comme les autres ; parce que l’humour amène à l’absurde qui amène à la logique (et réciproquement) ; parce que la BD obéit à des structures et que les structures obéissent aux maths (quand elles sont sages) ; parce que faire comprendre la géométrie, c’est plus simple en faisant des petits dessins, et dessiner c’est plus simple avec un peu de géométrie ; bref, pour toutes ces raisons, venez donc découvrir quelques liens entre la bande dessinée, ce neuvième art, et les mathématiques, cet art moins neuf.

      Lieu : Bibliothèque de Mathématiques, 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 18 juin 2015 13:15-14:00 - Guillaume Chèze - IMT

      Votes, paradoxes et mathématiques

      Résumé : Nous avons tous déjà voté et utilisé différents modes de scrutin (vote à main levée, élection à deux tours,…). Nous verrons que selon le mode de scrutin utilisé nous pouvons avoir certaines surprises sur le résultat obtenu. Dans cet exposé nous présenterons quelques paradoxes. Cela sera aussi l’occasion de rencontrer des personnages historiques tels Condorcet, Borda et l’un de nos collègues de l’IMT.

      Lieu : Salle Huron (n°106), 1er étage, 1R1

      [Séminaire]

0 | 10 | 20

  • Séminaire Analyse-EDP de l UT1


    • Vendredi 15 mars 2013 11:00-12:30 - F.Baustian - Univ. Rostock (All)

      Analiticity for a semilinear parabolic equation

      Résumé :

      Lieu : manufacture des Tabacs salle MC101 - 21 allee de Brienne

      [Séminaire]


    • Vendredi 12 avril 2013 11:00-12:00 - Paul Sauvy - univ. Pau

      Extinction en temps fini des solutions de certains problemes paraboliques quasilin eaires et singuliers (

      Lieu : manufacture des Tabacs Salle MC101 - 21 allees de Brienne 31000 TOULOUSE

      Notes de dernières minutes : (Dans le cadre du contrat CTP Conseil Regional Midi Pyrenees)

      [Séminaire]


    • Vendredi 13 décembre 2013 11:00-12:00 - Brahim BOUGHERARA - Univ PAU

      Sur un probleme de bifurcation

      Lieu : manufacture des Tabacs Salle MC101 - 21 Allées de Brienne - 31000 TOULOUSE
      (Metro Compans Cafarelli)

      [Séminaire]


    • Vendredi 17 janvier 2014 11:00-12:30 - Monserrat Rincon - MIP-UT1 (Ceremath) & Cerfacs

      Adaptative methods for model reconstruction

      Résumé : Abstract : Two problems are considered : image restoration and four dimensional
      variational assimilation (4D-Var), where
      given some observation data containing noise, the original model needs to
      be recovered. In both problems it arises the question of how to recognize
      the regions where the observation data is more meaningful to the
      reconstruction of the model. In the image restoration problem the model
      contains an $L^\tau$-data fidelity term for $\tau \in [1,2]$ and a total
      variation regularization term. A spatially dependent regularization
      parameter is used in order to enhance image regions containing details
      while still sufficiently smoothing homogeneous regions. The regularization
      parameter is locally adapted according to local statistical estimators,
      such as a local variance estimator or a local expected absolute value
      estimator. In the case of $\tau = 2$, the $L^2$-data fidelity term is
      expressed as an elliptic variational inequality of the second kind. For an
      efficient finite element discretization of the variational inequality
      problem, an a posteriori residual based error estimator is derived and its
      reliability and efficiency are established. The obtained error estimator
      is applied to solve the problem by means of the adaptive finite element
      method. It automatically adapts in image regions with details and edges
      while homogeneous regions are kept on a coarse discretization level. In
      the 4D-Var data assimilation problem, the data fidelity term is given by
      the distance under a certain norm between the trajectory of the model and
      a set of observations. A Tikhonov-type regularization is used which ensures
      that the model state at an initial time remains close to a prior estimate.
      Here we propose how to adaptively add observations according to a derived
      a posteriori error estimator. The method detects the high-influence data
      points related to the dynamically active areas. Some perspectives about how
      to combine image analysis and data assimilation and the possible
      applications are presented.

      Lieu : MC101 Manufacture des Tabacs - 21 allées de Brienne 31000 TOULOUSE
      (Metro Compans Cafarelli)

      [Séminaire]


    • Vendredi 7 février 2014 11:00-12:30 - BEGOUT Pascal - IMT - ceremath- UT1

      « Solutions à support compact, extinction en temps fini, propriété retardante de temps : une méthode générale

      Lieu : Manufacture des Tabacs MC101 - 21 allées de Brienne
      31000 TOULOUSE (Métro Compans puis aller au bout de l’avenue Maréchal Leclerc)

      [Séminaire]


    • Vendredi 25 septembre 2015 11:15-12:30 - Peter TAKAC - Univ. Rostock, All

      Séminaire Analyse-EDP de l UT1 : P.TAKAC

      Lieu : Univ. UT1-Capitole Manufacture des Tabacs, salle MC101 - IMT/Ceremath
      21 allées de Brienne 31000 TOULOUSE

      [Séminaire]


    • Vendredi 16 octobre 2015 11:00-12:00 - Vincentiu RADULESCU - Institut de Mathématiques Simion Stoilow de l'Académie Roumaine Bucarest (Roumanie)

      Séminaire Analyse-EDP de l UT1 : V.RADULESCU

      Résumé : Vicentiu Radulescu , Institut de Mathématiques Simion Stoilow de l’Académie
      Roumaine, Bucarest
      Titre : Problèmes de bifurcation à exposant variable
      Résumé. Nous sommes concernés avec plusieurs classes d’équation elliptiques
      non linéaires et nous montrons des propriétés de bifurcation qui mettent en
      évidence la contribution des exposant variables. L’étude est motivé par des
      modèles de physique mathématique.

      Lieu : Univ. Toulouse 1 (IMT/Ceremath) Manufacture des Tabacs - Salle MC101 21 Allées de Brienne 31000 TOULOUSE
      Intervenant : Vincentiu RADULESCU

      Notes de dernières minutes :

      [Séminaire]


    • Vendredi 20 novembre 2015 11:15-12:30 - Laurent BAKRI - IMT/Ceremath Univ. Toulouse 1

      Séminaire Analyse-EDP de l UT1 : L.BAKRI

      Résumé : Prolongement unique et ensembles nodaux de solutions d’équations elliptiques

      Lieu : Université Toulouse 1 - Manufacture des Tabacs Salle MC101 - 21 Allées de Brienne -31000 TOULOUSE

      [Séminaire]


    • Vendredi 15 janvier 2016 11:00-12:30 - JB Casteras - ULB Bruxelles

      Séminaire Analyse-EDP de l UT1

      Résumé : "Un problème d’évolution associé à l’équation des champs moyens"

      Lieu : manufacture des Tabacs salle MC101

      [Séminaire]


    • Vendredi 19 février 2016 11:15-12:30 - Cherif Amrouche - univ. PAU

      Séminaire Analyse-EDP de l UT1

      Lieu : manufacture des Tabacs salle MC101

      [Séminaire]

0 | 10

  • Géométrie algébrique, champs et homotopie


    • Lundi 7 janvier 2013 14:00-15:00 -

      Théorie des modèles des corps valués aux différences

      Résumé : Depuis les travaux de Ax-Kochen et Ershov sur les corps valués henséliens en équicaractéristique 0 dans les années 60, la théorie des modèles des corps valués a connu un grand nombre d’applications à des questions en théorie des nombres, géométrie algébrique, et plus récemment en géométrie analytique non-archimédienne.
      Les travaux de Hrushovski, Scanlon, Azgın (entre autres) montrent que certaines classes de corps valués aux différences (c’est-à-dire avec un automorphisme distingué) jouissent de propriétés de modération analogues à la situation sans
      automorphisme.
      Dans l’exposé, je vais discuter certains de ces développements (avec ou sans automorphisme). En particulier, je parlerai d’un résultat de modération combinatoire (obtenu en collaboration avec Artem Chernikov) sur l’automorphisme de Frobenius non-standard dans le contexte valué.

      Lieu : 1R2 - Salle 207

      [Séminaire]


    • Mardi 26 février 2013 14:00-16:00 - Damian Rössler

      La théorie élémentaire de l’endomorphisme de Frobenius (d’après E. Hrushovski). Le cas propre et lisse II.

      Lieu : 1R2 salle 207

      [Séminaire]


    • Mardi 5 mars 2013 14:00-16:00 - Denis-Charles Cisinski

      Annulation des groupes de K-théorie négative des espaces non-commutatifs réguliers

      Lieu : salle 207, 1R2

      [Séminaire]


    • Mardi 12 mars 2013 14:00-16:00 - Denis-Charles Cisinski

      Le théorème de Nilpotence. Exposé introductif

      Lieu : salle 207, 1R2

      [Séminaire]


    • Mardi 26 mars 2013 14:00-16:00 - Denis-Charles Cisinski

      Algèbre commutative en théorie de l’homotopie stable

      Lieu : salle 207, 1R2

      [Séminaire]


    • Mardi 2 avril 2013 14:00-16:00 - Denis-Charles Cisinski

      Algèbre commutative en théorie de l’homotopie stable II

      Lieu : salle 207, 1R2

      [Séminaire]


    • Mardi 16 avril 2013 14:00-16:00 - Marc Reversat

      Géométrie rigide et correspondance de Langlands.

      Lieu : salle 207,1R2

      [Séminaire]


    • Mardi 25 juin 2013 14:00-16:00 - Marc Reversat

      Modules de Drinfeld, géométrie rigide et correspondance de Langlands VII.

      Lieu : Salle 207, 1R2

      [Séminaire]


    • Mardi 24 septembre 2013 14:00-16:00 - Marc Reversat

      Modules de Drinfeld, géométrie rigide et correspondance de Langlands VIII

      Lieu : Salle 207

      [Séminaire]


    • Mardi 1er octobre 2013 14:00-15:00 - Bertrand Toën - Université de Montpellier

      Opérations sur l’espace de modules des membranes

      Résumé : Pour deux variétés algébriques S et X, ou plus généralement
      des champs algébriques, l’espace des membranes de S dans X est
      l’espace de modules Map(S,X) des morphismes S → X. Dans cet exposé on s’intéressera aux opérations existant sur la catégorie dérivée de l’espace Map(S,X), particulièrement lorsque S est une "sphère". Le théorème principal affirme que D(Map(S,X)) possède une action d’une opérade O, dès que O(2)=S et que O satisfait à une condition naturelle. J’expliquerai ce que sont ces opérations lorsque l’on spécifie l’opérade
      en l’opérade modulaire, l’opérade des petits disques ou encore l’opérade de Poisson. Je terminerai l’exposé par deux applications : une preuve d’une conjecture de Kapustin sur la formalité de la cohomologie de Hochschild supérieure, ainsi que la construction d’une catégorification des invariants de Gromov-Witten.

      Lieu : Salle 207

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 160

  • Séminaire de l équipe MIP


    • Mardi 19 février 2013 09:45-10:45 - Haruya Mizutani - Gakushuin University - Tokyo

      Strichartz estimates on manifolds with polynomially growing ends

      Résumé : In this talk, we will discuss the time-dependent Schrodinger equation on a non-compact Riemannian manifold with a polynomially growing end, where the growth rate of volume density is strictly larger than that of the Euclidean one. Under the non-trapping condition and some convexity condition on the kinetic energy, which is weaker than the usual asymptotic condition, we show local-in-time Strichartz estimates. The proof is based on a construction of the semiclassical parametrix of the outgoing and incoming propagators.

      Lieu : Salle de séminaires 1R3

      [Séminaire]


    • Mardi 19 février 2013 11:00-12:00 - Taoufik Hmidi - Université Rennes 1

      Autour des poches de tourbillon en rotation uniforme

      Résumé : Il s’agit de discuter quelques problèmes liés aux poches de tourbillon pour les équations d’Euler incompressibles en dimension deux. Je vais mettre l’accent sur les poches qui sont animées d’un mouvement de rotation uniforme. Un exemple classique est donné par les ellipses de Kirchhoff qui font partie d’une classe plus large qu’on appelle les V-sates. Ces structures ont été d’abord prédites numériquement par Deem et Zabusky et démontrée par Burbea. Dans une collaboration récente avec J. Mateu et J. Verdera, nous avons démontré que les V-states sont de classe $C^\infty$. La preuve est basée sur le théorème de Crandall-Rabinowitz conjugué avec des outils d’analyse complexe et harmonique. J’envisage aussi d’aborder un problème similaire pour les poches doublement connexes.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 12 mars 2013 09:45-10:45 - Radu Ignat

      Entropies et champs de vecteurs unimodulaires à divergence nulle

      Résumé : L’exposé porte sur quelques questions venant du micromagnétisme et
      de la physique
      des cristaux liquides. Il s’agit de la structure des champs de vecteurs 2D
      à divergence nulle
      et de module un. Tout d’abord, on traite des résultats de régularité et
      densité pour ces champs
      de vecteurs. En particulier, on montre que s’ils sont dans H^1/2, alors
      ils sont en fait
      lipschitziens en dehors des singularités de type point-vortex. Ensuite, on
      traite
      le cas des champs de vecteurs à variation bornée. Plus précisément,
      on étudie les énergies de "murs micromagnétiques" concentrées sur les
      singularités de type lignes de saut.
      Cette analyse repose sur la notion d’entropie : en effet, les contraintes
      de divergence nulle et
      de module un sur le champ engendrent une loi de conservation scalaire.

      Lieu : Salle de séminaires 1R3

      [Séminaire]


    • Mardi 12 mars 2013 11:00-12:00 - Simona Mancini - Université d'Orléans

      Croissance et coalescence de bulles dans un fluide très visqueux

      Résumé : Nous nous intéressons à la croissance et la coalescence de bulles remontant dans un conduit. Ce type de problèmes apparait dans l’étude de colonnes à bulles, largement exploitées dans l’industrie, mais aussi, et particulièrement dans notre cas, lors des éruptions volcaniques. Dans cet exposé nous considérons deux échelles de modélisation : microscopique, décrivant la croissance d’une bulle moyenne représentative par deux E.D.O. couplées à une E.D.P., et mésoscopique ou statistique, concernant l’évolution d’une population de bulles de tailles différentes. La complexité physique et la variation de plusieurs ordres de grandeur des paramètres du système microscopique influencent fortement l’évolution des solutions et rendent les simulations numériques très couteuses. L’analyse mathématique du système nous permet de remédier à ces problèmes et de proposer un modèle de type cinétique, défini sur des variables non-standard et prenant en compte la coalescence de bulles par un opérateur de type Smoluchovsky bi-dimensionnel. L’approximation numérique de ce deuxième modèle a nécessité l’étude et la discretisation de l’opérateur de coalescence multidimensionnel, thème de recherche pointu et émergent. Ces travaux sont le fruit d’une collaboration inter-disciplinaire dans le cadre de l’ERC DEMONS (géophysique).

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Jeudi 14 mars 2013 11:00-12:00 - Victor Nistor

      Géométrie, équations aux dérivées partielles, et méthodes numériques dans domaines polyédriques.

      Résumé : la théorie classique des équations aux dérivées partielles (EDP) sur
      domaines lisses et bornés est bien comprise et à de nombreuses applications en mathématiques fondamentales et appliquées. De nombreux domaines qui arrivent dans les applications sont, cependant, pas lisses (c’est-à-dire qu’ils n’ont pas un bord lisse). Une théorie riche de l’analyse et équation aux dérivées partielles sur les domaines Lipschitz a ainsi vu le jour. Par exemple, il est maintenant bien compris dans quelle mesure la régularité habituelle pour des solutions des équations aux dérivées partielles classiques s’étend à des domaines Lipschitz. Il est, en particulier, possible d’estimer avec précision la meilleure régularité de ces solutions, qui, à la différence des domaines lisses, aura la régularité limitée, même si autrement toutes les données sont lisses. Pour faire face à cette "perte de régularité" sur les domaines Lipschitz, de nouveaux résultats sont apparus dans le cas des domaines polyédriques, une classe de domaines de grande importance dans la pratique. (Beaucoup, mais pas tous les domaines polyédriques sont Lipshitz.) Dans mon exposé, je vais présenter un théorème qui dit que le problème de Poisson avec des conditions aux limites du type Dirichlet sur des domaines polyédriques est bien posé au sens d’Hadamard. L’existence et l’unicité des solutions sont obtenues dans des espaces de Sobolev avec poids. La preuve nécessite une contribution importante de la géométrie Riemannienne et est inspirée par la théorie des groupoïdes de Lie. On montre d’une façon similaire que le problème de l’élasticité linaire anisotrope dans des domaines polyédriques en trois dimensions est aussi bien posé.
      Le cas du problème de Neumann pur est différent, et je vais expliquer quelques modifications qui peuvent être apportées dans le cas de deux dimensions. Le fait que le problème de Poisson est bien posé a pour applications une construction explicite d’une suite de maillages qui donne un ordre de convergence optimal pour la méthode des éléments finis. Je vais aussi discuter d’autres connections entre les mathématiques fondamentales et appliquées.

      Lieu : Amphi Schwartz

      Notes de dernières minutes : Attention, date inhabituelle !

      [Séminaire]


    • Mardi 19 mars 2013 09:45-10:45 - Franck Sueur - Université Paris 6

      Mouvement de solides immergés dans un fluide parfait incompressible plan.

      Résumé : Dans cet exposé je présenterai quelques résultats récents obtenus en collaboration avec Olivier Glass, Christophe Lacave, Ayman Moussa et Takéo Takahashi, sur la dynamique de corps solides immergés dans un fluide parfait incompressible plan.
      Nous commencerons par traiter le problème de Cauchy puis envisagerons trois asymptotiques successives, correspondantes respectivement au rétrécissement d’un solide en une particule ponctuelle, à une infinité de telles particules, et enfin à une masse individuelle des particules nulle.

      Lieu : Salle de séminaires 1R3

      [Séminaire]


    • Mardi 19 mars 2013 11:00-12:00 - Laurent Michel - Université de Nice Sophia-Antipolis

      Super-symmetrie pour des opérateurs pseudodifférentiels. Application aux marches aléatoires.

      Résumé : Le point de départ de ce travail est l’étude d’une marche aléatoire naturelle sur l’espace euclidien
      muni d’une densité de probabilité. On s’interesse à la vitesse de convergence de cette marche vers sa distribution stationnaire.
      La réponse est donnée par le trou spectral d’un opérateur Markovien que l’on décrit précisément.
      Pour y parvenir, on est amené à démontrer un résultat de super-symmétrie sur des opérateurs pseudodifférentiels généraux.
      On montre en particulier que ces opérateurs ont une structure proche de celle du Laplacien de Witten.

      [Séminaire]


    • Mardi 26 mars 2013 09:45-10:45 - Anaïs Crestetto - IMT

      Modèles préservant l’asymptotique performants pour la simulation numérique des plasmas.

      Résumé : On s’intéressera dans cet exposé à la simulation numérique de problèmes multi-échelles issus de la physique des plasmas.
      On présentera notamment un schéma préservant l’asymptotique, basé sur une décomposition micro-macro de la fonction de distribution, pour les équations de Vlasov-BGK-Poisson modélisant un plasma avec collisions. La partie macroscopique (fluide) est résolue par un schéma de volumes finis alors que la partie microscopique (cinétique) est résolue par une méthode Particle-In-Cell (PIC). Cette technique de couplage fluide-cinétique permet d’obtenir un schéma très performant, notamment dans le régime fluide car très peu de particules sont alors suffisantes pour représenter la partie cinétique.
      On présentera également un couplage entre un schéma préservant l’asymptotique (2D) et son modèle limite (1D) pour une équation elliptique modélisant le plasma ionosphérique. La réduction de la dimension dans une partie du domaine permet une diminution du temps de calcul.

      Lieu : Salle de séminaires 1R3

      [Séminaire]


    • Mardi 26 mars 2013 11:00-12:00 - Karine Beauchard - CNRS - Ecole Polytechnique

      Contrôlabilité d’opérateurs paraboliques dégénérés de type Grushin et Kolmogorov.

      Résumé : Unlike uniformly parabolic equations, parabolic operators that
      degenerate on subsets of the space domain exhibit very different behaviors
      from the point of view of controllability. For instance, null
      controllability in arbitrary time may be true or false according to the
      degree of degeneracy, and there are also examples where a finite time is
      needed to ensure such a property. This talk present recent results for
      operators of Grushin or Kolmogorov type

      Lieu : Salle de séminaires 1R3

      Notes de dernières minutes : Attention : lieu inhabituel !

      [Séminaire]


    • Mardi 2 avril 2013 11:00-12:00 - Miguel Rodrigues - Université Lyon 1

      Modulations lentes et comportement en temps long autour des ondes progressives périodiques

      Résumé : Motivés originellement par certains problèmes issus de la mécanique des fluides, avec Mathew Johnson, Pascal Noble et Kevin Zumbrun, nous avons abordé les questions générales suivantes :
      (1) Dans les systèmes généraux de type hyperbolique-parabolique, en quel sens les ondes planes périodiques spectralement stables sont-elles asymptotiquement stables ?
      (2) Peut-on valider, en temps long, les prévisions formellement déduites d’un développement BKW ?
      Nous discuterons pendant l’exposé le cas le plus difficile de la dimension 1 mais nous restreindrons le type du système pour simplifier l’algèbre du problème. Nous verrons alors en quel sens la réponse à la seconde question est positive même lorsque l’on autorise des perturbations non localisées en espace (suffisamment générales pour permettre des déphasages globaux mais pas des changements de nombres d’ondes à l’infini), ce qui fournit alors également la réponse à la première question. La considération de perturbations non localisées, qui requiert un processus de modulation relativement subtil, est rendu nécessaire par le fait qu’une perturbation initialement localisée puisse en général évoluer de manière non localisée. Entre autres difficultés, on pourra noter la conjonction de décroissances extrêmement faibles en temps et en espace.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 150

  • Séminaire de Probabilités


    • Mardi 19 février 2013 - J. Salez - Univ. Paris 7

      Comportement spectral des grands graphes aléatoires.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 5 mars 2013 - K. Maples - Univ. Zürich (Sui.)

      Almost sure limits of circular ensembles

      Résumé : A classical idea of Hurwitz shows that a Haar distributed unitary
      matrix can be written as a product of independent random matrices with
      a simple probabilistic description. In joint work with Joseph Najnudel
      and Ashkan Nikeghbali, we consider the natural extension which gives a
      family of unitary matrices, one for each dimension, which are
      marginally Haar distributed. With this coupling we show that the
      sequence of matrices converges in a suitable sense to a limiting flow
      of operators which act on a random vector space. The eigenvalues of
      this flow are distributed according to a sine kernel point process.
      This work appears to give the first example of such a random operator
      which is naturally constructed from finite dimensional random matrix
      theory.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 12 mars 2013 - J. Lebovits - Univ. Heidelberg (All.)

      Calcul stochastique par rapport au mouvement brownien multifractionnaire

      Résumé : Le mouvement Brownien multifractionnaire (mBm) est un processus gaussien qui généralise la notion de mouvement brownien fractionnaire (fBm). Le mBm "peut" se définir comme un mouvement brownien fractionnaire, dont l’exposant de Hurst H est remplacé par une fonction déterministe du temps.
      Ce processus s’avère très utile lorsque l’on veut modéliser des phénomènes présentant une régularité qui varie au cours du temps ou encore présentant en même temps une dépendance de long terme et une grande irrégularité.
      Nous commencerons par introduire le mBm comme objet limite d’un somme de mouvements brownien fractionnaires. Nous présenterons ensuite une courte introduction à théorie des distributions stochastiques aussi appelée théorie des distributions de Hida (White Noise Theory).
      Nous montrerons alors comment cette théorie nous permet de construire une intégrale stochastique, et de développer un calcul stochastique, par rapport au mBm (incluant une formule d’Itô, de Tanaka, une définition et une étude des temps locaux, ainsi que la résolution de certaines équations différentielles stochastiques). Nous indiquerons également deux problèmes ouverts relatif à ces notions.
      Nous comparerons ensuite les résultats obtenus avec ceux qui sont connus dans le cadre de l’intégrale de Skorohod et indiquerons des pistes possibles de généralisation au calcul stochastique par rapport aux processus gaussiens.
      Enfin, et en fonction du temps restant, nous dirons un mot des applications de ce calcul stochastique à la finance.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 19 mars 2013 - T. Lelièvre - Ponts ParisTech

      Numerical methods in molecular dynamics

      Résumé : Molecular dynamics is now a very widely used tool to study the matter at the molecular level. It is used in various fields, such as biology, chemistry or materials science. The aim is in particular to understand the relationships between the macroscopic properties of a molecular system and its atomistic features. For example, one would like to compute the constitutive relations for materials from molecular models, or predict the most likely conformations of a protein in a solvent from its amino acid sequence. One of the difficulty to reach this aim is related to timescales : the typical timescale of a molecular dynamics simulation is much smaller than the typical timescale at which the crucial events, from a macroscopic viewpoint, occur. This is related to the metastability of a molecular dynamics trajectory : the system stays for a very long time in some regions of the configuration space (called metastable state), before hopping to another one, and it is difficult to observe and simulate such rare events. An associated feature is the multimodality of the statistical ensemble (a probability measure) sampled by the molecular dynamics trajectories.
      Many methods have been proposed in the molecular dynamics community to deal with these difficulties, and we will focus on two prototypical ones for which a mathematical analysis gives useful insights. We will first present adaptive importance sampling techniques, which have been proposed to sample efficiently statistical ensembles. Then, we will propose a mathematical analysis of the parallel replica algorithm which has been introduced by A.F. Voter to generate efficiently metastable dynamics.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 26 mars 2013 - O. Catoni - ENS Paris

      Séminaire commun probabilités/statistique. Second exposé : The statistics of Principal Component Analysis.

      Résumé : Principal component analysis is maybe the most popular way of analyzing
      the shape of a set of points X_1 ; … ; X_n in R^d, or more generally in any Hilbert space. When the points are drawn at random, forming an i.i.d. sample, this poses the question of the stability of the method and of its connection with the eigenvectors and eigenvalues of the expected Gram matrix E(X X^t). We will show in this presentation dimension free non asymptotic PAC-Bayes bounds for some robust modification of Principal Component Analysis, where we threshold the large deviations of < X, \theta > ^2 from its mean, with the help of some specific influence function. We will explain how this study could contribute to new modified algorithms for unsupervised spectral clustering. Joint work with Ilaria Giulimi.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 26 mars 2013 - O. Catoni - ENS Paris

      Séminaire commun probabilités/statistique. Premier exposé : Toric grammars, a new stochastic model.

      Résumé : Formal grammars are made to represent sequences of words with recursive
      structures. Assigning probabilities to production rules defines a stochastic
      model for finite random sequences of words. We will describe our ongoing
      research on toric grammars, a new model aimed at the statistical estimation
      of syntactic structures from unlabelled sentences. Although our main goal
      is the automated analysis of natural languages, toric grammars define a new
      generic stochastic model, based on conditional independence assumptions
      that are far more general and
      exible than the Markov property. Joint work with Thomas Mainguy.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 2 avril 2013 - C. Rau - IMT

      Existence of the harmonic measure for random walks on graphs and in random environments.

      Résumé : We give a su-fficient condition for the existence of the harmonic measure from infi-nity of transient random walks on weighted graphs. In particular,
      this condition is verifed by the random conductance model on Z^d, for
      d -larger than 3, when the conductances are i.i.d. and the bonds with
      positive conductance percolate. The harmonic measure from in-finity also exists
      for random walks on supercritical clusters of Z^2. This is proved by using results of Barlow (2004) and Barlow and Hambly (2009).

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 9 avril 2013 - Ivan Nourdin - IEC Nancy

      Entropie relative, facteur de Stein, et théorème du moment quatrième.

      Résumé : Après en avoir motivé l’intérêt, j’expliquerai tout d’abord comment borner l’entropie relative avec la fonction tau de Stein, en se basant sur une nouvelle représentation de l’information de Fisher ainsi que sur une identité due à de Bruijn. Je ferai ensuite le lien avec des résultats récents autour du théorème du moment quatrième de Nualart et Peccati. L’exposé, basé sur un travail en collaboration avec Giovanni Peccati et Yvik Swan (Luxembourg), sera accessible sans aucun prérequis particulier.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 16 avril 2013 - Pierre Mathieu - Univ. Provence, Marseille

      TBA.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 7 mai 2013 - Etienne Tanré - INRIA Sophia Antipolis, Nice

      Solution globale pour un réseau de neurones "intègrent et tirent" en interaction de type McKean Vlasov.

      Résumé : Nous nous intéressons à un réseau de neurones biologiques en interaction. Chaque neurone évolue selon le modèle classique "intègre et tire" (LIF) bruité, émettant une décharge lorsque son potentiel de membrane atteint un seuil. A cet instant, les potentiels de membrane de ses voisins connectés subissent un saut positif (réseau excitateur). Le système limite (grand nombre de neurones) est un système de type McKean Vlasov singulier. Nous donnerons des conditions suffisantes pour qu’il admette une solution définie pour tout temps.
      Travail en collaboration avec F. Delarue, J. Inglis et S. Rubenthaler.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 140

  • Séminaire de Statistique


    • Mardi 8 janvier 2013 11:00-12:00 - Karine Tribouley - Université Paris Diderot

      Learning Out of Leaders

      Résumé : Des procédures de type LOL dans le cadre du modèle de régression en grande dimension seront présentées, les régresseurs pouvant etre groupés (GrLOL) ou non (LOL). Ces procédures sont basées sur des méthodes de seuillage permettant d’obtenir des algorithmes directs (sans optimisation et non récursifs). Sous des hypothèses de parcimonie, les vitesses des procédures sont obtenues dépendant de la cohérence de la matrice de Gram associée au modèle. Enfin, une méthode "boostant" les vitesses est présentée et illustrée par des simulations.

      Lieu : Salle de séminaire du 1er étage, bât.1R3

      [Séminaire]


    • Mardi 15 janvier 2013 11:00-12:00 - Jairo Cugliari - Laboratoire de Mathématiques d’Orsay

      Titre à préciser

      Lieu : Salle de séminaire du 1er étage, bât.1R3

      [Séminaire]


    • Mardi 22 janvier 2013 09:45-10:45 - Alexandre Janon - Université Lyon 1

      Titre à préciser

      Lieu : Salle à préciser

      [Séminaire]


    • Mardi 29 janvier 2013 11:00-12:00 - Sarah Ouadah - LSTA

      Estimation adaptative de la densité par les méthodes du noyau et des plus proches voisins

      Lieu : Salle de séminaire du 1er étage, bât.1R3

      [Séminaire]


    • Mardi 5 février 2013 11:00-12:00 - Florent Autin - Université d'Aix-Marseille 1

      Point de vue maxiset en estimation non paramétrique

      Résumé : Dans cet exposé de nouvelles réponses aux problèmes d’estimation non paramétriques seront apportées via l’approche maxiset. Dans ce contexte, on s’intéressera à caractériser l’ensemble des fonctions (maxiset) pour lesquelles une procédure atteint une qualité d’estimation fixée. Un intérêt particulier sera porté sur les performances - théoriques et pratiques - des procédures par ondelettes issues de la sélection de modèles ou reposant sur des règles de seuillage très générales.

      Lieu : Salle de séminaire du 1er étage, bât.1R3

      [Séminaire]


    • Mardi 12 février 2013 11:00-12:00 - Laetitia Comminges - ENPC

      Test minimax d’une hypothèse nulle composite définie par une fonctionnelle quadratique

      Résumé : On considère le problème du test d’une hypothèse nulle composite sous un modèle de régression nonparamétrique multivarié. Pour une fonctionnelle quadratique donnée $Q$, l’hypothèse nulle correspond au fait que la fonction $f$ satisfait la contrainte $Q[f] = 0$, tandis que l’alternative correspond aux fonctions pour lesquelles $ |Q[f]|$ est minorée par une constante strictement positive. On fournit des taux minimax de test et les constantes de séparation exactes ainsi qu’une procédure optimale exacte, pour des fonctionnelles quadratiques diagonales et positives. On peut utiliser ces résultats pour tester la pertinence d’une ou plusieurs variables explicatives. L’étude des taux minimax pour les fonctionnelles quadratiques diagonales qui ne sont ni positives ni négatives, fait apparaître deux régimes différents : un régime <> et un régime <>. On applique ceci au test de l’égalité des normes de deux fonctions observées dans des environnements bruités.
      http://certis.enpc.fr/ commingl/

      Lieu : Salle de séminaire du 1er étage, bât.1R3

      [Séminaire]


    • Mardi 19 février 2013 11:00-12:00 - Laure Sansonnet - Département de Mathématiques d'Orsay

      Estimation non-paramétrique dans un modèle d’interactions poissoniennes et application à des données génomiques

      Résumé : L’objet de cet exposé est de présenter une approche statistique pour étudier les dépendances entre deux événements modélisés par des processus ponctuels. On s’intéressera en particulier au domaine de la génomique afin de détecter des distances favorisées ou évitées entre deux motifs le long d’un génome suggérant de possibles interactions à un niveau moléculaire. Pour cela, on introduira une fonction dite de reproduction qui permet de quantifier les positions préférentielles des motifs et qui est modélisée par l’intensité d’un processus de Poisson. On s’intéressera d’abord à l’estimation de cette fonction que l’on suppose très localisée. A l’aide des bases d’ondelettes et des techniques de seuillage, on construira un estimateur adaptatif qui satisfait à une inégalité de type oracle et a de bonnes propriétés minimax. On présentera ensuite des simulations qui mettent en avant la robustesse de la procédure d’estimation. Enfin, on appliquera la méthode à l’analyse de la dépendance entre les sites promoteurs et les gènes chez la bactérie E. coli en s’appuyant sur un jeu de données réelles.

      Lieu : Salle de séminaire du 1er étage, bât.1R3

      [Séminaire]


    • Mardi 26 février 2013 11:00-12:00 - LALOE Thomas - Nice

      Estimation plug-in d’ensembles de niveaux et applications

      Résumé : Dans cet exposé nous nous intéresserons à l’estimation d’ensembles de niveaux de différentes fonctions. A chaque fois une même approche de type "Plug-in" est utilisée. Nous commencerons par étudier les ensembles de niveaux d’une fonction de régression, pour ensuite nous concentrer sur ceux d’une fonction de répartition. Pour ce deuxième cas nous devrons faire en particulier attention à des problèmes de non compacité. Enfin nous présenterons des applications en Théorie du risque.

      Lieu : Salle de séminaire du 1er étage, bât.1R3

      [Séminaire]


    • Mardi 12 mars 2013 11:00-12:00 - Katia Meziani - Paris-Dauphine

      Learning heteroscedastic models via SOCP under group sparsity

      Résumé : Sparse estimation methods based on l1 relaxation, such as the Lasso and the Dantzig selector, are powerful tools for estimating high dimensional linear models. However, in order to properly tune these methods, the variance of the noise is often required. This constitutes a major obstacle
      for practical applications of these methods in various frameworks – such as time series, random fields, inverse problems – for which noise is rarely
      homoscedastic or with a level that is hard to know in advance. In this talk,
      we propose a new approach to the joint estimation of the conditional mean and the conditional variance in a high-dimensional (auto-)regression setting. An attractive feature of our proposed estimator is that it is computable by solving a second-order cone program (SOCP). We present numerical results assessing the performance of the proposed procedure both on simulations and on real data. We also establish non-asymptotic risk bounds which are nearly as strong as those for original l1-penalized estimators.

      Lieu : Salle de séminaire du 1er étage, bât.1R3

      [Séminaire]


0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 140

  • Séminaire Plate-forme Biostatistique


    • Lundi 30 septembre 2013 14:00-15:00 - Kim-Anh Lê Cao - Queensland Facility for Advanced Bioinformatics University of Queensland

      It is all about mixOmics !

      Résumé : Recent advances in high throughput ’omics’ technologies enable quantitative measurements of expression or abundance of biological molecules of a whole biological system. The transcriptome, proteome and metabolome are dynamic entities, with the presence, abundance and function of each transcript, protein and metabolite being critically dependent on its temporal and spatial location.
      Whilst single omics analyses are commonly performed to detect between-groups difference from either static or dynamic experiments, the integration or combination of multi-layer information is required to fully unravel the complexities of a biological system. Data integration relies on the currently accepted biological assumption that each functional level is related to each other. Therefore, considering all the biological entities (transcripts, proteins, metabolites) as part of a whole biological system is crucial to unravel the complexity of living organisms.
      With many contributors and collaborators, we are currently establishing a global analytical framework to extract relevant information from high throughput `omics’ platforms such as genomics, proteomics, metabolomics and other types of biological data. Specifically, the statistical methodologies that we developed and implemented in our R package mixOmics focus on the so-called multivariate projection-based approaches, which can handle such large data sets, deal with multi collinearity and missing values. These methodologies enable dimension reduction by projecting these large data sets into a smaller subspace, to capture the largest sources of variation in the biological studies.
      In this presentation, I will illustrate how various techniques enable exploration, data integration and visualisation of the data, with a particular focus on time course experiments analysis and cross-platform comparison.

      Lieu : Salle séminaire, 1er étage 1R3

      [Séminaire]


    • Mardi 5 novembre 2013 14:00-15:30 - Sophie Lamarre - INRA, plateforme GeT-Biopuces

      Influence du nombre de réplicats dans une analyse différentielle de données RNA-seq

      Lieu : Salle 1er étage 1R3

      [Séminaire]


  • Systèmes dynamiques


    • Vendredi 27 septembre 2013 09:15-10:15 - Loïc Teyssier - IRMA Strasbourg

      Germes de feuilletages présentables du plan complexe

      Résumé : Soit F un germe de feuilletage singulier du plan complexe. Sous l’hypothèse que F est une courbe généralisée, D. Marin et J.–F. Mattei ont établi l’incompressibilité de F dans un voisinage épointé d’un ensemble fini de courbes analytiques. On montre ici que cette hypothèse ne peut être ignorée, en exhibant divers exemples de feuilletages réduits après un éclatement qui ne satisfont pas cette propriété. Même si nous montrons que les nœuds–cols sont incompressibles individuellement, le fait que leurs feuilles ne se rétractent pas tangentiellement sur toutes les composantes du bord de leur domaine de définition empêche la généralisation complète de la construction de Marin—Mattei. Finalement nous obtenons une caractérisation quasi-complète des feuilletages pour lesquels la construction de la monodromie de Marin—Mattei est possible.

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 18 octobre 2013 09:15-10:15 - François Berteloot - IMT

      Exposants de Lyapounov et bifurcations pour les endomorphismes de P^k

      Résumé : Lorsque $k=1$, les bifurcations sont bien comprises par le théorème classique de
      Mané-Sad et Sullivan. Leur approche ne peut absolument pas être généralisée en dimension supérieure.
      Nous utilisons des outils de théorie ergodique et de théorie du potentiel
      pour en obtenir une généralisation. Il s’agit d’un travail en commun avec
      C. Dupont.

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 25 octobre 2013 09:15-10:15 - Taro Asuke - université de Tokyo

      Autour de la décomposition de Fatou-Julia.

      Résumé : La décomposition de Fatou-Julia, ainsi que celle de CP^1 en
      domaine de discontinuité et ensemble limite des groupes kleiniens, sont
      des idées fondamentales. Il existe aussi une décomposition similaire
      pour les feuilletages transversalement holomorphes (d’abord proposée par Ghys, Gomez-Mont et Saludes,
      reprise plus tard par Haefliger puis par l’auteur). On peut intégrer ces trois
      décompositions a l’aide d’une notion de "pseudosemigroupes" que je voudrais
      expliquer.

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 15 novembre 2013 09:15-10:15 - Miguel Fernandes Duque - université de Valladolid

      Elimination of resonances of codimension one foliations.

      Résumé : The problem of reduction of singularities for germs of codimension one foliations in dimension three has been solved by F. Cano. The author divides the proof in two steps. The first one consists in getting pre-simple points and the second one is the passage from pre-simple to simple points. In arbitrary dimension of the ambient space the problem is open. In this talk we will present a proof of the second part of the problem.

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 29 novembre 2013 10:45-11:45 - Tien Cuong Dinh - Paris 6

      Equidistribution des points périodiques et théorie de densité de courants

      Résumé : Je vais d’abord introduire une nouvelle méthode pour montrer l’équidistribution des points périodiques en dynamique complexe à plusieurs variables. Cette approche très générale nécessite une nouvelle théorie d’intersection de courants (par exemple, la théorie d’intersection classique ne donne pas d’information sur l’intersection géométrique de deux courbes dans une variété de dimension 3). C’est un travail en commun avec Nessim Sibony. L’exposé sera adapté aux non-spécialistes (en particulier, je ferai une brève introduction sur les courants positifs fermés).

      Lieu : Bât 1R2 - Salle 207

      Notes de dernières minutes : (séminaire en commun avec le séminaire d’Analyse et Géométrie Complexe)

      [Séminaire]


    • Vendredi 6 décembre 2013 09:15-10:15 - Taro Asuke

      Quelques exemples de décomposition de Fatou-Julia pour les champs de vecteurs.

      Résumé : Je voudrais présenter quelque exemples (élémentaires) de décomposition
      de Fatou-Julia pour des feuilletages obtenus par un champ de vecteurs holomorphe
      linéaire. Quelques uns sont "classiques et établis", les autres sont des tentatives.

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 13 décembre 2013 09:15-10:15 - Yacine Halim

      La stabilité globale d’une équation aux différences non linéaire d’ordre 2.

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 10 janvier 2014 09:15-10:15 - Xavier Buff - IMT

      Fractions rationnelles de degré 2 ayant un point fixe parabolique.

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 17 janvier 2014 09:15-10:15 - Thomas Gauthier - Université de Picardie Jules Verne

      Equidistribution des polynômes postcritiquement finis (en utilisant de la géométrie arithmétique)

      Résumé : Je vais expliquer comment, en utilisant des résultats de géométrie arithmétique sur l’équidistribution des points de petite hauteur, on peut établir un résultat d’équidistribution des polynômes postcritiquement finis en tous degrés. Il s’agit d’un travail en commun avec Charles Favre.

      Lieu : Bât 1R2 - Salle 207

      [Séminaire]


    • Vendredi 17 janvier 2014 10:45-11:45 - Gael Cousin - Université de Pise

      Feuilletages Transversalement Affines

      Résumé : Je présenterai un résultat obtenu en collaboration avec Jorge Vitório Pereira sur les feuilletages holomorphes transversalement affines de codimension 1 sur les variétés projectives. Si le premier nombre de Betti de la variété sous-jacente s’annule, on montre que ces feuilletages sont obtenus comme tirés en arrière de feuilletages sur des surfaces ou comme quotients finis de feuilletages transversalement de translation (i.e. donnés par des forme rationnelles fermées).

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 110

  • Théorie des noeuds et topologie en petite dimension


    • Mercredi 10 avril 2013 10:00 - Florian Deloup - IMT

      Le genre des langages réguliers

      Résumé : Résumé : si l’on oublie une partie de sa structure, un automate peut être regardé comme un graphe pour lequel la notion de genre est bien définie. Intuitivement, un graphe est de genre \leq g s’il existe un plongement du graphe dans une sphère à "g anses". Bien entendu, du point de vue informatique, les automates sont plus riches que des graphes : ils calculent des langages et un langage régulier donné admet une infinité d’automates le reconnaissant. Il est alors naturel de définir le genre d’un langage régulier L comme le genre minimal des automates reconnaissant L. On exposera quelques résultats et quelques questions ouvertes sur ce nouvel invariant des langages.

      Lieu : Salle 11 RDC — Bât. 1R3

      Notes de dernières minutes : Début de l’exposé à 10h15.

      [Séminaire]


    • Mardi 21 mai 2013 16:00-17:30 - Ryan Budney

      The homotopy type of spaces of knots

      Résumé : I will describe some basic properties of the homotopy-type of the space of smooth embeddings of the circle in the 3-sphere. There are two primary approaches to this, the Vassiliev approach, which now fits roughly into the machinery of "functor calculus" and the Hatcher approach, which uses many major structural theorems in 3-manifold theory. Hatcher’s approach studies the homotopy-type of the components of the knot space one component at a time, and sees them as essentially classifying spaces of the mapping class group of the knot, while the functor calculus approach in essence views the knot space as the non-singular part of a giant contractible mapping space. It turns out that the language of operads allows one to assemble Hatcher’s perspective into a simple global description of the embedding space’s homotopy-type, and from this perspective there are new avenues to compare the result with the functor calculus approach.

      Lieu : 1R2 - salle Cavaillès (salle 132)

      Notes de dernières minutes : Attention : jour et horaire inhabituels. Le séminaire débute à 16h15.

      [Séminaire]


    • Mercredi 22 mai 2013 - Stepan Orevkov - IMT

      Trace faible de Markov sur les algèbres de Hecke cubiques et invariants des entrelacs transverses

      Résumé : On construit des invariants des entrelacs transverse (dans le sens
      de la géométrie de contacte) en utilisant la trace faible de Markov
      sur les algébres de Hecke cubiques. La construction de tels invariants
      se réduit au calcul de la limite d’une suite croissante de certains
      modules noeteriens.

      Lieu : Salle Cavaillès (132) bât. 1R2

      Notes de dernières minutes : L’exposé commence à 10h15.

      [Séminaire]


    • Jeudi 14 novembre 2013 10:30-11:30 - Paul Bakouche - IMT

      Le théorème d’Eggan

      Résumé : La hauteur étoile (star height) est un invariant de complexité d’un langage régulier : c’est essentiellement le minimum du nombre d’opérations étoile (opération de Kleene qui est la concaténation d’un nombre arbitraire fini de copies d’expression régulière) nécessaires à la production d’expressions régulières du langage L.
      La complexité-boucle est un invariant de langage qui se lit lui géométriquement sur les automates finis (vus comme graphes) représentant le langage.
      L’objet de l’exposé est de montrer l’équivalence de ces deux invariants sur les langages réguliers.

      Lieu : 1R2 - 132 (salle Cavaillès) - Institut de Mathématiques, bât. 1R2

      Notes de dernières minutes : Noter le jour inhabituel : le séminaire aura lieu le jeudi (au lieu du mercredi).

      [Séminaire]


    • Lundi 16 décembre 2013 10:00-11:30 - Jean-Baptiste Meihlan - Institut Fourier, Grenoble

      Invariants de Milnor et polynôme de HOMFLYPT

      Résumé : L’objet de cet exposé est une formule reliant deux invariants d’entrelacs de nature différente, à savoir les invariants de Milnor, qui sont extraits du groupe fondamental du complémentaire, et le polynôme de HOMFLYPT, un invariant quantique. Après avoir rappelé les définitions nécessaires, nous verrons ainsi que les invariants de Milnor d’un entrelacs de la 3-sphère s’expriment comme une combinaison linéaire de polynôme de HOMFLYPT de noeuds obtenus par certaines opérations de somme en bande. Il s’agit d’un travail en commun avec A. Yasuhara.

      Lieu : Salle Picard (salle 129, bât. 1R2, 1er étage)

      Notes de dernières minutes : Veuillez noter le jour et le lieu inhabituels (pour le séminaire de topologie).

      [Séminaire]


    • Mercredi 29 janvier 2014 10:30-11:30 - F. Charette - ETH, Zürich

      How to generate non-trivial Lagrangian cobordisms via Lagrangian suspension

      Résumé : I will show that Hamiltonian isotopies act by suspension on the Lagrangian cobordism category recently introduced by Biran and Cornea. By using the relative Seidel representation, I will prove that this action is non-trivial on real Lagrangians in toric manifolds. This is joint work with Octav Cornea.

      [Séminaire]


    • Mercredi 16 avril 2014 10:30-12:00 - Renaud Detcherry - Ecole Polytechnique

      Formules asymptotiques pour les opérateurs courbes en TQFT

      Résumé : Résumé : A la suite des travaux de Jones et Witten, Reshetikhin et Turaev puis BHMV ont construit des théories quantiques topologiques des champs (TQFT), qui associe aux surfaces, cobordismes et 3-variétés divers invariants dit "quantiques".
      En particulier, à toute courbe sur une surface, on associe une suite d’endomorphismes appelés opérateurs courbes.
      On donnera une formule asymptotique liant les coefficients de matrices de ces opérateurs courbes aux fonctions traces sur l’espace des modules de la surface.

      Lieu : Salle 11 RDC 1R3

      [Séminaire]


    • Mercredi 18 juin 2014 10:00-12:00 - Benjamin Audoux - Marseille

      Une action des "tubes ribbons" sur le groupe libre réduit

      Résumé : Dans cet exposé, nous considérerons des tubes plongés dans B^4 possédant un remplissage par des boules dont toutes les intersections sont ribbons. Nous montrerons que ces objets induisent une action sur le groupe libre réduit qui les classifie à link-homotopie près. Cela peut-être vu comme une extension "welded" du résultat de Habegger et Lin sur les string-links classiques.

      Notes de dernières minutes : annulé pour cause de grève des trains (SNCF) et reporté au mardi 16 septembre.

      [Séminaire]


    • Mardi 16 septembre 2014 09:30-10:30 - Benjamin Audoux - CMI, Université Aix-Marseille

      Une action des "tubes ribbons" sur le groupe libre réduit

      Résumé : Dans cet exposé, nous considérerons des tubes plongés dans B^4 possédant un remplissage par des boules dont toutes les intersections sont ribbons. Nous montrerons que ces objets induisent une action sur le groupe libre réduit qui les classifie à link-homotopie près. Cela peut-être vu comme une extension "welded" du résultat de Habegger et Lin sur les string-links classiques.

      Lieu : Salle 132 bât. 1R2

      [Séminaire]


  • Philosophie des Mathématiques


    • Jeudi 5 mars 2015 15:00-16:00 - Benedikt Ahrens - CIMI, Acadie

      Univalent Foundations and the equivalence principle

      Résumé : The "equivalence principle" says that meaningful statements in mathematics should be invariant under the appropriate notion of equivalence - "sameness" - of the objects under consideration.
      In set theoretic foundations, the equivalence principle is not enforced ; e.g., the statement "1 ϵ Nat" is not invariant under isomorphism of sets.
      However, in the Univalent Foundations (UF) recently conceived by Fields Medalist Vladimir Voevodsky, the equivalence principle has been proved valid for some mathematical structures, in work both by others and myself.
      In this talk, I give a short introduction to the UF and review the aforementioned results on the equivalence principle in UF.
      Groupe de travail du Trimestre thématique CIPPMI "Current Issues in the Philosophy of Practice of Mathematics & Informatics"

      Lieu : Salle 132 Cavaillès, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 26 mai 2016 14:30-16:30 - Pierre Lochak - (CNRS, IMJ)

      Philosophie des mathématiques ou bien philosophie et mathématiques.

      Résumé : J’explorerai quelques fils historiques qui laissent penser que les mathématiques peuvent effectivement prendre ou reprendre une place importante dans l’histoire ou le concert des idées. Toutefois ces `mathématiques’ ne sont pas nécessairement de celles qui occupent les journées - et parfois les nuits - des mathématicien(ne)s au travail, ce pourquoi il est parfois prudent de les orner de guillemets. Je détaillerai en particulier l’exemple princeps de l’opposition continu/discret vue à travers le prisme anthropologico-théologico-politique que nous présentent ce qu’il est convenu d’appeler les grandes `idéologies’ du vingtième siècle. Alexandre Grothendieck et plus généralement ce qu’il paraît naturel de nommer `matière fonctorielle’ feront alors une courte apparition. Je tâcherai de préserver au fil de l’exposé un équilibre entre une nécessaire précision et ce qui peut sonner extrêmement programmatique et général.​
      Cet exposé est donné dans le cadre du trimestre thématique CIPPMI.

      Lieu : Bât 1R2, salle Picard 129

      [Séminaire]


    • Lundi 30 mai 2016 14:30-16:30 - John T. Baldwin - Department of Mathematics, Statistics and Computer Science, University of Illinois at Chicago

      The unreasonable effectiveness of model theory in Number theory

      Résumé : Emulating Wigner’s famous essay we attempt to delineate the characteristics of model theory that account for its impact across mathematics. The formalization of specific areas of mathematics is the basic theme ; this allows axiomatizations that respect the methodologies of each area. Secondly, classification theory allows the recognition of common methodologies in widely distinct areas. Thus two large groups of tame areas are identified : stable (and refinements) and o-minimal. Bourbaki’s `great mother structures’ : groups, order, topology’ are put in perspective and a 4th mother structure, geometry, takes its place in establishing dimension as the key to tameness. This organizational survey will be fleshed out by more specific considerations of interactions with number theory, identifying specific unifying model theoretic techniques. Examples include the Wilkie-Pila results on the André-Oort conjectures and work generated by Hrushovski on the Mordell-Lang conjectures.
      Cet exposé est donné dans le cadre du trimestre thématique CIPPMI.

      Lieu : Bât 1R3, Salle de séminaire MIP

      [Séminaire]


    • Mardi 30 mai 14:00-15:30 - Brice Halimi - Univ. Paris-Nanterre, IREPH

      Changement de contexte et changement de base

      Résumé : La logique assure historiquement une médiation entre la philosophie du langage et la philosophie des mathématiques. C’est dans cette perspective que je m’intéresserai à la notion de contexte, notion essentielle en philosophie du langage, mais aussi en logique, à travers les notions d’univers de discours et de monde possible.
      La contextualité de la signification est un phénomène essentiel du langage ordinaire. Pour ne prendre qu’un exemple, il va de soi que le voyageur s’apprêtant à partir et annonçant "Tout est rentré dans ma valise" veut parler de ses effets personnels et non de la totalité des choses qui peuplent l’univers. La restriction contextuelle du mot "tout" est ici un exemple parmi d’innombrables autres de la contextualité de la signification. Une question importante est celle de savoir si et comment le sens contextuel de nos mots dérive par modulation de leur signification abstraite (c’est-à-dire linguistique). Face à cette question, je voudrais tout d’abord défendre l’idée que tout contexte est le résultat d’un changement de contexte, et toute signification en contexte le résultat d’une transposition.
      Je voudrais ensuite m’intéresser à la formalisation de la contextualité. En effet, un certain nombre de concepts mathématiques sont naturellement propres à représenter les notions de contexte et de changement de contexte, mais n’ont pas encore été appliqués en ce sens : en particulier le concept de catégorie fibrée. Car le cadre formel d’une catégorie fibrée permet de représenter à la fois la localité d’un contexte (au sens où un contexte est toujours une situation à l’intérieur de laquelle je me place) et sa variabilité (au sens où un contexte correspond toujours à une perspective que je peux quitter pour en adopter une autre). La question pendante que j’aborderai sera celle de savoir si la théorie de la descente peut être appliquée à l’analyse de la contextualité, autrement dit s’il est envisageable de vouloir recoller les différents sens contextuels d’une expression ou d’un énoncé comme formant autant d’aspects locaux d’une même signification globale (générale) putative.
      Séance conjointe avec le séminaire "Géométrie algébrique, champs, homotopie".

      Lieu : Salle Pellos 207 , Bât. 1R2

      Notes de dernières minutes : Séance conjointe avec le séminaire "Géométrie algébrique, champs, homotopie".

      [Séminaire]


  • Mathématiques et Philosophie Contemporaines


    • Jeudi 5 mars 2015 15:00-16:00 - Benedikt Ahrens - CIMI, Acadie

      Univalent Foundations and the equivalence principle

      Résumé : The "equivalence principle" says that meaningful statements in mathematics should be invariant under the appropriate notion of equivalence - "sameness" - of the objects under consideration.
      In set theoretic foundations, the equivalence principle is not enforced ; e.g., the statement "1 ϵ Nat" is not invariant under isomorphism of sets.
      However, in the Univalent Foundations (UF) recently conceived by Fields Medalist Vladimir Voevodsky, the equivalence principle has been proved valid for some mathematical structures, in work both by others and myself.
      In this talk, I give a short introduction to the UF and review the aforementioned results on the equivalence principle in UF.
      Groupe de travail du Trimestre thématique CIPPMI "Current Issues in the Philosophy of Practice of Mathematics & Informatics"

      Lieu : Salle 132 Cavaillès, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 26 mai 2016 14:30-16:30 - Pierre Lochak - (CNRS, IMJ)

      Philosophie des mathématiques ou bien philosophie et mathématiques.

      Résumé : J’explorerai quelques fils historiques qui laissent penser que les mathématiques peuvent effectivement prendre ou reprendre une place importante dans l’histoire ou le concert des idées. Toutefois ces `mathématiques’ ne sont pas nécessairement de celles qui occupent les journées - et parfois les nuits - des mathématicien(ne)s au travail, ce pourquoi il est parfois prudent de les orner de guillemets. Je détaillerai en particulier l’exemple princeps de l’opposition continu/discret vue à travers le prisme anthropologico-théologico-politique que nous présentent ce qu’il est convenu d’appeler les grandes `idéologies’ du vingtième siècle. Alexandre Grothendieck et plus généralement ce qu’il paraît naturel de nommer `matière fonctorielle’ feront alors une courte apparition. Je tâcherai de préserver au fil de l’exposé un équilibre entre une nécessaire précision et ce qui peut sonner extrêmement programmatique et général.​
      Cet exposé est donné dans le cadre du trimestre thématique CIPPMI.

      Lieu : Bât 1R2, salle Picard 129

      [Séminaire]


    • Lundi 30 mai 2016 14:30-16:30 - John T. Baldwin - Department of Mathematics, Statistics and Computer Science, University of Illinois at Chicago

      The unreasonable effectiveness of model theory in Number theory

      Résumé : Emulating Wigner’s famous essay we attempt to delineate the characteristics of model theory that account for its impact across mathematics. The formalization of specific areas of mathematics is the basic theme ; this allows axiomatizations that respect the methodologies of each area. Secondly, classification theory allows the recognition of common methodologies in widely distinct areas. Thus two large groups of tame areas are identified : stable (and refinements) and o-minimal. Bourbaki’s `great mother structures’ : groups, order, topology’ are put in perspective and a 4th mother structure, geometry, takes its place in establishing dimension as the key to tameness. This organizational survey will be fleshed out by more specific considerations of interactions with number theory, identifying specific unifying model theoretic techniques. Examples include the Wilkie-Pila results on the André-Oort conjectures and work generated by Hrushovski on the Mordell-Lang conjectures.
      Cet exposé est donné dans le cadre du trimestre thématique CIPPMI.

      Lieu : Bât 1R3, Salle de séminaire MIP

      [Séminaire]


    • Mardi 30 mai 14:00-15:30 - Brice Halimi - Univ. Paris-Nanterre, IREPH

      Changement de contexte et changement de base

      Résumé : La logique assure historiquement une médiation entre la philosophie du langage et la philosophie des mathématiques. C’est dans cette perspective que je m’intéresserai à la notion de contexte, notion essentielle en philosophie du langage, mais aussi en logique, à travers les notions d’univers de discours et de monde possible.
      La contextualité de la signification est un phénomène essentiel du langage ordinaire. Pour ne prendre qu’un exemple, il va de soi que le voyageur s’apprêtant à partir et annonçant "Tout est rentré dans ma valise" veut parler de ses effets personnels et non de la totalité des choses qui peuplent l’univers. La restriction contextuelle du mot "tout" est ici un exemple parmi d’innombrables autres de la contextualité de la signification. Une question importante est celle de savoir si et comment le sens contextuel de nos mots dérive par modulation de leur signification abstraite (c’est-à-dire linguistique). Face à cette question, je voudrais tout d’abord défendre l’idée que tout contexte est le résultat d’un changement de contexte, et toute signification en contexte le résultat d’une transposition.
      Je voudrais ensuite m’intéresser à la formalisation de la contextualité. En effet, un certain nombre de concepts mathématiques sont naturellement propres à représenter les notions de contexte et de changement de contexte, mais n’ont pas encore été appliqués en ce sens : en particulier le concept de catégorie fibrée. Car le cadre formel d’une catégorie fibrée permet de représenter à la fois la localité d’un contexte (au sens où un contexte est toujours une situation à l’intérieur de laquelle je me place) et sa variabilité (au sens où un contexte correspond toujours à une perspective que je peux quitter pour en adopter une autre). La question pendante que j’aborderai sera celle de savoir si la théorie de la descente peut être appliquée à l’analyse de la contextualité, autrement dit s’il est envisageable de vouloir recoller les différents sens contextuels d’une expression ou d’un énoncé comme formant autant d’aspects locaux d’une même signification globale (générale) putative.
      Séance conjointe avec le séminaire "Géométrie algébrique, champs, homotopie".

      Lieu : Salle Pellos 207 , Bât. 1R2

      Notes de dernières minutes : Séance conjointe avec le séminaire "Géométrie algébrique, champs, homotopie".

      [Séminaire]


  • Séminaire CIMI


    • Lundi 6 mai 2013 14:00-15:00 - Frédéric Pascal

      Robust covariance matrices estimation and applications to SAR and Hyperspectral images processing

      Résumé : This talk deals with problems of covariance matrix estimation in radar/signal processing. Under the widely used Gaussian assumption, the Sample Covariance Matrix (SCM) estimate provides optimal results in terms of estimation performance. However, when the data turn to be non-Gaussian, the resulting performance can be strongly degraded. To fill this gap, I will first introduce the general framework of the Robust Estimation Theory : elliptical distributions and M-estimators and their statistical performance. Then, I will show some recent results, applied to classification problems in polarimetric SAR images as well as detection problems in Hyperspectral images.

      Lieu : ENSEEIHT, Salle B105

      [Séminaire]


    • Lundi 6 mai 2013 15:30-16:30 - Stéphanie Allassonnière

      L’anatomie numérique : un enjeu mathématique

      Lieu : ENSEEIHT, Salle B105

      [Séminaire]


    • Lundi 13 mai 2013 14:00-15:00 - Jean-François Giovannelli

      Pénalisation L2+L1 et algorithme ADMM en synthèse de Fourier et application à la radio-héliographie

      Résumé : Le travail présenté est motivé par une application en radio-héliographie (imagerie du soleil dans les longueurs d’onde radio) par interférométrie (à partir d’un réseau d’antenne). Cet instrument mesure des coefficients de Fourier bruités de l’objet inconnu sur une grille incomplète et la reconstruction des images pose donc un problème de synthèse de Fourier. Par ailleurs, les objets d’intérêt présentent la particularité de posséder une composante impulsionnelle et une composante étendue superposées. Nous présentons une méthode permettant la reconstruction de deux cartes reposant sur une double pénalité convexe : un terme L1 pour la composante impulsionnelle et un terme de L2 pour la composante étendue. A cela s’ajoutent des contraintes de positivité et de support. L’optimisation repose sur un algorithme de lagrangien augmenté et une descente de alternée (ADMM). Les résultats présentés montrent les capacités à la fois de séparation des deux composantes et de sur-résolution de la composante impulsionnelle.
      Le travail est publié dans J.-F. Giovannelli and A. Coulais, "Positive deconvolution for superimposed extended sources and point sources", Astronomy and astrophysics, vol. 439, pp. 401-412, 2005 et il est disponible là : http://giovannelli.free.fr/Papers/AetAParu.pdf

      Lieu : ENSEEIHT, Salle B105

      [Séminaire]


    • Lundi 13 mai 2013 15:00-16:00 - Nelly Pustelnik

      Epigraphical Projection and Proximal Tools for Solving Constrained Convex Optimization Problems

      Résumé : We propose a proximal approach to deal with a class of convex optimization problems involving nonlinear constraints. A large family of such constraints, proven to be effective in the solution of inverse problems, can be expressed as the lower level set of a sum of convex functions evaluated over different, but possibly overlapping, blocks of the signal. For such constraints, the associated projection operator generally does not have a simple form. We circumvent this difficulty by splitting the lower level set into as many epigraphs as functions involved in the sum. A closed half-space constraint is also enforced, in order to limit the sum of the introduced epigraphical variables to the upper bound of the original lower level set.
      In this presentation, we focus on a family of constraints involving linear transforms of distance functions to a convex set or l_1,p norms with p=2 or p=+infty. In these cases, the projection onto the epigraph of the involved function has a closed form expression.
      The proposed approach is validated in the context of image restoration
      with missing samples, by making use of TV-like constraints. Experiments
      show that our method leads to significant improvements in term of convergence speed over existing algorithms for solving similar constrained problems.

      Lieu : ENSEEIHT, Salle B105

      [Séminaire]


    • Mardi 21 mai 2013 14:00-15:00 - Jalal Fadili

      Stable Recovery with Sparse Analysis Regularization

      Résumé : This work investigates the theoretical guarantees of l1-analysis regularization when solving linear inverse problems. Most of previous works in the literature have mainly focused on the sparse synthesis prior where the sparsity is measured as the l1 norm of the coefficients that synthesize the signal from a given dictionary. In contrast, the more general analysis regularization minimizes the l1 norm of the correlations between the signal and the atoms in the dictionary. The corresponding variational problem encompasses several well-known regularizations such as the discrete total variation and the Fused Lasso. We give a sufficient condition to ensure that a signal is the unique solution of the l1-analysis regularization in the noiseless case. The same condition also guarantees exact analysis support recovery and l2-robustness of the l1-analysis minimizer vis-à-vis an enough small noise in the measurements. This condition turns to be sharp for the robustness of the sign pattern. To show partial support recovery and l2-robustness to an arbitrary bounded noise, we introduce a stronger sufficient condition. When specialized to the l1-synthesis regularization, our results recover some corresponding recovery and robustness guarantees previously known in the literature. From this perspective, our work is a generalization of these results. We finally illustrate these theoretical findings on several examples to study the robustness of the 1-D total variation, shift-invariant Haar and Fused Lasso regularizations.
      Joint work with S. Vaiter, G. Peyré and C. Dossal.

      Lieu : IMT

      [Séminaire]


    • Mardi 21 mai 2013 15:30-16:30 - Jalal Fadili

      Stable Recovery with Analysis Decomposable Priors

      Résumé : In this paper, we investigate in a unified way the structural properties of solutions to inverse problems. These solutions are regularized by the generic class of semi-norms defined as a decomposable norm composed with a linear operator, the so-called analysis type decomposable prior. This encompasses several well-known analysis-type regularizations such as the discrete total variation (in any dimension), analysis group-Lasso or the nuclear norm. Our main results establish sufficient conditions under which uniqueness and stability to a bounded noise of the regularized solution are guaranteed. Along the way, we also provide a necessary and sufficient uniqueness result that is of independent interest and goes beyond the case of decomposable norms.
      Joint work with G. Peyré, S. Vaiter, C.-A. Deledalle and J. Salmon.

      Lieu : IMT

      [Séminaire]


    • Lundi 17 juin 2013 14:00-15:00 - Jean-François Aujol

      Modélisation des textures

      Résumé : Dans cet exposé, on s’intéressera à la modélisation mathématiques des textures. On considérera la définition de texture comme élément oscillant donnée par Yves Meyer, et on comparera à une approche plus géométrique. Notre étude sera guidée par le problème de décomposition d’images en géométrie et texture.

      Lieu : IMT, Salle de Conf. MIP, Bât. 1R3

      [Séminaire]


    • Lundi 17 juin 2013 15:30-16:30 - Jose Bioucas-Dias

      Alternating Direction Optimization for Convex Inverse Problems

      Résumé : In this talk I will address a new class of fast of algorithms for solving convex inverse problems where the objective function is a sum of convex terms with possibly convex constraints. Usually, one of terms in the objective function measures the data fidelity while the others, jointly with the constraints, enforce some type of regularization on the solution.
      Several particular features of these problems (e.g., huge dimensionality and nonsmoothness) preclude the use of off-the-shelf optimization tools and have stimulated a considerable amount of research. In this talk, I will present a new class of algorithms to handle convex inverse problems tailored to image recovery applications. The proposed class of algorithms is an instance of the so-called alternating direction method of multipliers (ADMM), for which convergence sufficient conditions are known. We show that these conditions are satisfied by the proposed class of algorithms.
      The effectiveness of the proposed approach is illustrated in a series of imaging inverse problems, including deconvolution, reconstruction from compressive observations, and sparse hyperspectral unmixing.

      Lieu : IMT, Salle de Conf. MIP, Bât. 1R3

      [Séminaire]


    • Lundi 1er juillet 2013 14:00-15:00 - Fredrik Andersson

      Alternating direction methods for frequency estimation and approximation by sums of exponentials

      Résumé : Parametric high-resolution method for the estimation of the frequency nodes of linear combinations of complex exponentials with exponential damping are discussed. Kronecker’s theorem will be used to formulate the associated nonlinear least squares problem as an optimization problem in the space of vectors generating Hankel matrices of fixed rank. Approximate solutions to this problem are obtained by using the alternating direction method of multipliers. Finally, frequency estimates can be extracted from the con-eigenvectors of the solution Hankel matrix. The resulting algorithm is simple, easy to implement and can be applied to data with equally spaced samples with approximation weights, which for instance allows cases of missing data samples

      Lieu : IMT, Salle de Conf. MIP, Bât. 1R3

      [Séminaire]


    • Lundi 1er juillet 2013 15:30-16:30 - Jose Bioucas-Dias

      Hyperspectral Image Processing

      Résumé : Hyperspectral instruments acquire electromagnetic energy scattered within their instantaneous field view in hundreds or thousands of spectral channels with much higher spectral resolution than their multispectral antecessors. This enhanced spectral resolution has opened the door to many applications where the ultimate objective is the identification of materials, or states of materials, at each pixel based on the respective spectral properties. However, the large dimensionality of the hyperspectral data cubes (i.e., two spatial dimensions plus the spectral dimension) together with the degradation mechanisms usually present in the acquisition process (e.g., radiometric distortions, spectral mixing, blurring, and noise) call for powerful image processing methods. In this talk, I will present an overview of relevant inverse problems in hyperspectral imaging, namely denoising, unmixing, debluring, and superesolution. For each topic, I will summarize the mathematical problem involved, give relevant pointers to state-of-the-art algorithms to address these problems, and illustrate experimentally the potentialities and limitations of these algorithms.

      Lieu : IMT, Salle de Conf. MIP, Bât. 1R3

      [Séminaire]

0 | 10

  • Actions acylindriques


    • Lundi 8 décembre 2014 16:00-17:00 - Dylan Thurston

      Seminaire geometrie : A computable criterion for rational maps

      Résumé : Exceptionnellement le seminaire de geometrie et topologie se tiendra a la place du groupe de travail.
      Résumé : In 1982, W. Thurston gave a criterion for a topological branched self-cover of the sphere to be equivalent to a rational map, in terms of a certain obstruction, that exists exactly when the map is not rational. Recently, we gave a dual positive criterion in terms of certain graphical spines and elastic networks.
      In this talk, we will focus on programs for finding this positive criterion and examples of what they look like

      [Séminaire]


  • Monge-Ampère


    • Vendredi 22 mai 2015 09:00-10:00 - Hoang Chinh LU - Chalmers Techniska Högskola

      Un cousin du flot de Calabi.

      Résumé : On introduit et étudie le flot de gradient d’une fonctionnelle d’energie libre sur l’espace de Wasserstein W_2(X) sur une variété Kählerienne compacte. Dans le cas où la première classe de Chern est negative, on montre que le flot existe et qu’il converge vers la métrique de Kaher-Einstein. Travail en commun avec Robert Berman (CTH).

      [Séminaire]


  • dynamique complexe (doctorants)


    • Mardi 11 mars 2014 11:00-12:00 - Fabrizio Bianchi

      GdT des doctorants de dynamique complexe

      Résumé : Courants et dynamique complexe à plusieurs variables

      [Séminaire]


    • Mardi 13 mai 2014 11:00-12:00 - Bastien Rossetti

      GdT des doctorants de dynamique complexe

      [Séminaire]


  • Géométrie Complexe


    • Lundi 8 juillet 2013 14:00-15:00 - Alexander Rashkovskii - University of Stavanger

      Extreme plurisubharmonic singularities

      Résumé :
      A plurisubharmonic singularity is extreme
      if it cannot be represented as a sum of two non-homothetic singularities. A complete characterization of homogeneous extreme singularities is given in terms of decomposability of certain convex sets. A different class of extreme singularities appears when considering linear functionals on the singularities.

      Lieu : Amphithéâtre Laurent Schwartz

      Notes de dernières minutes : Exposé dans le cadre de la soutenance de thèse de Duong Quang Hai

      [Séminaire]


    • Lundi 8 juillet 2013 15:00-16:00 - Nguyen Quang Dieu - ENS de Hanoi

      A unicity result for zero boundary values plurisubharmonic functions

      Résumé :
      Let $u, v$ be plurisubharmonic functions defined on a bounded hyperconvex domain.
      Suppose that $u, v$ have zero boundary values.
      We will give sufficient conditions in terms of the Monge-Amp\`ere measures of $u, v$ to guarantee the identity $u=v$ outside a compact subset of the domain.

      Lieu : Amphithéâtre Laurent Schwartz

      Notes de dernières minutes : Exposé dans le cadre de la soutenance de thèse de Duong Quang Hai

      [Séminaire]


    • Lundi 8 juillet 2013 16:00-17:00 - Wlodzimierz Zwonek - Jagiellonian University, Krakow

      Geometric function theory in special domains (tetrablock, symmetrized polydisc)

      Résumé : The aim of the talk is to present properties of some domains that were
      initially investigated by specialists from Operator Theory and their
      importance for Geometric Function Theory.
      The domains that will be presented are : symmetrized polydisc, spectral
      ball and tetrablock. Their importance in the theory of invariant functions
      follows from the fact that the Lempert Theorem holds on the symmetrized
      bidisc and tetrablock although these domains are not biholomorphically
      equivalent to convex domains. Also some relations (sometimes unexpected)
      between the domains and their applications will be presented.

      Lieu : Amphithéâtre Laurent Schwartz

      Notes de dernières minutes : Exposé dans le cadre de la soutenance de thèse de Duong Quang Hai

      [Séminaire]


    • Vendredi 27 septembre 2013 10:30-11:30 - Dan Popovici

      Déformations holomorphes de ddbar-variétés semi-kählériennes

      Résumé : Nous présenterons des résultats récents sur une classe de variétés complexes compactes lisses non nécessairement kählériennes
      qui contient strictement la classe C de Fujiki (des variétés
      biméromorphiquement équivalentes à une variété kählérienne compacte) et qui est strictement contenue dans la classe des variétés "fortement Gauduchon" que nous avons introduites récemment. L’un des intérêts de la classe des ddbar-variétés semi-kählériennes réside dans ses bonnes propriétés de stabilité à la fois par déformations et par transformations birationnelles. Après avoir observé qu’il n’y a pas d’obstruction locale à déformer une ddbar-variété de Calabi-Yau (i.e. dont le fibré canonique est trivial), nous proposons la notion de déformations "co-polarisées" par une classe semi-kählérienne donnée d’une ddbar-variété semi-kählérienne de Calabi-Yau et montrons que la théorie des "co-polarisations" semi-kählériennes est l’extension naturelle au cas semi-kählérien de la théorie classique des déformations polarisées par une classe kählérienne. Plusieurs exemples serons présentés pour illustrer les propriétés de cette classe de variétés.

      Lieu : Salle Picard

      [Séminaire]


    • Vendredi 25 octobre 2013 10:30-11:30 - Julien Keller

      Résultats de stabilité pour les variétés réglées

      Résumé : Soit E un fibré vectoriel au dessus d’une courbe ou d’une surface. On s’intéresse à relier la stabilité de E (resp. l’existence de métriques à courbure spéciale sur E) à la stabilité de la variété réglée P(E) projectivisation de E (resp. l’existence de métriques extrêmales sur P(E)).
      On montrera que des phénomènes subtiles apparaissent au dessus des surfaces. On considèrera le cas limite de fibrés semistables pour lesquels il est naturel d’introduire des métriques Kahler à singularités coniques.

      Lieu : Salle Picard

      [Séminaire]


    • Vendredi 29 novembre 2013 10:30-11:30 - T.C. Dinh

      (Séminaire Commun)

      Lieu : Salle Pellos 207

      [Séminaire]


    • Vendredi 6 décembre 2013 10:30-11:30 - Martí Lahoz

      Caractérisation de produits de diviseurs thêta

      Résumé : Je présenterai la caractérisation suivante de produits de diviseurs thêta : une sous-variété d’une variété abélienne est un produit de diviseurs thêta si, et seulement si, elle est normale et sa désingularisation a caractéristique d’Euler holomorphe égale à 1. Il s’agit d’un travail en commun avec Zhi Jiang et Sofia Tirabassi.

      Lieu : Salle Picard

      [Séminaire]


    • Vendredi 13 décembre 2013 10:30-11:30 - Erwan Rousseau

      Différentielles symétriques et singularités canoniques

      Résumé : Les travaux de Bogomolov ont montré l’importance
      des différentielles symétriques dans l’étude géométrique des
      surfaces complexes de type général. Nous décrirons un lien
      entre les singularités du modèle canonique et l’existence de
      différentielles symétriques. (avec X. Roulleau)

      [Séminaire]


    • Vendredi 17 janvier 2014 10:30-11:30 - Zhi Jiang

      Faisceaux M-réguliers et GV-objets sur les variétés abéliennes

      Lieu : Salle Picard - Faisceaux M-réguliers et GV-objets sur les variétés abéliennes
      sont définis par Pareschi et Popa. Je vais discuter la M-régularité
      des diviseurs canoniques de variétés de dimension Albanese maximale
      et donner quelques applications géométriques.
      Il s’agit d’un travail conjoint avec Jungkai Chen.

      [Séminaire]


    • Vendredi 24 janvier 2014 09:15-10:15 - R. Dujardin

      (Séminaire Commun)

      Résumé : Sur la structure de l’ensemble de Julia pour les endomorphismes de CP^2
      Un endomorphisme holomorphe de CP^2 admet un ensemble de Julia J_1, classiquement défini comme le lieu ou la
      suite des itérés f^n n’est pas normale. Il y a aussi un ensemble de Julia secondaire J_2 qui est essentiellement l’adhérence de l’ensemble des cycles répulsifs.
      La dynamique le long de J_1\J_2 reste mal comprise. En particulier la question a été posée de savoir si J_1\J_2 peut être rempli (éventuellement en un sens mesurable) par des "sous variétés de Fatou", le long desquelles la dynamique est équicontinue.
      Dans un travail antérieur, j’avais montré
      qu’il existe un champ mesurable de "directions de Fatou", le long desquelles la dynamique n’est pas dilatante.
      Dans cet exposé, je montrerai qu’il existe des exemples pour lesquels ce champ de directions ne peut pas être intégré (même en un sens faible) en une famille de courbes holomorphes.

      Lieu : Salle Pellos 207

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80

  • processus déterminantaux


    • Jeudi 18 juin 2015 15:00-16:00 - Elizabeth et Mark Meckes - Case Western Reserve University

      Self-similarity in the eigenvalues of random unitary matrices

      Résumé : Self-similarity in the eigenvalues of random unitary matrices

      Lieu : salle réunion MIP 1R3

      [Séminaire]



Groupes de Travail



    • Jeudi 21 mars 2013 15:30-17:30 - Aurélien Garivier - IMT

      Problèmes de bandits stochastiques : borne inférieure de Lai et Robbins

      Résumé : Dans cet exposé, on se focalisera sur les problèmes d’allocations séquentielles dans un environnement stochastique (et non plus hostile, comme c’était le cas dans les deux exposés précédents).
      Pour ne pas bloquer les collègues de l’INSA (pris par une journée de recherche) pour la suite des séances, on se focalisera sur la borne inférieure de Lai et Robbins, qui stipule que l’espérance du regret subi par n’importe quelle politique "raisonnable" grandit au moins comme le logarithme de l’horizon, multiplié par une constante dépendant des paramètres que l’on s’efforcera d’interpréter.
      On verra au cours des séances suivantes quelles stratégies permettent d’atteindre ce regret optimal.

      Lieu : salle J. Cavaillès (132 1R2)

      [Séminaire]


    • Jeudi 4 avril 2013 15:30-17:00 - Aurélien Garivier - IMT

      Bandits stochastiques : stratégies Upper Confidence Bounds

      Résumé : On présentera dans cette séances les stratégies Upper Confidence Bounds (UCB) : on commencera par la version classique de [Auer et al. ’02], avec la preuve de regret, et on montrera comment il faut modifier cet algorithme pour atteindre la borne inférieure de Lai et Robbins. A cette occasion, on introduira les outils statistiques nécessaires à la définition d’algorithmes de bandits avancés : auto-normalisation, et vraisemblance empirique.

      Lieu : salle J. Cavaillès (132 1R2)

      [Séminaire]


    • Jeudi 18 avril 2013 15:30-17:30 - Sébastien Gerchinovitz - Université Paul Sabatier

      Problèmes de bandits multi-actions

      Résumé : Dans cet exposé, on va s’intéresser au cas où on doit choisir plusieurs actions simultanément dans un problème de bandits. On présentera l’article "Algorithms for Adversarial Bandit Problems with Multiple Plays" de Uchiya, Nakamura et Kudo (2010) disponible sur la page web du GdT :
      http://www.math.univ-toulouse.fr/ agarivie/gdtDeciSeq/

      Lieu : Salle J. Cavaillès (132 1R2)

      [Séminaire]


    • Jeudi 23 mai 2013 15:30-17:00 - Sofiane Saadane - IMT

      Un algorithme de bandit pénalisé

      Résumé : Au cours de cet exposé, nous présenterons l’article de Lamberton et Pagès « a penalized bandit algorithm ». Le problème du bandit à deux bras est très connu des personnes fréquentant les casinos. En effet, un bandit est une machine comportant un bras que l’on actionne en espérant un gain. Le problème que l’on étudie est différent au sens où on a le choix entre deux bras A,B et à chaque étape on choisit d’actionner un des deux bras selon une certaine dynamique. Dans le cas que nous étudions deux traders A et B se partagent la gestion d’un fond géré par une personne Y. Tout les jours Y évalue le trader ayant la plus importante part à gérer et décide en fonction de l’évaluation d’augmenter ou de diminuer la part que gère ce trader. Après une présentation de l’algorithme, nous verrons que sous de faibles hypothèses il est infaillible (au sens où l’on finit toujours par choisir le meilleur bras). Ensuite il sera montré qu’en renormalisant l’algorithme convenablement celui-ci converge vers un processus de Markov particulier appelé PDMP (Piecewise Deterministic Markov Process). Une esquisse de preuve sera proposée pour établir cette convergence, on donnera la méthode plutôt qu’une preuve calculatoire. Enfin selon le temps et l’avancement de mon travail une étude du regret associé sera proposé. Cet exposé est différent des précédents, il a la particularité d’adopter un point de vue purement probabiliste qui contrastera avec l’aspect statistique des précédents.

      Lieu : Salle J. Cavaillès (132 bât.1R2)

      [Séminaire]


    • Mercredi 19 juin 2013 14:00-15:00 - Sébastien Gadat

      Taux minimax dans des problèmes de régression et apprentissage séquentiel

      Résumé : On s’intéresse au problème de la régression non paramétrique sur [0,1]^d
      et l’aptitude des méthodes d’active learning à trouver des vitesses de
      reconstruction minimax dans ce contexte.
      Nous étudions essentiellement deux méthodes d’apprentissage actif : la
      méthode batch produit un design en amont des observations tandis que la
      stratégie d’apprentissage actif produit des designs séquentiellement au
      fur et à mesure que les observations arrivent.
      Nous démontrons alors que les stratégies "batch" ne peuvent pas
      améliorer les taux minimax de reconstruction dans les espaces de
      fonctions alpha lisses et alpha lisses par morceaux. Au contraire, des
      améliorations sont apportées par des méthodes d’apprentissage actif dans
      les espaces alpha lisses par morceaux lorsque le signal à reconstruire
      contient un certain nombre de discontinuités. Cette efficacité est
      quantifiée en fonction de la dimension d et de la régularité alpha.
      Références :
      * Alexander Korostelev, On minimax rates of convergence in image models under sequential design, Statistics & Probability Letters 43 (1999) 369 – 375
      * Rui Castro, Rebecca Willett and Robert Nowak, Faster Rates in Regression Via Active Learning, version longue de NIPS 2005

      Lieu : Bat 1R2, Salle 129 (Picard)

      [Séminaire]


    • Mardi 25 juin 2013 15:30-17:30 - Sébastien Gadat - IMT

      Taux minimax dans des problèmes de régression et apprentissage séquentiel (2/2)

      Lieu : salle 106 (Bât 1R1)

      [Séminaire]


    • Mercredi 5 février 2014 10:00-11:00 - Xavier Bressaud - IMT

      Jeux répétés markoviens avec défaut d’information asymétrique

      Résumé : Nous proposons une extension de résultats de Johannes Hörner, Dinah Rosenberg, Eilon Solan et Nicolas Vieille concernant la valeur et les stratégies optimales pour un jeu répété Markovien avec défaut d’information d’un coté introduit par Jérôme Renault. Elle est permise par l’étude du système dynamique (assez simple) représentant l’évolution de la croyance du joueur le moins bien informé sur l’état du jeu. (Travail avec Anthony Quas)

      Lieu : Bât 1R1 - salle 106

      [Séminaire]


    • Jeudi 24 avril 2014 11:00-12:00 - Eric Sibony - Telecom ParisTech

      Multiresolution Analysis of Incomplete Rankings

      Résumé : Incomplete rankings on a set of items 1, …, n are orderings of the form a1 < … < ak, with a1, …, ak \subset 1, …, n and k < n. Though they arise in many modern applications, only a few methods have been introduced to manipulate them, most of them consisting in representing any incomplete ranking by the set of all its possible linear extensions on 1, …, n. In this talk, I will introduce a completely novel approach, which allows to treat incomplete rankings directly, representing them as injective words over 1, …, n. Unexpectedly, operations on incomplete rankings have very simple equivalents in this setting and the topological structure of the complex of injective words can be interpretated in a simple fashion from the perspective of ranking. We exploit this connection here and use recent results from algebraic topology to construct a multiresolution analysis and develop a wavelet framework for incomplete rankings. Though purely combinatorial, this construction relies on the same ideas underlying multiresolution analysis on a Euclidean space, and permits to localize the information related to rankings on each subset of items. It can be viewed as a crucial step toward nonlinear approximation of distributions of incomplete rankings and paves the way for many statistical applications, including preference data analysis and the design of recommender systems.

      Lieu : Bât 1R2, salle J. Cavailles (132)

      [Séminaire]


    • Vendredi 17 octobre 2014 09:30-11:00 - Aurélien et Sébastien

      Problèmes de Décisions Séquentielles

      Résumé : Réunion de rentrée

      Lieu : salle MIP (1R3 premier étage)

      [Séminaire]


    • Mercredi 15 avril 2015 10:00-11:30 - Cyrille Laroche - Institut de Mathématiques de Toulouse et CEA Saclay

      Informal session : review of some papers on curve clustering

      Lieu : Université Paul Sabatier, building 1R1, room 106

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70

  • GT de probabilités


    • Vendredi 18 octobre 2013 15:30-17:30 - Bertand CLOEZ - IMT

      Introduction aux PDMP et au processus TCP

      Résumé : Dans cet exposé, nous introduirons, brièvement, les "Processus Markoviens Déterministes par Morceaux" (PDMP, en anglais) et donnerons, en particulier, quelques exemples et problématiques. Un de ces exemples est le processus TCP. Celui-ci croit linéairement et se fragmente à des taux exponentielles. Nous expliciterons sa mesure invariante de deux manières différentes : via la méthode des moments ou via des suites auto-régressives. Nous décrirons aussi sa convergence vers l’équilibre en distance de Wasserstein par trois méthodes différentes : via l’edp associée, via un couplage ou via des relations de commutations.

      Lieu : Salle 106 1R1

      [Séminaire]


    • Vendredi 8 novembre 2013 15:00-17:00 - Bertand CLOEZ - IMT

      Introduction aux PDMP et au processus TCP suite

      Résumé : Résumé : "Dans cet exposé, nous introduirons, brièvement, les
      "Processus Markoviens Déterministes par Morceaux" (PDMP, en anglais)
      et donnerons, en particulier, quelques exemples et problématiques. Un
      de ces exemples est le processus TCP. Celui-ci croit linéairement et
      se fragmente à des taux exponentielles. Nous expliciterons sa mesure
      invariante de deux manières différentes : via la méthode des moments ou
      via des suites auto-régressives. Nous décrirons aussi sa convergence
      vers l’équilibre en distance de Wasserstein par trois méthodes
      différentes : via l’edp associée, via un couplage ou via des relations
      de commutations."

      Lieu : salle MIP 1R3

      [Séminaire]


    • Vendredi 15 novembre 2013 15:00-17:00 - Bertand CLOEZ - IMT

      Introduction aux PDMP et au processus TCP suite

      Lieu : 132 IR2

      [Séminaire]


    • Vendredi 22 novembre 2013 15:00-17:00 - P. Monmarché - IMT

      TBA

      Lieu : Salle 106 1R1

      [Séminaire]



    • Mardi 3 novembre 2015 15:30-17:00 - J. Tapia

      Witt (suite)

      [Séminaire]


    • Mardi 10 novembre 2015 15:30-17:00 - S. Bach

      Rigidité en L-théorie

      [Séminaire]


    • Mardi 17 novembre 2015 16:00-17:30 - J. Tapia

      Witt (suite)

      [Séminaire]


    • Mardi 24 novembre 2015 14:00-16:00 - J. Tapia

      Witt (suite)

      [Séminaire]


    • Mardi 1er décembre 2015 14:00-16:00 - J. Tapia

      Algèbres centrales simples et groupe de Brauer I

      [Séminaire]


    • Mardi 8 décembre 2015 14:00-16:00 - J. Tapia

      Algèbres centrales simples et groupe de Brauer II

      [Séminaire]


    • Mardi 19 janvier 2016 16:00-17:30 - B. Toën

      Catégories de factorisations matricielles II : correspondance d’Orlov

      [Séminaire]


    • Mardi 9 février 2016 16:00-17:00 - B. Toën

      Catégories de factorisations matricielles IV : BU-modules motiviques

      [Séminaire]


    • Mardi 23 février 2016 16:00-17:30 - B. Toën

      Catégories de factorisations matricielles IV : fin

      [Séminaire]


    • Mardi 1er mars 2016 16:00-17:30 - J. Tapia - IMT

      Algèbres de Clifford I

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30

  • Groupe de travail Image


    • Lundi 25 mars 2013 14:00-16:00 - Mathias Paulin - UPS - IRIT

      Méthodes de Monte-Carlo pour la simulation de l’éclairage en informatique graphique

      Résumé : La simulation de l’élairage en informatique graphique est un point central pour la génération d’images de synthèses pour le divertissement (cinéma, communication, …) ou pour la simulation (optique, acoustique, médicale, …). Dans le domaine de l’optique, cette simulation consiste en la résolution, dans un environnement géométrique 3D éventuellement non stationaire, de l’équation de transfert radiatifs. La résolution de ce problème direct doit être abordée selon deux axes : la précision de la simulation
      et la complexité computationelle associée. Concernant la précision de la simulation, Les méthodes asymptotiques d’intégration numérique de type Monte-Carlo représentent à l’heure actuelle les méthodes les plus efficaces. Cependant, la complexité computationelle liée à ces méthodes reste
      importante, non pas en terme de mémoire, ce qui les rends très intéressante dans le cas de simulation de scènes complexes, mais bien en terme de temps calcul.
      Dans cet exposé, nous poserons les bases de la simulation de l’éclairage en informatique graphique selon deux formulations de l’équation de transfert radiatif en montrerons comment exploiter ces formulations afin de proposer des algorithmes de simulation efficaces. Puis, nous détaillerons l’ensemble de la chaîne de simulation à mettre en place pour l’obtention d’images de synthèse de haute qualité en des temps de calcul
      acceptables. Nous terminerons par la présentation des poblèmes ouverts et des directions actuelles de recherche en informatique graphique liées à la simulation de l’éclairage.

      Lieu : IMT, Salle 207 (Pellos), Bât. 1R2

      [Séminaire]


    • Lundi 15 avril 2013 14:00-16:00 - Julien Mairal - INRIA

      Backpropagation rules for sparse coding

      Résumé : Modeling data with linear combinations of a few elements from a learned dictionary has been the focus of much recent research in machine learning, neuroscience and signal/image processing. For signals such as natural images that admit such sparse representations, it is now well established that these models are well suited to restoration tasks. In this context, learning the dictionary amounts to solving a large-scale matrix factorization problem, which can be done efficiently with classical optimization tools. The same approach has also been used for learning features from data for other purposes, e.g., image classification, but tuning the dictionary in a supervised way for these tasks has proven to be more difficult. In this work, we present a general formulation for supervised dictionary learning adapted to a wide variety of tasks, and present an efficient algorithm for solving the corresponding optimization problem. Experiments on handwritten digit classification, nonlinear inverse image problems, and compressed sensing demonstrate that our approach is effective in large-scale settings, and is well suited to supervised and semi-supervised classification, as well as regression tasks for data that admit sparse representations.

      Lieu : ENSEEIHT, salle B105

      [Séminaire]


    • Lundi 6 mai 2013 14:00-15:30 - Frédéric Pascal - Supélec-Sondra

      Robust covariance matrices estimation and applications to SAR and Hyperspectral images processing

      Résumé : This talk deals with problems of covariance matrix estimation in radar/signal processing. Under the widely used Gaussian assumption, the Sample Covariance Matrix (SCM) estimate provides optimal results in terms of estimation performance. However, when the data turn to be non-Gaussian, the resulting performance can be strongly degraded. To fill this gap, I will first introduce the general framework of the Robust Estimation Theory : elliptical distributions and M-estimators and their statistical performance. Then, I will show some recent results, applied to classification problems in polarimetric SAR images as well as detection problems in Hyperspectral images.

      Lieu : ENSEEIHT - Salle B105

      [Séminaire]


    • Lundi 6 mai 2013 15:30-17:00 - Stéphanie Allassonnière - Ecole Polytechnique, CMAP

      L’anatomie numérique : un enjeu mathématique

      Résumé : This seminar will give an overview of Computational Anatomy. Computational Anatomy aims at characterizing the variability of anatomical shapes or images of organs. This could enable to find correlations between the shape of an organ and clinical diagnosis, physiological or genetic parameters.
      I will first present the goals and mathematical tools which are needed for such methods. In particular, we will focus on the Deformable Template framework, which assumes that the shapes that come from a given group (in term of age, sex, disease) are close to each other up to a class of deformations.
      Then I will introduce the registration issue which is the central tool in this context. Its goal is to find the ’optimal’ deformation which maps one shape onto another one. I will present some techniques which have been proposed to solve it. It will bring me to the Large Deformation Diffeomorphic Metric Mapping (LDDMM). This mathematically well-grounded method allows us to consider the registration of landmarks, curves, surfaces and images in the same framework.
      The last part of this presentation will focus on the statistical questions that arise when we are provided with a population of images or shapes. The main issue is how can we compute a mean and a "deviation" from this set. The main tools and results will be presented.

      Lieu : ENSEEIHT - Salle B105

      [Séminaire]


    • Lundi 13 mai 2013 14:00-15:30 - Jean-François Giovannelli - Groupe Signal et Image - IMS - Bordeaux

      Pénalisation L2+L1 et algorithme ADMM en synthèse de Fourier et application à la radio-héliographie.

      Résumé : Résumé : Le travail présenté est motivé par une application en radio-héliographie (imagerie du soleil dans les longueurs d’onde radio) par interférométrie (à partir d’un réseau d’antenne). Cet instrument mesure des coefficients de Fourier bruités de l’objet inconnu sur une grille incomplète et la reconstruction des images pose donc un problème de synthèse de Fourier. Par ailleurs, les objets d’intérêt présentent la particularité de posséder une composante impulsionnelle et une composante étendue superposées. Nous présentons une méthode permettant la reconstruction de deux cartes reposant sur une double pénalité convexe : un terme L1 pour la composante impulsionnelle et un terme de L2 pour la composante étendue. A cela s’ajoutent des contraintes de positivité et de support. L’optimisation repose sur un algorithme de lagrangien augmenté et une descente de alternée (ADMM). Les résultats présentés montrent les capacités à la fois de séparation des deux composantes et de sur-résolution de la composante impulsionnelle.
      Le travail est publié dans J.-F. Giovannelli and A. Coulais, "Positive deconvolution for superimposed extended sources and point sources", Astronomy and astrophysics, vol. 439, pp. 401-412, 2005 et il est disponible là : http://giovannelli.free.fr/Papers/AetAParu.pdf

      Lieu : ENSEEIHT - Salle B105

      [Séminaire]


    • Lundi 13 mai 2013 15:30-17:00 - Nelly Pustelnik - CNRS

      Epigraphical Projection and Proximal Tools for Solving Constrained Convex Optimization Problems

      Résumé : We propose a proximal approach to deal with a class of convex optimization problems involving nonlinear constraints. A large family of such constraints, proven to be effective in the solution of inverse problems, can be expressed as the lower level set of a sum of convex functions evaluated over different, but possibly overlapping, blocks of the signal. For such constraints, the associated projection operator generally does not have a simple form. We circumvent this difficulty by splitting the lower level set into as many epigraphs as functions involved in the sum. A closed half-space constraint is also enforced, in order to limit the sum of the introduced epigraphical variables to the upper bound of the original lower level set.
      In this presentation, we focus on a family of constraints involving linear transforms of distance functions to a convex set or l_1,p norms with p=2 or p=+infty. In these cases, the projection onto the epigraph of the involved function has a closed form expression.
      The proposed approach is validated in the context of image restoration
      with missing samples, by making use of TV-like constraints. Experiments
      show that our method leads to significant improvements in term of convergence speed over existing algorithms for solving similar constrained problems.

      Lieu : ENSEEIHT, Salle B105

      [Séminaire]


    • Mardi 21 mai 2013 14:00-15:30 - Jalal Fadili - Image and Signal Processing, GREYC CNRS UMR 6072, ENSICAEN

      Stable Recovery with Sparse Analysis Regularization

      Résumé : This work investigates the theoretical guarantees of l1-analysis regularization when solving linear inverse problems. Most of previous works in the literature have mainly focused on the sparse synthesis prior where the sparsity is measured as the l1 norm of the coefficients that synthesize the signal from a given dictionary. In contrast, the more general analysis regularization minimizes the l1 norm of the correlations between the signal and the atoms in the dictionary. The corresponding variational problem encompasses several well-known regularizations such as the discrete total variation and the Fused Lasso. We give a sufficient condition to ensure that a signal is the unique solution of the l1-analysis regularization in the noiseless case. The same condition also guarantees exact analysis support recovery and l2-robustness of the l1-analysis minimizer vis-à-vis an enough small noise in the measurements. This condition turns to be sharp for the robustness of the sign pattern. To show partial support recovery and l2-robustness to an arbitrary bounded noise, we introduce a stronger sufficient condition. When specialized to the l1-synthesis regularization, our results recover some corresponding recovery and robustness guarantees previously known in the literature. From this perspective, our work is a generalization of these results. We finally illustrate these theoretical findings on several examples to study the robustness of the 1-D total variation, shift-invariant Haar and Fused Lasso regularizations.

      Lieu : IMT - Salle 129 Bâtiment 1R2

      [Séminaire]


    • Mardi 21 mai 2013 15:30-17:00 - Jalal Fadili - Image and Signal Processing, GREYC CNRS UMR 6072, ENSICAEN

      Stable Recovery with Analysis Decomposable Priors

      Résumé : In this paper, we investigate in a unified way the structural properties of solutions to inverse problems. These solutions are regularized by the generic class of semi-norms defined as a decomposable norm composed with a linear operator, the so-called analysis type decomposable prior. This encompasses several well-known analysis-type regularizations such as the discrete total variation (in any dimension), analysis group-Lasso or the nuclear norm. Our main results establish sufficient conditions under which uniqueness and stability to a bounded noise of the regularized solution are guaranteed. Along the way, we also provide a necessary and sufficient uniqueness result that is of independent interest and goes beyond the case of decomposable norms.

      Lieu : IMT - Salle 129 Bâtiment 1R2

      [Séminaire]


    • Lundi 27 mai 2013 14:00-15:30 - Amel Benazza - URISA - SUPCOM

      Indexation d’images dans le domaine transformé en ondelettes

      Résumé : Ces dernières années ont vu la multiplication de banques d’images grâce aux progrès continus en matière d’acquisition d’images et de stockage. A des
      fins scientifiques, commerciales ou militaires, les experts en
      analyse d’images sont souvent amenés à retrouver dans une base d’images cible, les images semblables à une image-requête donnée. Pour répondre à ce besoin, des systèmes de recherche d’images par le contenu ont été mis au point. Ils sont généralement organisés autour de deux étapes principales. La première consiste à extraire les descripteurs (ou encore signatures) qui caractérisent le contenu de chaque image. La seconde étape vise la recherche proprement dite des images ayant les signatures les plus proches de celles de l’image-requête. Par ailleurs, l’augmentation des volumes d’images stockés rend plus compliquées les tâches d’archivage et de gestion pour l’accès aux données. A cet égard, une technique compression est appliquée aux images stockées en vue de réduire leur taille. Les décompositions en multirésolution, en particulier les transformations en ondelettes, sont l’une des techniques de compression les plus utilisées en
      imagerie compte tenu de leurs multiples avantages. En effet, elles assurent un
      taux de compression élevé, une bonne caractérisation du contenu
      de l’image, ainsi qu’une analyse en mutirésolution permettant une
      reconstruction progressive des données. Dans le contexte d’indexation d’images, il est intéressant de mettre au point des systèmes de recherche d’images par le contenu opérant directement sur des données codées, afin d’éviter leur décodage avant de procéder à l’indexation proprement dite. Les signatures qui sont souvent choisies correspondent aux paramètres d’un
      modèle de la loi des coefficients d’ondelettes. Dans le cas d’images multispectrales, une approche intuitive consisterait à modéliser séparément les sous-bandes résultantes des transformations en multirésolution des différents canaux de l’image multispectrale à différents étages et à différentes orientations. En réalité, une forte dépendance existe entre les coefficients des différentes canaux spectraux. Dans la première partie de cet exposé, nous montrerons qu’il s’avère plus judicieux de les exploiter en cherchant un modèle de loi conjointe mettant en jeu des copules. De plus, nous décrirons une procédure de recherche plus rapides exploitant l’échelonnabilité de la reconstruction assurée par les décompositions multirésolution.
      La seconde partie de l’exposé portera sur les solutions originales proposées pour contrer l’impact négatif sur les performances du système de recherche de la quantification des images de la base de données et des images-requêtes à des débits différents.

      Lieu : ENSEEIHT - Salle B105

      [Séminaire]


    • Lundi 27 mai 2013 15:30-17:00 - Yann Gousseau - Telecom Paris

      Création d’images à grande gamme dynamique : bornes de performance et nouveaux algorithmes

      Résumé : En collaboration avec C. Aguerrebere, J. Delon et P. Musé
      Les capteurs des appareils photographiques ont une plage dynamique souvent
      insuffisante pour capturer les fortes variations lumineuses des scènes
      photographiées. Une approche classique pour contourner cette limitation
      consiste à réaliser plusieurs clichés avec des réglages différents
      (typiquement du temps d’acquisition), puis à fusionner les images obtenues
      pour créer une image dite à grande gamme dynamique (en anglais HDR pour High
      Dynamic Range). Des techniques dites de "tone mapping" permettent ensuite de
      visualiser de telles images sur des écrans ou par le biais d’impressions qui
      ont également des dynamiques limitées. Les premier exemples d’une telle
      opération sont contemporains des débuts de la photographie et sont dus à
      Gustave Le Gray, vers 1850. Nous assistons aujourd’hui à un fort engouement
      pour l’imagerie HDR, qui a donné lieu à diverses solutions logicielles grand
      public.
      Dans cet exposé, nous nous intéresserons à la phase de création des images
      HDR. Dans un premier temps, nous considérons le cas ou l’on dispose de
      photographies parfaitement recalées et acquises avec des temps d’exposition
      variables. Partant d’un modèle réaliste de bruit (incluant les bruits de
      photons et de capteur), nous posons la création d’images HDR comme un problème
      d’estimation statistique. Nous comparons les principales approches de la
      littérature à la lumière de cette modélisation et établissons des bornes de
      performance. Nous montrons également que, de façon relativement surprenante,
      les performances de l’estimation peuvent être améliorées par la prise en
      compte des pixels saturés.
      Dans un deuxième temps, nous nous intéressons au cas où les différentes
      acquisitions diffèrent, soit en raison de mouvement de l’appareil
      photographique, soit en raison de mouvements des objets de la scène. Nous
      proposons un nouvel algorithme permettant la création d’images HDR dans ce
      cas, qui s’inspire des méthodes de débruitage par "patchs". Cette approche
      permet d’effectuer simultanément le débruitage et la création d’images HDR,
      sans nécessiter de recalage ni de détection explicite du mouvement.

      Lieu : ENSEEIHT, Salle B105

      [Séminaire]

0 | 10 | 20


    • Mardi 18 juin 2013 14:00-15:30 - Andréa RAU - INRA Jouy-en-Josas

      Joint estimation of causal effects from observational and intervention gene expression data

      Lieu : Salle GMM13, INSA de Toulouse

      [Séminaire]


    • Mardi 4 février 2014 14:00-15:00 - Léa Laporte - IRIT

      Sélection de variables via des SVM parcimonieux – Application à l’apprentissage d’ordonnancement en Recherche d’Information

      Lieu : INRA, salle de conférences

      [Séminaire]


    • Vendredi 11 juillet 2014 10:30-12:00 - Hélène Sarter - CHRU Lille

      Groupe de travail Bio-Stat-Math

      Résumé : Il sera question de problèmes statistiques liés à l’exploitation du registre Epimad. Il s’agit d’un registre mis en place en 1988 sur les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) qui couvre le Nord-pas-de-Calais, la Somme et la Seine-Maritime soit près de 10% du territoire national en population. Ce registre a pour objectif d’évaluer l’incidence de la maladie et son évolution mais il est également le support de nombreuses études analytiques permettant de mieux connaître les MICI et leurs déterminants. Parmi les questions statistiques liées à ce registre, l’intégration de données hétérogènes est un des éléments qui pourrait susciter des interactions avec Toulouse.

      Lieu : Salle Huron, 106, bât. 1R1

      [Séminaire]



    • Vendredi 27 septembre 2013 10:45-11:15 -

      réunion d’organisation

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 19 septembre 2014 10:30-11:00 - M. Klughertz

      réunion d’organisation

      [Séminaire]


    • Vendredi 10 avril 2015 10:30-11:30 - Yohann Genzmer - IMT

      Problème de Poincaré et courbes polaires

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 18 juin 2015 09:00-10:00 - Ameni Gargouri - Université de Sfax, Tunisie

      La théorie de perturbation de l’oscillateur de Duffing.

      Lieu : salle Cavailles (132) , bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 19 juin 2015 10:30-11:30 - Damien Bouloc - IMT

      Fibres singulières d’un système de pliage de polygones 3D

      Résumé : Dans cet exposé, on s’intéresse à un système introduit par Kapovich et Millson sur l’ensemble des configurations de polygones 3D dont les longueurs des côtés sont fixées. Géométriquement, il s’interprète comme le pliage des polygones le long de certaines diagonales. Pour des longueurs de côtés génériques, l’ensemble des configurations de polygones est une variété, que l’on peut munir d’une structure symplectique, et on se retrouve dans le cadre classique d’un système Hamiltonien intégrable. Ce système admet alors une propriété remarquable : ses fibres singulières sont des sous-variétés homogènes isotropes. On évoquera aussi le cas de longueurs non-génériques où, en se plaçant dans le cadre des orbispaces symplectiques, on peut donner une formulation équivalente de ce résultat.

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 25 septembre 2015 09:30-10:00 -

      Réunion d’organisation

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 23 septembre 2016 10:30-11:30 -

      Reunion d’organisation

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]



    • Mercredi 11 décembre 2013 10:30-12:00 - Patrick Massot - Ecole Polytechnique

      Topologie du groupe de transformations de contact au-dessus d’une surface

      Lieu : salle Cavailles - bat. 1R2

      [Séminaire]


    • Lundi 31 mars 2014 10:30-12:00 - Francesco Costantino - Université de Strasbourg

      Titre : "Un introduction à la conjecture du volume pour les polyèdres"

      Résumé : Titre : "Un introduction à la conjecture du volume pour les polyèdres"
      Résumé : La conjecture du volume, due à Rinat Kashaev, crée un lien surprenant entre la géométrie hyperbolique des variétés de dimension trois et les théorie quantiques des champs topologiques. Le premier but de cet exposé est de donner une introduction à cette conjecture fascinante en définissant les objets qu’elle relie et en rappelant les résultats les plus importants connus.
      Dans la deuxième partie de cet exposé je formulerai une nouvelle version de la conjecture qui s’applique aux polyèdres hyperboliques.
      Je la motiverai en discutant une famille infinie de cas pour laquelle j’ai pu la prouver ainsi qu’un résultat récent (joint avec François Guéritaud et Roland van der Veen) qui relie les invariants sous-jacents à la conjecture (les réseaux de spin) à des équations différentielles satisfaites par le volume hyperbolique des polyèdres.

      Lieu : bat. 1R2 salle Caveilles (132)

      [Séminaire]


    • Mercredi 9 avril 2014 10:30-12:00 - Stepan Orevkov - IMT

      Genre slice et forme de Seifert

      Lieu : Salle Picard

      [Séminaire]


    • Mercredi 23 avril 2014 10:30-12:00 - Victor Turchin - Kansas State University et IHES

      Les espaces de configurations et les espaces d’immersions non-k-égales

      Résumé : Les espaces de configurations non-k-égales dans un espace euclidien ont
      attiré beaucoup d’attention dans les vingt dernières années. Leur
      homologie est bien connue mais a une description combinatoire compliquée.
      Dans mon exposé je vais donner une approche opéradique d’expliciter cette
      homologie en question. La structure algébrique qu’on obtient se manifeste
      naturellement en application avec l’étude des espaces d’immersions sans
      auto-intersections de degré k.

      Lieu : Salle 11 RDC 1R3

      [Séminaire]


  • Groupe de Travail doctorant théorie de Sturm-Lott-Villani


    • Jeudi 14 février 2013 10:30-12:00 - Thibaut Le Gouic

      Transport optimal

      Résumé : Le but de cet exposé est de définir brièvement les notions de transport optimal qui seront utilisées par la suite.

      Lieu : Salle 207 - 2ème étage - Bâtiment 1R2

      [Séminaire]


    • Mercredi 27 février 2013 10:00-12:00 - Benoit Huou

      Inégalités fonctionnelles

      Résumé : Les inégalités fonctionnelles vérifiées par les espaces à courbure minorée.

      Lieu : Salle Picard (Bat 1R2 Salle 129)

      [Séminaire]


    • Mercredi 13 mars 2013 10:00-12:00 - Benoit Huou

      Inégalités fonctionnelles 2

      Résumé : Les inégalités fonctionnelles vérifiées par les espaces à courbure minorée. (suite de l’exposé précédent)

      Lieu : Salle de conférence MIP (Bâtiment 1R3, 1er étage)

      [Séminaire]


    • Mercredi 20 mars 2013 10:00-12:00 - Benoit Huou

      Inégalités fonctionnelles 3

      Résumé : Les inégalités fonctionnelles vérifiées par les espaces à courbure minorée. (suite de l’exposé précédent)

      Lieu : Salle de conférence MIP (Bâtiment 1R3, 1er étage)

      [Séminaire]


    • Mercredi 3 avril 2013 10:00-12:00 - Raphaël Bouyrie

      Théorème de Lott-Villani

      Résumé : 1) Quelques définitions préliminaires, notamment sur la convergence de Gromov Hausdorff d’espaces de longueurs, la notion de déplacement convexe.
      2) La définition de minoration de la courbure de Ricci au sens de Lott-Villani (et Sturm).
      3) Rappeler (ou énoncer) des résultats dus à McCain notamment sur le transport optimal qui servent pour la preuve.
      3) Présenter la preuve (au moins les grandes lignes) de deux théorèmes fondamentaux de l’article : l’équivalence entre N-tenseur de Ricci positif au sens a) et au sens de Lott-Villani.

      Lieu : Salle de conférence MIP (Bâtiment 1R3, 1er étage)

      [Séminaire]


    • Mercredi 10 avril 2013 10:00-12:00 - Raphaël Bouyrie

      Théorème de Lott-Villani (suite)

      Résumé : Présenter la preuve (au moins les grandes lignes) de deux théorèmes fondamentaux de l’article : l’équivalence entre N-tenseur de Ricci positif au sens a) et au sens de Lott-Villani.

      Lieu : Salle de conférence MIP (Bâtiment 1R3, 1er étage)

      [Séminaire]



    • Vendredi 8 mars 2013 10:00-12:00 - Guillaume Couffignal - Université Paul Sabatier, IMT

      Processus de création et de comparaison chez Kan : une approche inspirée de Cavaillès

      Lieu : Salle Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 29 mars 2013 10:00-12:00 - Christophe Eckes - Université Paul Sabatier, IMT

      Structure et réception des cours de Weyl sur les groupes et les algèbres de Lie à l’IAS (1934-1935)

      Lieu : Salle Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 19 avril 2013 10:00-12:00 - Damian Rössler - CNRS, IMT

      La correspondance Grothendieck-Serre et les conjectures standard

      Lieu : Salle Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 16 mai 2013 10:00-12:00 - Damian Rössler - CNRS, IMT

      La correspondance Grothendieck-Serre et les conjectures standard

      Lieu : Salle Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 17 mai 2013 10:00-12:00 - Damian Rössler - CNRS, IMT

      La correspondance Grothendieck-Serre et les conjectures standard

      Lieu : Salle Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 17 mai 2013 14:00-16:00 - Michel Vaquié - CNRS, IMT

      Sur la géométrie non commutative

      Lieu : Salle Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 24 mai 2013 10:00-12:00 - Joan Millès - Université Paul Sabatier, IMT

      L’étude des structures algébriques à l’aide des opérades

      Lieu : Salle Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 28 février 2014 10:30-12:30 - Marc Reversat - IMT

      Les débuts des fonctions L dans le monde automorphe

      Résumé : Le but de ces notes est de décrire comment l’étude des groupes de Galois des corps de nombres est devenue celle de certaines fonctions L. Elles s’inspirent principalement des ouvrages de Milne ([10]), Lang ([6]), Gelbart ([3]), Shimura ([13]) et Bump ([1]), ainsi que de Jacquet-Langlands ([5]), Godement ([4]).

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132 - Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 14 mars 2014 10:30-12:30 - Guillaume Couffignal - IMT

      La théorie des catégories et la théorie de l’homotopie chez Kan

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132 - Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Lundi 17 mars 2014 14:00-16:00 - Damian Rössler - IMT

      Le problèmes des ‘…’. La crise des fondements de mathématiques. Retour sur certaines problématiques à la lumière de la philosophie de Wittgenstein (I)

      Résumé : Nous allons examiner certains aspects de la présentation standard des théories logiques du premier ordre dans le cadre général de la réflexion de Wittgenstein sur les règles. En particulier, nous allons nous interroger sur l’interprétation qu’il faut donner au ‘…’ qui apparaissent dans la description des schémas d’axiomes.

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132 - Bât 1R2

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30


    • Vendredi 8 mars 2013 10:00-12:00 - Guillaume Couffignal - Université Paul Sabatier, IMT

      Processus de création et de comparaison chez Kan : une approche inspirée de Cavaillès

      Lieu : Salle Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 29 mars 2013 10:00-12:00 - Christophe Eckes - Université Paul Sabatier, IMT

      Structure et réception des cours de Weyl sur les groupes et les algèbres de Lie à l’IAS (1934-1935)

      Lieu : Salle Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 19 avril 2013 10:00-12:00 - Damian Rössler - CNRS, IMT

      La correspondance Grothendieck-Serre et les conjectures standard

      Lieu : Salle Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 16 mai 2013 10:00-12:00 - Damian Rössler - CNRS, IMT

      La correspondance Grothendieck-Serre et les conjectures standard

      Lieu : Salle Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 17 mai 2013 10:00-12:00 - Damian Rössler - CNRS, IMT

      La correspondance Grothendieck-Serre et les conjectures standard

      Lieu : Salle Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 17 mai 2013 14:00-16:00 - Michel Vaquié - CNRS, IMT

      Sur la géométrie non commutative

      Lieu : Salle Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 24 mai 2013 10:00-12:00 - Joan Millès - Université Paul Sabatier, IMT

      L’étude des structures algébriques à l’aide des opérades

      Lieu : Salle Cavaillès 132, Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 28 février 2014 10:30-12:30 - Marc Reversat - IMT

      Les débuts des fonctions L dans le monde automorphe

      Résumé : Le but de ces notes est de décrire comment l’étude des groupes de Galois des corps de nombres est devenue celle de certaines fonctions L. Elles s’inspirent principalement des ouvrages de Milne ([10]), Lang ([6]), Gelbart ([3]), Shimura ([13]) et Bump ([1]), ainsi que de Jacquet-Langlands ([5]), Godement ([4]).

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132 - Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 14 mars 2014 10:30-12:30 - Guillaume Couffignal - IMT

      La théorie des catégories et la théorie de l’homotopie chez Kan

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132 - Bât 1R2

      [Séminaire]


    • Lundi 17 mars 2014 14:00-16:00 - Damian Rössler - IMT

      Le problèmes des ‘…’. La crise des fondements de mathématiques. Retour sur certaines problématiques à la lumière de la philosophie de Wittgenstein (I)

      Résumé : Nous allons examiner certains aspects de la présentation standard des théories logiques du premier ordre dans le cadre général de la réflexion de Wittgenstein sur les règles. En particulier, nous allons nous interroger sur l’interprétation qu’il faut donner au ‘…’ qui apparaissent dans la description des schémas d’axiomes.

      Lieu : Salle Jean Cavaillès 132 - Bât 1R2

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30

  • Groupe de travail sur les groupes quantiques


    • Mercredi 13 mars 2013 14:00-16:00 - Toulisse Jérémy

      Ensembles amassés II

      Lieu : 1R2 salle 132

      [Séminaire]


    • Mercredi 20 mars 2013 14:00-16:00 - Jean-Marc Schlenker

      (X,A)-structure sur l’espace de Teichmüller

      Lieu : Salle 132

      [Séminaire]


    • Mercredi 10 avril 2013 14:00-16:00 - Jean-Marc Schlenker

      Structure amassée de l’espace de Teichmüller

      Lieu : Salle 132

      [Séminaire]


    • Jeudi 11 avril 2013 14:00-16:00 - Jérémy Toulisse

      L’espace de PSL_3-Teichmüller

      Lieu : Salle 132

      [Séminaire]


    • Mercredi 24 avril 2013 14:00-16:00 - Van Binh Bui

      Relations entre espace de Teichmüller quantique et double modulaire

      Lieu : Salle 132

      [Séminaire]


    • Mercredi 29 mai 2013 14:00-16:00 - - Van Binh Bui

      Relations entre espace de Teichmüller quantique et double modulaire II

      Lieu : Salle 132

      [Séminaire]



    • Mardi 24 septembre 2013 16:00-18:00 - Brian Bowditch - Warwick Univ.

      Critere d’hyperbolicite pour un graphe avec applications

      Lieu : Bat. 1R2, Salle 132

      [Séminaire]


    • Mardi 1er octobre 2013 16:00-18:00 - Brian Bowditch - Warwick Univ.

      Hyperbolicite uniforme des complexes des courbes

      Résumé : Le critere de la premiere seance sera applique pour montrer que les complexes des courbes sont uniformement hyperboliques.

      Lieu : Bat. 1R2, Salle 132

      [Séminaire]


    • Mardi 8 octobre 2013 16:00-18:00 - Peter Haissinsky - IMT

      Quelques criteres d’hyperbolicite

      Résumé : L’objet de cet expose sera de dresser une liste de criteres d’hyperbolicite de differentes natures qui pourraient faire l’objet d’approfondissements dans des seances ulterieures

      Lieu : Bat 1R2, salle 132

      [Séminaire]


    • Mardi 22 octobre 2013 16:00-18:00 - Peter Haissinsky - IMT

      Plongement isometrique dans un espace geodesique

      Résumé : L’objet de cet expose sera d’etablir le thm de Bonk et Schramm suivant :
      "tout espace delta-hyperbolique (au sens des produits de Gromov) se plonge isometriquement dans un espace geodesique et complet delta-hyperbolique."
      (meme constante)

      Lieu : Bat 1R2, salle 132

      [Séminaire]


    • Mardi 5 novembre 2013 16:00-18:00 - Stephane Lamy - IMT

      Critere de Masur et Minsky

      Résumé : L’objet de l’expose est d’etablir un critere d’hyperbolicite du a Masur et Minsky qui a ete utilise pour montrer l’hyperbolicite du complexe des courbes ainsi que plus recemment du complexe des spheres.

      Lieu : Bat. 1R2, Salle 132

      [Séminaire]


    • Mardi 12 novembre 2013 16:00-18:00 - Slavyana Geninska - IMT

      Theoreme du "plan plat"

      Résumé : L’objet de l’expose sera de montrer le theoreme de Bridson suivant :
      soit X un espace CAT(0), propre, ayant un groupe d’isometries cocompact. Soit X est hyperbolique au sens de Gromov, soit X contient contient un plan euclidien.

      Lieu : Bat. 1R2, Salle 132

      [Séminaire]


    • Mardi 26 novembre 2013 16:00-18:00 - Slavyana Geninska - IMT

      Theoreme du plat, II

      Résumé : Cet expose completera le premier en montrant qu’un espace CAT(0) qui n’a pas la propriete de visibilite contient un secteur plat.

      Lieu : Bat 1R2, salle 132

      [Séminaire]


    • Mardi 3 décembre 2013 16:00-18:00 - Corentin Boissy - LATP

      Fonction de divergence et bigones

      Résumé : On montre que la propriete de divergence des geodesiques implique l’hyperbolicite au sens de Gromov.
      On applique ensuite ce critere pour en donner un autre en termes de bigones.

      Lieu : Bat. 1R2, Salle 132

      [Séminaire]


    • Mardi 17 décembre 2013 16:00-18:00 - Corentin Boissy - LATP

      Bigones, graphes, hyperbolicite

      Résumé : Un critere d’hyperbolicite sera etabli en termes de finesse
      des bigones dans un graphe.

      Lieu : Bat. 1R2, Salle 132

      [Séminaire]


    • Mardi 7 janvier 2014 16:00-18:00 - Javier Aramayona - IMT

      Boules (de noel) et hyperbolicite

      Résumé : L’objet de cet expose est de montrer qu’un espace geodesique tel que l’intersection de deux boules metriques est toujours proche d’etre une boule est hyperbolique.

      Lieu : Bat. 1R2, Salle 132

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30

  • Mathématiques pour la biologie


    • Jeudi 5 février 2015 15:30-16:30 - Cathy Maugis-Rabusseau - IMT

      Classification non-supservisée de gènes co-exprimés par modèles de mélanges. Des puces à ADN au séquençage haut-débit.

      Résumé : La détection de groupes de gènes co-exprimés est une question biologique importante pour la détermination de la (les) fonction(s) des gènes.
      La technologie des puces à ADN au milieu des années 1990 a permis de mesurer le niveau d’expression de milliers de gènes simultanément dans différentes conditions expérimentales. Cette technologie fournissant une mesure de type continu de l’expression des gènes, des mélanges gaussiens multivariés peuvent être utilisés pour mettre en évidence des groupes de gènes co-exprimés.
      Ces dernières années, les avancées significatives du séquençage haut-débit a fait du séquençage des ARN (RNA-seq) un nouvel outil pour l’étude de l’expression des gènes. Bien que les puces à ADN et le RNA-Seq ont pour but de caractériser l’activité transcriptionnelle, les outils statistiques pour l’analyse des données issue de la première technologie ne sont pas adaptées pour la seconde technologie, cette dernière fournissant des comptages. Nous proposons des mélanges de lois de Poisson pour classer les gènes à partir des comptages observés. Cette procédure de classification est implémentée dans le R-package HTSCluster.
      Cette modélisation a été modifiée pour répondre au problème de l’analyse différentielle dans le package HTSDiff (méthode bien différente de l’approche classique de test pour cette question).

      Lieu : Salle J. Cavailles (132) Batimênt 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 26 février 2015 15:30-16:30 - Pierre WEISS - Jerome FEHRENBACH - ITAV-IMT

      Une équipe projet Maths-Image-Biologie

      Résumé : Dans cet exposé, nous présenterons l’activité de l’équipe PRIMO (problèmes inverses pour l’imagerie biologique) globalement. Cette équipe est une équipe projet accueillie à l’ITAV, un institut interdisciplinaire en sciences du vivant. Les nombreuses problématiques abordées font que nous serions contents de renforcer nos collaborations avec les mathématiciens toulousains.
      Nous commencerons l’exposé par une présentation des problèmes d’acquisition d’images biologiques (échantillonnage compressé, défloutage, débruitage). Nous présenterons ensuite nos travaux en analyse d’images (segmentation, approches continues). Finalement, nous présenterons nos projets de couplage d’images avec des modèles : modèles biologiques de croissance tumorale, modèles d’interactions tissus/lumière.

      Lieu : Salle J. Cavailles (132) Batimênt 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 12 mars 2015 15:30-16:30 - Nicolas SAVY - IMT

      Statistiques pour l’épidémiologie et la recherche clinique. Collaboration avec l’Unité 1027 de Santé Publique de Toulouse.

      Résumé : Cet exposé se compose de trois parties :

      • Tout d’abord une présentation de l’Unité 1027 avec qui je collabore étroitement. L’organisation de l’unité, les thématiques et surtout les questions statistiques qu’elles soulèvent.
      • Ensuite je présenterai un premier travail - qui est à l’origine de cette collaboration - sur la modélisation de dynamiques de recrutement dans les essais cliniques. L’utilisation de modèles gamma-Poisson fournit des résultats tout à fait convaincant dans ce contexte.
      • Enfin je présenterai un second travail sur la mise au point d’un test de comparaison de données de survie dans le cadre des essais thérapeutiques avec suspicion d’effets tardifs.

      Lieu : Salle J. Cavailles (132) Batimênt 1R2

      [Séminaire]


    • Jeudi 26 mars 2015 15:30-16:30 - Sepideh MIRRAHIMI - IMT

      Comment décrire et prédire l’évolution adaptative d’une population sous l’effet de la sélection et des mutations ?

      Résumé : Cet exposé porte sur la modélisation mathématique des mécanismes de sélection et de mutations. Je donnerai une présentation générale sur comment la combinaison de certaines études stochastiques individus centrés et des approches intégro-différentielles déterministes, développées durant la dernière décennie, peuvent mener à une compréhension plus adéquate de l’évolution adaptative d’une population.
      Je montrerai comment ces approches peuvent nous permettre de décrire qualitativement et quantitativement la distribution et l’évolution des traits phénotypiques dans une population, tout en évitant l’hypothèse traditionnelle de séparation d’échelle de temps écologique et celle de l’évolution dans le domaine de la dynamique adaptative.
      De nouvelles avancées dans ces études laissent présager que ces approches peuvent être aussi utilisées pour des systèmes écologiques plus complexes afin de prendre en compte la structure spatiale ou le changement temporel d’environnement.

      [Séminaire]


    • Jeudi 9 avril 2015 15:30-16:30 -

      Pas de GdT mais Workshop « Modélisation et simulation d’essais cliniques », http://www.math.univ-toulouse.fr/ savy/Workshop2015.html

      [Séminaire]


    • Jeudi 30 avril 2015 15:30-16:30 - Sébastien Déjean - IMT

      Le package mixOmics pour l’intégration de données

      Résumé : Dans le cadre de plusieurs collaborations avec des équipes de recherche en biologie, le thème de l’intégration de données est devenu prépondérant au cours des dernières années. Pour contribuer à ce domaine de recherche, deux thèses ont été préparées à l’IMT entre 2004 et 2008. Ces travaux ont abouti à des développements méthodologiques qui ont été mis à la disposition de la communauté scientifique via le package mixOmics pour le logiciel R. Un rappel historique, quelques aspects méthodologiques, des applications et une présentation du package seront au menu de cette séance.

      Lieu : Salle de Conférence MIP, bâtiment 1R3, 1er étage

      [Séminaire]


    • Jeudi 21 mai 2015 15:30-16:30 - Adrien Blanchet - TSE, Université Toulouse 1 Capitole

      Chimiotactisme : les modèles de Keller-Segel

      Résumé : Dans un exposé qui se veut non-technique, nous tâcherons de présenter
      plusieurs modèles de chimiotactisme de type Keller-Segel introduits en
      biologie et en physique. Nous tenterons d’exhiber certains propriétés
      qualitatives de ces modèles en se basant sur une analyse mathématiques
      fine et des simulations numériques grossières.

      Lieu : Salle de Conférence MIP, bâtiment 1R3, 1er étage

      [Séminaire]


    • Jeudi 4 juin 2015 15:30-16:30 - Diane Peurichard - IMT

      Simple mechanical cues could explain adipose tissue morphogenesis

      Résumé : The mechanisms by which organs acquire their functional structure and realize its maintenance (or homeostasis) over time are still largely unknown. In this talk, we use adipose tissue as a biological model and study the formation of lobule-like cell structures surrounded by an organized fiber network. By supplying substrates needed for adipogenesis, vasculature was believed to induce the regroupment of adipocytes near capillary extremities. In this talk, we show that the emergence of these structures could be explained by simple mechanical interactions between the adipocytes and the collagen fibers. We introduce a 2D individual based model for cells interacting with extra-cellular-matrix fiber elements. Cells are modeled as growing spheres which can not overlap and fiber elements as straight lines of fixed length which have the ability to connect together. Cell and fiber motion is guided by the minimization of a global entropy, defined as a mechanical feedback between the two agents and regularly disturbed by various biologically-justified phenomena. The model produces structures that compare quantitatively well to the experimental data. We prove that cell clusters could spontaneously emerge as a result of simple mechanical interactions between cells and fibers and surprisingly, vasculature is not directly needed for these structures to emerge.

      Lieu : Salle de Conférence MIP, bâtiment 1R3, 1er étage

      [Séminaire]


    • Jeudi 15 octobre 2015 15:15-16:30 - Sabine Mercier

      "Approche globale pour la loi du score local"

      Résumé : Cet exposé fera la synthèse des travaux portant sur la distribution du score local utilisé dans l’analyse et la comparaison de séquences biologiques et auxquels j’ai pris part depuis mon arrivée à Toulouse,
      Après une présentation du contexte, des données, des définitions et des résultats principaux sur lesquels nous nous appuierons, je commencerai par exposer un résultat dans le cas de la comparaison de séquences avec insertions délétions. La partie suivante portera sur des résultats plus récents sur la distribution du couple (score local, longueur du segment réalisant le score local) ainsi qu’un résultat non intuitif sur la localisation du segment de score maximal dans la séquence. Des exemples d’applications de la loi du score local dans le cas de l’analyse de séquences : Détection de zones de sélection chez des cailles ; détection de Cluster de gènes. Je conclurai mon exposé par des propositions d’ouvertures.
      Pas de démonstration, peu de formules, cet exposé se veut à la fois pour des mathématiciens et pour des biologistes.

      Lieu : Amphi Scwartz (RdC bat 1R3)

      [Séminaire]


    • Jeudi 5 novembre 2015 15:15-16:30 - Willy Rodriguez (statistique pour la biologie)

      Modèles pour étudier l’évolution des espèces

      Résumé : La reconstruction de l’histoire démographique est une question clé pour étudier l’évolution d’une population. Cette histoire démographique est caractérisée par des variations de taille effective. Je commencerai par faire un petit rappel sur la notion de « taille effective » d’une population, ainsi que sur le Coalescent et son lien avec la taille effective, en finissant par les modèles Markoviens qui ont été proposés comme approximation du Coalescent. Ensuite, je présenterai le modèle PSMC (en l’anglais Pairwise Sequentially Markovian Coalescent) avec quelques exemples d’application sur de données simulées et de vrais génomes. Nous constaterons que, lorsque les hypothèses du PSMC ne sont pas valides dans la population qu’on étudie (notamment si la population est structurée) , l’histoire démographique reconstruite ne correspond pas à des changements de taille effective. Nous parlerons donc, de « taux de coalescence » et « IICR » (Inverse Instantanous Coalescent Rate). Cette notion permet d’attirer l’attention sur la manière dont les résultats de l’inférence démographique sont interprétés, et met en évidence les besoins de considérer des modèles moins simplistes permettant de retrouver des changement de taille au delà des effets de la structure. Dans ce sens nous verrons que le « coalescent structuré » peut s’avérer très utile. Je présenterai quelques résultats de simulations pour illustrer comment cette nouvelle approche peut dépasser les limites des méthodes précédentes.

      Lieu : Salle de conférence MIP (bat 1R3, 1er etage)

      [Séminaire]

0 | 10 | 20 | 30


    • Vendredi 11 octobre 2013 15:30-16:30 - Ahmed Zeriahi - IMT

      Symétrisation des fonctions plurisousharmoniques

      Résumé : Nous expliquerons que la symétrisation d’une fonction plurisouharmonique S¹-invariante est encore plurisousharmonique et décroît l’énergie de Monge-Ampère complexe, en suivant Berman-Berndtsson http://arxiv.org/abs/1204.0931.

      Lieu : IMT-bât 1R2-salle 129

      [Séminaire]


    • Vendredi 18 octobre 2013 15:30-16:30 - Vincent Guedj - IMT

      Integrabilité des fonctions plurisousharmoniques

      Résumé : Nous expliquerons quelques éléments de la preuve par Berndtsson de la conjecture d ’ouverture de Demailly-Kollar, cf http://arxiv.org/abs/1305.5781

      Lieu : salle 129, bât 1R2 - IMT

      [Séminaire]


    • Vendredi 8 novembre 2013 15:30-16:30 - Vincent Guedj

      Symétrisation des fonctions plurisousharmoniques 2

      Résumé : Nous expliquerons que la symétrisation d’une fonction plurisouharmonique S¹-invariante est encore plurisousharmonique et décroît l’énergie de Monge-Ampère complexe, en suivant Berman-Berndtsson http://arxiv.org/abs/1204.0931.

      [Séminaire]


    • Vendredi 6 décembre 2013 15:30-16:30 - Dan Popovici - IMT

      Noyaux de Bergman itérés

      [Séminaire]


    • Vendredi 13 décembre 2013 15:30-16:30 - Pascal Thomas - IMT

      Points de Fekete et mesures d’équilibre

      Résumé : L’exposé sera basé sur l’article :
      Equidistribution estimates for Fekete points on complex manifolds
      Nir Lev, Joaquim Ortega-Cerdà
      http://arxiv.org/abs/1210.8059
      Soit $X$ une variété complexe compacte munie d’un fibré en droites ample $L$ avec une métrique $\phi$ à courbure positive. Si $s_1,\dots,s_N$ est une base de $H^0(L)$, une configuration de Fekete est un ensemble de $N$ points $\mathcal F := \x_1,\dots,x_N\ \subset X$ qui maximise $\det (s_i(x_j))$. Un tableau ("array") de Fekete est une suite de configurations de Fekete $\mathcal F_k$ pour les puissances $L^k$ de $L$.
      Berman, Boucksom et Witt-Nyström ont montré que la mesure de probabilité discrète associée à un tableau de Fekete converge vers la mesure "d’équilibre" $i\partial\bar \partial \phi$. En utilisant des notions d’échantillonnage et d’interpolation pour des tableaux de points, pour lesquels ils obtiennent des conditions naturelles en termes d’une densité critique (asymptotique), Lev et Ortega-Cerdà montrent d’abord qu’un tableau de Fekete légèrement "éclairci" donne une suite d’interpolation, légèrement "densifié" une suite d’échantillonnage, et s’en servent pour quantifier la convergence vers la mesure d’équilibre.
      Nous essaierons de donner les idées principales de cette démonstration (l’article contient des résultats plus précis sur la convergence, qui est quantifiée en termes de la distance de Wasserstein entre les mesures, et sur les tableaux d’interpolation et/ou d’échantillonnage, mais nous n’aurons sans doute pas le temps de les évoquer).

      [Séminaire]


    • Mardi 7 janvier 2014 09:00-10:30 - Chinh H. Lu - Chalmers Techniska Högskola

      Régularisation des fonctions $m$-sousharmoniques

      Résumé : On parlera d’un résultat récent de Szymon Plis sur la régularisation des fonctions $m$-sousharmoniques sur une variété Kahlérienne compacte, cf http://arxiv.org/abs/1312.1906

      [Séminaire]


    • Mardi 21 janvier 2014 09:00-10:30 - Dan Popovici - IMT

      Noyaux de Bergman itérés 2

      Résumé : Il s’agit de la deuxième partie de l’exposé consacré à l’article de H.Tsuji, http://arxiv.org/abs/1311.4038

      [Séminaire]


    • Mardi 28 janvier 2014 09:00-10:30 - Pascal Thomas - IMT

      Points de Fekete et mesures d’équilibre 2

      [Séminaire]


    • Mardi 11 février 2014 09:00-10:30 - Nguyen Ngoc Cuong - Jagiellonian University (Krakow, Poland)

      Weak solutions to the complex Monge-Ampère equation on Hermitian manifolds

      Résumé : The main result asserts the existence of continuous solutions of the
      complex Monge-Ampère equation with the right hand side in Lp , p > 1, on compact Hermitian manifolds.

      [Séminaire]


    • Mardi 18 mars 2014 09:00-10:30 - Dan Popovici - IMT

      Déformations des variétés complexes compactes 1

      [Séminaire]

0 | 10


    • Mardi 4 mars 2014 11:00-12:00 - Matthieu Astorg

      GdT des doctorants de dynamique complexe

      Résumé : Espace de Teichmüller dynamique II

      Lieu : Salle Picard

      [Séminaire]


    • Mardi 18 mars 2014 11:00-12:00 - Fabrizio Bianchi

      Courants et dynamique complexe à plusieurs variables II

      [Séminaire]



    • Jeudi 16 octobre 2014 14:15-15:45 - J.-M. Bismut

      Laplacien hypoelliptique

      Lieu : salle MIP, 1R3

      [Séminaire]


    • Jeudi 16 octobre 2014 16:15-17:45 - J.-M. Bismut

      Laplacien hypoelliptique

      Lieu : salle MIP, 1R3

      [Séminaire]


    • Vendredi 17 octobre 2014 09:00-10:00 - Marcello Bernardara

      Des foncteurs dérivés aux zéros des formes holomorphes : un théorème de Popa et Schnell II

      Résumé : Popa et Schnell ont démontré (entre autre) que sur une variété de type général toute 1-forme holomorphe s’annule en au moins un point. La preuve se base sur un résultat décrivant les lieux de support cohomologique d’un faisceau cohérent, qui donne une description des modules de Hodge sur une variété abélienne. Dans cet exposé, je décrirai la méthode de preuve ainsi que quelques détails sur les parties d’algèbre homologiques nécessaires. (La suite !)

      [Séminaire]


    • Vendredi 17 octobre 2014 10:30-12:00 - J.-M. Bismut

      Laplacien hypoelliptique

      Lieu : salle 207, 1R2

      [Séminaire]


    • Vendredi 16 janvier 2015 09:00-10:00 - Vincent Guedj - IMT

      Le théorème d’Ohsawa-Takegoshi

      [Séminaire]


    • Vendredi 23 janvier 2015 09:00-10:00 - Ahmed Zeriahi - IMT

      Harmonics discs of solutions to the complex Monge-Ampère equation

      Résumé : Nous expliquerons le lien entre le flot de Hele-Shaw et certaines solutions d’équations de Monge-Ampère complexe homogènes, en suivant http://arxiv.org/abs/1408.6663

      [Séminaire]


    • Vendredi 6 février 2015 09:00-10:00 - Ahmed Zeriahi - IMT

      Harmonics discs of solutions to the complex Monge-Ampère equation 2

      [Séminaire]


    • Vendredi 27 février 2015 09:00-10:00 - Ahmed Zeriahi - IMT

      Intégrabilité des fonctions plurisouharmoniques 1

      [Séminaire]


    • Vendredi 6 mars 2015 09:00-10:00 - Ahmed Zeriahi - IMT

      Intégrabilité des fonctions plurisouharmoniques 2

      [Séminaire]


    • Vendredi 13 mars 2015 09:00-11:00 - Vincent Guedj - IMT

      Méthodes de viscosité 1

      [Séminaire]

0 | 10


    • Jeudi 22 janvier 2015 15:30-16:30 - Charles Bordenave - IMT

      Processus déterminantaux

      Lieu : salle 106 1R1

      [Séminaire]


    • Jeudi 5 février 2015 15:30-16:30 - Joseph Najnudel

      Processus déterminantaux

      Lieu : salle 106 1R1

      [Séminaire]


    • Jeudi 5 mars 2015 15:30-16:30 - Thierry Delmotte

      Processus déterminantaux

      [Séminaire]


    • Jeudi 12 mars 2015 15:30-16:30 - Jonas Kahn

      Processus déterminantaux

      [Séminaire]


    • Jeudi 19 mars 2015 15:30-16:30 - Yanqi Qiu

      Equivalence de mesures de Radon pour les processus déterminantaux associés aux espaces de Hilbert de fonctions holomorphes

      Résumé : Dans cet exposé, je vais présenter un travail récent avec Alexander Bufetov. On obtient des formules explicites, sous forme des fonctionnels multiplicatifs régularisés liés aux certains produits de Blaschke, des dérivées de Radon-Nikodym entre toutes les measures de Palm pour les processus déterminantaux associés aux espaces de Bergman pondérés sur le disque, ce dernier processus dans le cas uniforme décrit la distribution des zéros de la fonction analytique Gaussienne sur le disque de Poincaré. Notre méthode s’applique également aux processus déterminantaux associés aux espaces de Fock pondérés, incluant en particulier le processus de Ginibre.

      Lieu : salle 106 1R1

      [Séminaire]


    • Jeudi 26 mars 2015 15:30-16:30 - Fanny Augeri - IMT

      Processus déterminantaux

      [Séminaire]


    • Jeudi 2 avril 2015 15:30-16:30 - Joseph Najnudel

      Processus déterminantaux

      Résumé : théorie analytique des nombres et processus déterminantaux

      Lieu : salle 106 1R1

      [Séminaire]



Evénement Important



    • Jeudi 1er octobre 2015 -

      40 ans du laboratoire MIAT

      Notes de dernières minutes : Site web de l’évènement : http://mia.toulouse.inra.fr/40ans

      [Séminaire]



    • Vendredi 6 mai 2016 09:00-18:00 - https://www.msri.org/workshops/705

      Geometric Flows in Riemannian and Complex Geometry

      [Séminaire]


    • Vendredi 10 juin 2016 09:00-18:00 - http://bcc.impan.pl/16Symposium/

      Symposium on complex analysis and geometry

      [Séminaire]


    • Vendredi 17 juin 2016 09:00-18:00 - http://www.cimi.univ-toulouse.fr/complex-geometry-and-beyond/en/recent-advances-complex-differential-geometry

      Recent Advances in Complex Differential Geometry

      [Séminaire]


    • Vendredi 24 juin 2016 09:00-18:00 - http://www.cimi.univ-toulouse.fr/complex-geometry-and-beyond/en/new-methods-birational-geometry

      New methods in birational geometry

      [Séminaire]




  • Colloquium de l IMT


    • Vendredi 20 octobre 14:00-15:00 - Patrick Gérard - Orsay

      Matrices de Hankel, problèmes spectraux inverses et systèmes hamiltoniens intégrables turbulents

      Résumé : Les matrices de Hankel sont des opérateurs intervenant dans différents domaines de l’analyse, et qui se définissent très simplement : si c(n) est le terme général d’une suite de nombres complexes, la matrice de Hankel associée est la matrice semi-infinie de coefficients c(j+k). J’essaierai d’expliquer comment résoudre certains problèmes spectraux inverses associés à de tels opérateurs --- c’est-à-dire : comment retrouver les c(n) à partir de la donnée des valeurs propres d’opérateurs construits à partir de la matrice de Hankel associée.
      Puis je montrerai comment ce résultat permet d’explorer les propriétés de certains
      systèmes hamiltoniens en dimension infinie, présentant la double particularité d’être intégrables et d’admettre des trajectoires génériques turbulentes…en un sens à préciser !

      [Séminaire]


    • Vendredi 8 décembre 14:00-15:00 - Dan-Virgil Voiculescu - University of California, Berkeley

      A glimpse at bi-free probability

      Résumé : https://www.math.univ-toulouse.fr/spip.php?article502

      Lieu : Amphi Schwartz, IMT

      Notes de dernières minutes : https://www.math.univ-toulouse.fr/spip.php?article502

      [Séminaire]





    • Du 9 novembre 2015 09:00 au 10 novembre 2015 17:00 -

      Workshop CIMI "Sequential learning and applications"

      Résumé : The Institut de Mathématiques de Toulouse and the Institut de Recherche en Informatique de Toulouse are currently organizing a thematic trimester on machine learning at Université Paul Sabatier. This event is part of the LabEx CIMI.
      In this framework, a workshop on "Sequential learning and applications" will take place on November 9 and 10, 2015. Topics include online convex optimization and convex analysis, prediction with expert advice, multi-armed bandits, online combinatorial problems, recurrent neural networks, as well as recent applications for, e.g., recommender systems, information retrieval, and social media analysis.
      The registration to the workshop is free of charge but compulsory ; please visit our website.

      Lieu : Amphithéâtre Schwartz, bâtiment 1R3, Université Paul Sabatier.

      [Séminaire]


    • Du 16 novembre 2015 09:30 au 17 novembre 2015 18:00 -

      Journées big data

      Résumé : Pour la troisième année consécutive, l’Université Paul Sabatier de Toulouse organise cet automne des rencontres sur les défis posés par les Big Data à la recherche en mathématique et en informatique, mais aussi à l’industrie.
      L’édition 2015 s’inscrit dans le cadre du trimestre thématique du Labex CIMI consacré au machine learning, et comportera deux volets :

      • le 16 novembre, une journée co-organisée par les GDR MADICS et MascotNUM du CNRS sur le calcul haute performance et les Big Data
      • le mardi 17 novembre, une journée de rencontre industrie-recherche présentant quelques grands défis et projets.

      Plus d’informations sur le site web.

      Lieu : 1R3-amphithéâtre Schwartz et U4-amphithéâtre Concorde, Université Paul Sabatier

      [Séminaire]



    • Du 11 au 12 décembre 2015 - Conférence en l'honneur de Ian SCHINDLER

      Séminaire Analyse-EDP de l UT1

      Résumé : Avec comme intervenants
      Vendredi matin
      K.Tintarev (Uppsala, Suede), Adimurthi (Bangalore, Inde), J.Giacomoni (Pau)
      Vendredi apres-midi
      P. Drabek (Tchéquie), J. Hernandez (Madrid), M.Maris (Toulouse)
      Samedi matin
      P.Takac (Allemagne), Y.Egorov (Toulouse), L.Cardoulis (Marseille),


      Lieu : Université Toulouse 1, Manufacture des Tabacs, Ceremath, MC101 - 21 Allées de Brienne, 31000 TOULOUSE

      Notes de dernières minutes :

      [Séminaire]



    • Mardi 8 novembre 2016 11:00-12:00 - Jose Leon - Université Caracas

      Séminaire de Statistique

      [Séminaire]



    • Jeudi 5 juin 2014 09:30-15:30 -

      journée sur la première partie du seizième problème de Hilbert

      Résumé : Il s’agit de présenter quelques résultats récentes sur la topologie des courbes projectives réelles algébriques.
      Les exposés seront accessibles à un publique non spécialiste.
      9h30 : Victor Zvonilov "On the fundamental group of a space of nonsingular trigonal curves "
      10h30 : Stepan Orevkov "Une généralisation de la méthode des tresses pour deux pinceaux de droites "
      11h30 : Séverine Fiedler "Classification des pinceaux cubiques réelles avec huit points de base en position convexe "
      13h30 : Benoit Chevallier "Une présentation du problème du nombre maximal d’ovales de hauteur donnée "
      14h30 : Thomas Fiedler "Une restriction topologique pour les M-courbes Z/3Z-symétriques "

      Lieu : salle Cavaillés bat. 1R2

      [Séminaire]



    • Vendredi 26 avril 2013 14:30-18:00 - Steve Awodey and Ulrich Kohlenbach

      Worskhop CSPM Computer Science, Philosophy, Mathematics

      Résumé : The workshop aims to stimulate discussions between computer scientists, philosophers and mathematicians and is a satellite event of the 19th Conference TYPES 2013 "Types for Proofs and Programs", Toulouse, 22-26 April 2013 organized by IRIT.
      Friday 26 April, 14h30-17h45, Mathematical Institute, Amphi Schwartz
      14h30-15h45 : Steve Awodey, School of Mathematics, Institute for Advanced Study, Princeton, U.S.A. & Department of Philosophy, Carnegie Mellon University, Pittsburgh, U.S.A
      TBA
      16h15-17h45 : Ulrich Kohlenbach, Department of Mathematics, Technische Universität Darmstadt, Germany,
      TBA
      The workshop is organized by Sébastien Maronne, Mathematical Institute of Toulouse (IMT) and Sergei Soloviev, Computer Science Institute of Toulouse (IRIT), hosted by the Mathematical Institute, and with financial support by FREMIT.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Vendredi 18 mars 2016 14:00-15:30 - Jean-Michel Salanskis - Université Paris Ouest, IREPH

      Une dispersion nouvelle ? Conférence inaugurale du trimestre thématique CIPPMI

      Résumé : Logique, mathématiques et philosophie ont toujours été reconnues comme des disciplines « reines », comme des disciplines qui chapeautent, gouvernent, couronnent le savoir humain. Elles l’ont été, notamment, parce qu’on les voyait comme apportant à ce dernier une unité profonde (au niveau de son langage, de ses thèmes ou de ses fondements). Aujourd’hui, un nouveau partenaire – une sorte de trublion – s’ajoute à ces trois vénérables : l’informatique. La question que je voudrais me poser est si son intervention ajoute une couche à l’unité, ou entraîne une dispersion inattendue.

      Lieu : Auditorium Herbrand - IRIT, Rez de chaussée

      [Séminaire]



    • Vendredi 26 avril 2013 14:30-18:00 - Steve Awodey and Ulrich Kohlenbach

      Worskhop CSPM Computer Science, Philosophy, Mathematics

      Résumé : The workshop aims to stimulate discussions between computer scientists, philosophers and mathematicians and is a satellite event of the 19th Conference TYPES 2013 "Types for Proofs and Programs", Toulouse, 22-26 April 2013 organized by IRIT.
      Friday 26 April, 14h30-17h45, Mathematical Institute, Amphi Schwartz
      14h30-15h45 : Steve Awodey, School of Mathematics, Institute for Advanced Study, Princeton, U.S.A. & Department of Philosophy, Carnegie Mellon University, Pittsburgh, U.S.A
      TBA
      16h15-17h45 : Ulrich Kohlenbach, Department of Mathematics, Technische Universität Darmstadt, Germany,
      TBA
      The workshop is organized by Sébastien Maronne, Mathematical Institute of Toulouse (IMT) and Sergei Soloviev, Computer Science Institute of Toulouse (IRIT), hosted by the Mathematical Institute, and with financial support by FREMIT.

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Vendredi 18 mars 2016 14:00-15:30 - Jean-Michel Salanskis - Université Paris Ouest, IREPH

      Une dispersion nouvelle ? Conférence inaugurale du trimestre thématique CIPPMI

      Résumé : Logique, mathématiques et philosophie ont toujours été reconnues comme des disciplines « reines », comme des disciplines qui chapeautent, gouvernent, couronnent le savoir humain. Elles l’ont été, notamment, parce qu’on les voyait comme apportant à ce dernier une unité profonde (au niveau de son langage, de ses thèmes ou de ses fondements). Aujourd’hui, un nouveau partenaire – une sorte de trublion – s’ajoute à ces trois vénérables : l’informatique. La question que je voudrais me poser est si son intervention ajoute une couche à l’unité, ou entraîne une dispersion inattendue.

      Lieu : Auditorium Herbrand - IRIT, Rez de chaussée

      [Séminaire]



    • Vendredi 27 mars 2015 09:00-11:00 - http://www.ub.edu/kawa6/

      Relâche (KAWA)

      [Séminaire]


    • Vendredi 29 janvier 2016 09:00-16:00 - GRACK

      Rencontre ANR GRACK à Paris

      [Séminaire]


    • Vendredi 19 février 2016 10:30-11:30 - Hugues Auvray - Orsay

      Noyaux de Bergman sur les surfaces de Riemann épointées

      Résumé : On se donne une surface de Riemann compacte, et un nombre fini de points
      sur cette surface, vues comme "singularités". On considère également, sur le complémentaire de ces points, une métrique kählérienne $\omega$, égale à la métrique hyperbolique cusp de Poincaré au voisinage des singularités, et on interprète globalement $\omega$ comme courbure d’une métrique hermitienne singulière $h$ d’un certain fibré en droites $L$ sur la surface de départ.
      Le but de cet exposé est de présenter des résultats concernant les noyaux
      de Bergman associés à la donnée $(\omega, L^p, h^p)$, $p\gg 1$, obtenus avec X. Ma et G. Marinescu. On donnera plus précisément une asymptotique, valide jusqu’aux singularités, de ces noyaux lorsque la puissance $p$ du fibré tend vers
      l’infini.

      Notes de dernières minutes : Rencontre ANR EMARKS

      [Séminaire]


    • Vendredi 11 mars 2016 09:00-16:00 - KAWA 7

      http://www.ub.edu/kawa7/

      [Séminaire]


    • Vendredi 25 mars 2016 09:00-16:00 - - https://www.msri.org/workshops/704

      Kähler Geometry, Einstein Metrics, and Generalizations

      [Séminaire]





    • Mardi 2 décembre 2014 10:30-12:00 - Claire Christophe - IMT

      Soutenance de thèse.

      Lieu : Amphithéâtre L. Schwartz

      [Séminaire]



    • Vendredi 4 octobre 2013 10:00-11:00 - Truong Hong Minh - IMT

      Formes normales de singularités de feuilletages et invariants de glissement

      Notes de dernières minutes : soutenance de thése

      [Séminaire]



    • Lundi 8 juillet 2013 10:00-11:00 - Duong Quang Hai - Université Paul Sabatier

      Limites d’idéaux de fonctions holomorphes et de fonctions de Green pluricomplexes

      Lieu : Amphithéâtre Laurent Schwartz

      Notes de dernières minutes : Soutenance de thèse

      [Séminaire]