Institut de Mathématiques de Toulouse

Agenda



Séminaires


  • Algèbre, Dynamique et Topologie


    • Mardi 19 février 11:15-12:15 - Nathan Geer

      Re-normalized Link invariants

      Résumé : In the last few years, C. Blanchet, F. Costantino, M. De Renzi, B. Patureau, N. Reshetikhin, V. Turaev and myself (in various collaborations) have developed a theory of renormalized quantum invariants of links and 3-manifolds which lead to TQFTs. This talk will start out by giving an overview of this work. In the second part of the talk I will discuss the renormalized quantum invariants of links coming from quantized sl(2) at a root of unity. These link invariants contain Kashaev’s quantum dilogarithm invariants of knots and the multi-variable Alexander Polynomial. This theory is also related to logarithmic conformal field theory.

      [Séminaire]


    • Mardi 26 février 11:00-12:00 -

      Pas de Séminaire de Géométrie et Topologie

      Résumé : Vacances d’hiver

      [Séminaire]


    • Mardi 5 mars 11:15-12:15 - Matthieu Faitg

      Représentations de mapping class groups en quantification combinatoire

      Résumé : Soit S_g,n une surface compacte orientée de genre g avec n composantes de bord, et soit H une algèbre de Hopf enrubannée. Les algèbres L_g,n(H), introduites et étudiées en 1995 par Alekseev—Grosse—Schomerus et Buffenoir—Roche sous le nom de ``quantification combinatoire’’, sont une quantification de la structure de Poisson de Atiyah—Bott—Goldman sur la variété des caractères de la surface. De plus, Alekseev et Schomerus ont construit une représentation projective du mapping class group de S_g,n basée sur L_g,n(H). Dans les travaux précédents, H était semi-simple ou ``semi-simplifiée’’.
      Ici, on ne suppose pas que H est semi-simple, l’exemple de base étant H =U_q(sl_2). Tout d’abord, j’expliquerai l’origine et la définition de L_g,n(H). Ensuite, j’exposerai la construction et les propriétés de la représentation du mapping class group.
      Si le temps le permet, nous ferons l’exemple du tore S_1,0 avec H = U_q(sl_2) en détail.

      [Séminaire]


    • Mardi 19 mars 11:15-12:15 - Fathi Ben Aribi

      La conjecture du volume de la TQFT de Teichmüller pour les nœuds twist

      Résumé : (travail en collaboration avec Eiichi Piguet-Nakazawa)
      En 2014, Andersen et Kashaev ont défini une TQFT de dimension infinie à partir de la théorie de Teichmüller quantique. Cette TQFT de Teichmüller est un invariant des 3-variétés triangulées comme les complémentaires de nœuds.
      La conjecture du volume associée assure que la TQFT de Teichmüller d’un complémentaire de nœud hyperbolique contient le volume du nœud comme coefficient asymptotique, et Andersen-Kashaev l’ont prouvée pour les deux premiers nœuds hyperboliques.
      Dans cet exposé je présenterai la construction de la TQFT de Teichmüller et notre technique d’approche de la conjecture pour la famille infinie des nœuds twists. En particulier, nous avons prouvé la conjecture pour de nouveaux exemples de nœuds, jusqu’à 14 croisements.
      Aucune notion de topologie quantique n’est pré-requise.

      [Séminaire]


    • Mardi 16 avril 11:15-12:15 - Polyxeni Spilioti - Tübingen

      A venir

      Résumé : A venir

      [Séminaire]


    • Mardi 23 avril 11:00-12:00 -

      Pas de Séminaire de Géométrie et Topologie

      Résumé : Vacances de printemps.

      [Séminaire]


    • Mardi 7 mai 11:00-12:00 -

      Pas de séminaire

      Résumé : Ecole de Matamale

      [Séminaire]


    • Mardi 21 mai 11:15-12:15 - Benjamin Audoux

      Séminaire de Géométrie et Topologie

      Lieu : Salle Pellos (207 Bât 1R2)

      [Séminaire]


  • Géométrie algébrique, champs et homotopie


    • Mardi 19 février 14:00-15:00 - S. Guillermou - Univ. Grenoble

      Topologie des sous-variétés lagrangiennes exactes dans un cotangent

      Résumé : Le cotangent d’une variété différentielle $M$ a une structure symplectique
      canonique. Une sous-variété est lagrangienne si son espace tangent est son
      propre orthogonal pour la 2-forme symplectique. Une conjecture d’Arnold dit
      qu’une sous-variété lagrangienne exacte $L$ de $T^*M$ devrait être
      isotope à la section nulle $0_M$. Dans cet exposé nous verrons que $L$ est
      homotopiquement équivalente à $0_M$ et que certaines obstructions topologiques à une déformation de $L$ vers $0_M$ sont nulles.

      [Séminaire]


    • Mardi 5 mars 14:00-15:00 - David Chataur - Université de Picardie

      A venir

      [Séminaire]


    • Mardi 12 mars -

      Semaine ALPE le Lundi 11 à Toulouse - pas de séminaire

      [Séminaire]


    • Mardi 19 mars 14:00-15:00 - Guy Casale - Irmar

      Théorème d’Ax-Lindemann-Weierstrass pour les groupes fuchsiens

      Résumé : (Travail avec James Freitag et Joel Nagloo.) Nous montrons un théorème d’Ax Lindemann Weierstrass pour les uniformisantes de groupes fuchsiens de genre zéro : les relations différentielles entre de telles fonctions sont données par des correspondances modulaires. Notre preuve consiste à utiliser la machinerie de la théorie des modèles des corps différentiellement clôs pour réduire le problème à un problème de théorie de Galois différentielle. Ce résultat généralise un théorème de Pila-Tsimerman sur la fonction j.

      [Séminaire]


    • Mardi 26 mars 14:00-15:00 - Bruno Vallette - Université de Paris 13

      À venir

      [Séminaire]


    • Mardi 9 avril 14:00-15:00 - Sinan Yalin - Université d’Angers

      À venir

      [Séminaire]


    • Mardi 16 avril -

      Semaine ALPE le Jeudi 18 à Montpellier - pas de séminaire le mardi

      [Séminaire]


    • Mardi 14 mai -

      Semaine ALPE le Lundi 13 à Toulouse - pas de séminaire

      [Séminaire]


    • Mardi 4 juin 14:00-15:00 - Johan Leray - Université de Paris 13

      A venir

      [Séminaire]


  • Séminaire de l équipe MIP


    • Mardi 19 février 11:00-12:00 - Clotilde Fermanian - Université Paris Est - Créteil Val de Marne

      Équations de masse effective et mesures semi-classiques

      Résumé : Dans cet exposé on s’intéressera à une équation de Schrödinger semi-classique qui décrit la dynamique d’un électron dans un cristal. En utilisant la théorie de Bloch-Floquet, il est classique d’approcher la fonction d’onde par la solution d’une équation de Schrödinger plus simple où le paramètre semi-classique n’apparait pas. C’est l’équation de masse effective dont la dérivation est liée à la décomposition de Bloch de la donnée initiale. Nous nous intéresserons ici à des situations où les modes de Bloch apparaissant dans la donnée initiale peuvent se croiser ou comporter des dégénérescences. Par une analyse en termes de mesures semi-classiques (ou mesures de Wigner), on introduira de nouveaux types d’équations de masse effective prenant la forme de systèmes d’équations de Heisenberg couplées.

      Lieu : Salle MIP

      [Séminaire]


    • Mardi 26 février 11:00-12:00 - Vito Crismale - CMLS, Ecole Polytechnique

      Minimisation and Ambrosio-Tortorelli approximation of the Griffith energy with Dirichlet boundary condition

      Résumé : I will present recent works about the minimisation of the Griffith energy for brittle fracture in elastic materials, under Dirichlet boundary conditions.
      Together with Antonin Chambolle (CMAP, École Polytechnique) we have proven the existence of minimisers and a phase-field approximation à la Ambrosio-Tortorelli, in the sense of Gamma-convergence, for this energy. This generalises in particular analogous results for the Mumford-Shah functional in image reconstruction.

      Lieu : Amphi L. Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 5 mars 11:00-12:00 - Luca Rossi - CAMS, EHESS

      Stability analysis for Neumann problems in unbounded domains

      Résumé : There are different notions of stability in the framework of elliptic and parabolic equations in unbounded domains.
      What is the link between them and under which conditions are they satisfied ?
      We will tackle these questions through the notion of generalised principal eigenvalue, inspired by a series of works in collaboration with H. Berestycki. As an application, we will derive the validity of the "hair-trigger" effect for the Fisher-KPP equation in heterogeneous media.

      Lieu : Amphi L. Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 12 mars 11:00-12:00 - Yavar Kian - Université Aix-Marseille

      Problème inverse pour des équations de diffusion

      Résumé : Nous considérons le problème inverse consistant à déterminer de façon unique un terme apparaissant dans une équation de diffusion, linéaire ou non-linéaire, à partir de mesures des solutions sur le bord du domaine. Dans le cas linéaire, notre équation est une équation de type convection-diffusion décrivant le transfert de particules, d’énergie ainsi que d’autres quantités physiques. Notre problème inverse consiste à déterminer le champs de vitesse, avec lequel la quantité décrite se déplace, ainsi que des informations à propos de la densité du milieu. Nous nous plaçons dans un cadre général où les quantités que nous cherchons à déterminer sont associées à des coefficients dépendant des variables spatiales et temporelles avec des conditions de régularité affaiblies. Dans le cas non-linéaire, nous traiterons le problème consistant à déterminer un terme quasi-linéaire apparaissant dans l’équation. Ce travail est issu d’une collaboration avec Pedro Caro.

      Lieu : Amphithéatre Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 19 mars 11:00-12:00 - Guillaume Olive

      TBA

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]



    • Mardi 2 avril 11:00-12:00 - Libre

      TBA

      Lieu : Amphi L. Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 9 avril 11:00-12:00 - Mitia Duerinckx - ENS Lyon et Université Libre de Bruxelles

      TBA

      Lieu : Amphi L. Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 16 avril 11:00-12:00 - Ludovic Cesbron - Centre Mathématiques Laurent Schwartz, Ecole Polytechnique

      TBA

      Lieu : Amphi L. Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 30 avril 11:00-12:00 - Norman Dancer - Université de Sydney

      Titre et résumé à venir

      Lieu : Amphi Schwartz

      [Séminaire]

0 | 10

  • Séminaire de Probabilités


    • Mardi 19 février 09:45-10:45 - Charline Smadi - IRSTEA - LISC

      Multidimensional Lambda-Wright-Fisher processes with general frequency-dependent selection

      Résumé : We construct a multitype constant size population model allowing for general selective interactions as well as extreme reproductive events. It generalizes the idea of Krone and Neuhauser and Gonzalez Casanova and Spano, who represented the selection by allowing individuals to sample several potential parents in the previous generation before choosing the ’strongest’ one, by allowing individuals to use any rule to choose their real parent. The real parent can even not be one of the potential parents, which allows modelling mutations. Via a large population limit, we obtain a generalisation of Lambda-Fleming Viot processes, with a diffusion term and a general frequency-dependent selection, which allows for non transitive interactions between the different types present in the population. We provide some properties of these processes related to extinction and fixation events, and give conditions for them to be realised as unique strong solutions of multidimensional stochastic differential equations with jumps. Finally, we illustrate the generality of our model with applications to some classical biological interactions.
      It is a joint work with Adrian Gonzalez Casanova.

      [Séminaire]


  • Séminaire de Statistique


    • Mardi 19 février 11:15-12:15 - Benjamin Guedj - University College London

      A primer on PAC-Bayesian learning

      Résumé : Generalized Bayesian learning algorithms are increasingly popular in machine learning, due to their PAC generalization properties and flexibility. I will present a self-contained introduction on generalized Bayesian learning and the PAC-Bayes theory, and discuss their theoretical and algorithmic ins and outs. I will then focus on the recent paper Alquier and Guedj (2018), and present how PAC-Bayesian ideas may be used to efficiently learn with dependent and/or heavy-tailed (aka hostile) data.
      References :

      [Séminaire]


    • Mardi 12 mars 11:15-12:15 - Sylvie Viguier-Pla - Université de Perpignan via Domitia, IMT

      Proximité entre mesures aléatoires et entre séries stationnaires associées

      Résumé : Toute série stationnaire est transformée de Fourier d’une mesure aléatoire. Il est donc légitime de penser que des mesures aléatoires associées à deux séries stationnaires sont d’autant plus proches que ces dernières le sont, et, réciproquement que la proximité de deux mesures aléatoires induit la proximité des séries correspondantes.
      C’est ce type de question que nous nous proposons d’aborder dans cet exposé.
      Le choix des distances est déterminant pour obtenir cette correspondance. Pour cela, nous allons définir une distance entre mesures aléatoires et une distance entre séries stationnaires, et développer quelques outils mathématiques.

      Lieu : Salle 106, Bat 1R1

      [Séminaire]


    • Mardi 19 mars 11:15-12:15 - Bruno Pelletier - Université Rennes II

      Séminaire de Statistique

      Lieu : Salle 106, Bat 1R1

      [Séminaire]


    • Mardi 26 mars 11:15-12:15 - Conférence transport optimal

      (pas de séminaire de Statistique)

      [Séminaire]


    • Mardi 16 avril 09:15-10:45 - Patricia Reynaud-Bouret - Université de Nice Sophia-Antipolis

      Séminaire commun Proba-Stat

      Lieu : amphi Schwartz

      [Séminaire]


    • Mardi 30 avril 11:15-12:15 - Alejandra Cabaña - Universitat Autònoma de Barcelona

      Embedding in law of discrete time ARMA processes in continuous time stationary processes

      Résumé : Given any stationary time series $\{X_n: n \in \mathbb{Z}\}$ satisfying an ARMA$(p, q)$ model for arbitrary $p$ and $q$ with infinitely divisible innovations, we construct a continuous time stationary process $\{x_t: t \in \mathbb{R} \}$ such that the distribution of $\{x_n: n \in \mathbb{Z} \}$, the process sampled at discrete time, coincides with the distribution of $\{X_n\}$. In particular the autocovariance function of $\{x_t\}$ interpolates that of $\{X_n\}$.

      Lieu : Salle 106, Bat 1R1

      [Séminaire]


  • Systèmes dynamiques


    • Vendredi 22 février 10:30-11:30 - Lubomir Gavrilov - IMT

      Autour du problème du centre pour l’équation d’Abel II

      Résumé : Le problème du centre consiste à trouver les conditions nécessaires et suffisantes pour lesquelles un champ polynomial a toutes ses orbites périodiques au voisinage d’un point singulier.
      Les systèmes ayant un centre (ou, en domaine complexe, ayant un « point critique de Morse ») forment un sous ensemble algébrique $C_n$ de l’espace des polynômes de degré donné n.
      Il s’agit donc de décrire les composantes irréductibles de l’ensemble algébrique $C_n$, c’est la formulation moderne du problème de Poincaré.
      On dira que l’équation $y’= a(x) y^2 + b(x) y^3$ admet un centre si pour toute condition initiale $ y(0)=y_0$ assez petit,$ y(0)=y(1)$
      Dans cet exposé nous allons examiner le centre de l’équation d’Abel le long de l’intervalle $[0,1] .$

      Lieu : salle 207, bat 1R2

      [Séminaire]


  • Mathématiques pour la biologie


    • Jeudi 14 mars 13:30-14:30 - Alexandra Lefebvre - Université de la Sorbonne

      A sum-product algorithm with polynomials for computing exact derivatives of the likelihood in Bayesian networks and Hidden Markov Models. Applications to genetic linkage analysis and the local score of a sequence.

      Résumé : We consider a Bayesian network over n variables with a parameter theta. The probability of an evidence (a set of given values) can be computed through the sum of products of potentials (Koller, 2009) where the potentials are conditional probabilities for values in the evidence and zero otherwise. From a statistical point of view, the probability of the evidence conditional on theta is the likelihood of theta. Computing the derivatives of the likelihood function is of great interest, especially the first and second order derivatives from which one can derive the score and the observed Fisher information matrix. These quantities can not only help maximizing the likelihood function (e.g. through Newton-based algorithms) but also allow to obtain confidence intervals on parameters as well as performing hypothesis testing (likelihood ratio tests, score tests and Wald tests). Polynomial versions of the sum-product algorithm can be very efficient for performing complex computations in probabilistic graphical models (e.g. order k moment of an additive functional in Bayesian networks (Cowell, 1992 ; Nilsson, 2001), moment/probability generating functions in pattern matching (Nuel, 2010). In the present work we want to take advantage of polynomial arithmetic for simplified computations through a single sum-product recursion to compute both the likelihood function and all its derivatives. For a unidimensional parameter, our method allows one to compute the derivatives up order d with a complexity of O(C d^2) where C is the complexity for computing the likelihood through the original sum-product recursion. For a multidimensional parameter (p dimensions) we obtain the likelihood, the gradient and the Hessian with a complexity of O(C p^2). We illustrate our new method with to examples : the two-point linkage analysis model which is used in genetics for localizing a gene of interest and the estimation of scoring functions for the local score of one sequence.

      Lieu : salle MIP, 1er étage bat 1R3

      [Séminaire]


    • Jeudi 4 avril 13:30-14:30 -

      TBA

      Lieu : salle MIP, 1er étage bat 1R3

      [Séminaire]


    • Jeudi 18 avril 13:30-14:30 - Raphaël Forien - INRA Avignon

      Evolution de la diversité génétique en présence de dispersion hétérogène - modélisation et inférence

      Résumé : Je présenterai un modèle probabiliste décrivant l’évolution de la composition génétique d’une population répartie sur un espace géographique continu (par exemple R^2). On s’intéressera au cas particulier où la dispersion des individus est plus forte dans une région de l’espace que dans l’autre. Nous verrons comment décrire les limites d’échelles de ce processus à travers la généalogie d’un échantillon d’individus dans la population, et comment utiliser ces résultats pour estimer les principaux paramètres démographiques du modèle à partir d’un échantillon de séquences génétiques. Je présenterai une méthode d’inférence utilisant les blocs d’identité par descendance, développée en collaboration avec Harald Ringbauer et Graham Coop.

      Lieu : salle 106 1er étage bat 1R1

      [Séminaire]


    • Jeudi 9 mai 13:30-14:30 - Nicolas Savy - IMT

      TBA

      Lieu : salle MIP, 1er étage bat 1R3

      [Séminaire]


    • Jeudi 23 mai 13:30-14:30 -

      TBA

      Lieu : salle MIP, 1er étage bat 1R3

      [Séminaire]


    • Jeudi 6 juin 13:30-14:30 -

      TBA

      Lieu : salle MIP, 1er étage bat 1R3

      [Séminaire]


    • Jeudi 20 juin 13:30-14:30 -

      TBA

      Lieu : salle MIP, 1er étage bat 1R3

      [Séminaire]


  • Géométrie Complexe


    • Jeudi 21 février 10:30-11:30 - Rémi Bignalet-Cazalet - Institut de Mathématiques de Bourgogne

      Inversion de systèmes polynomiaux : application aux courbes homaloïdes

      Résumé : Étant donnée une hypersurface projective F=V(f) où f est un polynôme homogène en plusieurs variables, le gradient de f définit une transformation rationnelle P_F entre deux espaces projectifs de même dimension, dite transformation polaire de F. C’est en général un problème d’identifier toutes les hypersurfaces homaloïdes, c’est-à-dire les hypersurfaces F=V(f) telle que P_f est birationnelle (i.e. que P_f est un isomorphisme entre deux ouverts de Zariski ou encore que P_f est une transformation de Cremona) ce qui revient à distinguer des singularités d’hypersurfaces particulières. La classification des courbes homaloïdes réduites complexes (i.e. quand le corps de base est le corps des complexes) est due à I.V.Dolgachev. Elle est constituée des coniques lisses, de l’union de trois droites générales et de l’union des coniques lisses avec une de leur tangente. Lorsque le corps de base a caractéristique p>2, les trois courbes dans la classification de I.V.Dolgachev sont encore homaloïdes, un problème étant alors de déterminer si ce sont les seules. Dans cet exposé, j’expliquerai en quoi cette question est reliée à un problème de présentation de l’idéal I=(f_0,…,f_n) de P_f et je produirai un exemple explicite d’une courbe homaloïde de degré 5 en caractéristique 3. Cela revient algébriquement à étudier la différence entre l’algèbre de Rees et l’algèbre symétrique.

      [Séminaire]


    • Jeudi 28 février 10:30-11:30 -

      Relâche

      [Séminaire]


    • Jeudi 7 mars 10:30-11:30 - Thibaut Delcroix - Université de Strasbourg

      Métriques de Calabi-Yau sur certains espaces symétriques

      Résumé : Je présenterai une construction de métriques de Kähler Ricci plates sur certains espaces symétriques complexes de rang deux, obtenue avec Olivier Biquard. Dans le cas des variétés compactes, l’existence de telles métriques est complétement régie par le théorème de Calabi-Yau. Pour des variétés non compactes, comme ici, l’existence repose essentiellement sur l’obtention d’un modèle asymptotique, déterminé via une compactification de l’espace symétrique.
      Lien vers la prépublication associée

      [Séminaire]


    • Jeudi 14 mars 10:30-11:30 - Andrea Fanelli - Université de Versailles St Quentin

      TBA

      [Séminaire]


    • Jeudi 21 mars 10:30-11:30 - Arvid Perego - Université de Gênes

      TBA

      [Séminaire]


    • Jeudi 28 mars 10:30-11:30 - Junyan Cao - IMJ-PRG (Paris Sorbonne)

      TBA

      [Séminaire]


    • Jeudi 4 avril 10:30-11:30 - Federico Lo Bianco - Institut de Mathématiques de Marseille

      TBA

      [Séminaire]


    • Jeudi 11 avril 10:30-11:30 -

      Rencontre Montpellier-Toulouse

      [Séminaire]


    • Jeudi 18 avril 10:30-11:30 - Enrica Floris - Université de Poitiers

      TBA

      [Séminaire]


    • Jeudi 25 avril 10:30-11:30 -

      Relâche

      [Séminaire]

0 | 10

Groupes de Travail


  • Probabilités et statistique


    • Lundi 1er avril 12:30-13:30 - Tommaso Cesari - University of Milan

      Cooperative Online Learning : Keeping your Neighbors Updated

      Résumé : We study an asynchronous online learning setting with a network of agents. At each time step, some of the agents are activated, requested to make a prediction, and pay the corresponding loss. The loss function is then revealed to these agents and also to their neighbors in the network. When activations are stochastic, we show that the regret achieved by a network of agents running the standard online Mirror Descent algorithm scales with the independence number of the network rather than with the number of agents. We also show a matching lower bound that holds for any given network. When the pattern of agent activations is arbitrary, the problem changes significantly : we prove a linear lower bound on the regret that holds for any online algorithm oblivious to the feedback source.

      Lieu : Bâtiment 1R3, salle de conférence du premier étage (MIP)

      [Séminaire]


    • Lundi 6 mai 12:30-13:30 - Bezirgen Veliyev - Aarhus University

      TBA

      Lieu : Salle 106, bâtiment 1R1

      [Séminaire]



    • Mardi 5 mars 15:30-16:30 - J. Tapia - IMT

      Groupes formels IV

      [Séminaire]



Evénement Important